13/04/2014

Les Démocrates "Chrétiens" aiment les pédophiles

Les quelques lignes que j'écris ici me peinent d'autant que ceux qui me lisent savent la signification du mot chrétien pour moi. Je n'ai en effet jamais ni caché ni omis de déclarer ma fierté de l'être. Même si ce n'est pas essentiellement cela qui conditionne ma manière d'être ou de penser.

Ainsi, le PDC, qui semble avoir de plus en plus de peine à assumer la troisième lettre de son "logo" (peut-être que les lettres restantes, PD, seraient trop gênantes) trouve qu'il est "trop brutal" de vouloir inscrire dans la constitution l'interdiction pour les pédophiles (condamnés pour leurs actes, il ne faut jamais l'oublier) de travailler dans le futur avec leurs victimes, passées et potentielles. Dans le dernier congrès, où ils devaient voter sur l'initiative populaire "Marche Blanche", certains intervenants ont même déclaré : "nous sommes bien sûr contre la pédophilie, mais, etc.". Ainsi, Le PDC doit même préciser qu'en principe, il est contre la pédophilie. En d'autres termes, cela pourrait ne pas aller de soi.

Il est vrai aussi que l’Église catholique a eu et continue à avoir énormément de peine à régler la question de la pédophilie qui gangrène ses instances depuis des siècles, ce malgré les efforts louables de son chef actuel, que Dieu lui prête longue vie.

Aujourd'hui, c'est dimanche des rameaux. Il faudra probablement doubler de vigilance, de peur de voir quelques pédophiles, ainsi que certains de leurs défenseurs PDC, entre autres, tourner autour des porteurs...des rameaux.

Ces gens-là, instruments de l'inéluctable (souhaitable ?) décadence de l'Occident, viennent finalement beaucoup plus tôt confirmer les soupçons qu'ils appellent "passéistes". Il y a de cela une soixantaine d'années, l'homosexualité était un délit punissable. C'est maintenant au tour de la pédophilie d'entrer dans les mœurs.

Finalement, ne sont-ce pas les enfants lointains de la glorieuse Rome ?

09:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : pédophilie, pédophile, pdc, rome

15/11/2013

PDC : réservoir de voix...pour les autres

Comme d'habitude, le diable se cache souvent dans les détails. C'est pour cela qu'il serait intéressant d'aller jeter un coup d’œil sur ceux concernant la récente élection du Conseil d’État genevois. Tableau publié, pour de sérieux, par la Chancellerie d’État.

Voici d'abord le tableau en question.

Conseil d'état.PNG

 Ainsi, Luc Barthassat, un PDC, apparemment, a été le deuxième candidat le plus biffé...par les siens. Lesquels, les PDC (estampillés, il est vrai, PLR-PDC, pour l'occasion) ont donné 5'607 voix à Poggia et 5'903 à Hodgers. Une théorie commence à faire son chemin selon laquelle le cadeau serait emprisonné. Ceci n'explique cependant pas pourquoi les candidats avaient été biffés par les leurs.

Inutile, bien évidemment, de faire une quelconque analyse. Ceci est très probablement à la portée de tout le monde.

Vous avez dit PDC ?

09:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pdc, poggia, hodgers, conseil d'état, genève, élections genevoises