UA-138665747-1

Votations du 27 : le triomphe des gauchistes

Cela ne fait effectivement pas de doute. En dehors des quelques avions qui seront finalement achetés et dont le seul but est de remplir les poches, déjà bien garnies, de ceux qui vont s'en occuper, le triomphe des gauchistes est total.

 

Les gauchistes ? Qui est-ce, en l'occurrence ? En partant de l'extrême gauche, on trouve les verts, suivis des socialos, des PédéC et, enfin, des PLR. Ces derniers et ceux qui les précèdent ne sont en réalité que des gauchistes libéraux. Economiquement libéraux.

 

Ils ont gagné sur toute la ligne. Et il jubilent. Sur le plateau de la RTS, Nantermod, jadis "très" jeune libéral, héritier d'une lignée ininterrompue d'autres "libéraux", a demandé à la représentante de l'UDC "d'arrêter de lui casser les pieds". Cette dernière, peu habituée aux "débats" dont les gauchistes sont coutumiers depuis leur plus tendre enfance car ils ne font que cela dans les couloirs de leurs partis respectifs, ose à peine répondre. Le collègue de Nantermod, un certain Nordmann (pardon mais je ne peux physiquement pas le blairer) en remet une couche : "le Peuple vous a désavoués", suivi par la logorrhée gauchiste habituelle. Tout comme pour Nantermod, Céline Amaudruz demande à ce "qu'on reste poli". C'est à peine si elle ose souligner que 40% des votants étaient pour le projet.

 

Petit à petit donc, depuis 50 ans, les gauchistes creusent la tombe de ce pays. Le désastre qui s'annonce va bien au-delà de ce que les plus pessimistes peuvent imaginer.

 

Vois-tu, ma fille, toi qui viens tout juste d'avoir 18 ans, je comprends tout à fait ton désarroi. Jeune, belle, très cultivée pour ton âge, intelligente et ayant le verbe facile, tu ronges ton frein car tu ne "peux" pas entrer en politique. Car entre les gauchos de tous poils et les excités du seul parti où, éventuellement, tu pourrais mettre en œuvre tes idées et dont les membres arrivent difficilement à aligner deux phrases correctement...

Commentaires

  • Si on prend le cas du "Grand Genève" composé de 3 entités "Genève-Ville" "Genève Canton" et "toute la région frontalière"! Quelles sont les entités qui sont dans les chiffres rouges? Et quelles sont les entités qui sont dans les chiffres noirs, je vous laisse regarder! Et vous aurez alors la solution a ce petit problème très simple! A qui profite le Grand Genève!

  • 2 reportages édifiants sur youtube "Routiers low cost" et Routiers la peur au ventre" vous montre comment les grands patrons français/suisses avec la complicité de Bruxelles détruisent les emplois français et suisses, en engageant des routiers de l'Est! Idem pour les livreurs, et après on nous explique qu'en Suisse et en France plus personne ne veut faire livreurs et routiers! Ce qui vaut pour les transports veut aussi pour le bâtiment et d'autres branches! Avec la complicité de tous les syndicats bien sûr!

  • « et après on nous explique qu'en Suisse et en France plus personne ne veut faire livreurs et routiers!»

    il y a un autre problème plus grave avec ces livreurs et routiers: Il roulent comme des voyous en ne respectant peu ou pas les règles de la circulation. Je me fais régulièrement dépasser par des fourgonnettes de livraison blanches qui roulent à tombeau ouvert... et avant de te dépasser. elles te collent au cul, même si tu roules à 120 km/h.

    Moi, j'ai 52 ans de permis, sans retrait, sans accident grave et sans excès de vitesse au-delà de 8 km/h. Et on va me faire ch... parce que j'ai 70 ans !

    Ça serait intéressant d'avoir le pourcentage et la nationalité des chauffards au permis retirés...

    Evidemment, protection des données, bonjour Madame !

  • J'ai parlé avec des routiers en Suisse et en France, tous ont peur de perdre leur boulot! Les routiers/livreurs de l'Est, payent contant les contraventions et en plus ils n'ont pas de permis a points comme les routiers français! Dans le reportage "les routiers la peur au ventre" sur youtube, on donne des chiffres sur le nombre d'accidents en France, et sur l'usage de drogue, en Suisse la gauche met l'omerta sur ce problème comme sur le problème de la peste porcine africaine, qui se répand dans nos pays par les déchets de charcuterie de l'Est, jeté dans la nature par les mêmes! Pensez donc!!!! Voire la page wikipédia de "la peste porcine africaine"! Là aussi le pire est devant nous!

  • Nos médias papiers ont attendus ce mercredi pour mettre en avant la crise économiques que nous allons prendre dans la tronche ces prochains mois!

  • Où Comment le pouvoir du pire triomphe par cynisme total, en négation de tous principes, lois et morales, en démocraties dites avancées: lire la bio de Roy Cohn, surnommé "l'étoile polaire des maffias", ou "l'avocat du diable", qui a fait Trump et sans qui Trump ne serait jamais sorti des frontières de NYC, par Philippe Corbé

    - Le canton-ville-Etat de Genève concentre, sur son tout petit territoire, depuis années nonante, tous maux conséquents aux trous dans la raquette de notre système démocratique d'un libéralisme à outrance.

    Médias et contribuables: l'entité "grand-Genève" sous influence Européenne.
    Nous en sommes à constater que le terme "grand-Genève" est accolé aux éditoriaux TV de "Léman à chaud" de Pascal Decaillet, sans que jamais aucune votation citoyenne n'ait entériné le cadre juridique dudit "grand-Genève",
    dont nous savons qu'ils bénéficient essentiellement aux départements Français frontaliers soumis aux lois Européennes, dont nous avons constaté avec le CEVA et le LemanExpress, sans parler des multis Françaises (entre autres, les BtP de Bouigues, Eiffage, Veolia) impliquées dans les travaux passés, présents et en cours à Genève, les désidératas et dépenses sur sol EU, imposés aux contribuables Suisses, sans leur consentement.

    Ceux qui vivent à Genève connaissent les impossibles gestions du trafic. Il m'a fallu hier à 17h30 plus de 1h, venant de VD, pour aller du Jardin Botanique au Pont du Mt Blanc.

    Mobilité intra Gve et TPG, vs frontaliers. Quand je bossais chez HP à Meyrin, où au Trade Center de Cointrin, mon temps de trajet pour rejoindre mon job, de Chêne-Bourg à la Rte du Nant d'Avril, ou à Cointrin, était min de 1h15, laissant mon vélo cadenassé au P+R de Sous-Moulin (3 vols sur ce P+R) , pour continuer en TPG, en jouant avec min. 3 correspondances.
    Pour résumer: pour faire 9 km intra Genève, je passais 3h de temps en transports, tandis que les frontals, d'Annemasse, d'Annecy ou d'ailleurs en France, arrivés en VL, au bénéf d'un parking doté par l'employeur, se vantaient de n'avoir que 45min de trajet à faire, bien qu'arrivant en retard au boulot, aux réunions, avec excuses "moi je me démène pour me lever tôt et faire des km, donc je suis un employé modèle à respecter".

    Alors qu'en réalité, des salariés venus d'Annecy, de Lyon et du sud frontalier Genevois n'avaient que 45min de trajet maison-boulot.
    A tel point: d'autres se targuaient de n'être pas même déclarés sur sol Fr (ref. cette Italienne, résidente en Fr non déclarée, travaillant en études d'avocats de renom à Genève) et attendaient d'être virés pour cette raison.
    Suite next

  • Chapitre COVID-19, détournement des Aides, indemnités et APG . Comment ce fait-il que je constate que tant de membres d'une même famille soient regroupés autour de tenanciers d'un café Turc de quartier, dans le coin de Balex - sachant que
    - l'un des membres de cette famille, sous adresse boîte postale à GE, a déclaré aux Hypothèques FR avoir acquis un terrain à Gaillard, 74
    - que sous le même nom et prénom, c'est un autre membre de cette famille de Turcs qui avec sa conjointe, les 2 plus âgés que le proprio déclaré, s'en affirment être proprio bien que n'y résidant jamais, alors que de ce couple, le mâle, un Turc quinca, m'a déclaré être retraité à l'AI pour cause de cancer. (je vous laisse fulminer sur cette excuse, moi-même, ai plusieurs membres de ma famille morts de cancer, après avoir du travailler entre rémissions - mais je parle de contribuables plein pot, payant toutes assurances).

    Or, Covid oblige: pendant la fermeture des frontières. Alors que les amendes pleuvaient sur les couples transfrontaliers, alors que les visites en EMS nous étaient interdites,

    aucune loi n'était à respecter pour ces Turcs dépendants de nos subsides, qui, n'ayant jamais entretenu ce terrain dont ils jouissaient, abandonné à herbes folles et ronces envahissant le voisinage.
    Or c'est durant les fermetures des frontières qu'ils ont affrété un jardinier et son fourgon plaques 74, pour traverser et transporter durant la fermeture des frontières, leurs plants d'arbres, sacs d'engrais outillage etc. nouvellement acquis. Pour débroussailler "leur" terrain durant 2 jrs, pendant le confinement, à coup de décibels insupportables.
    Vous voyez ici qu'une famille de Turcs à l'AI possède un terrain dans le 74 frontalier non déclaré par leurs soins, acheté sous prête-nom par membre de famille. Ils ont voulu le louer à montant sur-estimé, illégal, sous contrat de bail annuel, illégal de facto, pour un logement, non louable de facto, à des conditions illégales en France, à des Suisses, et se sont fait payer en cash et en CHF, alors que toute transaction en cash au-delà de 1000Eu est interdite en France. J'ai aidé ces locataires, par conseils juridiques fondés, à sortir de leur bail et à récupérer partie des sommes versées et impôts indus que ces proprios Turcs sis en Suisse, avaient exigés d'eux indument.

    18h le w-e dernier, pluie et froid : ce Turc, soit-disant malade et à l'AI, après avoir passé 2h à piocher et à taper contre les fondations de la maison que j'ai achetée, m'a attaquée physiquement quand je lui ai demandé pour la énième fois d'arrêter de saper les fondations voisines, fonçant sur moi, s'agrippant à ma clôture, pioche à la main, en élan prêt à m'embrocher de sa pioche. Vidéo en stock. Ces turcs, je les avais accueillis avec bienveillance à leur arrivée, en leur proposant mes outils de jardinage. Jusqu'à ce que je comprenne que sous son air bonhomme, le vieux turc (plus jeune que moi) n'attendait qu'une chose: que je fasse le boulot. Mais j'ai bossé de mes 18 ans à mes 64 ans,contrairement à ce vieux malade, ai acheté ce bien immo de mon boulot, contrairement à ce vieux parasite malade, et Suisse contribuable plein pot avec mes enfants, ne dois rien à ce vieux con, ni aux ouailles qui le soutiennent.

    En bref. Il est question du droit du citoyen Suisse chez lui et de savoir-vivre.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel