11/09/2012

Le DFAE aide et finance les rebelles, accusés de crimes de guerre

Lorsque ce département, par la bouche de son chef, déclare officiellement que l’ASL fait partie des représentants « légitimes » du peuple syrien, il se met alors d’office en position de caution pour les actes de celle-ci. Lorsque le même DFAE finance le CNS, soi-disant bras « politique » des terroristes de l’ASL, il devient de fait un soutien direct des crimes de ces derniers, voire même un complice. Même Navi Pillay, Haut Commissaire pour les droits de l'Homme et adversaire notable de la Syrie, n'a pû s'empêcher de déclarer aujourd'hui que les rebelles syriens se sont rendus coupables de crimes de guerre, voire de crimes contre l'humanité.

http://www.rts.ch/info/suisse/4166740-la-suisse-a-finance...

Et là aussi, d'une manière on ne peut plus claire :

http://www.rts.ch/la-1ere : le DFAE apporte son soutient à l'opposition syrienne

Nous apprenons aujourd’hui, lundi 10 septembre 2012, que les protégés de notre gouvernement, opposition légitime selon lui, viennent d’exécuter froidement une vingtaine de soldats de l’armée régulière qu’ils avaient fait prisonniers auparavant. Ces soldats étaient ligotés et les yeux bandés.

Je vous laisse d’abord avec les comptes rendus de médias « hostiles » au régime syrien.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/syri...

Et voici « l’événement », filmé fièrement par les protégés de notre DFAE.

http://www.youtube.com/watch?v=YgO48q174mQ#

La même opposition « légitime », selon le chef du DFAE, vient de faire sauter une camionnette bourrée d’explosifs dans une rue à Alep. Plus d’une trentaine de morts civils et des dizaines de blessés.

Ainsi, M. Burkhalter considère-il qu’il est « légitime » de faire exploser des voitures piégées et d’exécuter sommairement des prisonniers ayant les mains liées.

J’ai, à l’occasion d’une petite recherche, découvert que la complicité de crime de guerre existe. Voici comment elle se définit :

"Situation de celui qui, par aide ou assistance, facilite la préparation ou la consommation d’une infraction, sans en réaliser lui-même les éléments constitutifs, ou encore provoque à une infraction ou donne des instructions pour la commettre".

Je me rappelle aussi avoir entendu le chef du DFAE déclarer, à deux reprises au moins, qu’il faut absolument que les crimes commis en Syrie « ne restent pas impunis ».

Que Dieu vous entende, Monsieur le Conseiller Fédéral. J’aimerais beaucoup voir à quoi vous ressemblerez dans le box des accusés. Je verrais bien notre gouvernement, croulant depuis un moment sous les plaintes pour raisons diverses et variées, être l'objet d'une plainte pour complicité de crimes de guerre.

Certains juristes pourront certainement se pencher sur le sujet.

 

08:03 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : dfae, dider burkhalter, syrie, gowrié, suisse, asl, cns, média, terrorisme, navi pillay

03/09/2012

Bravo...Olivier Kohler

Que dire d'autre.

Cela fait plus d'une année que je me bats, avec quelques autres, envers et contre tout, contre la désinformation médiatique effarante, les manipulations d’informations, la fabrication d’images et le militantisme aveugle des journalistes.

Ainsi, plus de 16 mois pour que le professionnalisme et l’honnêteté intellectuelle de l’un d’entre eux puisse enfin sortir la vérité au grand jour. Olivier Kohler n’y va pas par quatre chemins. Il nous parle ouvertement de chancelleries occidentales ayant essayé « d’occulter la réalité ». Chancelleries occidentales, dont la nôtre, aux ordres du Conseiller Fédéral Didier Burkhalter, qui nous ont menti, déformé la réalité, biaisé l’information et promu l’idée d’une révolution pacifique. Nous avons toujours soutenu que cette révolution n’avait de pacifique même pas le nom. Nous avons fait parvenir des centaines de documents, matériel vidéo graphique, aveux et témoignages à nos médias et à nos autorités politiques. Comme réponse, le DFAE n’a rien trouvé de mieux que d’offrir des centaines de milliers de francs aux jihadistes. Le même DFAE qui vient d’en offrir plusieurs autres milliers aux représentants d’une des mouvances les plus radicales de ce courant jihadistes ici en Suisse. Olivier Kohler nous montre la carte des pays "fournisseurs" de terroristes à destination de la Syrie : Libye, Egypte,Tunisie,France et Grande-bretagne. Curieux, les mêmes qui nous parlent d'un régime sanginaire tuant des civiles innocents. Il nous montre la famille, tunisienne, de l'un d'entre eux, parti mourir là-bas, en Syrie et déclarant se réjouir de l'éventualité de voir ses frères suivre son chemin.

C'est donc cela la révolution pacifique en Syrie.

Nous soutenons le terrorisme et le Jihad. Nous sommes devenus des terroristes et des jihadistes.

Lorsque l’on sait, au surplus, que tout cela est fait en parfaite connaissance de cause…

Voici, pour celles et ceux qui ne l’auraient pas vu, le sujet de M. Olivier Kohler. Journaliste, pour une fois, honnête.

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/#/video/info/j...

 

gowrié,jihad,terrorisme,suisse,olivier kohler,dider burkhalter,islam

Nos finances vont vers ces gens-là. Et M. Burkhalter le sait très bien.

 

08:04 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gowrié, jihad, terrorisme, suisse, olivier kohler, dider burkhalter, islam

16/08/2012

AFP ou l’abîme du journalisme. Et le terrorisme selon Europol

Deux sujets dans un même billet car ceux-ci parlent d'eux-mêmes. Je vais même vous dire que les deux documents m'ont été fournis par un lecteur. Je l'en remercie.

Commençons par cette grande institution, que d'aucuns affublent du qualificatif « prestigieuse », qu'est l'AFP. Que celle-ci, à l'instar de la plupart des autres médias de nos contrées, commette boulette sur boulette, mensonges et désinformations à la chaîne, n'est en soi pas le problème principal. Le hic est qu'elle est « fournisseur » des autres. C'est dire l'état de l'information quand elle arrive en bout de chaîne.

Revenons au sujet de ce billet. Il y a de cela quelque temps, Ahmedi Najad rendait visite à son homologue vénézuélien Hugo Chavez. Lors de son discours, le président du Venezuela a tancé les médias et « quelques laquais » qui, eux, non pas lui, disent que son pays allait attaquer les USA. L'AFP, grande agence d'information, n'a repris, sur un discours d'une trentaine de minutes, que la deuxième partie des propos de Chavez. Le lecteur, même averti, ne pouvait avoir le moindre doute : Chavez est belliqueux et le Venezuela cherche à attaquer Washington. Devant le tollé des internautes, AFP est revenue, partiellement, sur la nouvelle en ajoutant la phrase : « Chavez ironise sur l'attaque sur Washington » mais elle a laissé les mêmes propos sans dire un seul instant qu'il s'agit de reproches qu'il faisait aux médias.

Je vous laisse avec la vidéo, censurée à maintes reprises par DailyMotion et d'autres. Elle est entièrement traduite en Français.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

Pour ce qui est du second sujet. Je vous laisse tranquillement lire la définition, officielle, qu'Europol donne du terrorisme.

Dites-vous bien que ce sont ces gens-là que Clinton, Fabius, Cameron et Didier Burkhalter considèrent comme opposition « légitime ».

http://rhubarbe.net/blog/2011/01/11/le-terrorisme-selon-e...

Au registre de "l'abîme", je ne puis résister au plaisir de vous livrer un énième bijou journalistique de premier ordre. Comme je m'y attendais, je ne voulais commenter cela avant que nos habituels plumitifs se risquent à publier cela. Je me contente de l'édition du 19h30 du TJ de la RTS et de l'article de la TDG que voici :

http://www.tdg.ch/monde/Assad-ne-controle-que-30-de-la-Sy...

Au fait, puisque l'armée syrienne, la TDG parle d'Assad, ne contrôle plus que 30% du terrotoire, qui contrôle les 70% restants ? Ah..ha ! Allez, je vous aide : serait-e les...rebelles (ceux qu'on a vu jeter de pauvres postiers du haut de l'immeuble où ceux-ci travaillaient) ? Si cela est le cas, où sont-ils exactement ? Mieux. Puisqu'ils contrôlent 70% du territoire, pourquoi ne pas y faire sortir les fameuses manifestations "pacifiques" monstres ? S'y soulever en un mouvement populaire général ? Mais il est vrai qu'ils ne sont pas payés pour réfléchir.

29/06/2012

Dernier jour avant les vacances : vives les médias

La Croix est l'un des derniers médias que je m'efforçais encore à respecter. Ceux qui y travaillent semblaient garder un minimum d'honneur (les autres peuvent bien évidemment se sentir visés). Et voici qu'au détour d'une recherche sur la toile je tombe sur cet article.

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/En-Syr...

Lisez très attentivement ce qui suit. Alors même que le "journaliste" y reproduit mot pour mot la déclaration du ministre syrien de l'information : " Tous ceux qui incitent à la violence, tous ceux qui font campagne contre la Syrie, que ce soit des médias, des responsables ou le Conseil de sécurité (de l'ONU), notamment ceux qui ignorent la présence d'hommes armés, assument l'entière responsabilité du crime ". prononcée suite à la tragique attaque de la chaîne d'information Al Ikhbaria, au cours de laquelle 7 personnes avaient été sauvagement assassinées par les protégés de nos médias, ce même journal titrait le même article : " Une annonce du gouvernement Syrien stipule que "tout ceux qui font campagne contre la Syrie", médias compris, doivent être "exécutés". Il mettait le mot exécutés entre parenthèses.

Comparez la déclaration, encore une fois reproduite texto dans l'article, avec le titre de ce même article.

Que dire ? Tout commentaire est désormais "vraiment" superflu.

Vous n'avez aucun honneur et seule mon éducation m'empêche de vous envoyer le liquide qui convient à la figure. Mais ce n'est pas l'envie qui manque.

Hier, une bande de VOS amis terroristes a massacré à son domicile à Al Hossen, près de Homs, Ahlam Ilad, professeur à la faculté du génie pétrochimique de l’université al-Baas de Homs. Avec ellle sont tombés sous les balles des assassins soutenus pEglise désacralisée.jpgar VOUS et notre ministre des affaires étrangères, Monsieur Burkhalter, sa mère, son père et trois enfants de sa soeur.

Il y a de cela quelques semaines, des militants "pro-démocratie" (c'est bien comme cela que VOUS les appelez, non ?) ont détruit et désacralisé des églises à Homs où il n'y en a plus une seule qui reste debout. Regardez bien ces images. Demandez à Boris Mabillard, à Vannay, à Hammouche et aux autres si c'est bien cela qu'ils ont vu lors de leur "immersion" parmi les manifestants pacifiques de Homs. Demandez leur ce que ces églises viennent faire dans la lutte que leurs "amis et protégés" terroristes mènent contre le régime et pour la démocratie et la liberté.

Alors oui, vous devez et vous allez rendre des comptes. Bien plus rapidement que vous ne le croyez.

Honte à vous.