UA-138665747-1

macron

  • Notre-Dame de Nice : plus rien ne sera jamais comme avant

    Començons un peu par voir les têtes, toujours elles, de ces minables.

    islam,islamiste,gowrié,france,macron,mélenchon,gauche

    Comme on peut le constater, Macron a "immédiatement" décidé d'augmenter le nombre de militaires sur le sol français.

     

    Donc, après Charlie-Hebdo où Hollande avait promis que "plus rien ne sera jamais comme avant" ajoutant que la "République" sera INTRAITABLE, le Bataclan où il a aussi promis que plus rien ne sera VRAIMENT plus comme avant et que la "République" sera encore plus INTRAITABLE, Nice où, et lui et le dhimmi minable Estrosi avaient promis le pire aux ennemis de la "République", le père Hammel où personne n'avait rien promis car sa tête ne valait rien, Samuel Paty où tout le monde (y compris l'ineffable Macron, le mari de la Dame, le drôlatique de Matignon et la pile Duracell, Darmanin) a promis le pire aux ennemis de la "République" et que les islamistes ne passeront pas et que ceci et que cela, voilà qu'un gentil "ami" de la "République" entre dans une église, tue deux personnes présentes (on ne sait pas s'il s'agissait de "fidèles" mais cela m'étonnerait) et en décapite une troisième (dernière mode). Et voici que, à peine 10 minutes après, le "drôlatique" de Matignon qui déclare devant les élus de la "République" que cette dernière sera INTRAITABLE et que ses ennemis (mot pour mot) seront pourchassés avec une "détermination sans faille".

     

    Et comme plus rien ne sera jamais comme avant, on va de nouveau se rassembler devant le parvis de la cathédrale, allumer des bougies et disposer des fleurs. Mais, attendez, c'est peut-être cela ! Comment ai-je pu ne pas y penser avant ? C'est exactement cela !

     

    Plus rien ne sera jamais comme avant. Mais oui...

     

    On est en train de parler des...fleurs. Les fleurs qu'on trouve à la décapitation de Paty ne sont pas (saison oblige) celles qu'on voit maintenant et sont certainement différentes de celles qu'on verra à la prochaine décapitation où plus rien (les fleurs) ne sera comme avant. Au fait, M. Mélenchon, l'insoumis, question à trois sous : le tueur de Notre-Dame de Nice, serait-il...Tchétchène ?

     

    Entre temps, il paraît que pour toute réaction aux attaques et humiliations publiques proférées par Erdogan, l’Élysée aurait déclaré que cela "n'est pas acceptable".

     

    Ooooooh. Comme il a peur, le Turc. On peut même se demander, et je vous jure que je suis on ne peut plus sérieux, pourquoi ces musulmans se contentent juste de "ça" face à ces minables.

  • Les incivilités à travers l'Histoire

    J'ai consulté le dictionnaire des synonymes et en ai trouvé pas moins de 36 pour le mot "idiot" : corniaud, con (j'aurais dû commencé par celui-là) cornichon (dommage pour le délicieux ingrédient), abruti, bête, cloche (gardez celui-là pour la suite), crétin, ballot, cruche (celui-là, aussi, on le garde), imbécile, niais, sot, andouille, cul (là, ça dépend), nul et, bien évidemment, stupide.

     

    Je disais donc : cloche, cruche et...sotte.

     

    Elle s'appelle Marlène Schiappa, représentante d'une espèce qui se développe très vite : les féministes, dans le sens le plus médiocre, superficiel et, surtout, opportuniste, du terme. Et, à propos et puisqu'il s'agit "d'incivilités" commençons par poser LA question à LA dame : considère-elle les "féminicides" comme des...incivilités ?

     

    Féminicides = meurtres de femmes (il ne faut surtout pas parler d'Homicides).

     

    Revenons à notre leçon d'Histoire, entamée par le président de la République Française et expliquée par la cruche citée plus haut, féministe acharnée de son état et qui, pour le prouver, se trouve depuis quelques jours dans la position habituelle de l'opportuniste, minable et inconséquent, en train de défendre ardemment son ministre de tutelle, un certain Gérald Darmanin. Pour elle, incivilité rime avec jet de mégot dans la rue, crachats et...meurtres, assassinats et démembrement d'infirmières.

     

    Inutile de remonter très loin dans l'histoire. Contentons-nous juste de celle du vingtième siècle.

     

    Les horreurs des Bolchéviks de 1917 à 1924, puis de Staline à...Staline (30 à 50 millions de victimes) sont des "incivilités.

     

    Celles de notre ami Mao, le Grand Timonier (même ordre de grandeur) sont de petits incivilités.

     

    Inutile de parler des incivilités des Khmers Rouges et de la famille Kim.

     

    Et à qui faut-il attribuer les incivilités commis en 1939-1945 ? Et si on demandait à quelques rescapés d'Auschwitz ce qu'ils pensent des "incivilités" qui y étaient commises ?

     

    La semaine dernière, Gérald Darmanin, toujours lui, est allé assister à la commémoration annuelle de l'incivilité commise à l'encontre du père Hamel. Celle-ci a consisté à l'égorgement, en plein messe, du prêtre. Que pense la sotte féministe de tout cela ?