UA-138665747-1

Liban, Syrie, Irak...foutez leur la paix. Foutez-leur la PAIX

Ils veulent juste vivre. Vivre normalement, manger, aller à leur boulot, quand il y en a, baiser, regarder la télé, aller boire un verre avec des amis...

 

Ils veulent juste vivre. Rien à foutre des Américains à la con qui, depuis 2003, ne s'intéressent qu'aux puits de pétrole. Rien à foutre des Russes qui veulent régner sur le monde mais n'en ont pas les moyens alors ils composent, y compris avec l'enfoiré d'Ankara qui, lui, veut ressusciter son empire de merde qui, pendant les 4 siècles où il a régné sur le monde, ou presque, n'a strictement rien apporté à celui-ci. Pas une seule invention, pas un seul scientifique, rien, zéro. Juste de la chierie héritée de l'autre "empire", celui des couillons de la péninsule "arabique". Rien à foutre non plus des femmelettes européennes qui se donnent aux plus offrant. Qui osent à peine dire deux mots au connard turc qui, en 2020, n'a d'autres préoccupations que de transformer le joyau des Byzantins en mosquée à la con.

 

Foutez-leur la paix.

Commentaires

  • Bien pensé et courageusement dit, le cri d'un coeur juste!

    Bien à vous, Hank Vogel.

  • Pareil pour la "France-Afrique" !!!

    Faut bien que le drian essaye de vendre ses missiles hot !!

  • Et si les russes étaient mécontents de voir la France essayer de déverser ses stocks d'armes obsolètes et invendables chez les frérots pro-mollahs libanais ?

  • Que personne ne s'en fasse, les islamistes régleront leurs comptes en premiers avec les gauchos !

  • Enfin, après deux mois d'une absence équivoque, Corto est de retour sur le portail des blogs de la Tribune de Genève.
    On avait craint pour sa santé.
    En tout cas, pour ce qui est de sa santé mentale, nous voilà rassurés.
    La pertinence de ses analyses, fruits d'une longue et patiente réflexion exempte de tout à priori, est intacte.
    Un vrai enrichissement.

  • Il a certainement profité d'une permission de sortie. Ne manque plus à l'appel que sa jumelle qui va venir nous assaillir de ses fautes d'orthographe et de ses plagiats.
    Cela dit, je partage le point de vue de M. Gowrié: qu'on leur foute la paix.

Les commentaires sont fermés.