UA-138665747-1

Macron, Castex et islamisme : la valse des minables

Au journal de 20 heures de TF1 d'hier, Castex, premier ministre de feu Jupiter, a promis le feu et le sang aux "ennemis de la République", toujours elle et annoncé qu'il n'y aura PLUS ni faiblesse, ni compromis, ni complaisance, ni "d'intellectuels" ni de "partis politiques", ni, ni, ni.

 

"Il y a eu beaucoup de compromis, beaucoup de complaisance, par soucis d'apaisement. Ceci appartient désormais au passé". Mais il y a mieux. Castex, toujours premier ministre de feu Jupiter, déclare qu'il y a eu trop de faiblesses, trop d'autoflagellation et trop de gens qui "ont pris des libertés avec notre histoire". "Je veux ici dénoncer toutes les compromissions qu'il y eu pendant trop d'années, toutes ces justifications à cet islamisme radical, nous devrions nous auto-flageller, regretter la colonisation et je ne sais quoi encore".

 

Espèce de minable (car je ne puis le dire autrement) c'est bien TON encore plus minable de président qui, à Alger, avait déclaré, on ne peut plus officiellement, que la colonisation était un "crime contre l'humanité", non ?

Commentaires

  • "Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur, vous avez choisi le déshonneurs et vous aurez la guerre" (William Churchill)

  • Merci.

    Lire mes deux précédents billets.

  • « Il y a eu beaucoup de compromis »

    Il y a surtout beaucoup de cons promus !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel