UA-138665747-1

Floyd, Traoré, racisme ( ?) déboulonnage et mort de l’Homme blanc

Il y a de cela quelques années, inutile d’en préciser le nombre, assistant au cours d’économie politique de première année à l’université de Nauchâtel, le deuxième de l’année, si mes souvenirs sont bons, j’avais surpris le professeur, Dieu ait son âme aujourd’hui, en lui posant la question : "y a-t-il vraiment des gens qui croient à ces conneries" ? Sa réponse (question) fut assez pertinente : "pourquoi êtes-vous là, alors ? Je veux dire si vous ne croyez pas à ces conneries » ? Et comment allez-vous supportez les 4 prochaines années de « conneries » ? "

 

Je ne sais pas. Lui rétorquai-je. Il me faut un titre universitaire. Il me faut un bon job.

 

J’eus le titre universitaire, avec mention très bien, la plus haute distinction. J’ai aussi eu le "bon job" (le contrat l’engagement fut même signé un mois avant la fin de la dernière année universitaire). Quel genre de job, me demanderiez-vous ? Banquier, bien évidemment. Plus précisément "trader" auprès d’une grande société financière où des milliards, qui ne servaient à rien ni à personne, déjà, nous passaient entre les mains (façon de parler) laissant, bon an mal an, les fameux 14% de bénéfices nets que toute entreprise digne de ce nom se doit de produire.

 

Dix ans après, je quittais le "job".

 

Ce matin et puisque "plus rien ne sera jamais comme avant", comme chacun le sait maintenant (COVID-19, paraît-il, oblige), je pris le train pour me rendre en centre-ville pour exercer le « job » que j’occupe actuellement en partie au sein d’un grand institut de formation. A peine installé et ayant tourné, presque machinalement, la tête en regardant autour de moi, une jeune fille d’une "certaine" couleur (car nous en avons une chacun, me semble-t-il) me fusilla du regard et, ni une ni deux, me demanda : "hé, M’sieur, vous êtes raciste ou quoi ? ". Encore heureux qu'elle ne m'ait pas tutoyé.

 

Deux dames hochèrent la tête. Je n’ai rien dit à la "jeune" mais m’adressai aux deux "désapprobatrices" et leur dis : « vous l'avez bien voulu et tout fait pour que cela arrive ». SVP, ne faites pas les effarouchées. C’est presque insultant. Très classe, l’une d’elle me fixa : « comme vous avez raison, Monsieur. Mais qui aurait pu s’y attendre ? On croyait bien faire ».

 

La « jeune » : « bande de blancs ». Il manquait, à ma grande surprise, le mot « sales ».

 

Très longue introduction, je l’admets. Mais je ne pouvais faire autrement. D’ailleurs, quel rapport avec l’objet de cet article ? Eh bien c’est ce que nous allons voir.

 

Contrairement à ce que certains pensent, en partie à raison, le "désastre" commença bien avant mai 1968 où et pour de vrai cette fois, ceux qui ont réussi le coup avaient décidé que "plus rien ne sera jamais comme avant". Les mots d’ordre furent :

 

  1. Destruction sociale, comprenez des structures sociales, famille en tête.
  2. Consommation à outrance
  3. Mise en place, d’une façon presque imperceptible mais systématique, des théories annoncées par Orwell (le génial « créateur » de 1984 avec son fameux « Big Brother is watching you ».
  4. La majorité étant par définition silencieuse, travailleuse et peu encline à se lancer, sauf exception, dans des batailles aussi futiles que dévoreuses de temps et d’énergie, l’accent devait être mis sur LES minorités, diverses et variées, qui, elles, au contraire, ont cela comme objectif. Des minorités hargneuses, agissantes, disposant de tout le temps nécessaire et vivant souvent au crochet des « autres ». Attention, pas toutes les minorités mais seulement celles qu’on peut « voir ». Un investissement doit par définition « rapporter ». Ainsi, on n’a jamais entendu les « minorités » asiatiques faire du bruit (nulle part dans le monde) y compris au début de la crise du COVID-19 où ses membres ont subi, pour le coup ouvertement, des attaques clairement racistes.
  5. Mise en place et exécution systématique d’un enseignement génial, élaboré en quelques secondes il y a de cela deux mille ans : « donnez-leur du pain et des jeux ».

 

C’est là que ma longue introduction prend tout son sens car si les théories fumeuses des plus grands économistes étaient justes, le monde devait aujourd’hui être à feu et à sang. Rendez-vous compte ! En 2008, le chômage dans certains pays européens avait atteint presque 30%. Aujourd’hui, on nous parle de récessions variant entre 6.5% et 13% selon les pays. Avez-vous la moindre idée de ce que cela signifie ? Cela fait des dizaines d’années qu’on entend du matin au soir tous les « spécialistes » parler d’état « d’urgence » économique parce que notre fameux PIB stagne ou n’évolue pas très positivement. Les économistes les plus chevronnés nous annonçaient des catastrophes à venir si le chiffre de ces trois jolies lettres n’évolue pas en moyenne annuelle au-delà de 1.5% au minimum. Les mêmes se frappant la poitrine parce que le PIB de la Chine n’augmente plus que de…7% en moyenne.

 

Aujourd’hui, on nous annonce une récession pouvant atteindre 13% et…rien, absolument rien ne se passe.

 

Donnez-leur du pain et des jeux.

 

Ainsi, la doctrine qui prévaut maintenant est la suivante :

  1. Le « Peuple » doit être occupé en permanence et aussi anesthésié que possible. Les opérateurs se battent pour annoncer des abonnements télé avec des bouquets pouvant atteindre 300 chaînes. Les centres de loisirs n’ont jamais été aussi nombreux. L’arme ultime étant le « téléphone » portable, ce dernier sert à tout sauf à…téléphoner. Yeux rivés 24h/24h sur l’écran, que voulez-vous que les gens remarquent ou même voient ?
  2. Le pain ? Il faut juste que les gens n’aient pas…faim. Que, à côté de leurs téléphones portables, ils puissent tout juste survivre, physiquement.

 

Et, enfin, comment cela se fait que toutes ces « conneries » économiques soient aussi fausses ? En réalité, elles ne le sont pas vraiment. Du moins pas à ce point. Il se trouve juste que les anesthésistes ont trouvé (notamment après 2008) la parade : on inonde, littéralement, les marchés de liquidités. Des milliers de milliards de francs, d’euros et de dollars se déversent. D’où tout cela provient alors que quelques jours auparavant on criait misère ? Mais, pauvres gens de la « majorité », de nos poches, à vous et à moi. Plus précisément de celles qu’auront nos enfants. La bonne vieille dette publique que « tout le monde » s’arrache.

 

Et l’histoire de Floyd, de Traoré et de certains autres dans tout cela ? Eh bien…

 

Les minorités. Le plan doit être exécuté jusqu’au bout. La « minorité » noire (même si on ne sait pas exactement ce que c’est et même si beaucoup, beaucoup, pourrait être dit là-dessus. Entre autres, les rois africains « esclavagistes » aujourd’hui honorés et dont les « statues » ne sont curieusement pas déboulonnées). La minorité homosexuelle, celle des lesbiennes, des transgenres, des féministes (qui, elle, grandit très vite) et de toutes les autres qui se cherchent une place au soleil. Ce qui est extrêmement curieux est de constater à quel point tous ces gens, qui nous détestent à ce point, qui disent que nous les détestons, qui trouvent que nous sommes racistes, qu’ils vivent l’enfer ici, déferlent sur nous par millions chaque année ! Pourquoi quittent-ils le paradis ? Par pur masochisme, certainement.

 

Du pain et des jeux.

 

Rappelez-vous les extraordinaires images de ces "consommateurs" qui se battaient, physiquement, chez Inter Marché, en France, autour d'un stand où s'entassaient des pots de...Nutella. L'enseigne faisait une promotion de 75% sur ces derniers. Il se trouve juste que ce sont ces mêmes personnes qui se procurent des i-phones pour 1000 francs qui, entre temps, servent à tout, à Twitter, WattsApper, Tick Toquer, Snap Chatter, Instagrammer, etc. Mais pas à téléphoner, ou très peu.

 

Alors oui. On s'agenouillera, on leur lavera les pieds, on leur donnera nos femmes, on s'excusera des méfaits des découvertes de Christophe Collomb, de Magellan et de tous les autres. Les espagnoles s'excuseront d'avoir chassé les musulmans en 1492. Oui mais là, il y a un problème car les musulmans (lesquels, déjà) devront s'excuser d'avoir colonisé les Espagnols (pardon, les Wisigoths) pendant presque 8 siècles. Les Italiens devront s'excuser d'avoir conquis la Gaulle et la moitié de la planète connue à l'époque puisqu'ils sont les "descendants" (le sont-ils ?) des Romains. Mais ils devront s'excuser de qui ? Des Nord-Africains (puisque ces derniers étaient leurs "escalves", des Grecs, des Germains...? J'ai de toutes petites origines grecs et dois dès lors m'excuser des perses et des Afghans pour ce qu'Alexandre le Grand leur a fait. J'ai aussi des origines syriaques et Assyriaques et dois donc m'excuser des mêmes Perses, Phéniciens et aussi Égyptiens.De qui dois-je m'excuser pour la partie arménienne de mes origines. Oh, là, ce sont d'autres qui doivent s'excuser mais là, c'est un peu plus difficile car le nouveau sultan turc est un peu plus rigide que les femmelettes qui nous gouvernent ici. Mes enfants sont totalement suisses et doivent s'excuser de...de qui déjà ? Mais au fait, de part mes origines, ils doivent porter une certaine responsabilité, non ? Ils doivent s'agenouiller devant qui ?

 

Allez, une toute dernière "rigolade". Essayez de feuilleter n’importe quel livre traitant d'économie et regardez ce que les « grands » économistes prévoient, pour la bourse, si l’économie devait se contracter ne serait-ce que de 1 ou 2%. On nous prédit une baisse de…6.5% à 13% et, pour « fêter » cela, les bourses bondissent de 40% (pour certaines) depuis 3 semaines.

 

Cherchez l’erreur. Ou plutôt pas.

Commentaires

  • Bravo pour votre note honnête d'expression - incontournable donc pour ce blog.
    Note que j'ai renvoyée à divergent Jr, qui dans la même veine, a lu tout ce que Yuval Noah Hariri a publié.

  • Entièrement en ligne avec vos propos, mais vous l’écrivez bien mieux que je ne saurais le faire.

    En complément, j'ai la diffuse impression subjective que la blague atteint une sorte de paroxysme absurde (transformer une racaille en héro planétaire faut quand même oser) et que le retour de balancier pourrait être assez brutal.

  • Comme je me suis déjà soulagé quelque peu de ma hargne (teinté d'un peu de désespoir) sur d'autres blogues, je me contente ici de vous approuver dans vos analyses.

  • Voilà une vidéo vraiment remarquable sur le "racisme systémique" aux USA, il s'agit de Dave Rubin (un animateur TV "progressiste") qui interview Larry Elder (un avocat, écrivain, animateur noir et libertarien). Tous ceux qui bêlent avec BLM et se mettent a genoux devraient la regarder au moins une fois, pour autant qu'ils supportent la diversité d'opinion ce qui n'est pas gagné d'avance:

    https://www.dreuz.info/2020/06/11/larry-elder-citez-moi-un-seul-exemple-de-racisme/

  • Il n'y a pas d'erreur : c'est le désordre normal des choses, l'entropie dont l'évolution est le moteur, la régression annonciatrice de progrès. Le paradoxe des paradoxes, quoi. «Les crimes engendrent d'immenses bienfaits et les plus grandes vertus développent des conséquences funestes» (Paul Valéry).

  • Un magnifique reportage sur "Les Gaulois" nos ancêtres sur youtube pour s'aérer les neurones! "Le vrai visage est gaulois" Science Grand format!

  • A lire absolument en complément à votre excellent billet:

    http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2020/06/13/black-lives-matter-la-lettre-d-un-professeur-de-berkeley.html

    et aussi

    https://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2020/06/14/c-est-une-guerre-culturelle-307018.html

  • Comme vous pouvez le constater, je publie votre commentaire ainsi que les liens qu'il contient. C'est dommage que l'auteur d'un des articles que vous citez n'ait pas le courage de ses opinions et censure les critiques y compris les plus respectueux

  • Petite mise au point et petit rappel historique en cette époque d'ignorance, d'aveuglement, de réécriture de l'histoire et de récupération de la mort de G. Floyd à des fins politiques:

    A) En 1868, le slogan du parti démocrate était:

    "This is a White Man's Country, Let White Men Rule"

    https://en.wikipedia.org/wiki/1868_Democratic_National_Convention

    B) De nombreux membres du parti démocrate font partie des fondateurs du KKK, alors que les républicains étaient majoritairement dans le camp des adversaires de l’esclavage.

    C) Le démocrate George Wallace, fervent raciste, fut élu gouverneur de l'Alabama en 1963 avec ce slogan :

    “Ségrégation maintenant, ségrégation demain, ségrégation pour toujours”

    et il reste à ce titre célèbre pour avoir tenté, le 11 juin 1963 d'empêcher les deux premiers étudiants noirs, Vivian Malone Jones et James Hood, d'entrer dans l'Université de l'Alabama, un évènement qui a connu un retentissement national:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/George_Wallace

    D) Dans la courte vidéo suivante, Hillary Clinton fait l'éloge funèbre de Robert C. Byrd, raciste notoire et chef local du KKK, qu'elle présente comme son ami et mentor:

    https://www.youtube.com/watch?v=z0DbPnfpVus

    Lire aussi "la part d'ombre" et "Déclarations controversées" au bas de la page Wiki de ce triste personnage:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Byrd

    Voici certaines des déclarations abjectes de Robert Byrd, mentor tant admiré par Hillary Clinton:

    1) “Je souhaite de ne jamais me battre aux côtés d'un nègre. Plutôt mourir mille fois, et voir le drapeau américain piétiné dans la boue au point qu'il ne puisse plus être encore hissé, que voir ce pays bien-aimé se dégrader par une race de bâtards, une survivance du spécimen le plus noir des terres sauvages.”
    (Lettre de Robert Byrd au sénateur Theodore Bilbo du Mississippi (1945))

    2) “On a besoin du Klan aujourd'hui plus que jamais, et je désire voir sa renaissance ici en Virginie-Occidentale”.

    3) “Il y a des nègres blancs. J'ai vu beaucoup de nègres blancs dans ma vie ; je vais utiliser ce mot” (Interview à Fox News Channel, le 4 mars 2001).

    Etrangement Hillary Clinton n'a jamais été attaquée ni critiquée pour avoir fait l'éloge de ce pathétique individu, ce qui montre bien toute l'hypocrisie des démocrates et leur récupération de la mort de G. Floyd à des fins politiques.

    Imaginez un seul instant, la réaction des médias si c'était Donald Trump qui avait fait l'éloge de cet individu!

    E) Le président démocrate Bill Clinton a refusé d’empêcher le génocide rouandais qui a fait plus de 300.000 morts:

    “Des documents classifiés rendus publics en 2004 ont révélé que l'administration Clinton savait qu’une ‘solution finale pour éliminer tous les Tutsis’ se préparait bien avant le début du génocide. D’ailleurs, Clinton a aussi reconnu qu’un mois avant le début des exterminations, il avait émis une directive présidentielle qui déclarait que ‘les États-Unis ne participeraient à aucune opération humanitaire, à moins que ce ne soit dans leur intérêt’.

    https://www.journaldemontreal.com/2020/05/19/genocide-rwandais-bill-clinton-responsable-de-300-000-morts

    et

    https://www.theguardian.com/world/2004/mar/31/usa.rwanda

    Etrangement Bill Clinton n'a jamais été attaqué ni critiqué à ce sujet!

    Qu’en serait-il si Donald Trump était responsable? On connaît la réponse!

    F) Pete Buttigieg, “vedette” du début de la campagne et premier candidat de poids dans une élection présidentielle à se déclarer homosexuel, le jeune maire Pete Buttigieg a également dû se défendre des accusations de racisme dans sa ville de South Bend (Indiana), après la mort d’un Noir abattu par un policier blanc.

    G) Joe Biden, lui, s'est opposé à la politique publique qui permettait de transporter des enfants des quartiers noirs jusque dans des écoles à majorité blanche et comme chacun le sait un noir qui ne voterait pas pour lui n'est pas un noir!

    H) De plus:

    -l'état du Minnesota est un état démocrate!
    -le maire de Minneapolis est démocrate!
    -Medaria Arradondo, le chef de la police de Minneapolis, qui était censé la réorganiser, est démocrate et noir!

    Mais, comme par hasard, on ne les tient jamais comme responsables de quoi que ce soit.

    Quant aux collègues racistes de l'officier Chauvin, l'un est asiatique et l'autre noir comme on le voit clairement sur les vidéos!

    Chut! Il ne faut pas répéter tout ça, car ça pourrait mettre à mal la récupération politique de cette affaire par divers groupes d'ultra gauche financés par G. Soros et les démocrates!

    Eh oui, la vérité fait mal, c'est bien pour cela que certains, dont nos "chers" médias, à commencer par la RTS, préfèrent la cacher, car elle ne va pas dans le sens voulu par leur idéologie "bienpensante".

  • Comme disait si bien Pierre Dac : »Les forces de l’ordre sont celles qui sont aux ordres de ceux qui les donnent ».
    Ils sont payés par les français pour estropier les français et se faire tabasser par des étrangers… ils ont choisi … !!!

  • Voitures béliers, armes de guerre, destructions de caméras, Tchétchènes et Maghrébins se préparent à la guerre à Dijon

    Vidéo :

    https://www.valeursactuelles.com/societe/video-voitures-beliers-armes-de-guerre-destructions-de-cameras-tchetchenes-et-maghrebins-se-preparent-la-guerre-dijon-120611

  • Quand le personnel soignant manifeste, castaner mobilise 5'000 policiers, dans les banlieues où les musulmans tirent avec des kalachnikov, 200 policiers à 2 km et seulement à partir de 6 heures du matin, quand les trafiquants partent se coucher !

  • Aucun doute, macron et castaner sont racistes, mais seulement envers les travailleurs, pas avec leurs copains dealers et trafiquants d'armes de guerre !

  • "Comme vous pouvez le constater, je publie votre commentaire ainsi que les liens qu'il contient. C'est dommage que l'auteur d'un des articles que vous citez n'ait pas le courage de ses opinions et censure les critiques y compris les plus respectueux"

    Cher Monsieur Gowrié,

    Merci beaucoup d'avoir publié mes commentaires. Quant à votre remarque sur l'auteur d'un des deux articles que je cite (on sait bien de qui on parle), je suis tout à fait d'accord avec vous. Pire, la personne en question souffle le chaud et le froid et fait même régulièrement l'éloge de politiciens (Salerno, Mazzone, Reynard etc.) qui pratiquent une politique aux antipodes des idées que ce même auteur défend dans d'autres billets. Cet auteur est donc soit une girouette opportuniste et hypocrite, soit la victime d'un genre de syndrome de Stockholm. De plus, comme vous le dites et comme j'en ai fait l'expérience, il ne publie presque aucun commentaire qui ne va pas dans le sens de ses billets et encore moins ceux qui osent souligner ses incohérences. En dépit de tout cela, je le cite encore quand j'estime que ses billets sont valables, même si je suis bien conscient que dans le billet suivant il va peut-être défendre quelqu'un qui pense tout le contraire.

    Merci à vous de continuer de porter le flambeau de la vérité et du bon sens dans ce monde des mensonges, de désinformation et de manipulation des foules par une minorité riche et puissante, soutenue par presque tous les médias, qui veut la perte de l'Occident et de sa civilsation comme l'explique si bien le Professeur P. Hillard dans ses livres et ses nombreuses conférences regroupées ici:

    https://www.youtube.com/playlist?list=PLN3ISNXJCaQnWN8xeGKOw3IsvQ0_9Pu4u

    A ce propos, je vous conseille aussi de ne jamais manquer et de faire partager les émissions de TV Libertés, en particulier leur JT et I-média:

    https://www.tvlibertes.com/

    Bien à vous

  • Comment savez-vous qu'il s'agissait "simplement" de commentaire soulignant ses..."incohérences" ? A moins que...
    A moins que ce ne soit tellement une constante chez lui que cela va...de soi.
    Bien à vous.

    P.S. Il y a de cela quelque temps, furieux contre le vote anti-minarets, il a utilisé exactement les mêmes termes que maintenant : "inculture crasse". A l'époque, il qualifiait ceux qui ont voté "d'ignares crasseux".

  • "Comment savez-vous qu'il s'agissait "simplement" de commentaire soulignant ses..."incohérences" ? A moins que..."

    Non, je ne suis pas cette personne qui écrit sous un pseudo, comme vous sembliez le penser. Je le sais, car dans ce cas je parlais uniquement des commentaires que j'ai fait moi-même sur son blog (où je soulignais justement ses incohérences), mais qu'il n'a bien entendu pas publiés. Bien entendu, je ne peux pas connaître quels autres commentaires il n'a pas publiés.

    "P.S. Il y a de cela quelque temps, furieux contre le vote anti-minarets, il a utilisé exactement les mêmes termes que maintenant : "inculture crasse". A l'époque, il qualifiait ceux qui ont voté "d'ignares crasseux"."

    Merci pour cette information. J'ignorais cela, mais ça ne me surprend pas du tout vu que cette personne souffle le chaud et le froid: un coup à gauche, un coup à droite. Bref, on ne peut et ne doit pas s'y fier, car avec elle on ne sait plus sur quel pied danser.

    Dernièrement, il a ausi pousser à l'élection de la candidate PDC en "dézinguant" le candidat PLR de manière fourbe. Cherchez "bonapartiste" sur blog et vous verrez.

    Finalement, il vaudrait peut-être mieux ne plus le citer du tout, même quand il semble dire des choses qui nous conviennent.

    Bonne semaine

  • Pendant que ça cause, les tchétchènes remettent la mosquée au milieu du bled !

    Les tchétchènes n'ont pas une très haute estime des arabes, ils considèrent ces derniers comme des poulettes en manque d'antidépresseur.

    En fait, ceux qui terrorisent la France depuis quelques lunes avaient tabassé un gamin appartenant à la communauté tchétchène et vu que la police française semble assez réticente dès qu'une moindre contradiction pourrait contrarier les tendances princières de sa majesté Macron, il n'y a pas eu de suite après le dépôt de plainte déposée par les parents du jeune ado aux origines caucasiennes.

    Pour la plupart des français, cela n'aurait pas provoqué la moindre réaction, habitude oblige, mais tel n'est pas le cas pour la famille de ce jeune qui ne pratique pas l'agenouillement systématique.

    Il y a aurait 20'000 tchétchène en France, vous me direz que c'est anecdotique, et bien je vous répondrai ; Oui, mais !

    Dans tous les cas, les chérubins du gouvernement macron, se sont sentis tellement menacés qu'ils ont sortis l'argenterie et d'autres ustensiles que l'état français ne saurait voir.

    Ces frères venus de Tchétchénie viennent juste pour boire le cafés et parler pluviométrie pendant que le clan maghrébin, hospitalité oblige, étalent devant les caméras ce qu'ils cachaient depuis les dernières livraisons. Du coup, affolement général et national, les petits choux-choux de la république se sentent menacés !

    Que faire, c'est dramatique, ne trouvez-vous pas ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel