24/07/2012

Les terroristes « libérateurs » de Midane écrasés par l’Armée Nationale Syrienne

Exactement comme prévu dans mon précédent billet, ce sont les mêmes qui jubilaient à l'annonce, largement médiatisée, de l'assaut final sur Damas, prévoyant la chute de la capitale et du régime avec, qui se mettent à pleurer maintenant à l'annonce, bien moins médiatisée, de l'écrasement TOTAL des terroristes à Midane, quartier emblématique de Damas. Cette fois-ci, les pertes « civiles » furent, fait marquant, minimes. La rapidité, contrairement à ce qui s'est passé à Homs, avec laquelle les unités armées sont venues à bout des combattants insurgés est vraiment étonnante. En effet, pour la première fois depuis le début de la crise syrienne, l'armée envoie au "combat" certaines de ses unités spéciales. D'où l'écrasement spectaculaire des insurgés, les pertes pratiquement inexistantes de l'armée ainsi que des pertes "civiles" pratiquement inexistantes.

Voici une vidéo montrant une partie des pertes chez les insurgés. Comme nous pouvons le constater, ils n'ont d'insurgés que le nom, et encore. Car, comme la vidéo le montre, les terroristes en question sont envoyés par les "frères" arabes.

Certaines images, montrant des terroristes morts, peuvent être choquantes.

http://www.youtube.com/watch?v=uf7y6zqdOPU&feature=yo...

Du coup, nos médias, si prompts à relayer les exploits de l'ASL (on rappelle qu'il s'agissait de la bataille pour la libération de Damas) sont restés TOTALEMENT silencieux aux nouvelles de la "libération" de Damas, des insurgés.

A propos de médias, on apprend que les compagnies satellitaires Arabsat et Nilesat ont arrêté la diffusion de la chaîne Syrienne Addounia et ceci arrive après une décision similaire des Européens et des Américains. Addounia étant, selon eux, un instrument de propagande aux mains du régime. Waooo. Contrairement à qui ? A Al Jazeera, Al Arabiya, Fox News, CNN, France Info, RTS, Le Temps, Le Courrier, l'Hebdo, La liberté, AFP, France 24 et d'autres, par exemple ?

Qu'avons-nous découvert à Midane ? En dehors des terroristes tués, l'Armée Nationale Syrienne en capturé des dizaines, qui seront certainement extrêmement utiles par la suite et mis la main à des quantités ahurissantes d'armes de toutes sortes. Un nombre important de terroristes est originaire des pays « frères » : Saoudiens, Qataris, Libyens, Égyptiens, Jordaniens, Somaliens et même Soudanais.  Manifestement, l'Armée, il était temps, commence prendre la mesure des voyous. Je n'ai jamais prétendu que cette guerre, car c'est de cela dont il s'agit, sera facile. Il n'a jamais été facile, même pour les armées les mieux équipées et les plus entrainées au monde de venir à bout de terroristes disséminés parmi la population, qu'ils prennent en otages, dans des quartiers très densément habités. On sait tous qu'un seul terroriste peut tenir une rue pendant des heures voir des jours. La guerre sera donc longue, dure et douloureuse. Les terroristes ne reculeront devant aucune atrocité. Est-ce moi qui le dis ? Non, ce sont les médias « atlantistes » qui ne peuvent plus NE PAS le dire.

C'est ainsi que le Figaro nous apprend que les amis « pacifiques » de nos plumitifs, souvent nommément cités dans mes billets, ont découpé les bras et les jambes d'un colonel de l'armée alors qu'il était encore vivant.

http://www.lefigaro.fr/international/2012/07/19/01003-201...

Ceci mettra du baume au coeur des naïfs qui, de temps à autres, m'écrivent pour me parler de la bonté certaine des défenseurs de la liberté qui luttent contre un régime sanguinaire.

Mais bon. Que pouvons-nous attendre de voyous et de criminels ayant appris leurs leçons dans les écoles des salafistes Saoudiens et Qataris et dont l'entrainement et l'armement sont assurés par Fabius, Cameron, Clinton et...Didier Burkhalter.