11/10/2011

Les Gauchistes : amis des terroristes et vandales

 

Samedi 8 octobre, des vandales (j'insiste, au cas où cela n'est pas claire pour certains), escaladent les mures du Consulat de Syrie à Genève, s'introduisent pas « effraction » dans les bureaux qu'ils détruisent et dont ils jettent le contenu dans la rue. Le lendemain, les gauchistes de tout bord se rassemblent devant ce même consulat non seulement pour protester contre le régime syrien mais, il n'ont pas oublié de le souligner, aussi contre la décision de la police genevoise d'appréhender les saccageurs. Décidément, les gauchistes sont allergiques à tout ce qui est loi, ordre, légalité, etc. Il ne faut surtout pas toucher ni aux délinquants, ni aux criminels, ni aux fraudeurs, ni aux illégaux. C'est contre leurs principes. Et si l'on essayait de s'introduire par effraction au 15, rue des Voisins, 1205 Genève, saccager quelques bureaux parce qu'on ne les aime pas ? Ce serait marrant, non ? Ce serait surtout marrant de voir si les Carasso, Leuenberger (surtout celui-là), Longet, etc. iront demander à la police, si jamais celle-ci se déplace, de ne pas toucher aux saccageurs.

Regardez d'un peu plus près ceux qui manifestent avec les gauchistes. Regardez-les bien, c'est très révélateur.

Quant aux manifestants "pacifiques" et Human Rights Watch, etc., je vous renvoie aussi aux images terrifiantes que voici.

 

http://www.lefigaro.fr/international/2011/10/07/01003-201...

http://www.youtube.com/watch?v=bK0qagS3dws

http://www.infosyrie.fr/actualite/les-opposants-pacifique...

 

 

07:15 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : ps, parti socialiste, socialiste, genève, syrie, suisse, vannay, bussard, leuenberger, longet

06/10/2011

ONU dehors, bonjour l'OTAN

Une résolution par semaine, sans succès. L'acharnement lamentable des nouveaux colonialistes en devient à ce point ridicule que les mots me manquent pour le qualifier. C'est désormais un défi. Il faut soumettre la Syrie. Je souligne que le gouvernement yéménite bombarde quotidiennement ses opposants sans que cela n'offusque les gentils Juppé, Rice, Obama ou Cameron. C'est comme ça. Il n'y a plus que la Syrie dans le monde. Comment cela se fait, leur tenir tête ?

Voici dès lors le scénario le plus probable à venir. Puisque l'ONU ne sert à rien (elle est utile seulement lorsque le Conseil de Sécurité vote la destruction des pays par les puissances occidentales) ce sera l'OTAN qui s'en chargera. Comment ? Comme suit.

Erdogan, on se demande quelle est la raison exacte d'une telle haine (probablement les centaines de millions de dollars que les saoudiens et Qataris ont fait pleuvoir sur lui et Sarkosy) provoquera un conflit armé avec la Syrie, c'est à peu près certain. Membre de l'OTAN, celle-ci se lancera à son tour  pour « aider » un de ses membres faisant fasse à une « agression ». car il n'aura échappé à personne que c'est la Syrie qui agressera la Turquie. Il y aura bien évidemment des Vannay, Bussard, Mabillard et autres pour nous le confirmer.

Je suis au-delà des 70% quant à la possibilité de réalisation de ce scénario.

Reste à savoir si les imbéciles ont bien calculé leur coup. C'est moins certain.

 

07:15 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : nations unies, otan, onu, syrie, suisse, vannay, mabillard, bussard, france, erdogan, turquie

05/10/2011

Le Temps : antichambre des opposants syriens

Je ne croyais pas devoir en parler de nouveau, mais il semblerait que ce journal ait décidé d'adopter les opposants syriens. Pis, il en devient pratiquement le porte-parole.

Quel dommage.

Après « l'immense » article consacré par M. Bussard à un « exilé » syrien dont, par ailleurs curieusement, personne n'entend plus parler, après aussi le long article de M. Mabillard concernant l'opposition syrienne qui « songerait » à passer aux armes mais qui a tout de même réussi à tuer (à mains nues peut-être) 700 membres des forces de l'ordre, voici ce même Mabillard prendre sous son aile un autre « dissident » syrien, dont j'avoue avoir déjà oublié le nom, qui serait menacé par les services secrets syriens ici en Suisse. Ces services seraient déjà entrés chez lui, dérobé quelques objets, détruit sa voiture, pris son téléphone portable, du matériel consacré à la Syrie, etc. Ces services auraient même essayé de l'assassiner en plaçant une banane à l'extrémité de son pot d'échappement, à moins que ce ne soit une saucisse (Ô quelle horreur), ce qui le poussa à lever le doit pour prononcer le Chehada (que M. Mabillard explique comme étant la profession de foi musulmane). Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, ce Monsieur se préparait à mourir en martyre. Je vous laisse lire tranquillement l'article et savourer la théatralité des propos. Cela laisse songeur. http://www.letemps.ch/Page/Uuid/5211fdce-edff-11e0-94d4-2...

Comme tout a déjà échoué et comme la totalité de leurs mensonges sort au grand jour, il faut bien qu'ils trouvent autre chose. Songez donc, les services secrets syriens faire tranquillement tout ce qu'ils veulent, ici chez nous, sans que personne n'en sache rien. Songez aussi à l'importance extraordinaire de ce personnage pour que ces services prennent autant de peine à le pourchasser, laissant de côté tous ceux qui viennent de constituer le "Conseil de Transition Syrien".

M. Mabillard, avez-vous vraiement perdu vos moyens à ce point ?

Beaucoup plus sérieusement, je peux affirmer, preuves à l'appui, ce que les opposants et leurs médias n'ont JAMAIS réussi à faire, que c'est l'exact contraire qui est vrai. Ce sont plutôt les soutiens des autorités syriennes qui font l'objet de menaces et se font assassiner d'une manière méthodique. Certains ont même dû quitter le pays et se réfugier en Europe car ils connaissaient l'emplacement exact de leurs noms sur la liste des assassins terroristes. L'un d'eux tiendra par ailleurs une conférence à ce sujet très bientôt. Je vous en donnerai les détails en temps voulu.

Je ne crois pas trop risquer en annonçant ce qui suit : pour autant que cela soit réellement arrivé, c'est ce Monsieur, ou certains de ses amis, qui l'ont fait. Il donnerait tout ce qu'il a pour qu'on parle de lui.

Un dernier mot, nous attendons toujours les preuves du voyage de Monsieur Vannay à Hama. Nous attendons aussi les réponses de Madame Mounier quant à l'article de M. Bussard.

 

03/10/2011

Arte, la nouvelle venue

Dans le concert de ceux qui ne trouvent rien à dire, alors ils se "rabattent" sur ce qu'ils trouvent, voici maintenant ARTE, chaîne "culturelle" franco allemande, a trouvé sa "VANNAY" à elle. Madame Sofia Amara s'est, elle aussi, rendu "presque clandestinement" en Syrie.

Pas trop de commentaires. Regardez le "compte rendu" de cette journaliste indépendante, la manière de relater. On dirait qu'une main étrange écrit les discours de tous ces journalistes.

Voici donc ce reportage :

http://www.lavie.fr/actualite/monde/une-journaliste-a-fil...

Et voici les commentaires de Mère Agnès-Mariam de la Croix (*) qui considère les propos rapportés par la journaliste Sofia Amara, dans une interview publiée par le magazine "La Vie", titrée "Une journaliste a filmé la répression en Syrie"(**) "comme un faux, un apocryphe".

http://www.silviacattori.net/article2110.html


07:25 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : arte, médias, média, suisse, le temps, syrie, vannay, bussard