UA-138665747-1

juif

  • Les incivilités à travers l'Histoire

    J'ai consulté le dictionnaire des synonymes et en ai trouvé pas moins de 36 pour le mot "idiot" : corniaud, con (j'aurais dû commencé par celui-là) cornichon (dommage pour le délicieux ingrédient), abruti, bête, cloche (gardez celui-là pour la suite), crétin, ballot, cruche (celui-là, aussi, on le garde), imbécile, niais, sot, andouille, cul (là, ça dépend), nul et, bien évidemment, stupide.

     

    Je disais donc : cloche, cruche et...sotte.

     

    Elle s'appelle Marlène Schiappa, représentante d'une espèce qui se développe très vite : les féministes, dans le sens le plus médiocre, superficiel et, surtout, opportuniste, du terme. Et, à propos et puisqu'il s'agit "d'incivilités" commençons par poser LA question à LA dame : considère-elle les "féminicides" comme des...incivilités ?

     

    Féminicides = meurtres de femmes (il ne faut surtout pas parler d'Homicides).

     

    Revenons à notre leçon d'Histoire, entamée par le président de la République Française et expliquée par la cruche citée plus haut, féministe acharnée de son état et qui, pour le prouver, se trouve depuis quelques jours dans la position habituelle de l'opportuniste, minable et inconséquent, en train de défendre ardemment son ministre de tutelle, un certain Gérald Darmanin. Pour elle, incivilité rime avec jet de mégot dans la rue, crachats et...meurtres, assassinats et démembrement d'infirmières.

     

    Inutile de remonter très loin dans l'histoire. Contentons-nous juste de celle du vingtième siècle.

     

    Les horreurs des Bolchéviks de 1917 à 1924, puis de Staline à...Staline (30 à 50 millions de victimes) sont des "incivilités.

     

    Celles de notre ami Mao, le Grand Timonier (même ordre de grandeur) sont de petits incivilités.

     

    Inutile de parler des incivilités des Khmers Rouges et de la famille Kim.

     

    Et à qui faut-il attribuer les incivilités commis en 1939-1945 ? Et si on demandait à quelques rescapés d'Auschwitz ce qu'ils pensent des "incivilités" qui y étaient commises ?

     

    La semaine dernière, Gérald Darmanin, toujours lui, est allé assister à la commémoration annuelle de l'incivilité commise à l'encontre du père Hamel. Celle-ci a consisté à l'égorgement, en plein messe, du prêtre. Que pense la sotte féministe de tout cela ?