24/09/2013

1008 Palestiniens tués en Syrie : résumé de l'histoire des Arabes

...ainsi que 1'902 Tunisiens, 1'807 Libyens, 1'432 Irakiens, 828 Libanais, 821 Égyptiens, 714 Saoudiens, 571 Yéménites, 412 Marocains, 273 Algériens, etc.

Pourquoi le titre de ce billet se limite-t-il aux morts palestiniens ? Parce que cela suffit à expliquer tout : sur la crise syrienne mais, surtout, l'état de ce monde qu'on appelle islamo-arabe : ces gens-là n'ont pas de pays, pas de patrie. Ils ont une doctrine...et encore.

Il n'y a pas un pays arabe, à ma connaissance, où l'on n'apprend pas aux enfants, ainsi qu'aux plus grands, qu'Israël est un état hors la loi qui a occupé des territoires ne lui appartenant pas dont il a chassé les habitants légitimes qui, depuis, vivent dans des camps de réfugiés tout autour de "leur pays".

Cela, en soi, n'est pas tout à fait faux. Mais là n'est pas la question.

L'Allemagne, Nazi, a occupé la France. Alors les Français, certains en tout cas, sont allés combattre...les Allemands.

Les USA ont fait la guerre en Vietnam. Les Vietnamiens les ont alors combattus.

La Grande-Bretagne a occupé, pendant des siècles, l'Inde. Les Indiens ont combattu, à leur manière, les Britanniques.

On peut remonter à Napoléon en Russie, Les Britanniques en Amérique...On peut même citer les Français en...Syrie.

Pas les palestiniens qui, pour combattre l'ennemi (à priori, Israël) :

1. Vont, en 1975, alors qu'il agissaient déjà dans le pays comme s'il était le leur, mettre le Liban à feu et à sang et marquer le début d'une guerre civile qui a duré une vingtaine d'année.

2. Laissent 1008 des leurs "mourir pour le Jihad" en Syrie qui, comme le Liban, les avait accueillis par centaines de milliers depuis des dizaines d'années.

3. Vont semer le trouble en Égypte et s'allient avec les islamistes du Sinaï et d'ailleurs dans le pays, pour mettre celui-ci, aussi, à feu et à sang.

Mais...

Leur ennemi est toujours...Israël

Vous vous demandez encore pourquoi ce monde, Arabo-musulman a cette tête-là ?

09:15 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : syrie, israël, palestine, palestiniens, gowrié, islam, islamisme, jihad, jihadiste, terrorisme

22/05/2013

La Syrie gagnera (a gagné). Toute seule

Avec l'aide de l'Iran, du Hezbollah et le reste du blabla dont certains n'hésiteront pas à user, bien évidemment. Je l'écris en préambule. Comme ça, c'est fait.

USA, France, Grande-Bretagne, Union Européenne, Suisse (hélas, mille fois hélas), Ligue Arabe (Pffff), Qatar (chameaux et milliards), Arabie Saoudite (chameaux, milliards), Turquie, Israël. J'oublie, consciemment, des dizaines d'autres (laquais et larbins divers, dont, encore une fois hélas, le nôtre) constituant cette Assemblée aussi hétéroclite que minable qu'est "les Amis de la Syrie". Tout cela s'est ligué contre mon pays d'origine, le plus vieux pays et la plus vieille civilisation du monde, dans l'espoir, vain, qu'elle ne le soit plus. Ils en paieront le prix, très cher, bientôt.

Les avancés spectaculaires de l'Armée Nationale Syrienne ces derniers jours, au grand dam des bédouins du Golfe Persique et leurs maîtres à Washington et Tel Aviv, d'où le branle bas de combat dans cette dernière, semble dessiner l'évolution définitive de ce conflit dans les prochaines semaines. Des sources "rebelles" parlent de centaines de morts, parmi lesquels 3 "commandants" de très haut rang, dont le commandant en chef du Front Al Nosra à Al Qousseir et de capturés dans leurs rangs ces deux derniers jours. Ceci a poussé certains jihadistes valeureux et très combatifs à se déguiser en femmes, la désormais classique Burka mais aussi un maquillage complet.

Et c'est à Israël qu'on confie, cette fois, la tâche de monter au créneau. Les menaces de cette dernières deviennent un peu plus précises à l’encontre de la Syrie.

Nous laisserons au futur, ainsi qu’à la médiocrité de certains "prévisionnistes", ayant déjà prévu la chute d’Assad en mars 2011, l’entrés de la Turquie en Syrie, l’intervention américaine et française, etc. sévissant sur cette plateforme, entre autres, le plaisir de le faire.

Ils seront surpris et…très déçus.

08:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : syrie, israël, terroriste, islamisme, islam, jihadiste, france, turquie, gowrié, usa, suisse

02/04/2013

Le Jihad de la baise

La crise syrienne, sans nul pareil dans l'histoire, nous en aura fait voir de toutes les couleurs. C'est ainsi que, coup sur coup, le 26 et 27 mars, des "ulémas" (entendez docteurs en religion) Tunisiens et Saoudiens, nous ont sorti des fatwas toutes fraîches autorisant :

1. Le "mariage de baise" (c'est la traduction littérale de l'arabe)

2. La capture des femmes, dans les endroits "libérés" par les jihadistes. Ceux que François Hollande, David cameroun veulent armer. Ceux que notre DFAE a déjà financés.

De quoi s'agit-il exactement ? Pour ce qui est de la première, les Jihadistes, à qui est promis le Paradis et une cohorte de 72 Houris (Houris), ont, en attendant leur "martyre", besoin de quelques distractions. Techniquement, on touche là au sordide, le Jihadiste se "marie" avec une jeune femme et peut passer immédiatement à l'acte. Suite à quoi, il doit "impérativement" divorcer d'elle, afin qu'un autre Jihadiste puisse se "marier" à son tour. A cet effet, une trentaine de jeunes filles Tunisiennes ont déjà été expédiées en Syrie. Parmi elles, une jeune "vierge" de 16 ans, partie avec "son frère" de 3 ans son aîné. Lui pour le Jihad, elle pour...

Pour ce qui est de la capture des femmes, dont le terme en arabe, emprunté, comme pour tout le langage utilisé par les islamistes, aux premiers jours de l'Islam, est bien plus abaissant, il s'agit ni plus ni moins de réduire en escalvage, en l'occurrence sexuel, toute femme se trouvant dans les zones investies par les Jihadistes.

C'est ainsi qu'on a trouvé dans les poches de Jihadistes Tunisiens et Marocains des pochettes contenant une septentaine de mouchoirs parfumés, au nombre des Houris, ainsi que quelques cachets de Viagra.


Il faut peut-être demander à MM. Hollande, Cameron et, accessoirement, Burkhalter de nous expliquer comment comptent-ils instaurer la démocratie rêvée une fois que leurs protégés sont, ces derniers peuvent toujours rêver, au pouvoir (à l'instar des Talibans en Afghanistan après le départ des Soviétiques, par exemple). Il faut aussi demander à ceux qui commandent aux destinées de notre RTS nationale, à redevance, ce qu'il est advenu de tous ces sujets et reportages piochés tels quels dans la besace d'AlJazeera voire directement chez les terroristes.

 

08:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : islam, jihad, jihadiste, syrie, hollande, cameroun, dfae, didier burkhalter, fatwa

18/01/2013

Les terroristes face à leurs rejetons

En Syrie, ce sont des combattants de la liberté. Au Mali, ce sont des terroristes. Et en Algérie, ils sont des preneurs d'otages sanguinaires.

Reprenons depuis le début : Afghanistan, 1979. L'URSS envahit le pays, les Américains, décidés à abbattre les Soviétiques, créent les Talibans et, dans la foulée, Al Qaïda. Ils sont alors des "résistants" contre l'envahisseur. Les Américains leur avaient même fourni les fameux Stingers qu'ils, soit dit en passant et expérience faite, leur refusent en Syrie. Quelques années plus tard et deux tours jumelles descendues, ils deviennent des terroristes. Toujours terroristes en Irak, parce que combattant l'envahisseur Américain, tiens, ils changent encore une fois de peau pour devenir des révolutionnaires à la recherche de la liberté, en Lybie. Rappelons tout de même que le "commandant militaire" de la région de Tripoli ne fut autre qu'un certain Abdelhakim Belhadj, numéro deux d'Alqaida dans le pays, revenu fraîchement d'Afghanisatan où il combattait le "mécréant américain". La démocratie et la liberté installées, ils se dispersent, avec les armes que leur parrains leurs ont laissées en cadeau, au Mali, en Algérie et...en Syrie, devenue terre de Jihad. C'est là qu'ils obtiennent, encore une fois, le label de combattants de liberté. Hollande/Fabius et avant eux Sarkozy/Juppé les soutiennent avec l'ardeur habituelle des héritiers de Danton et Robespierre et, accessoirement, obligés de Saad hariri et de quelques chameliers Qataris.

Dernier acte, le 11 ianvier, offensive tricolore contre les Jihadistes du Mali, ceux à qui l'on a distribué les cadeaux laissés par Kadhaffi, pour, je vous le donne en mille...libérer le pays du terrorisme.

Chapeau bas l'artiste. On a rarement pu assister à un numéro d'équilibriste aussi parfaitement exécuté. Car, à la différence des autres fois, les rejetons ne sont plus successivement, mais à la fois démocrates, comabattants de la liberté et...terroristes.

On se demande vraiment comment ils font. Peut-être que certains de nos...journalistes pourront nous le dire !

Q'en pensez-vous ?