UA-138665747-1

Gauche, gauchistes, "écolos" : décidément, on ne s'en sort pas, les crétins nous envahissent

Voilà, la phrase commence à devenir assez commune : "pire que les socialos, il y a les écolos". Car si, comme les premiers, les verdâtres n'ont de "vertus" sociales que le fait d'être des libertins et des libertaires, ils ont ceci en plus : ils veulent imposer une dictature cachée derrière des préoccupations faussement écologiques. Ils veulent vivre "simplement", les écolos. Une simplicité de façade car, tout comme Mao et Staline, qui n'ont jamais porté autre chose que de "modestes" habits d'ouvriers, ce qui ne les a pas empêchés de vivre comme aucun empereur n'aurait pu le faire, les écolos sont toujours en première ligne pour utiliser tout ce que la modernité, qu'ils combattent, peut leur offrir.

 

Voici un texte magnifique que j'ai reçu hier de la part d'un ami, qui ne m'en a pas donné l'origine, hélas. Que l'auteur m'en pardonne. Cela étant, merci à tout lecteur pouvant m'aider à le retrouver.

 

J'y ajouterais, pour ma part, ma phrase, devenant petit à petit fétiche : "on aimerait voir un écolo calculer les dommages qu'il cause à sa chère terre en passant une partie de son temps chez McDonald et tout son temps sur son cher téléphone portable, qu'il change, bien évidemment, une fois chaque année.

 

Voici le texte.

 

"Seuls les + de 50/60 ans peuvent comprendre !

Que le mouvement écologie fait grincer les sans dents !

A la caisse d'un supermarché, une vieille dame choisit un sac en plastique pour ranger ses achats.

La caissière lui reproche de ne pas se mettre à l'écologie et lui dit:

" Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique.

Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources ! "

La vieille femme s'excuse auprès de la caissière et explique :

- Je suis désolée, il n'y avait pas de mouvement écologiste de mon temps."

Alors qu'elle quitte la caisse, la mine déconfite,

la caissière ajoute :

"Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens.

C'est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l'environnement dans votre temps

Alors, un peu énervée, la vieille dame fait observer qu'à l'époque on retournait les bouteilles de verre consignées au magasin. Le magasin les renvoyait à l'usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau : bouteilles étaient recyclées, mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.

Elle ajoute :

De mon temps, on montait l'escalier à pied : on n'avait pas d'escaliers roulants et peu d'ascenseurs.

On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu'il fallait se déplacer de deux rues :

On marchait jusqu'à l'épicerie du coin.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On ne connaissait pas les couches jetables :

On lavait les couches des bébés.

On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde

On avait un réveil qu'on remontait le soir.

Dans la cuisine, on s'activait pour préparer les repas ;

on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu'EDF en produit.

Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boîtes ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

On n'avait pas de tondeuses à essence autopropulsées ou auto portées :

On utilisait l'huile de coude pour tondre le gazon.

On travaillait physiquement; on n'avait pas besoin d'aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l'électricité.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On buvait de l'eau à la fontaine quand on avait soif.

On n'utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter.

On remplissait les stylos dans une bouteille d'encre au lieu d'acheter un nouveau stylo.

On remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir entier après quelques utilisations.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

Les gens prenaient le bus, le métro, le train et les enfants se rendaient à l'école à vélo ou à pied au lieu d'utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 H sur 24. Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d'une année sur l'autre, les crayons de couleurs, gommes, taille- crayon et autres accessoires duraient tant qu'ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jetés fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rue,

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique !

On n'avait qu'une prise de courant par pièce, et pas de bande multiprises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d'aujourd'hui.

ALORS NE VENEZ PAS ME FAIRE CHIER AVEC VOTRE MOUVEMENT ECOLOGISTE !

Tout ce qu’on regrette, c’est de ne pas avoir eu assez tôt la pilule, pour éviter d’engendrer la génération des jeunes cons comme vous, qui s’imagine avoir tout inventé, à commencer par le travail, qui ne savent pas écrire 10 lignes sans faire 20 fautes d’orthographe, qui n’ont jamais ouvert un bouquin autre que des bandes dessinées, qui ne savent pas qui a écrit le Boléro de Ravel…(pensent même que c’est un grand couturier), qui ne savent pas mieux où passe le Danube quand on leur propose Vienne ou Athènes,

etc. mais qui croient tout de même pouvoir donner des leçons aux autres,du haut de leur ignorance crasse !

MERDE à la fin !

Merci de ne pas imprimer ce message afin de préserver l'environnement, mais ne vous privez pas de faire suivre !

Commentaires

  • Texte intéressant et assez réaliste.

  • Bonjour Monsieur , belle dérision ! Il y a confusion d'une part comme vous le résumez , et ensuite récupération à des fins politi-chiennes qui sont le contraire de la défense de la nature ou de quoique ce soit ! Les visées de ceux qui les financent et les récupèrent se moquent éperdument de tout ce qui n'est pas profit et avec un programme totalitaire tout en leur faisant fumer la moquette …Les mêmes qui interdisent ceci mais s’accommodent et tolèrent selon ...comme les dealers dans 250 villes ou quartiers irrécupérables ou la seule activité est le deal de came qu'on ne doit pas regarder … C'est ou ? Ben partout en Europe et ailleurs dans les pays du « pas cher » ils s'en foutent comme de la santé de leurs habitants :
    https://www.info-afrique.com/4775-dechets-toxiques-en-afrique/
    https://asialyst.com/fr/2019/04/27/recycles-non-dechets-plastiques-inondent-asie-sud-et/

    Quand au marché de la drogue représente en realité un bon pan des économies dont on ne parle pas avec une hypocrisie pour cerveaux enfumés – donc amoindris - qui ne sauraient reconnaître qu'une plante : la cannabis sativa … mais aiment bien aussi les cachets et deviennent végans avec leur machin phone … et ne comprennent rien a rien . Des electeurs qui ne veaute pas sauf si on les motive avec ces causes « blistirisées «  sortis de cabinets d'ingenierie sociale (modele URSS recyclé a la mode bobo pour detruire l'occident!)
    J'ai ainsi pu « apprécier par hasard « une grande fête du « bruit » sur une certaine ville « sinistérisée «  du midi hexagonal, ceci il y a peu d'années . Surprise 0 les CRS, compagnies de gendarmes et les « élus » fiers de leur performance « encadrais «  avec une admirable tolérance un énorme nuage des dérivés de cannabis pour leur grande manifestation des decibels jusqu'à une heure plus qu'avancée sans s'occuper des habitants du quartier …ni d'effaroucher les rares oiseaux survivants ….On regarde et on se bouche le nez comme ailleurs comme pour le purin tantôt , les épandages toxiques une autre fois tant que ca paye ?

    En France le père de l'écologie politique étais un certain Réné Dumont d'abord fervent partisan du productivisme agricole intensif je vous laisse regarder son pedigree éloquent :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/René_Dumont
    Soit les écolos réchauffiste et divers -" sinister" - n'ont rien compris soit ils le font exprès ?
    Ils demandent plus de taxes au nom du rechauffement arnaque au gaz de vichy pour compléter moins de liberté sauf pour toujours plus de dépravations et plus de zones de non droit en melangeant toutes les causes bidons « minorités » au point que ceux du bon sens SONT DEVENUS les cibles et donc sont en voie de disparition -> la famille type occidentale et le comble d l'insupportable pour eux : le mâle blanc hetero qui ne fumerait pas de moquette et n'accepterait pas de se faire sodomiser ou de prêter sa femme ( ou l'inverse ?) . car Il serai arriéré et raciste ?
    On a oublié de parler d'un certain nombre de défenseurs du bon sens et donc de la nature qui étais et sont tout à fait le contraire .Ceci sans être politisés et dont on constate les effets et ceux qui n'ont pas l'habitude du gaspi ni des modes de déplorables et plantent aussi de forets eux !

  • Je crains que vous n'ayez pas compris que vous venez de réaliser un très bel auto-goal.
    Car qui a mis en place:
    - les bouteilles plastiques
    - les clubs de gym
    - les escaliers roulants
    - les gadgets électriques
    - le tout voiture
    - les objets et appareils jetables
    - etc.

    Ce ne sont pas les jeunes actuels dont je fais partie, mais les 50-60 ans et plus.

    Ni les écologistes. Qui n'ont jamais détenu le pouvoir que ce soit au parlement ou dans les entreprises.

  • Pauvre jeunesse actuelle qui ne sait même plus calculer mentalement et ignorante de qui a « mis en place » ........ LOL

    On comprend la signature d’un tel pseudo qui souligne son inculture!

  • Pauvre vieillesse au bord de la démence qui n'a pas compris que le monde actuel a été mis en place par des personnes nées en 1970 et avant.

    Notre consolation est que bientôt ces vieux nous aurons quitté.

  • "Notre consolation est que bientôt ces vieux nous auront quittés". N'oubliez pas le "s" car il y accord de participe.

Les commentaires sont fermés.