05/02/2015

Selon la RTS, le responsable de la barabarie de l'Etat Islamique, c'est nous

Voici d'abord les liens vers les éditions d'hier, le 12h45 et le 19h30 du TJ de la RTS.

http://www.rts.ch/play/tv/le-12h45/video/le-12h45?id=6511...

http://www.rts.ch/play/tv/le-19h30/video/le-19h30?id=6513...

Vous remarquerez, pas même une allusion, rien.

Les Dhimmis, un temps farouches défenseurs de la "rébellion" syrienne, continuent donc leur combat sous une autre forme, celle de la soumission.

Ceci ne les a pas empêchés de faire d'autres allusions aux "vrais dangers" qui nous guettent : la montée de "l'extrémisme", notamment de droite. Manquait juste la fameuse phrase condamnant tous les extrémismes "de quelque bord que ce soit" y compris celui des...catholiques (je n'en suis pas un, au cas où). Manquait aussi le rappel de l'inquisition aux 16e et 17e siècles. Surtout, il manquait la comparaison entre la carbonisation de ce pauvre pilote jordanien par les protégés de Fabius et celles pratiquées par les inquisiteurs il y a de cela quelques centaines d'années.

Décidément, la soumission est en marche, à pas forcés.

A cela, une "vedette" de la RTS répond par ceci : "Le fait de montrer le moins possible les assassinats mis en scène par le groupe « état islamique » n’est certainement pas une complaisance à son égard. Bien au contraire, c’est la nécessité de ne pas faire son jeu. Cela ne signifie pas passer sous silence ses atrocités, mais ne pas reprendre telles quelles ses images de propagande – montrer en revanche les victimes, les messages de solidarités, les messages de leurs familles, etc. C’est un équilibre bien sûr difficile, mais c’est une responsabilité morale de le trouver. Notez d’ailleurs qu’il s’agit d’un débat vieux comme le monde. Le vieux lion Churchill savait admirablement manier la censure de guerre pour éviter de montrer certaines images de destructions réussie par les nazis; ce n’était évidemment pas une forme de faiblesse, mais au contraire une stratégie honorable pour écraser in fine, d’une main de fer, les ennemis de nos libertés".

On ne sait plus s'il s'agit d'un rêve ou d'un cauchemar. Il cite Chrchill et il aurait pu tout aussi bien citer la censure de l'armée US lorsqu'elle a envahi l'Irak. On sait maintenant ce qu'il en était. La vedette en question ne se rend même pas compte qu'elle est en train de nous raconter qu'elle exerce l'autocensure poussée à son paroxysme. Elle ne se rend même pas compte qu'entre faire la "publicité" au groupe État Islamique et ne pas même mentionner la "nouvelle", il y a un énorme espace. Elle cite Churchill et ne se rend même pas compte que le bonhomme vivait en...1940. Je ne sais même pas si cette "vedette" est au courant qu'en 2015, l'internet existe. Je ne sais si elle est au courant que les gens n'ont pas besoin des images de la RTS pour savoir ce qui se passe. Je disais croire rêver mais c'est finalement un cauchemar. Elle ne veut pas faire la pub à ces barbares (on la croit sur parole) mais elle ne veut pas faire son travail non plus : un travail de recherche (de la vérité, on l'espère, je veux dire on peut toujours rêver) de dénonciation et d'appel au réveil des "téléspectateurs". Elle n'a pas besoin, "la vedette", de montrer les images atroces. Celles-ci sont librement disponible sur le net, qui n'existait pas en 1940, année référence, semble-t-il, pour la RTS.

Une toute dernière chose, bien sûr. Al Azhar, la plus haute "autorité religieuse" du monde islamique, en réaction à l’assassinat du pilote jordanien, vient de décréter qu'il faut "tuer ET crucifier" les membres de l’État Islamique.Ils croyait certainement très bien faire comme cela mais je crois dur comme fer que cette déclaration a été mûrement réfléchie. Il faut les...CRUCIFIER

Mais l'Islam n'a rien à voir avec cela.

P:S. Ce billet a été écrit mercredi, 4 février vers 16 heures. Plus de 24 heures après le terrible assassinat du pilote jordanien. A 19h30, Darius Rochebin a tout de même fini par en dire quelques mots.

21/01/2013

Les terroristes face aux leurs

Après avoir financé et lourdement équipé les démocrates Libyens, la France a brusquement changé d'avis. Relabellisés terroristes (on fait bien attention à ne pas les appeler "islamistes"), on veut maintenant les combattre et chasser...où ?

C'est certainement pour nous expliquer tout cela que lors du journal de 19h30 de vendredi dernier, le journaliste vedette de la RTS, télévision publique, donc à redevence, Monsieur Darius Rochebin, a fait appel à l'analyse, certainement pertinente, de M. Kouchner, ancètre de Juppé et Fabius et membre du club fondé par BHL. Le point le plus délicieux de l'interview fut lorsque le grand humaniste, jadis médecin, déclara que sans cette intervention, le Mali risquait de se trouver tout entier aux mains des fondamentalistes, lesquels y auraient alors imposé la Charia.

C'est à ce moment-là qu'on aurait pû imaginer la suite suivante de l'interview :

...lesquels y auraient alors imposé la Charia.

Rochebin : Et alors ? Cela est-il grave ? Vous gêne-il ?

Kouchner : mais plus que cela même. C'eut été une catastrophe, pour le Mali, pour l'Afrique et même pour nous, ici.

Rochebin : pourtant, cette Charia est la seule loi chez nos amis Saoudiens, Qataris, etc. La première déclaration des "démocrates" Libyens et Tunisiens fut de vouloir l'imposer. Cela ne semble pas vous poser de problème particulier !

Kouchner : Euh... (je sais qu'il aurait aussi pu dire : nous ne parlons pas de la même chose. C'est un problème différent. Les circonstances ne sont pas les mêmes. Et des âneries du même genre).

Rochebin : donc, Monsieur Kouchner ?

Seulement voilà, c'est la suite logique d'une interview professionnelle dont le but est d'informer. On ne se fait pas de telles "vâcheries" entre amis.

Au fait, Mesdames et Messieurs de la corporation. N'êtes-vous pas pris d'une petite envie de vous insurger contre le Black Out absolu imposé par l'armée française ? Laquelle filme elle-même "ses opérations" et vous distribue, après vérification, des morceaux bien choisis ?

 

08:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rts, rochebin, kouchner, france, syrie, lybie, mali, terroristes, islamistes, islam, islamisme, gowrié

28/06/2012

Les amis de nos journalistes égorgent leurs confrères

Afin que les choses soient claires, les Boris Mabillard, Darius Rochebin, Vannay, Hammouche, Burkhalter (le journaliste), Burkhalter (le Conseiller Fédéral) et quelques autres dont deux billets de cette longueur ne peuvent suffire à contenir les noms, peuvent se sentir directement concernés.

Ainsi, les protégés des précités, pauvres manifestants pacifiques, se sont attaqués hier à l'immeuble abritant la chaîne d'information Al Ikhbaria, à Damas. Ils ont tué les gardes qui se trouvaient devant l'immeuble, ligoté les journalistes qui s'y trouvaient pour les égorger ensuite. Ils ont enfin fait sauter l'immeuble en y plaçant une charge explosive avant qu'ils ne repartent.

Alors, Monsieur Boris Mabillard, mais j'aurais pu tout aussi bien m'adresser à tous les autres. Il se trouve juste que c'est le dernier à avoir effectué une immersion clandestine parmi les « révolutionnaires pacifiques ». Le compte rendu de ses dix sept jours de « clandestinité pacifique » frise la perfection journalistique et humaine.

Les manifestants pacifiques dont vous vous faites les porte-drapeaux ne sont que des criminels de la pire espèce. Les révolutionnaires pacifiques dont vous faites la promotion à longueur de journée depuis plus de quinze mois ne sont en réalité que des terroristes sanguinaires sans foi ni loi. Vous n'avez jamais ni parlé ni dénoncé aucun de ces crimes atroces. De là à vous faire prendre part de la responsabilité de ces événements, il n'y a qu'un pas. Je laisse vos lecteurs et les miens de décider de le franchir. Moi, je l'ai déjà fait.

Aujourd'hui, mercredi 27 juin 2012, je me suis adressé à toutes les personnes précitées ainsi qu'à leurs rédactions respectives. Aucune n'a répondu. Ils n'hésiteront pas demain, après-demain ou dans quelques jours, à vous parler des exploits clandestins de quelques uns de leurs "journalistes" parmi les révolutionnaires "pro-démocratie". Ils n'hésiteront pas non plus à vous présenter le massacre de Houla, oeuvre de leurs protégés, comme étant celui du régime. Ils n'hésiteront pas à parler des terroristes comme des manifestants pacifiques.

Je me suis toujours demandé comment certains malfrats peuvent, après avoir commis leurs méfaits, vivre normalement parmi leurs (semblables?) comme si de rien n'était. Je commence maintenant à comprendre. Certains continuent à vivre le plus normalement et tranquillement du monde, après vous avoir parlé de terroristes, meurtriers sanguinaires, comme étant des manifestants pacifiques pro-démocratie.

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Attaque-d-une-cha...

...entre autres

 

08:46 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : le temps, tdg, rts, hammouche, la liberté, le courrier, l'hebdo, gowrié, mabillard, rochebin

07/03/2012

Les islamistes « pro démocratie » libyens profanent. Juppé doit être ravi

Image.JPGCertains l'appellent l'islamiste, je parle bien sûr de Juppé. Il les a en tout cas installés partout, il doit être content en contemplant son « œuvre ».

Je rappelle qu'il n'y a pas un seul chrétien, ni probablement un seul juif, en Libye mais, même cela, ils ne peuvent le supporter.

Lundi, devant un « excellent » Rochebin demandant à ce même Juppé, à trois ou quatre reprises de suite, s'il ne fallait pas intervenir militairement en Syrie pour stopper la répression « sanglante » du régime, le non moins excellent Juppé a, à trois ou quatre reprises, hoché la tête en disant que la situation n'est pas comparable à celle qui prévalait en Libye.

Je crois qu'il conviendrait plutôt de parler de sa lâcheté. Car ce lâche, qui est allé bombardé une Libye totalement impuissante pour y installer ses amis d'Al Qaeda, a peur d'aller larguer ses bombes en Syrie.

Au fait, avez-vous déjà vu ces images sur l'un de nos médias ? Est-ce que l'un d'entre eux en a parlé ? Serait-ce parce qu'ils ont reçu l'ordre de ne pas le faire ? Ou alors sont-ils tellement occupés par la répression sanglante en ... Syrie !

P. S. A ceux qui se feront un plaisir de dire que les Américains ne valent pas mieux qui pissent sur les cadavres et brûlent des Corans je dis que ces derniers ne valent effectivement pas mieux. Je les renvoie dos à dos. Yankees ignares et ignobles complices de salafistes venant d'un autre temps.

 

08:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : libye, france, gowrié, juppé, rochebin, médias, islamisme