20/03/2012

Les idiots et l'ours

L'ours, c'est la Russie. Les idiots : je vous laisse deviner.

S'il est vrai que l'une des vertus essentielles de notre civilisation, celle que nous essayons d'inculquer à nos enfants, est la persévérance, les idiots semblent avoir tendance à la confondre avec acharnement.

Les idiots essaient de nous vendre à longueur de journée « leur » monde qui change mais semblent ne pas comprendre qu'il a vraiment changé.

Les idiots croient toujours vivre en 1989, mais nous nous trouvons en 2012.

Les idiots sont endettés à hauteur de plusieurs fois leur production nationale, sont en faillite et se font achetés par les bédouins mais ne réalisent même pas que, à la différence de 1989, l'Ours est en excédent, et dispose de réserves monétaires de plus de 500 milliards de dollars.

Une des vertus essentielles des idiots est leur insensibilité. D'aucuns appellent cela : avoir honte, de temps à autre. Les idiots n'ont jamais honte.

Lors de sa récente visite en France, Madame Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération (la haute chambre russe) a fait savoir, d'une manière on ne peut plus claire que la Russie ne changera jamais d'un iota sa position sur la Syrie. Ses déclarations font suite à celles du Nouveau Président de son pays, M. Poutine ainsi qu'à celles du ministre des affaires étrangères, M. Lavrov. N'essaJuppe_senat_russe_cle0bc439.jpgyez pas. Pour peu, les Russes auraient dit : même un âne aurait compris le message. Pas les idiots.

Pour la première fois depuis l'occupation de l'Irak par les Américains et leurs « alliés » et à l'éternelle, et stupide, question de savoir si ceux qui la regrettent auraient préféré que Saddam reste, une personnalité d'un aussi haut rang que Madame Matvienko répond, en des termes très peu diplomatiques, à propos de la même question stupide mais concernant cette fois-ci Kadhafi; « oui, on aurait préféré qu'il reste ». "Quoi qu'on pense de Kadhafi, c'était tout de même le chef de l'Etat. Les images de violences et d'acharnement contre lui étaient insupportables, moyenâgeuses". Elle a ajouté : « cela ne ressemble pas à un processus de paix mais à une guerre civile ». La seule chose qu'elle n'a pas dite ouvertement, mais l'a fait très bien comprendre, ...et vous en êtes les responsables directs. Juppé a dû apprécier.

De son côté, le Président syrien, sans aucune légitimité et à qui on « ordonnait » hier de partir, fait encore plus fort : il invite « toutes les organisations qui luttent contre le terrorisme à faire pression sur toutes les parties « connues » pour qu'elles cessent de soutenir le terrorisme ». Qu'entend-t-il par là ? La France, USA, GB, Turquie et autres, seraient-ils des... soutiens aux terroristes ? Comme je l'ai déjà prévu il y a de cela quelques semaines, la Syrie négociera, mais à partir d'une situation de force et...elle dictera SES conditions : les terroristes ne doivent pas seulement être désarmés mais doivent répondre de leurs actes devant la justice...SYRIENNE.

La Syrie négociera

Quant aux amis et protégés, très provisoires, de Juppé, les membres du Conseil d'Istanbul, ils ont oublié la chose la plus importante de l'équation : l'histoire. Celle-ci ne pardonne pas. Ses poubelles accueillent surtout et avant tout les traitres. Ils iront sous peu y rejoindre leurs camarades. Les Français, dont certains ancêtres récents ont une grande expérience en le domaine, doivent en savoir quelque chose.

Ouvrir de ses propres mains la porte aux bandits et leur indiquer le chemin de la chambre à coucher. C'est la devise commune à tous les traitres, où qu'ils se trouvent et d'où qu'il proviennent.

Voyez-vous, nous vivons dans un monde où, submergés d'informations dont la plupart ne vaut rien, cellles-ci passent sans même qu'on ne l'y prête attention. Ainsi, y compris sur ce blogosphère, certains "analystes" parlent des monarchies pétrolières en les qualifiant de pays arabes "modérés". L'expression fut, me semble-il, inventé par les USA et repris par la totalité des pays du "monde libre". En 2012, un pays comme l'Arabie Saoudite se trouve qualifié de "modéré".

La plupart des terroristes qui ont commis les attentats du 11 septembre sont Saoudiens.

L'Arabie Saoudite a financé les Talibans, créé et financé Al Qaeda.

De même, elle a financé les terroristes Tchéchènes.

Ainsi que tous les mouvements jihadistes possibles et imaginables de par le monde.

Elle interdit la construction des églises sur son territoire.

Elle appelle à détruire les églises déjà construites ailleurs sur la péninsule arabique.

On y coupe les mains des voleurs, coupe la tête des adultérins, lapide les femmes adultères jusqu'à ce que mort s'ensuive, etc.

On y interdit même aux femmes de conduire une voiture.

Mais c'est un pays...modéré

 

08:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : russie, france, juppé, gowrié, syrie, opposition, collaboration, islamisme, médias