05/04/2015

Hollande, Renzi et les autres, iront-ils manifester à Naïrobi ?

Attaque islamiste à Charlie Hebdo, un petit journal satirique à l'article de la mort. 7 janvier 2015 : 17 morts.

Attaque islamiste à Charlie Hebdo, un petit journal satirique à l'article de la mort. 11 janvier 2015 : plus d'un million de personnes, Hollande et quelques autres "chefs d’États" en tête, manifestent à Paris proclamant êtres tous des Charlie Hebdo

Attaque islamiste au musée Bardo, à Tunis. 18 mars 2015. Une vingtaine de morts, parmi lesquels 4 français.

Attaque islamiste au musée Bardo, à Tunis. 29 mars 2015 : quelques milliers de personnes, Hollande, Renzi et quelques autres "chefs" en tête, manifestent à Tunis proclamant devoir "tous" lutter contre le terrorisme.

Attaque islamiste à l'université de Garissa, à l'est du Kenya. 2 avril 2015 : plus de 148 morts. Les terroristes islamistes ont "trié" les étudiants, laissant partir les musulmans et massacrant les chrétiens.

Hollande, Renzi et les autres iront-ils manifester à Garissa, ou Nairobi ? Qu'y proclameront-ils ?

Moi, je crois qu'ils n'iront pas. D'ailleurs, ils ont à peine parlé de l'attaque terroriste.

  1. Le Kenya, c'est loin
  2. Il n'y a ni Français, ni Italiens parmi les morts.
  3. Les morts sont...chrétiens.

Tout cela ne vaut donc pas la peine.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (12)

03/04/2015

Les chrétiens doivent-ils passer à l'attaque ?

C'est Vendredi Saint aujourd'hui. Rarement, depuis les grandes persécutions des trois premiers siècles de notre ère, les chrétiens furent aussi intensément persécutés, massacrés, pourchassés, du simple fait de leur foi. D'être simplement...chrétiens. Les 147 étudiants "chrétiens" au Kenya, tout fraîchement ce matin, les chrétiens de Syrie, d'Irak et du Moyen Orient en général et j'en passe. La RATP n'est pas en reste qui fait de l'Anti-Christianisme son cheval de bataille en interdisant une affiche (simple affiche) d'un concert qui sera tenu en faveur des...Chrétiens d'Orient. Faut-il rappeler les actions peu glorieuses de cette même Régie à la deuxième guerre mondiale où des accords spécifiques avaient été passés avec les Allemands pour le transport de juifs vers leur destination finale ? Et c'est au moment que tout cela se passe que les bobos gauchistes de tous bords, les Brunschwig-Graf, les journaleux en mal de lecteurs, les politiciens corrompus jusqu'à l'os nous parlent de...islamophobie.

Quelles conclusions pouvons-nous raisonnablement tirer de tout cela ? La logique voudrait qu'il n'y en ait qu'une : prendre le même chemin que l’État Islamique, du front Al Nosra (Al Qaida Islamiste), des Chebab islamistes de Somalie, des Talibans Islamistes d'Afghanistan, des frères Musulmans d’Égypte, etc. Il faut effectivement constater que la violence inouïe et les actions inhumaines menées par les adeptes de cette "religion" portent manifestement leurs fruits. Non seulement ils ont réussi à faire taire leurs adversaires (faut-il ici rappeler que Charlie Hebdo n'existe en réalité plus et que même le mot Islam ou tout ce que peut s'y rapprocher de près ou de loin est désormais banni) mais, en plus, on parle "d'islamophobie". En clair : ce sont eux les...victimes.

Alors, de nouveau, en ce jour de Vendredi Saint, des Chrétiens, partout dans le monde, se font crucifiés, à l'image du Christ.

Doivent-ils passer à l'attaque ? Et contre qui ?

Il y a de cela quelques semaines, des terroristes de l’État Islamique ont conduite 21 chrétiens Coptes sur une plage en Libye où ils les ont décapités. Lors de son "commentaire" de l'évènement, un certain Laurent Fabius (grand admirateur du Front d'Al Nosra, faut-il le rappeler) a parlé de 21 "travailleurs égyptiens".

Doivent-ils passer à l'attaque ? Et contre qui ?

La réponse est pour moi assez claire : le mal vient "toujours" de l'intérieur.

11:18 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent

17/03/2015

God damn America

Ce fut la fameuse déclaration du Rév. Wright, un temps pasteur "personnel" de Hussein Obama. Je les reproduis ici et aurais pu, si cela fut possible, les reprendre totalement à mon compte, sans rien y changer. Sans hésitation et sans regret.

Lire la suite

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (24)

10/03/2015

Nemtsov et les Guignoles de l'info

Nemtsov, dont personne n'avait entendu parler avant qu'il ne se fasse descendre "tout près du Kremlin" était, nous dit-on, le "principal" opposant de Poutine, notamment au sujet de "l'intervention russe" en Ukraine (c'est en ces termes que NOS médias ont présenté les choses). Le fait que Nemtsov, dont personne n'avait auparavant entendu parler, ait été le vice premier ministre de l'ivrogne du Kremlin (un certain Yeltsine) et qu'il se préparait à devenir le numéro un du pays après le départ de ce dernier n'a "bien évidemment" joué aucun rôle dans la construction de sa "farouche opposition" à Poutine. Non, Nemtsov est un homme foncièrement honnête et indépendant et ses relations avec Kiev et, dès lors, les USA et ses satellites européens n'ont pour origine que le hasard de sa relation "charnelle" avec un mannequin ukrainien, d'un peu moins de 30 ans sa cadette. Et, de nouveau, la mascarade, aussi invraisemblable que minable qu'ont constitué les "hommages" rendus par les représentants du "monde libre" ont de quoi donner la nausée. C'est ainsi que la terre entière s'est arrêtée trois jours durant et n'avait plus pour préoccupation que l’assassinat de "l'opposant Nemtsov", dont personne ou presque n'avait entendu parler auparavant. C'est ainsi aussi que des représentants de cette partie "libre" du monde, parmi lesquels on trouvait des parlementaires et des ministres, sont allés se "recueillir" à l'endroit où le "martyre" est passé à trépas. Et puisque je vais parler des médias dans quelques lignes, inutile de signaler qu'aucun de ces derniers (tout aussi libres et indépendants que les ministres et parlementaires cités plus haut) n'a eu l'idée de poser la question à ces représentants du "monde libre" de savoir s'ils connaissaient qui était cet illustre "opposant". Inutile bien évidemment de se demander si les journaleux en question savaient eux-mêmes.

Entre samedi et dimanche, on apprenait que cinq personnes, d'origine tchétchène, aïe, avaient été appréhendées en relation avec cette affaire. Une des ces personnes aurait même avoué sa "participation" au meurtre.

Depuis, une fois cette information relayée, le nom de Nemtsov n'avait plus été prononcé...par personne. Plus rien, le néant. Sans doute que le résultat ne correspondait-il pas au scénario...espéré, voire pré écrit. Plus aucun "média" n'a plus dit un seul mot concernant cette affaire.

Il y a les guignoles de France Info, France2, TF1, les guignoles de BFM TV, de LCI, de France 24 et d'i-Télé, les guignoles de la RTS, dans son ensemble (je viens de recevoir la facture de redevance, 462 francs, tout de même). Ceux-là sont, contrairement à l’appellation "officielle", les vrais guignoles...de l'info.

Et il y a les Guignoles de l'Info, version originale. La différence est que ces derniers ont encore la décence de se présenter pour ce qu'ils sont. Je crois même qu'à la différence des vrais guignoles, les expressions honnêteté intellectuelle et professionnalisme ont encore un sens pour eux.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1)

03/03/2015

Syrie : les brigades "Hazm" (USA) sont liquidées par le Front d'Al Nosra (Qatar, Turquie et Fabius)

On apprenait avant hier que, suite à l'ultimatum lancé par le Front d'Al Nosra (branche syrienne d'AlQaida, financé et soutenu par le Qatar et la Turquie et dont Fabius avait qualifié les exactions de "bon boulot sur le terrain") les brigades Hazm (constituées, financées et armées directement par les USA http://www.washingtoninstitute.org/policy-analysis/view/r...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_Hazm ) on décidé leur "auto-dissolution" et leur ralliement au...Front Islamique du Levant. Mais Al Nosra (Qatar, Turquie et France "Fabius") ne l'entendait pas de cette oreille. Le Front a donc lancé son offensive dans la localité d'Atareb (nord ouest d'Alep où Hazm avait élu "domicile") et ceci s'est traduit par le massacre de centaines de combattants de Hazm (USA) et la fuite de leurs leaders vers...la Turquie, laissant derrière eux un butin considérable (raison essentielle de l'offensive d'Al Nosra) : du matériel américain dernier cri, où l'on trouve notamment les missiles TOW anti chars.

Il y a de cela quelques jours, les USA déclaraient (ce n'est pas du tout une plaisanterie) vouloir "armer et entrainer des membres de l'opposition syrienne modérée dans sa lutte contre le régime de Damas.

On voit qu'ils respectent leurs promesses.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (10)

24/02/2015

Hussein OBAMA veut "combattre" le terrorisme

Une récente plaisanterie, un peu de mauvais goût celle-là, raconte la volonté du président des États Unies d'Amérique de combattre le terrorisme.

Il aurait aussi échappé à Hussein que cela fait maintenant plus d'une vingtaine d'années que le monde "libre" (appellation savoureuse) combat le terrorisme, plus précisément depuis un certain 11 septembre 2001. Dès lors, on ne comprend vraiment pas cette nouvelle déclaration ni cette réunion d'une soixantaine d’États (chiffre magique. Il y a de cela quelque temps, une soixantaine d’États "amis de la Syrie" se réunissaient pour apporter de l'aide aux..."REBELLES") qui se seraient mis d'accord pour "unir leurs forces faces à cette menace mortelle". 

Encore plus savoureuse est la réunion des chefs d’états-majors de ces mêmes pays en, tenez-vous bien,...Arabie Saoudite, afin de discuter des "moyens à mettre en œuvre", pour mener le combat contre l’État Islamique. Entretemps et pendant que tout ce beau monde gesticule, l’État Islamique en Libye a fait exploser quelques uns de ses membres faisant au passage un carnage où plus de 45 personnes ont péri. Ceci quelques jours après l'égorgement de 21 travailleurs coptes (croisés). Nous remarquerons à ce propos que personne n'est descendu dans la rue portant des pancartes "je suis copte".

Ainsi, Hussein Obama veut "combattre" le terrorisme. De qui exactement ? On ne sait pas. C'est à se demander si lui-même le sait. Car le patron de la maison blanche n'a pas oublié, dans son discours "guerrier" de souligner, à au moins 5 reprises (histoire de bien faire comprendre le message) que ce n'est surtout pas l'Islam qui est visé mais bien ceux qui ont "défiguré" le message de l'Islam. En d'autres mots, nous vous en faites pas, je suis bien obligé de faire ce discours car je ne peux pas faire autrement mais il ne vous arrivera rien.

Les "terroristes" de l’État Islamique l'ont très bien compris.

Petit rappel de certains faits, tout de même.

Il y a de cela quelques mois, des colonnes de véhicules équipés de mitrailleuses lourdes et remplis de "terroristes" se sont déplacés à travers le désert (donc, en principe, des étendus de sable à perte de vue) en direction de la deuxième plus grande ville d'Irak, Mossoul et ce sur plusieurs centaines de kilomètres. Et alors que la NSA arrive à lire jusqu'aux mots d'amour qu'un homme envoie par SMS à sa dulcinée et que les satellites du Pentagone arrivent à distinguer le jet d'urine de quelqu'un qui pisse dans sa toilette, tout cela est tombé d'un seul coup en panne et tout le monde s'est réveillé avec les "terroristes" de l’État Islamique en plein cœur de la ville. Cela étant, il ne faut pas être de mauvaise langue ni faire la promotion de la théorie du complot. Il faut tout de même juste souligner qu'il ne passe pas un jour sans que l'on apprenne que des drones américains ont déchiqueté un, deux ou trois "leaders" d'Al Qaida au Yémen. Plein dans le mille.

Mais passons.

Il y a de cela trois ou quatre jours et ce n'est vraiment pas du rêve, cette même Administration déclarait vouloir "équiper et entrainer" les membres de l'opposition syrienne "modérée" afin de, tenez-vous bien, de mener la guerre contre...l’État Islamique. Selon le même communiqué et tant qu'à faire, on en profiterait aussi pour mener le combat contre le "régime de Damas". Nous ne rêvons toujours pas. Il s'agirait de...1'500 combattants. Pour mémoire, on rappellera que la dernière fois que les Américains ont "équipé" des membres de "l'opposition modérée", ces derniers se sont empressés séance tenante pour aller les livrer à...Front Al Nosra (Al Qaida en Syrie). Mais cela n'est même pas le plus drôle dans l'affaire. Hussein Obama avait déclaré que ceci se ferait en concertation et avec l'appui de la...Turquie. La Turquie, cela vous dit quelque chose ?

Lisez ceci à ce propos. Et encore, ce n'est pas tout.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_Hazm

http://axedelaresistance.com/syrie-les-rebelles-soutenus-...

Il est aussi vrai que, selon Fabius, le nouveau visage de l'abjection dans son expression la plus hideuse, avait déclaré que le Front Al Nosra "faisait du bon boulot sur le terrain". Il doit savourer les égorgements et crucifixions publiques.

Obama, prénommé Hussein "le guerrier", se permet même d'innover en matière d'art militaire. Afin de faire peur aux "terroristes" de l’État Islamique, qu'il combat, cela va de soit, il a annoncé, une première dans l'histoire des conflits armés, vendredi 20 février, que l'armée irakienne, appuyée et conseillée par les experts militaires américains, se prépare pour lancer sa grande offensive sur Mossoul. But : libérer celle-ci. Les terroristes de l’État Islamique, que Hussein Obama combat, ont tellement pris peur (effet de surprise, vous savez) qu'ils se sont complètement réorganisés afin d'y faire fasse. Quelques jours auparavant, des hélicoptères de l'armée américaine avaient, pour la énième fois, largué du matériel militaire capturé "par erreur" par les "terroristes", que Hussein Obama combat.

http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2014/12/l-armee...

 

 

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (21)

23/02/2015

Périls socialo-gauchiste et islamique : lequel est le plus dangereux ?

Peu après l'indescriptible horreur de la décapitation, sur une belle plage du nord de la Libye (libérée par Sarkozy et Bernard Henri-Lévy, dit BHL) de 21 pauvres travailleurs coptes par les amis du successeur de Jupé au Quai d'Orsey, Fabius, le chef actuel du parti auquel appartient ce dernier s'est fendu de cette déclaration :

Pour lui, c'est "l'islamophobie" qui a tué les 21 chrétiens coptes. La même islamophobie qui a massacré 17 personnes le 11 janvier à Paris et deux autres, la semaine dernière, à Copenhague. Ce socialiste, tout comme beaucoup d'autres de ses semblables, est à ce point imprégné de l'anticléricalisme primaire (Christianophobie, si l'on préfère) qui a façonné la France du vingtième siècle et atteint son point culminant en mai 1968, qu'il ne serait effectivement pas loin de considérer que si un chrétien se fait égorger, ce serait certainement de sa faute. Sa collègue Taubira nous dira certainement que le "pauvre" islamiste s'est tellement senti "incompris" qu'il en fut poussé à égorger.

La couardise poussée à son paroxysme. La lâcheté du minable.

Le hasard faisant bien les choses (cela dépend de quel côté l'on se place), quelques heures après cette sortie digne de son rang de socialiste, un cimetière soit profané (croix arrachées, retournées, etc.). Cela se passait à peine deux jours après la profanation du cimetière juif à Sarre-Union. Cette énième profanation d'un cimetière chrétien n'a été relevée que quelques secondes par les médias de la "République". Quelques uns s'en sont tout de même émus et voici ce que leur répond une collègue de Cambadellis :


Et, voyant que cela ne suffisait pas, elle a poursuivi avec ceci :

Capture.PNG

Nous avons donc des cimetières "juifs" et cela donne de l'anti sémitisme.

Nous avons des cimetières (carrés) musulmans et cela donne de l'islamophobie

Pour le reste, les croix renversées sont...républicaines. Il n'y a donc...rien. A moins que les socialistes n'inventent la "Républicophobie".

Ailleurs, en plein cœur de Nantes, un homme entre dans la Basilique Saint Nicolas, renverse un Crucifix par terre et urine dessus. Selon le parquet (une institution de la République, forcément) il n'y aurait pas profanation mais uniquement "dégradation" d'un monument historique. De nouveau et comme pour leur collègue Cambedellis, les Chrétiens n'ont pas d'existence.

Comme on peut de nouveau le remarquer, l'auteur serait certainement soit un gauchiste, soit un musulman (mais tous ne sont pas comme ça).

A remarquer aussi qu'aucun (aucun) média n'a jugé utile d'en parler non plus.

http://regions.glowbi.net/nantes-il-urine-sur-un-crucifix-jete-a-terre-dans-la-basilique-saint-nicolas/

Tout cela n'est pas trop surprenant. Il y a de cela quelques mois, un autre socialiste, bien de chez nous, celui-là, s'est publiquement réjouis de la destruction de l'église du Lignon.


Le poste édité par le militant socialiste.

Dans un autre registre, c'est l'outil de propagande du pouvoir socialiste, France 2, qui s'y met. Ici, inutile de s'étendre sur le sujet. Il suffit de regarder.

https://www.youtube.com/watch?v=qD1DZLff7Ys#t=18


Au lendemain de l'attentat de Copenhague, où un terroriste "musulman" a tué deux personnes, un autre collègue "socialiste" (lui détient le triste qualificatif d'abjection faite homme), un certain Laurent Fabius, a déclaré ceci :


fabius-attentat-copenhague-15-02-15-bordure

Normal, ce personnage infecte avait déjà déclaré que le Front d'Al Nosra (la branche syrienne d'AQuaida) faisait du bon boulot sur le terrain.

Voici le bon boulot salué par Fabius.


8-chretiens-crucifies-syrie-juillet-2014-un

Je ne sais pas pour l'islamophobie mais en qui concerne la socialo-phobie, ce serait certainement salutaire.

20/02/2015

L'Islam est une "religion" d'amour et de paix

"Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs (ceux qui croiraient à autre chose à côté d'Allah) où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat (prière) et acquittent la Zakat (aumône), alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Coran. Sourate 9, verset 5.


Voici aussi, en vrac, quelques autres passages d'un texte faisant partie intégrante de la même "loi fondamentale" à laquelle tous doivent être soumis.

" Le messager d’Allah a dit :
- Que la malédiction d’Allah soit sur le voleur qui a volé un œuf et que sa main soit coupée, ainsi que sur celui qui vole une corde et que sa main soit coupée. " (récit d’Abu Huraira, Muslim XVII 4185)

" L’envoyé d’Allah a dit :
- Quand un homme célibataire commet l’adultère avec une femme célibataire, ils recevront cent coups de fouet et seront bannis un an. Dans le cas où ils sont mariés, il recevront cent coups de fouet et seront lapidés à mort. " (récit de Ubada b. as Samit, Muslim XVII 4191)

" Celui qui quitte la religion de l’islam, tuez-le. " (récit d’Ikrima, Bukhari LXXXIV 57)

" Le messager d’Allah a dit :
- J’ai été désigné pour combattre contre les hommes aussi longtemps qu’ils ne disent pas : il n’y a de dieu qu’Allah. " (récit d’Abu Huraira, Muslim I 29)

" L’apôtre d’Allah a dit :
- Sache que le paradis est à l’ombre des épées. " (récit d’Abdullah bin Abi Aufa, Bukhari LII 73)

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1)

19/02/2015

ça n'a rien à voir avec l'Islam

"La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas ; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment."

Coran. Sourate 5, verset 33


Cela n'a rien à voir avec l'Islam, qui n'est que "religion" de paix et d'amour.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3)

18/02/2015

Il ne faut pas stigmatiser

"Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les pousse vers l'association (l'idolâtrie) ils y retombent en masse. Par conséquent, s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains, alors, saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné une autorité manifeste."

Coran : Sourate 4, verset 91.


Dans les Évangiles, on lit : "aimez-vous les uns les autres". Mais aussi : "on reconnaît l'arbre à ses fruits".

Voici donc les fruits engendrés par Allah et son "Messager".


enfants-EI


10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (15)

17/02/2015

Pas d'amalgame

"Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur."

Coran, sourate 4, verset 89


Certains ont très bien lu (et compris) ce passage, entres autres, du texte "sacré".

Et ils s'y sont parfaitement conformés :

http://www.tdg.ch/monde/L-EI-affirme-avoir-decapite-des-E...

Je vous épargne la vidéo, d'une horreur indescriptible.

Ils étaient juste...chrétiens et n'ont rien fait à personne.

P.S. Les amis de BHL et Sarkozy (puisque cela se passe en...Libye (libérée), se sont introduits dans l'immeuble que ces pauvres ouvriers occupaient, ont séparé les chrétiens des musulmans (ceci est visible sur les pièces d'identité) et conduit les premiers sur la "plage" où ...


10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5)

16/02/2015

Il avait 22 ans et était né au...Danemark

Taubira nous dira certainement que le pauvre garçon était mal compris. Que la société n'a pas réussi à l'intégrer (on rappellera encore une fois qu'il est né au Danemark).

Mais passons.

Je ne prétendrais pas avoir regardé ou écouté tous les médias qui ont transmis l'information mais un bon nombre d'entre eux, en tout cas. A aucun moment, sur aucun de ces médias, le mot Islam (ou se qui peut s'y référer) n'a été évoqué, de près ou de loin.

Le black out total.

Pas d'amalgames

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4)

06/02/2015

3 X 7'000'000

= 21'000'000

Telle est la somme récoltée des dernières ventes du défunt journal satirique. Défunt ? Je l'avais annoncé au lendemain de la tuerie et cela se réalise. On nous dit que le journal ne paraitra ni la semaine prochaine, ni celle d'après. On peut de nouveau parier que les semaines suivantes ressembleront furieusement à ces deux-là.

Charlie Hebdo est donc mort de sa belle mort. Parti avec les dessinateurs qui faisaient son âme et laissant derrière lui un magot et 21 millions d'Euros et un autre de 21 points dans les sondages.

Je fus parmi les très, très rares, premiers à avoir écrit "je ne suis pas Charlie" et ce dès le lendemain de la tuerie. Non seulement j'avais raison, mais la tournure des événements faisant suite à cette affaire ne laissent place qu'à un seul sentiment, toujours le même : le dégoût.

Ainsi, les vraies victimes de cette affaire sont toujours les mêmes : celles qui sont tombées sous les balles des "désœuvrés" des banlieues parisiennes (attention aux termes employés pour qualifier les tueurs) mais aussi, peut-être encore plus, les centaines de milliers de "moutons" marchant derrière l'homme aux 13 points d'opinions favorables dans les sondages. Moutons qui, juste après cette marche "républicaine" ont augmenté le score de l'homme en question de 21 points.

Les gagnants de l'affaire sont, eux aussi, les mêmes : l'homme en question et sa "bande" mais aussi ceux qui ont ramassé le magot de 21 millions d'euros.

L'homme aux 34 points d'opinions favorables (maintenant) s'est rassuré quant à ses attitudes futures : devant des moutons, il n'y a rien à craindre.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (9)

05/02/2015

Selon la RTS, le responsable de la barabarie de l'Etat Islamique, c'est nous

Voici d'abord les liens vers les éditions d'hier, le 12h45 et le 19h30 du TJ de la RTS.

http://www.rts.ch/play/tv/le-12h45/video/le-12h45?id=6511...

http://www.rts.ch/play/tv/le-19h30/video/le-19h30?id=6513...

Vous remarquerez, pas même une allusion, rien.

Les Dhimmis, un temps farouches défenseurs de la "rébellion" syrienne, continuent donc leur combat sous une autre forme, celle de la soumission.

Ceci ne les a pas empêchés de faire d'autres allusions aux "vrais dangers" qui nous guettent : la montée de "l'extrémisme", notamment de droite. Manquait juste la fameuse phrase condamnant tous les extrémismes "de quelque bord que ce soit" y compris celui des...catholiques (je n'en suis pas un, au cas où). Manquait aussi le rappel de l'inquisition aux 16e et 17e siècles. Surtout, il manquait la comparaison entre la carbonisation de ce pauvre pilote jordanien par les protégés de Fabius et celles pratiquées par les inquisiteurs il y a de cela quelques centaines d'années.

Décidément, la soumission est en marche, à pas forcés.

A cela, une "vedette" de la RTS répond par ceci : "Le fait de montrer le moins possible les assassinats mis en scène par le groupe « état islamique » n’est certainement pas une complaisance à son égard. Bien au contraire, c’est la nécessité de ne pas faire son jeu. Cela ne signifie pas passer sous silence ses atrocités, mais ne pas reprendre telles quelles ses images de propagande – montrer en revanche les victimes, les messages de solidarités, les messages de leurs familles, etc. C’est un équilibre bien sûr difficile, mais c’est une responsabilité morale de le trouver. Notez d’ailleurs qu’il s’agit d’un débat vieux comme le monde. Le vieux lion Churchill savait admirablement manier la censure de guerre pour éviter de montrer certaines images de destructions réussie par les nazis; ce n’était évidemment pas une forme de faiblesse, mais au contraire une stratégie honorable pour écraser in fine, d’une main de fer, les ennemis de nos libertés".

On ne sait plus s'il s'agit d'un rêve ou d'un cauchemar. Il cite Chrchill et il aurait pu tout aussi bien citer la censure de l'armée US lorsqu'elle a envahi l'Irak. On sait maintenant ce qu'il en était. La vedette en question ne se rend même pas compte qu'elle est en train de nous raconter qu'elle exerce l'autocensure poussée à son paroxysme. Elle ne se rend même pas compte qu'entre faire la "publicité" au groupe État Islamique et ne pas même mentionner la "nouvelle", il y a un énorme espace. Elle cite Churchill et ne se rend même pas compte que le bonhomme vivait en...1940. Je ne sais même pas si cette "vedette" est au courant qu'en 2015, l'internet existe. Je ne sais si elle est au courant que les gens n'ont pas besoin des images de la RTS pour savoir ce qui se passe. Je disais croire rêver mais c'est finalement un cauchemar. Elle ne veut pas faire la pub à ces barbares (on la croit sur parole) mais elle ne veut pas faire son travail non plus : un travail de recherche (de la vérité, on l'espère, je veux dire on peut toujours rêver) de dénonciation et d'appel au réveil des "téléspectateurs". Elle n'a pas besoin, "la vedette", de montrer les images atroces. Celles-ci sont librement disponible sur le net, qui n'existait pas en 1940, année référence, semble-t-il, pour la RTS.

Une toute dernière chose, bien sûr. Al Azhar, la plus haute "autorité religieuse" du monde islamique, en réaction à l’assassinat du pilote jordanien, vient de décréter qu'il faut "tuer ET crucifier" les membres de l’État Islamique.Ils croyait certainement très bien faire comme cela mais je crois dur comme fer que cette déclaration a été mûrement réfléchie. Il faut les...CRUCIFIER

Mais l'Islam n'a rien à voir avec cela.

P:S. Ce billet a été écrit mercredi, 4 février vers 16 heures. Plus de 24 heures après le terrible assassinat du pilote jordanien. A 19h30, Darius Rochebin a tout de même fini par en dire quelques mots.

04/02/2015

Egorger ne faisant plus recette, les "otages" de l'Etat ISLAMIQUE sont maintenant brûlés vifs

Cela n'a pas manqué, après quelques incartades, dues certainement à des oublis passagers, les dhimmis médiatico-politiques ont repris leur état de soumis. Désormais, la seule expression admise est "Daech". État ISLAMIQUE, Islam, islamistes sont des expressions totalement bannies.

N'a pas manqué non plus l'indignation "mondiale" face à cet acte "barbare", qui ne fera que "renforcer notre détermination à combattre cette organisation" (Cameron, Hollande, Obama, etc. Les habituels...quoi). Inutile bien sûr de parler de la douleur générale qui a envahi la Jordanie, patrie de la victime.

Il n'aura échappé à personne, du moins je l'espère, qu'à l'instar de l'indignation générale suscitée par l'affaire Charlie Hebdo (je parle bien évidemment de la caste médiatico-politique), celle faisant suite à cette immolation involontaire du pilote jordanien n'est que de façade et participe du même souci de l'incendiaire qui, pour cacher son crime, intègre le corps des pompiers. On peut imaginer le résultat.

Tout le monde parle en ce moment de la Turquie, passage "obligé" des islamistes vers la Syrie mais personne, de la caste médiatico-politique, ne mentionne la Jordanie qui, bien avant la Turquie et encore jusqu'à ce jour, continue d'être un passage et même un pourvoyeur de premier ordre de jihadistes en partance pour la Syrie. Personne, de la caste médiatico-politique ne parle des camps d'entrainement, sur le sol jordanien, de jihadistes qui, encadrés, entrainés et équipés directement par l'armée américaine, passent la frontière avec la Syrie pour aller grossir les rangs des islamistes. Et même avec et après tout cela, l'administration Obama, très choquée par la mort tragique du pilote jordanien, vient de voter une enveloppe de 400 millions de dollars destinée aux factions "modérées" de la rébellion syrienne. En cherchant un peu, on trouve, non sans difficulté, une de ces "factions". Il s’agit de Hazm, une brigade "rebelle" directement financée et armée par les Américains.Lisons donc d'abord ceci.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_Hazm

Remarquez d'abord le "drapeau" de cette brigade. Lisez ensuite ce qui s'est passé début 2015 : la brigade dont il s'agit s'est ralliée à ...qui ? Au Front...Islamique ?

La compassion de ces minables est fausse, leur indignation est nauséabonde et leur responsabilité dans ce crime et directe, absolue et totale. Elle est fausse parce qu'il y a de cela quelques semaines, une vidéo d'une atrocité absolue circulait montrant les protégés des Turques, Américains, Français, Anglais et...Jordaniens, conduire à l'égorgement une centaine de pilotes syriens, sans que cela ne soulève le moindre commentaire de la part de personne. On a même crû entendre quelques approbations. La responsabilité de cette caste est absolue, directe et totale car, pour ce qui est des médias, c'est un écran publicitaire permanent pour ces barbares et, en ce qui concerne les politiques, ils les soutiennent directement.

Les seuls imbéciles dans cette affaires sont bien sûr toujours les mêmes : les centaines de milliers de personnes qui ont défilé "derrière" les "politiques" dans les rues de Paris déclarant être des "Charlies" et les pauvres victimes (entre autre le pilote jordanien) de la barbarie de ces mêmes dirigeants.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (13)

26/01/2015

Davos 2015 : la lutte contre le terrorisme est lancée

On a rarement assisté à un tel degré de bêtise, incurie et bassesse "politique" voire simplement humaine. De passage à Davos avant de s'envoler pour saluer pour la dernière fois son "ami" feu le roi Abdallah, le gros de l’Élysée, très à l'aise devant un parterre rempli d'ennemis (vous savez, les financiers du temps de sa campagne électorale) s'est fendu d'un discours que seule la décence m'empêche de qualifier. Décence dont ce personnage semble désormais totalement dépourvu.

Pas de discours donc. On se contentera de reproduire strictement celui du flasque.

Après avoir reconnu que le terrorisme bénéficie de "flux financiers considérables", il s'adressa aux personnes présentes, représentants de l'économie, en ces termes (minute 15:15):"j'appelle le système financier à couper les sources de financement d'alimentation du terrorisme, à en terminer avec les paradis fiscaux". "Ne laissez pas agir aujourd'hui une bête qui vous frappera aussi le moment venu". Ce fut ce qu'il a dit, mot pour mot. Inutile de dire que tous les médias ont répété cela toute la journée à un rythme d'une fois toutes les trente minutes. Sans que cela ne soulève le moindre commentaire de la part de personne.

Ainsi, à réécouter encore et encore le discours de Flamby, histoire d'être certain de ce qu'on a entendu, on comprend que c'est le système financier international qui est responsable du financement du terrorisme"islamiste" (j'insiste sur ce point, très important car c'est le gros lui-même qui l'a précisé au début de son discours). On comprend aussi que la responsabilité des paradis fiscaux dans l'affaire est grande. Voyons donc cela.

  1. Le système financier international n'est autre que UBS, CS, BNP, Crédit Agricole, Société Générale, Deutsche Bank et je ne vais pas citer tous les instituts financiers du globe. Ceux-là sont donc responsables du financement du terrorisme islamique, puisque le Président de la République leur demande de couper les sources de financement de ce dernier.
  2. Les paradis fiscaux. Regardons pour cela cette magnifique carte, où notre pays figure en très bonne place.   paradis fiscaux dans le monde   Mais aussi:
  • Le Delaware
  • Les Bermudes
  • Jersey
  • Guernsey
  • Singapoure
  • Andorre et j'en passe.

C'est ainsi qu'on découvre maintenant que la Suisse, l'UBS et le Crédit Suisse financent le terrorisme islamique.

Quelques heures après ce discours, Hollande s'envolait pour dire au revoir à "son ami" le roi Abdallah, d'Arabie Saoudite. Au passage, il a pondu cette perle incomparable : "je salue la mémoire d'un homme  d'état dont la vision d'une paix juste et durable au Moyen Orient reste plus que jamais d'actualité".

Et tout cela se passe, sans le moindre problème, sans le moindre commentaire, de la part de personne

Croyez-le ou pas, ce qui précède n'est même pas le plus important dans le "discours" du Gros de l’Élysée. Au début de la partie consacrée au terrorisme, il a parlé de la...Libye. Tout comme le terrorisme islamique est, selon Flamby, la responsabilité du système financier, il n'y est pour rien non plus pour ce qui est de la Libye où c'est le manque de "suivi" qui a conduit le pays là où il est maintenant. Bientôt, on découvrira que l'Algérie a été colonisée par des extraterrestres et que Sarkozy est le fils naturel de Liliane Betencourt. Quoique, dans ce dernier cas...

En revanche, lisez encore une fois attentivement ce que ce personnage a déclaré à propos de feu le chef du royaume wahhabite : "Je salue la mémoire d'un homme  d'état dont la vision d'une paix juste et durable au Moyen Orient reste plus que jamais d actualité"".

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : davos, terrorisme, islam, islamisme, hollande, france, arabie saoudite

24/01/2015

Le triomphe des islamistes Kouashi est total, tout comme notre soumission (2)

Cela n'a donc pas manqué. S'il est vrai que Hollande, contrairement à son prédécesseur, ne pond pas une nouvelle loi après chaque accident de la route ou un petit vol à l'étalage, il a en revanche fait honneur à la tradition française en la matière en s'attaquant de front et avec "détermination", on vous le jure, au problème du terrorisme (on ne nous dit toujours pas de qui. Chuuuut, c'est tabou).

C'est ainsi que la sémillante, et très convaincante, ministre des affaires éducatives de la République, une certaine Najat Belkacem, a, elle, pondu une directive qui débouchera à son tour sur une multitude de lois sensées, bien évidemment, éradiquer d'un seul coup le problème du terrorisme.

Morceaux choisis (vous trouverez l'ensemble de ces "mesures" en cliquant sur ce lien : http://www.education.gouv.fr/cid85644/onze-mesures-pour-u...)

Vous ne rêvez pas, c'est la pure vérité et c'est le site du ministère de la Dame qui le publie.

  • Mettre la laïcité et la transmission des valeurs républicaines au cœur de la mobilisation de l'école. Mais, sincèrement, où trouvent-ils exactement ces termes ? Pour ce faire :
  1. Renforcer la transmission des valeurs de la République (on se demande ce qu'on faisait jusqu'à maintenant)
  2. Rétablir l'autorité des Maîtres et les (vous ne rêvez pas non plus) rites républicains. Tous les soixante huitards attardés doivent se retourner dans leurs tombes. Les vivants, d'entre eux, peuvent se suicider.
  3. Créer un nouveau parcours éducatif de l'école élémentaire à la terminale : le parcours citoyen

Comme le lien est effectivement disponible, il serait inutile de tout reproduire ici.

Et je reviens à la question essentielle : mais où trouvent-ils cela ? Remarquez que nous parlons de la France et en la matière, il y a à boire et à manger. Dans la foulée, on en a même profité pour instituer une journée de la mémoire, encore une, celle de la laïcité. Du genre : que faites-vous le 9 janvier ? Euh, eh bien je fête la laïcité.

Ainsi, un discours par ci, un projet par là, quelques émissions de télé et...hop, le poisson est noyé, tout est oublié et...circulez il n'y a plus rien à voir.

Entretemps, Hollande, aussi gros que sinistre, prépare son voyage pour...Davos.

Nous en reparlerons.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (7)

22/01/2015

Le triomphe des Kouashi est total, tout comme notre soumission (1)

Le frères Kouashi ont totalement réussi leur "mission". Al Qaida, leur employeur, a totalement réussi la sienne.

A peine la tuerie de Charlie Hebdo connue et contrairement aux prévisions de tous les commentateurs, sans exception, j'avais annoncé que, comme il n'y avait pas eu un avant Charlie Hebdo, il n'y en aura pas un après non plus. Pis et contrairement à ceux dont les opinions ont fait bondir la "popularité" de Hollande de plus de 20 points, je puis affirmer que l'après sera, est déjà, pire que l'avant. La marche "islamiste" de l'Occident est inexorable et les gesticulations, déjà mourantes, des 28 ministres des affaires étrangères de l'Europe n'y changeront rien. Non seulement il n'y aura pas de renforcement de la lutte contre le terrorisme (vous remarquerez que, depuis l'affaire Charlie Hebdo c'est le seul terme dont l'autorisation d'utilisation a été donnée) mais il n'y aura pas de lutte tout court. J'avais déjà annoncé, au lendemain de cet évènement que l'Europe se soumettra et je crois pouvoir dire que c'est déjà le cas. La chose est en réalité simple : entre des assassins prêts à mourir et des gens qui campent 3 jours devant un Apple Store pour acquérir le dernier né des i-Phone, il n'est pas difficile d'imaginer qui aura le dernier mot.

Reste bien sûr le magot, les 15 millions de recettes des ventes du dernier numéro de Charlie Hebdo à partager. Vous remarquerez d'ailleurs, là aussi, qu'en l'espace de 24 heures (début des manifestations islamistes à Jakarta, Ankara et ailleurs dans le monde mahométan) plus personne ne prononce les mots Charlie Hebdo et personne ne parle des "impressions" supplémentaires de ce numéro. Au fait, où en est-on exactement de cette histoire ?

L'après Charlie Hebdo, pardon "attentats à Paris", a donc déjà commencé. Il marque le triomphe de la "stratégie" des terroristes (attention, c'est le seul terme qu'il est permis d'employer) : la peur qui glace leur victimes potentielles. Nous allons donc effacer gentiment tout cela et repartir dans nos gesticulations habituelles : meilleure "surveillance" des sujets présentant un risque de radicalisation (je jure que je n'invente pas ces termes. D'ailleurs radicalisation en quoi ?), meilleur partage des informations au sein de l'Europe, meilleure surveillance et "accompagnement" dans les prisons (pour, de nouveau, diminuer les risques de...radicalisation), renforcement de la lutte contre le terrorisme, meilleure intégration de "nos compatriotes" (vous remarquerez aussi que personne, absolument personne, ne nous dit pourquoi, parmi tous les nouveaux venus dans nos contrées, seuls ces compatriotes-là sont concernés par cette...affaire).

Mais....chuuuuutt. ça, c'est tabou.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (17)

21/01/2015

Tuerie de Charlie Hebdo, prise d'otage à Bangui et MEDIAS : entre soumission et misérabilisme

Cela ne fait donc pas de doute : on est déjà l'ère de la soumission la plus totale. Une soumission mêlée à une bassesse d'esprit sans fond.

Cela n'aura donc échappé à personne qu'à l'occasion de la tuerie de Charlie Hebdo et alors que le terme Islam était déjà tabou, même islamisme était devenu imprononçable et ne parlons pas des amalgames et autres stigmatisations. Pis, depuis quelques jours, on n'entend parler que des "attentats de Paris". Même Charlie Hebdo a disparu des commentaires des "confrères". 

Ce n'est donc plus la tuerie de Charlie Hebdo, mais les attentats de Paris. Ce ne sont pas des assassins islamistes (d'ailleurs est-ce que quelqu'un a entendu l'un d'eux se réclamer d'un quelconque Islam ?) mais des terroristes...tout court.

L'Islam n'y étant pour rien, l'islamisme non plus et le jihadisme encore moins, c'est maintenant une lutte contre le "terrorisme". Et c'est le seul et unique terme qu'on entend. Inutile bien évidemment de poser la question de savoir le terrorisme de qui. Vingt huit ministres des affaires étrangères qui se réunissent pour "élaborer un plan de lutte contre le terrorisme" mais personne ne sait de qui on parle.

C'est EXACTEMENT au même moment qu'une femme membre d'une ONG opérant a Bangui se fait enlever par des miliciens qui demandent la libération d'un de leurs chefs arrêté la veille et là, ça n'a pas manqué : pas une seule fois, je dis bien pas une seule, que la nouvelle n'a été relayée sans que le journaleux minable n'ajoute derrière "une milice chrétienne". Ce quelque soit le media en question.

Je disais soumission et misérabilisme mais c'est bien pire que cela. Et, en vérité je le dis et le crois : ils méritent et mériteront tout ce qui leur arrive et arrivera.

Soumis et misérables.

Vous avez dit...suicide ?

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5)

14/01/2015

La signification exacte du sosialisme, de la démocratie et de la liberté

La voici. Je n'en fais pas de copie. Histoire de voir combien de temps ce courageux socialiste laissera son billet à la vue des "lecteurs"

http://rogerdeneys.blog.tdg.ch/archive/2015/01/10/pas-de-...

Inutile de s'étendre sur le sujet. Après avoir allumé l'incendie, l'alimenter avec toutes leurs forces par les démissions successives, la permissivité coupable voire même criminelle, les socialistes font ce qu'il ont toujours fait : c'est la faute aux autres, forcément extrémistes.

Et pour faire bonne mesure, mais surtout honneur à l'histoire et à la vraie nature des siens, CE personnage "baigné" dans le socialisme, d'après sa "biographie", propose, pour "sauver" la démocratie (la sienne, bien évidemment, celle de Staline, Ceausescu, Mao, Kim IL Sung et ses descendants) de bannir l'FN, l'UDC et le MCG. Ce sont, d'après ce socialiste, eux qui ont envoyé les tueurs de Paris au Yémen et en Syrie. Ce sont eux qui ont financé leur apprentissage du Jihad dans ces pays et ce sont aussi eux qui ont planifié leur retour et le carnage de Charlie Hebdo.

Peu importe, d'après le socialiste, que 30% du peuple vote pour "EUX". Au contraire, c'est, d’après ce socialiste, précisément parce que 30% des gens votent pour eux qu'il faut les bannir. Ils n'ont pas leur place dans la démocratie, la sienne, bien évidemment. Sa démocratie est celle du...socialisme. Là où le peuple vote "utile". La République où, pour sauver la démocratie socialiste, personne n'a droit à la libre expression, sauf les socialistes, bien évidemment. Ne sont-ils pas les mieux placés pour savoir où se trouve le bien du peuple ? L'Histoire ne regorge-t-il pas d'exemples édifiants à ce sujet ? Le triomphe du socialisme dans l'URSS, la Chine de Mao et la Corée du Nord de la famille Sung ?

Ainsi, la rengaine socialiste n'a pas changé : pour sauver la démocratie, il faut l'interdire. Pourtant, ça s'appelle "une démocratie populaire" où le peuple est dictateur. On voit ce qu'il en est en réalité. Pour sauver la liberté d'expression, il faut l'interdire aux non socialistes. Ces derniers ne savent pas s'exprimer. Effectivement, ils n'ont pas passé leur temps à ne rien faire, sauf à arpenter les facultés des études interminables de ceux qui ne savent pas quoi faire de leur vie.

Lorsque la démocratie aura triomphé, on peut toujours rêver, une lueur d’espoir pourrait alors pointer dans l'horizon. Celle où le Peuple votera pour celles et ceux qui se préoccuperont vraiment de son bien-être, passant moins de temps dans les cafés consacrés aux bavardages gauchistes et un peu plus de temps à travailler...comme tout le monde. Et lorsqu'un gauchiste ne parvient pas à faire passer sa perversité maladive, il devient dictateur.

Démocratie et liberté d'expression, oui mais à une seule condition : que les gauchistes en soient les seuls auteurs. Le Socialiste dont il s'agit dans ce billet, tout comme pour tous ses confrères, n'a rien inventé à ce sujet. Son ancêtre, Staline, a déjà fait une grande partie du boulot à ce sujet.

Voyez-vous, ils prouvent jour après jour ce que j'ai décrit dans mon billet consacré aux dictateurs, les vrais, de gauche : appeler à faire taire tous ceux qui ne sont pas de leur avis.

Cela ne les empêche bien sûr pas de défiler en disant : "Je suis Charlie".

Alors, quitte à verser dans le banal, je dis vive la démocratie et à bas les dictateurs. Ils se reconnaîtront dans les couloirs des partis de gauche.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (8)