UA-138665747-1

  • Arménie : cela me coûte mais bravo la France

    Oui, cela me coûte, surtout sortant de la bouche de ce président, comme cela me coûte encore plus d'admettre que le minable russe, roi du monde, n'ait pas fait la moindre déclaration digne de ce nom alors même qu'un traité de sécurité lie les deux pays. Je parie même (on verra dans quelques jours, comme d'habitude, lorsqu'enfin les "médias" commenceront à s'y intéresser) que la Russie a intimé à l'Arménie l'ordre de ne pas faire appel à ce traité. Oh, la France n'y fera bien évidemment rien, en dehors des déclarations d'intention, mais c'est déjà cela. On sait aussi que c'est surtout le contentieux personnel qu'a Macron avec Erdogan qui pousse le premier à bomber le torse et c'est là même que le bât blesse. Le turc, un véritable minus comparé aux supposés géants que sont les Américains, Russes, Européens et, dans une moindre mesure, Chinois, fait ce qu'il veut. Ne déclare pas mais FAIT ce qu'il veut, en Libye, Syrie, Irak, Méditerranée et maintenant en Asie Mineure. Il soutient directement les Azerbaïdjanais et déclare d'une manière aussi directe que cela est possible qu'il est temps que la question du Nagorny-Karabach soit définitivement résolue. Que la Turquie fera tout pour aider l’Azerbaïdjan à gagner cette bataille. La chose prend même une signification infiniment plus dramatique venant d'un...génocidaire. Oui, je n'hésite pas à employer ce terme. Le Turc n'hésite pas une seconde à entrer directement dans la guerre qui oppose l'Azerbaidjan à l'Arménie. Contre le peuple dont ses ancêtres furent les génocidaires.

     

    Il n'est pas idiot, le Turc. Il sait juste que face à lui, il n'y a que des femmelettes et des minables. Il a aussi peut-être lu l'histoire et s'est dit que celle-ci est un perpétuel recommencement. Il sait que les Américains sont prêts à fermer les yeux, voire même l'aider, pour emmerder le Russe. Ce dernier ferait de même, voire même plus, pour sortir de l'encerclement. Quant au Européens, mon Dieu...Mon Dieu.