12/05/2016

Obama, ce farceur

Je regardais hier, à moitié endormi, l'émission de Calvi sur France 5 "C dans l'air". Émission consacrée aux USA. Un seul passage a retenu mon attention, le reportage consacré aux derniers moments d'Obama en tant que président, en particulier la fameuse soirée des journalistes où il parle de tout et de rien et où entre deux plaisanteries, il arrive souvent qu'il en place une troisième. C'est ainsi que, parlant de (sa) son éventuel successeur, il a notamment ironisé sur "la grande expérience" de Trump dans le domaine de la politique étrangère : "il (Trump) connaît très bien Miss Suède, Miss Argentine et Miss Azerbaïdjan".

  • " Vois la brindille dans l'oeil du voisin et be pas voir la poutre dans le sien" : Evangile de Luc 6 : 41.
  • "Que celui qui n'a jamais pêché lui jette la première pierre" : Jesus.
  • Etc.

Obama, le farceur, a, lui, une très grande expérience en politique étrangère. La (les) preuve :

  • Libye
  • Syrie
  • Ukraine
  • Irak
  • Yémen
  • Arabie Saoudite
  • Printemps Arabe (en général)
  • Etc.

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4)

11/05/2016

Attaque au couteau en Allemagne. Cela n'a pas manqué : c'est un "déséquulibré".

C'est devenu une habitude chez ceux qui s'obstinent à prendre les autres pour des idiots, alors que...

Ainsi, quelques heures après l’attaque au couteau aux cris "d'Allah Akbar", les "représentants" (du Peuple, Allemand) nous apprennent que les premiers éléments de "l'enquête" indiqueraient que : l'homme serait atteint psychiquement. Tout comme les frères Kouashi, Mouhammed Merah, Salah abdeslam, Abaoud et même les violeurs de Cologne. Tous sont des déséquilibrés mentaux.

Les barbares de l’État Islamique, des équilibrés mentaux, aussi. Tout comme ceux du Front AlNosra, si chers à notre ami Fabius. C'est fou le nombre de déséquilibrés mentaux qui rôdent dans nos contrées en ce moment.

Le tueur en question n'est pas un psychopathe mais un vrai islamiste. En revanche, ceux qui se sont précipités pour déclarer sa "folie"le sont, des psychopathes, eux.  Des déséquilibrés mentaux et très dangereux, eux.

Vous voulez trouver des psychopathes de la pire espèce ? Vous n'avez qu'à regarder les traitres et vendus se nommant politiciens. Déambulez dans les couloirs des différentes rédactions et vous en trouverez des dizaines.

Seule la phrase magique leur a manqué : "ils ne sont pas tous comme ça". Qui peut aussi être accompagnée par l'autre phrase magique : "il ne faut pas faire d'amalgame". je coupe ainsi court aux commentaires éventuels les contenant. En revanche, ceux qui me diront que je jette de l'huile sur le feu sont les bienvenus.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

28/04/2016

Islam, TAFTA, accord avec la Turquie, etc : la soumission, en point de mire

Certains se poseront la question de savoir quelle relation existe-elle entre les sujets cités en titre. Pourtant, c'est parfaitement claire : c'est la soumission, désormais point commun à toute action (ou non-action) entreprise par l'Europe (ventre mou de l'Occident).

L'Europe, ventre mou de l'Occident et continent en voie de disparition selon toute probabilité (du point de vue humain, bien entendu), s'est donc définitivement choisie l'option de la soumission. Une fuite en avant aveugle et parfois consciente, deuxième guerre mondiale et mai 1968 obligent. Se sentant responsables de tous les maux de la terre (il faut reconnaître que cela est en partie vrai) les Européens (partie occidentale) souffrent d'une schizophrénie collective inextricable : Hyde pille le monde, provoque des guerres partout, fomente des révolutions par ci, des "printemps" par là et raye des pays entiers de la carte (Libye, entre autres) et Jekyll, pour expier les crimes de sa moitié sombre, se soumet corps et âme à ceux qu'il considère être ses victimes, après, bien évidemment, en avoir référé à son maître.

Et la pire des soumissions est celle que personne n'a exigé. Celle que l'on s'impose volontairement par peur. On tremble de peur à l'idée de :

  1. Que pensera-t-on de nous si nous refusons.
  2. Qu'est-ce qu'on nous fera si nous refusons.

C'est comme cela que, petit à petit, la gangrène gagne la société toute entière. La soumission devient la "norme". On s'y habitue.La soumission devient le premier choix. Celui qui s'impose en premier.

L'Irak, ce sont les USA. La Libye, c'est aussi eux et, dans une moindre mesure, la France et la GB. Et ne parlons pas des "printemps arabes". Mais c'est l'Allemagne qui hérite de 1.5 millions de réfugiés, la Suisse et la Suède de quelques centaines de milliers, l'Autriche de quelques dizaines de milliers, etc. Les USA "étudient" la possibilité d’accueillir 10'000 Syriens sur 2 ans.

TAFTA, pour ceux qui en entendent seulement parler sans savoir exactement de ce dont il s'agit n'est, contrairement à ce qu'on essaie de répandre, pas du tout un énième traité réglant la question des droits de douanes entre les USA et l'Europe. Le but de TAFTA est d'aplatir les normes entre les deux rives de l'Atlantique, dans pratiquement tous les domaines. Et quand on sait la signification des normes mais aussi le rapport de forces entre les deux protagonistes, on comprend vite l'empressement des USA pour arriver à un accord. Ce que l'on comprend moins c'est l'aplatissement de l'Europe. A moins, précisément, que ce ne soit purement et simplement une question de soumission. Pour ne donner qu'un seul exemple sur ce que signifie ce traité, prenons celui du...poulet. Aux USA, on les lave au...chlore, ce qui est totalement impensable en Europe. Eh bien, après la signature du traité, cela deviendra parfaitement légal.Aux oubliettes aussi nos IGP, AOP et autre AOC. Et l'on se soumet au point que "nos" dirigeants font tout pour faire croire que tout cela est bon pour nous. NAFTA est tellement bon qu'il est interdit d'en révéler le contenu, sous peine de poursuites et c'est parfaitement vrai

Bien évidemment, tout cela est accompagné de l'éternelle promesse de "création" de millions d'emplois. En son temps, l'ALENA (traité de libre échange nord américain) promettait la création d'un millions et demi d'emplois. Le résultat en fut au contraire la délocalisation de plus de 300'000. Mais bon, la "qualité" première de l'âne, est de ne pas vraiment apprendre. Il faut s'y prendre à plusieurs reprises avec lui...quoique. Parfois, il comprend bien plus vite que certains, tout aussi soumis que lui.

Avec les Turcs, c'est presque pire. Ces derniers ont à ce point compris le fonctionnement des Européens qu'ils n'ont pas hésité à faire du chantage ouvertement au sujet des réfugiés. Trois milliards d'Euros, rien de moins que cela. Et comme cela ne suffisait pas, ils réclament l'abandon de l'obligation pour les citoyens Turcs d'obtenir un visa pour se rendre en Europe et la réouverture des négociations pour l'adhésion du pays d'Erdogan à l'UE. Comment la Turquie est-elle arrivée là ? Eh bien, très simplement : elle s'est mise un islamiste, de la pire espèce, à sa tête. Mais cela ne pose aucun problème aux Occidentaux, encore moins aux Européens. Les Turcs ont maintenant tellement le sentiment, que dis-je, la certitude de pouvoir faire ce qu'ils veulent et exiger ce qu'ils souhaitent des Occidentaux, que le "président" du parlement turc (oui, oui, il y a un parlement en Turquie) vient d'annoncer que la prochaine révision de la Constitution effacera toute allusion à la laïcité de la Turquie. Cela n'empêche pas nos politiciens et nos analystes (toujours eux), encore maintenant, de prendre la Turquie comme référence et de parler d'un "exemple à suivre" s'agissant des acteurs du..."printemps arabe". Cela donc promet.

La transition est toute faite. On baisse les bras et se soumet, y compris face aux pires islamistes. Lors de sa "rencontre avec les Français" à la télé il y a de cela quelques jours, le "gros" de l’Élysée n'a tiqué que lorsqu'un citoyen français, électeur du FN, lui a dit : "de même que tous les musulmans ne sont pas des terroristes, tous les électeurs du FN ne sont pas racistes". Le gros de l’Élysée a été "piqué" au vif. Comment ? Oser parler de l'Islam comme ça ?

Aux dernières nouvelles, près de chez nous, on apprend qu'un musée des "civilisations" de l'Islam verra bientôt le jour à la...Chaux-de-Fonds. Inutile bien évidemment de parler de la main mise des gauchistes, grands amateurs d'Islam et d'Islamisme, sur ces terres.

On trouvera toujours et malgré tout ce qui se passe des soumis, qu'on ne peut qualifier autrement que criminels, qui diront : "et alors". Où est le problème ?

Un musée sur l'Islam ouvre à la Chaux-de-Fonds

Je crois pouvoir dire que ceux qui se frottent les yeux le plus, ne croyant pas ce qui leur arrive, ce sont les Musulmans eux-mêmes : serait-ce possible que des cons comme ça puissent exister ?

 

 

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3)

20/04/2016

Ruquier, Moix, Salamé et les autres

Moix est un "chroniqueur" chez Ruquier. Il passe son temps à essayer d'imiter Baffie en lançant des vannes et en faisant des jeux de mots. Il y de cela quelques temps, celui que Michel Onfray conseillait de pas s'essayer à la pensée et de se contenter de ses écrits, s'est fendu d'une diatribe d'une violence rare et, surtout, d'une vulgarité peu commune, à l'endroit de la Suisse, coupable, selon lui, d'avoir enfermé son "ami" Polansky dans le luxueux chalet que ce dernier possède dans nos Alpes.

Voici quelques passage de ce chef d’œuvre du minable, de celui qui demandait à ce que l'on interdise aux parents d'élever leurs enfants biologiques.

"Roman Polanski restera emprisonné en Suisse : c’est la Suisse la prison. C’est la Suisse le bourreau. C’est la Suisse la sentence. C’est la Suisse la trahison. C’est la Suisse la haine et la revanche et la vengeance. Parce que la Suisse n’est pas un pays : la Suisse n’est rien. La Suisse n’existe qu’en détruisant. En neutralisant. Ce n’est pas un pays neutre, non : c’est un pays qui neutralise. Très joli pays qui, pendant la guerre, voyant qu’un peu trop de juifs venaient étrangement faire du tourisme en ses montagnes, a demandé à ce que fût apposé sur les passeports le « J » de Juden. La Suisse n’est pas un pays neutre : c’est un non-pays vendu".

Et, un peu plus loin :

"La Suisse n’existe pas : pour exister, elle est obligée de faire dans le sale, dans le crade, dans le porno. La Suisse est un pays pornographique" (...) C’est un pays qui se vend sans cesse au plus offrant. Qui courbe incessamment l’échine devant le plus fort. C’est un pays qui fait basculer les choses vers le plus dictateur, le plus violent, le plus menaçant. La Suisse ne se donne même pas, comme le feraient des salopes ordinaires : la Suisse se prête au plus fort. Elle prête sa soumission. C’est une pute".

Et c'est Yann Moix, un citoyen...Français qui écrit cela.

C'est un habitant du pays du "Maréchal", pays de la déportation, de Drancy et de tout le reste, qui s'indigne de l'apposition par la Suisse du "J" sur le passeport de juifs venus "faire du tourisme" dans ses montagnes. Vichy, comme chacun le sait, fut un lieu de villégiature où les juifs français passaient de superbes moments entre détente, cures reposantes et repas gastronomiques.

"C'est une pute", dit-il. Et c'est toujours un Français qui écrit cela. C'est un citoyen du pays qui a pour amis (très intimes) l'Arabie Saoudite, le Qatar et autres joyeusetés du genre qui reproche à la Suisse de se soumettre au plus offrant. C'est le concitoyens d'un certain Laurent Fabius (le Front Al Nosra fait du bon boulot sur le terrain) qui traite la Suisse de pute. Le citoyen du pays qui, au prix de 3 milliards de dollars (payés par les Saoudiens pour que la France "arme" le Liban) estime que ses amis sont les gens du Golfe et les "rebelles" du Front al Nosra et que ses ennemis sont les Russes.

Elle se sous-loue. Elle fait des offres. Elle écarte les jambes quand viennent à passer un officier nazi, ou une très grande puissance comme, par exemple, aujourd’hui, nos amis les Etats-Unis.

Je me mets sérieusement à douter. Pensait-il vraiment à la Suisse quand il a écrit cela ? Ainsi, c'est un Français qui s'offusque de la soumission de la Suisse aux ordres de nos amis...les États-Unis ? "Elle écarte les jambes quand passe un officier nazi" ? j'ai beau lire et relire les archives de la deuxième guerre mondiale, je n'ai pas réussi à trouver trace du passage d'officiers nazis dans nos contrées. En revanche, les Français semblent avoir beaucoup à dire en terme de parties de jambes en l'air, en compagnie de leurs amis de la Gestapo, des SS, etc., de 1940 à 1945.

 

 

 

 

11:18 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (7)

18/04/2016

Le Pape "sauve" trois familles syriennes muslmanes

De passage sur l'île de Lesbos, le Pape François, chef de l’Église "chrétienne" et chef du très catholique État du Vatican, a dit avoir reçu l'appel de l'Esprit Saint l'enjoignant de repartir avec ces trois familles. C'est certainement le même Esprit Saint qui l'a complétement rassuré quant à la situation enviable des Chrétiens d'Orient, dont la persécution, les massacres, le déplacement, la spoliation et tout le reste ne seraient que des vues de...l'esprit.

Je regardais hier un reportage sur la RTS2, intitulé "les Chrétiens d'Orient, condamnés à disparaître". On y voit essentiellement les souffrances sans fin de cette population en Irak, en Syrie (depuis notamment le soulèvement "démocratique" soutenue par l'Occident très chrétien), en Égypte (où même la réparation des latrines d'une église doit être soumise à une autorisation spéciale) et me suis de nouveau arrêté sur l'épisode du "sauvetage" papal inspiré par l'Esprit Saint. J'écoutais un évêque copte raconter l'indifférence totale de l'Occident "démocrate" face aux massacres et à la persécution des Chrétiens d'Orient et l'indignation abjecte de ce même occident lors de l'épisode Charlie Hebdo. Il a conclu en ces termes : "de grâce, arrêtez juste vos leçons sur la démocratie et les droits de l'homme. Vous n'avez plus la moindre crédibilité".

Quelques jours auparavant, le gros de l’Élysée, probablement le personnage le plus lamentable que ce pays ait pu connaître, "rencontrait" les Français sur France 2. Face à lui, quatre "citoyens" de "tous bords" lui ont posé des questions et fait état de leurs préoccupations.  Lamentable, fade et minable, accumulant mensonges et contre-vérités, le gros n'a tiqué que lorsque l’électeur du FN a dit : "de même que tous les Musulmans ne sont pas des terroristes, tous les électeurs du FN ne sont pas des racistes". Le gros s'est indigné de la comparaison et n'a pas "compris pourquoi le Monsieur évoquait l'Islam en ces termes".

Sans doute que l'électeur de FN, tout comme des millions de Français, auraient bien souhaité que le gros, se préoccupant tellement des sentiments de ces concitoyens musulmans, s'occupe du sort de ces concitoyens...tout court.

On pourrait probablement dire la même chose du Pape, très chrétien, François.

Aux dernières nouvelles et à ceux qui commencent à lui poser la question, le Pape François aurait répondu en disant que sa décision n'était pas dictée par l'appartenance religieuse des personnes (ce qu'on peut très bien comprendre de la part d'un...chrétien) et que, tenez-vous bien, il y avait des familles chrétiennes mais...leurs papiers n'étaient pas complètement en règle.

Je l'ai toujours pensé, dit et écrit. La plus grande victoire de la chrétienté fut sa plus grande défaite : avoir conquis Rome, la décadente.

 

 

10:39 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (17)

30/03/2016

ça, ce n'est pas l'Islam, qu'on vous dit

En dehors de Mamarbachi sur Infrarouge, qui s'acharne à inviter les frères Ramadan (le petit qui ne veut "rien changer" à l'Islam et le grand qui veut un "moratoire" sur la lapidation des femmes) peu de monde goûte encore à cette plaisanterie qui, à force d'acharnement politico-médiatique du plus mauvais goût, devient une véritable insulte aux survivants et proches de ces milliers de victimes de cette doctrine maléfique et barbare.

Alors, pour la énième fois, aux Ramadan, Mamarbachi, Hollande, Valls, Levrat, Cesla, Ada et tous les autres, j'aimerais qu'on nous explique :

Qu'est-ce que :

Charlie-Hebdo ?

Bataclan ?

Stade de France ?

Hyper Casher ?

Mohammed Merah ?

Les frères Kouashi ?

Les attentats de Bruxelles ?

L'attentat de Lahor (femmes et enfants, exclusivement) ?

L'égorgement de 21 Coptes égyptiens en Libye ?

Le musée juif de Bruxelles ?

Les attentats de Tunisie ?

La cité de Palmyre ?

Le musée de Mossoul ?

L'avion russe en Sinaï ?

L'attentat en Côte-d'Ivoire ?

Boko Haram (les 300 jeunes filles enlevées, entre autres) au Nigeria ?

....

J'arrête la liste là, pour ne pas lasser.

Si ce n'est pas l'Islam, alors qu'est-ce que c'est ?

Oublions TOUS ces musulmans qui ne le sont pas (on se demande qui l'est). Qu'on nous explique : ces Occidentaux, de père, mère et même arrières grands parents eux- mêmes Occidentaux, qui se mettent à égorger, se faire exploser, etc. Quelle religion ont-ils embrassée exactement ?

Attention, il y un piège : "oui, mais la majorité des musulmans n'est pas comme ça". Oui, on le sait. Tous les Allemands n'étaient pas des Nazis non plus.

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3)

29/03/2016

En France, il y a ONPC. Chez nous : Infrarouge made in RTS

Cela fait des mois que je ne regarde plus ni l'une, ni l'autre des deux "émissions" et c'est seulement suite à des commentaires de téléspectateurs outrés, voire dégoûtés, que j'ai décidé de voir ce dont il s'agissait. Manifestement, c'est de mal en pis. Un grand point de satisfaction cependant sont, précisément, ces commentaires qui démontrent que les gens sont infiniment moins bêtes que ne le croient ceux qui conduisent ces émissions qui, eux, le sont vraiment.

Ruquier, comique de son état et pâle imitation de celui qu'il a remplacé chez Franc 2, un certain Ardisson qui, lui, qu'on l'aime ou pas, a du talent, croit qu'il suffit de passer trois heures à lancer des séries de vannes, d'une lourdeur variable, pour monter une émission de télé. Il a ainsi commencé, comme d'habitude, par quelques unes et son fameux "Flop Ten" où il donne des notes à celles et ceux dont l'action ne colle pas à ses standards : un mix LGBT-gauche caviar aussi invraisemblable que lamentable et où il faut passer son temps à rire, rire...rire, pour tout et rien. Face à lui, des "chroniqueurs" : Yann Moix (pardon mais je ne puis m'empêcher : juste regardez-le) qui essaie de faire du Baffie, avec infiniment moins de talent et une certaine Léa Salamaé (de son vrai nom Hala Salamé) qui parle, parle et parle, pose ensuite ce qu'elle croit être des questions et, sans attendre la réaction des invités, y répond elle-même. Yann Moix est celui que Michel Honfray a conseillé de ne pas s'essayer à la pensée et de se contenter d'écrire des romans, ce qui fut très gentil de la part du philosophe, mais aussi celui qui a écrit :  "Ce n'est pas un pays. La Suisse n'est rien. La Suisse n'existe qu'en détruisant. En neutralisant. Ce n'est pas un pays neutre, non: c'est un pays qui neutralise (...) C'est un pays qui se vend sans cesse au plus offrant. Qui courbe incessamment l'échine devant le plus fort. (...) La Suisse ne se donne même pas, comme le feraient des salopes ordinaires: la Suisse se prête au plus fort. Elle prête sa soumission. C'est une pute."   Il y avait aussi des invités, un Belge qui a remercié Ruquier d'être le "seul à ne pas inviter des gens de l'extrême droite". Ce à quoi "l'animateur" a répliqué en disant "oui, mais nous y serons obligés, lois électorales obligent". Laurent Ruquier est celui qui n'arrête pas de vanter sa droiture et sa "satisfaction" de payer des impôts. C'est aussi le même Ruquier qui, dernièrement (tout comme quelques uns avant lui) a déclaré vouloir "prendre ses cliques et ses claques et se tirer si le  FN passe en 2017". Il n'a cependant pas oublié, le courageux animateur bien droit dans ses bottes et qui ne vit que de ses principes, de dire qu'il "s'en fout, qu'il a 53 balais, qu'il a gagné sa vie et qu'il n'a pas de problèmes". Effectivement, LGBT-Caviar qui peut se permettre de se casser "car il a bien gagné sa vie". Les principes, il faut repasser. Car on ne sait pas très bien ce que l'animateur à principes aurait fait en 2017 si le FN passe alors qu'il ... n'a pas bien gagné sa vie.

On a tiré le gros lot samedi dernier car l'invité de jour ne fut autre que Dany le Rouge. Celui qui, tour à tour fut Gauchiste, communiste, 68 huitard et même écologiste. Lui, pour contrer le FN, décidément, a trouvé la parade : "une grande coalition gauche-droite". Une coalition Gauche-droite ? N'est-ce pas ce que la présidente du FN appelle...UMPS ? Chez nous, cela donnerait PLRPDCPS, c'est un peu long, je le reconnais. Chez nous aussi, Mamarbachi a invité un "islamologue" : Tariq Ramadan. Et alors que son passe-temps favori (l'animatrice) est de couper la parole aux invités (certains d'entre eux en tout cas) le prédicateur islamiste (celui qui voulait instaurer un moratoire (définition) à la lapidation des femmes) a eu tout le loisir de "développer" ses "idées" sans que l'animatrice n'y trouve rien à redire. C'est ainsi que l'islamiste a qualifié les propos du Conseiller d’État Pierre Maudet de "dangereux" lorsque ce dernier a dit que les terroristes "nous attaquent pour ce que nous sommes". L'islamiste s'insurge contre Maudet qui "ne voit pas que ces pauvres garçons sont en colère contre ce qu'on (l'Occident) leur fait là-bas". Ainsi, des jeunes, nés ici, qui ont grandi ici, ont gréquenté l'école d'ici, etc., considèrent (selon l'islamiste) que "chez eux" c'est là-bas. Chassez le naturel, il revient au galop. Ni Maudet, ni Mamarbachi, ni personne d'autre sur le plateau n'a posé la question de savoir pourquoi des "citoyens belges et français" se font exploser "chez eux" au milieux (exclusivement) des gens (civiles) innocents,! A moins qu'ils ne considèrent pas qu'ils soient des citoyens belges et français et que ce n'est pas chez eux. Comme c'est curieux de constater que ceux qui sont en colère contre les interventions de l'Occident "là-bas", au point de tuer des centaines d'hommes, femmes et enfants sont exclusivement de religion musulmane ! Mais cela n'est certainement que pur hasard.

A moins que ce ne soit de la...stigmatisation.

Voire de...l'amalgame

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : laurent ruquier, moax, léa salamé, onpc, gowrié, infrarouge, rts, mamarbachi, ardisson

24/03/2016

Au fait, où en sommes-nous de l'affaire du siècle : les 22'000 fiches de l'Etat Islamique

Pour ce billet, le titre aurait été presque suffisant.

Je me permets dès lors de republier le billet que j'avais écrit immédiatement après la diffusion de la fameuse (fumeuse) nouvelle, entre autres par Rochebin sur la RTS et son invité, spécialiste en le domaine. Dans ce billet, je me suis risqué à une prédiction (elle ne fut en réalité pas trop difficile). Dès lors, je pose la question la RTS de savoir si on a des nouvelles de ce côté-là ?

http://independanceetverite.blog.tdg.ch/archive/2016/03/1...

Autre question à poser est de savoir s'ils ont aussi des nouvelles des rebelles "modérés" en Syrie, Libye, Tunisie et ailleurs ? A moins qu'ils ne veuillent d'abord savoir ce qu'en pense Laurent Fabius !

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4542

Allez, au prochain épisode de téléréalité, sur la RTS, bien sûr.

Au fait, les Kouashi, Koulibali, Abdeslam et tous les autres, faisaient-ils partie des 22'000 "fichés" de l’État Islamique ?

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1)

23/03/2016

Attentats de Bruxelles : selon les "médias", les Belges seraient dans "l'incompréhension totale"

Une explosion à l'aéroport, une autre dans le métro et voici la capitale belge totalement paralysée. Les "terroristes" ont donc frappé, 3 jours après la capture du "lâche" de la bande. Comme il fallait s'y attendre, les terroristes (ceux qui font du "bon boulot sur le terrain", selon Fabius, il faut se le rappeler aussi souvent que possible), ont donc fait exploser leurs "marchandises" dans les lieux qui les ont vus naître. D'où, je présume, la "surprise" de leurs "compatriotes", selon NOS médias. Il fallait s'y attendre, disais-je. Effectivement. Et je commence très sérieusement à croire que la naïveté affichée par certains est...bien réelle. Stade de France, Charlie Hebdo, Bataclan, etc., tout cela n'a pas suffi et l'on continue à être "surpris". Nos "compatriotes" ont effectivement de quoi être surpris : comment se fait-il que que ceux-là mêmes qu'on a financés, armés et entrainés se retournent maintenant contre nous ? Hier encore, pardon mais il faut absolument le répéter, ils faisaient du "bon boulot" sur le terrain, là-bas, en Syrie. Hier encore, que dis-je, aujourd'hui encore pour les indécrottables de la RTS, France Info et quelques autres joyeusetés du même genre, ce furent des "rebelles" qui se battent contre le "tyran" de Damas. Leurs maîtres se trouvent même "honorés" par le gros de l’Élysée :

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/03/06/la...

Hier, la RTS consacrait la presque totalité de son journal de 19h30 aux évènements de Bruxelles. Je n'ai absolument rien contre lui mais il était presque drôle, Rochebin avec ses "invités". On est même allé chercher un "spécialiste" de la chose, un certain Encel, en..Croatie, lequel a déroulé la rengaine habituelle : services de renseignements, lutte contre Daech et d'autres stupidités du même genre. La seule personne digne d'intérêt, Mouhamed Sifaoui, se trouvait sur France 5, où il est régulièrement invité ces derniers temps. Ce fut le seul, mais vraiment le seul, à parler des vrais causes qu'il faut combattre : la doctrine qui se trouve derrière ces barbares. L'Islam radical, les prêches appelant au meurtre des "mécréants", etc. Et alors qu'il parlait de l'Imam de la Mosquée de la Mecque qui, chaque semaine, fait des appels au meurtre directement diffusés à la télé de nos très grands amis Saoudiens, l'excellent "journaliste" Yves Calvi s'écria : "ah bon" ?

Effectivement, quelle surprise, mon garçon.

Alors, être en colère ? Oui mais contre qui ? Les terroristes, la lie de l'humanité ? Cela n'en vaut même pas la peine. Je ne poserais pas la question aux proches des victimes, leur peine est largement suffisante, je crois. Non, je me poserais plutôt la question à moi-même, si cela devait m'arriver.

Et bien, avec toute la sincérité dont je peux faire preuve, je ne passerais pas une seconde à penser à ces barbares. Non, ma colère n'aurait pour objet que les Hollande, Cameron, Valls, Merckel et...les 74% de journalistes gauchistes qui, seuls, sont directement responsables de ce désastre...qui s'annonce.

Car nous en sommes qu'au tout début.

Et qu'on ne s'y trompe pas : ces terroristes ne viennent pas d'ailleurs mais bien de chez nous, ici. Ils sont nés...ici. Ils ont grandi...ici. Ils sont allés à l'école...ici. Et ils ont bien appris NOS VALEURS...ici, entre autres dans...NOS mosquées.

10:31 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5)

14/03/2016

Vous avez dit "migrants" ?

Ce billet pourrait presque être la suite logique du précédent, s'agissant du volet réservé au traitement "médiatique" de certains évènements/nouvelles. De même qu'aucune question sérieuse ne fut posée s'agissant des fameuses fiches des combattants de l’État Islamique, la nouvelle concernant le "retour" au pays de certains "réfugiés" a été relatée comme ça, sans que "l'excellent" David ne pose la moindre question sur le décalage énorme entre ce que lui et ses confrères nous racontent à longueur de journée et la réalité qui éclate à l'occasion de ce "reportage".

Nous découvrons ainsi que, à partir de 26' 22", que "le rêve d'une vie meilleure se brise sur la réalité...". Vie meilleure ? Nous qui croyions qu'il s'agissait uniquement et surtout de...sauver sa vie ! De fuir l’État Islamique pour certains et les tyrans sur place, pour d'autres !

Mais passons.

26' 35" : "ce qu'on sait moins, c'est qu'un mouvement inverse est enclenché et accéléré ces derniers temps...". Ah bon ? Pourquoi ?

Le meilleur est à venir.

"Des centaines d'hommes et de femmes retournent chez eux, en avion...". Chez eux ? Là où ils risquent la mort ? Chez l’État Islamique et les tyrans ?

Vient ensuite le "sujet", tourné dans un centre de "réfugiés" en Allemagne. La "journaliste", encore une, nous y parle que "depuis quelques semaines, ce sont toujours les mêmes images". On y voit des femmes et des hommes demandant aux responsables de leur redonner leurs passeports pour qu'ils rentrent chez eux. Dès le minute 27' 29", on voit le cas d'une famille de cinq personnes, père, mère et trois enfants, arrivés en Allemagne il y a deux mois et qui veut maintenant repartir dans l'autre sens. "Ils se disent déçus de leur statut de réfugiés". A 28' 15", le Monsieur nous dit être venu "parce qu'il a vu les belles photos d'ici, envoyées par des Irakiens venus avant lui". "Ils disaient qu'on pouvait toucher 2'000 euros en travaillant chez BMW". Etc, etc.

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/j...

Celles et ceux, aveuglés par un dogmatisme faussement humanitaire, ne voient rien de tout cela et n'arrivent qu'à faire le jeu de ceux-là mêmes qu'ils dénoncent, les qualifiant systématiquement qu'extrémistes. Ils ne voient même pas que les premières victimes de cette évolution sont les "vrais" réfugiés eux-mêmes. Ils ne comprennent pas que l'Histoire ainsi que la vie de tous les jours nous apprennent que les retours de bâtons sont très souvent bien plus douloureux.

Le reste, je le laisse à l'appréciation de chacun.

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (17)

11/03/2016

22 mille noms de membres de l'Etat Islamique "auraient" été livrés aux Occidentaux

Cela n'a pas manqué : l'information a fait l'effet d'une bombe, le temps que le tout fasse pschitt. Reste juste à savoir combien de temps cela prendra.

Ainsi, un "déserteur" de l’État Islamique aurait livré une clef USB contenant des informations complètes sur 22'000 combattants : noms, prénoms, date de naissance, groupe sanguin, loisir, provenance, références (oui, oui), etc. Une rubrique spécifie même les penchants "guerriers" du candidat au Jihad : le combat ou les attentats suicides, histoire probablement d'une meilleure affectation selon les qualifications et les talents. Le Monsieur, qui se trouve en Turquie, aurait donné le précieux objet aux "journalistes" de la chaîne SKY News, lesquels se sont empressés de le transmettre aux services "secrets" britanniques, lesquels se sont empressés à leur tour de livrer tout cela aux journalistes, lesquels se sont précipités pour relayer le tout en invitant les inévitables "spécialistes" en la matière pour nous donner leur avis sur la chose.

Mais ce n'est pas tout. Certains de ces invités sont même venus sur le plateau avec un exemplaire "imprimé" de ces fiches. Mieux. L'information transmise par toutes les chaînes par "d'excellents" journalistes était accompagnée par les mêmes images : une table sur laquelle se trouvent des milliers de fiches bien empilées. Encore mieux, on voit même des cartons (je suppose qu'ils contenaient ces fiches) sur lesquels sont collés les emblèmes (drapeaux) de l’État Islamique. Regardez attentivement le journal de France 2, présenté par "l'excellent" David. Regardez bien à partir de la deuxième minute : la table, les milliers de fiches impeccablement empilées et, surtout, les cartons de l’État Islamique.

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/j...

On part ensuite interroger le "déserteur" dont le geste semble avoir été motivé par "l'écœurement" face aux horreurs commises par Daech et l'inévitable : "cela n'a rien à voir avec l'Islam. Daech ne connait pas l'Islam, etc.".

Laissons de côté toute pensée complotiste, toute préparation de la population européenne à la prochaine surprise (migratoire, interventionniste ou que sais-je encore) et concentrons-nous sur le fait essentiel. Si je comprends bien, le Monsieur a dérobé une clef USB et l'a donnée aux journalistes de SKY News. Je remercierais quiconque m'expliquant par quel miracle cette clef est entrée dans la fente prévue à cet effet dans un ordinateur, pour ensuite imprimer les fiches en question, les "emballer" dans des cartons portant l'emblème de l’État Islamique et les exposer devant les caméras.

Cette question, on pourrait peut-être la poser à l'excellent Darius Rochebin, qui a oublié de la poser à son non moins excellent invité Hasni Abdi (ce dernier tenait dans sa main une fiche, qu'il dit avoir trouvé sur internet).

Voici le journal de la RTS.

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/19h30?id=7562223

10:37 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (9)

10/03/2016

A Genève, les gauchistes font entrer le voile au parlement

Une "élue" (il paraît qu'on les appelle comme ça) gauchiste (Maria Perèz), cela ne surprendra personne, a "participé" à la séance du Conseil Municipal de mercredi soir en étant...voilée. Elle a même été imitée peu après par un "collègue", Tobias Schnebli qui, lui, s'est enturbanné.

A la fin du 19e siècle, un mouvement gauchiste très "humaniste" a produit une des pires catastrophes de l'histoire de l'humanité : le communisme.

Dans les années vingt, un ancien membre du Parti Socialiste Italien et directeur du quotidien socialiste Avanti, un certain Mussolini, crée le mouvement fasciste.

Dans les années trente, c'est le tour des Nazis (National socialisme, ne l'oublions pas).

Après, il y a eu mai 68 et l'effondrement du bloc de l'Est. Depuis, c'est l’institutionnalisation du socialisme "culturel", probable fossoyeur de l'Europe.

La démocratie, pire régime politique qui soit, à l'exception de tous les autres (selon Churchill et il avait raison) a ce défaut majeur de permettre à des Maria Perèz et Tobias Schnebli, d'exister.

Proposons donc à Maria Perèz de revêtir définitivement le voile et d'adopter (elle la gauchiste, très féministe comme toutes les autres, bien entendu) les mœurs et coutumes qui vont avec. Le problème avec ces minables est de prendre dans le "paquet" seulement ce qui leur convient, à l'instant T. Une femme qui se voile, si Perèz ne le sait pas, est une femme qui veut montrer qu'elle suit (ou subit, c'est selon) une manière de vivre bien spécifique. Ce serait une excellente chose si toutes les Maria Perèz et tous les Tobias Schnebli puissent suivre le chemin de ces deux-là. Un petit stage de quelques mois auprès de l’État Islamique, le Front d'Al Nosra, les Frères Musulmans ou même, plus près de chez nous, le Conseil Central de Musulmans de Suisse, leur ferait le plus grand bien. A nous aussi.

 

 

 

10:07 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (22)

07/03/2016

Pharaon : qui t'a "pharaonisé ? La soumission

Ce proverbe-question ne signifie probablement rien pour la plupart des gens "d'ici". Je peux tout de même supposer qu'il ne serait pas très difficile d'en saisir le sens. C'est un proverbe oriental qui pourrait facilement expliquer l'état des choses dans cette région, mais aussi dans d'autres, plus proches de nous, à d'autres époques. La réponse habituelle à cette question est : ceux qui t'ont laissé faire.

Pharaon qui t'a "pharaonisé" ? Ceux qui t'ont laissé faire.

Bellevue est une "petite" commune du bord du Léman, autour de 2'000 habitants il y a une dizaine d'années en arrière et presque le double aujourd'hui, grâce à la politique "agressive" genevoise et "municipale" d'accueil de toutes sortes de personnes "d'horizons" divers, d'où aussi une école primaire au bord de l'explosion, dans tous les sens du terme, sous le regard bienveillant d'élus à la recherche de voix (élections) reconnaissantes.

Ce samedi a eu lieu la vente de pâtisseries à l'école de Bellevue. Cette vente, comme cela est souvent le cas, est destinée à collecter quelques pièces pour couvrir une partie des dépenses du camp de ski des élèves. Et, au moment de ranger les croissants au fromage et le fondant au chocolat, ma fille a entendu la maman d'une de ses camarades, au passage conseillère municipale, dire à sa fille : n'oublie de marquer que ce n'est "que" de la dinde ( il s'agit de ce qui peut être pris pour des croissants au jambon).

Personne n'avait demandé quoi que ce soit à qui que ce soit.

La soumission est plus que jamais en marche. En effet, il n'y a pire soumission que celle que nous imposons à nous-mêmes.

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (6)

24/02/2016

Brexit provisoirement évité. A quand un euroxit.

Ventre mou de l'Occident.

C'est ainsi que le "théoricien" de L’État Islamique, le Syrien Abou Moussaab A Souri, a qualifié l'Europe. Dès lors, s'attaquer à l'Occident se fera par son point le plus faible, son "ventre mou" : l'Europe.

Il n'avait pas vraiment tort, le bougre. J'y reviendrai.

En 1960, trois ans à peine après le traité de Rome, signé par les six États fondateurs que sont la France, l'Allemagne (de l'Ouest), les Pays Bas, L'Italie, la Belgique et le Luxembourg, six autres États signaient la Convention de Stokholm, marquant la naissance de l'Association européenne de libre échange, l'AELE. Des six États fondateurs (Autriche, Danemark, Suède, Portugal, Norvège, Suisse et...Grande-Bretagne) ne restent que l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et ...la Suisse. Cela prête à rire, mais c'est vraiment le cas. Et contrairement à ce que l'on apprend sur les bancs de l'école ou, plus vraisemblablement, sur ceux des facultés des sciences économiques, cette "association" n'avait pour but que de concurrencer l'EU. Le fait que la GB y soit n'y est pas pour rien. Voyant que cette mascarade ne fonctionnait pas, la GB, farouche opposante à tous ce qui touche de près ou de loin à l'Europe, décide tout de même d'y entrer pour la "miner" de l'intérieur. Ce fut fait le 23 janvier 1972 (il fallait attendre la mort du Général De Gaulle, farouche opposant à l'entrée de la GB dans l'EU). Elle entraine dans son sillage la Norvège, qui avait déjà signé son adhésion la veille.

On se demande en effet quelles motivations réelles avaient suscité l'entrée dans l'EU d'un pays qui, dès le premier jour, n'a fait que montrer son hostilité à tout ce qui touche de près ou de loin à l'Europe : pas d'union monétaire, pas de Schengen...

Il semblerait donc que les "quelques" avantages que la GB tirait de l'EU aient soit disparu soit ne balancent plus les "inconvénients" (du point de vu des britanniques). Ces derniers ne voient donc plus pourquoi ils y resteraient.

Qu'est-ce que tout cela a à voir avec la "mollesse" du ventre de l'Occident, l'Europe ? Et bien, les Européens, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, mais plus précisément depuis 1968, semblent avoir juré de tout faire et tout payer, aussi cher que cela puisse être, afin d'éviter d'avoir des problèmes. Toutes les concessions sont admises pour autant qu'elles puissent leur éviter de perturber un "quotidien" désormais réglé comme une montre atomique. Cela sous le regard bienveillant de "politiciens" incompétents et corrompus dont la raison d'être consiste à tout faire pour que le seul acteur désormais admis dans la "société", le consommateur, soit chaque jour encore plus bête et idiot et que le patron du supermarché, devenu le lieu ultime de la construction sociétale, puisse exercer son "activité" en toute quiétude.

Le ventre mou de l'Occident est non seulement prêt à toutes les concessions, aussi coûteuses soient-elles, mais va encore plus loin en payant même les erreurs des autres. Irak, Afghanistan, Libye, printemps arabe et, finalement, la Syrie, la main des USA est partout (oubliez la France qui n'est qu'un caniche totalement insignifiant suivant à la lettre les ordres du maître. Pour s'en convaincre, il n'y a qu'à se rappeler l'épisode des soi-disant armes chimiques que le régime de Damas aurait utilisées et la manière dont la France, après des aboiements à 100 dB, s'est couchée devant le niet américain pour une intervention directe dans ce pays). C'est ainsi que cette "politique" catastrophique a jeté des millions de "réfugiés" sur les routes, dont...seule l'Europe (ventre mou de l'Occident) a hérités. Les Américains, très généreux, déclarent vouloir accueillir une dizaine de millier de réfugiés sur...trois ans.

Le ventre mou de l'Occident doit donc éclater et le plus vite sera le mieux. C'est ce que j'appelais "Euroxit" dans le titre. Il faudra même aller plus loin : les Écossais, très "Européens", semble-t-il, lanceront très probablement un référendum pour y rester et, au cas (très souhaitable) où les "Anglais" en sortiraient, ceci poussera inévitablement à l'éclatement du Royaume "Unie". Derrière, il y a du monde : la Corse, la catalogne, le Nord de l'Italie, etc. Il n'y aura plus que nos minables autochtones (nos gauchistes à nous) pour encore vouloir entrer dans l'Europe à tout prix.

L'Europe, ainsi émiettée et probablement islamisée, perdra définitivement le peu d'influence qu'elle a dans le monde. Ceci est une excellente nouvelle, pour les peuples européens, qui vont devoir se prendre ne main, ou disparaître.Il faut juste espérer que les opposants à ce scénario, qui se trouvent majoritairement dans ce qui convenu d'appeler Europe de l'Est, tiennent bon et montent en puissance.Une Europe de l'Est, solide, prospère et...Chrétienne.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (7)

21/01/2016

Un con ça ose tout. C'est même à cela qu'on les reconnaît

Il faut demander cela aux féministes de gauche et aux gauchistes en général.

Voici, de nouveau, à propos des violences sexuelles à Cologne et ailleurs, tout ce qui les intéresse.

CZJxVZgWAAAUHFD.jpg

11:41 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (12)

19/01/2016

La soumission ou la guerre civile

Cela dit, je crois que ce "choix" n'est qu'hypothétique, voire une simple vue d'esprit et que la seule possibilité qui nous reste est la...soumission.

Juste avant leur départ vers l'Europe, deux "immigrés" tiennent la conversation suivante :

Immigré A : que crois-tu qu'on y trouvera ?

Immigré B : nous allons chez les cons et les putes. Les premiers vont nous héberger, soigner, nous donner de l'argent, des titres gratuits de transport et même nous désigner des avocats gratuitement, au cas où... On aura ensuite tout notre temps pour b... les putes.

Arrivés à Eldorado, les deux "compères" trouvent ceci :

 

Capture 1.PNG

 Mais aussi ça :

 

Capture 2.PNG

 Et ça aussi :

 

Capture 3.PNG

Aucun doute, c'est Eldorado.

Quelques jours à "explorer" le terrain et "visiter" le pays, puis l'immigré B déclare vouloir partir vers le nord : "la Suède, peut-être, mais je m'arrêterai avant un petit moment en Allemagne, il paraît qu'il y fait super beau".

Arrivé en Allemagne, l'immigré B trouve ça :

Capture.PNG

ça aussi :

Welcome-to-Germany.jpg

 Et, surtout, ça :

CologneMerkel_SaPolitiqueBON.jpg

Dans l'après-midi, il passe un coup de fil à son "ami" resté en Suisse et lui dit qu'il passera probablement la soirée, avec quelques amis, à Cologne : "ils fêtent ce qu'ils appellent le Saint-Sylvestre", les amis que j'ai rencontrés m'ont dit qu'il va y avoir de la P...

Immigré A : fais quand-même attention, il y aurait beaucoup de policiers.

Immigré B : aucun problème, on me dit qu'ils ont surtout pour consigne de passer des amendes pour mauvais stationnement. A nous les blondes.

Immigré A : oui mais après, on va dire que nous sommes des sauvages, des criminels, etc.

Immigré B : pas de problème. Mes amis m'ont dit qu'il y a une consigne générale de ne surtout pas en parler. Ils appellent ça... euh, comment ils appellent ça ? PADAMALGAM, PADESTIGMATISATION, ou quelque chose du genre. Tu sais ce que c'est ?

Immigré A : oui, j'en ai entendu parler ici aussi. Il paraît qu'on a le droit de tout faire, sans qu'on puisse nous accuser de quoi que ce soit, pour ne pas passer pour des racistes. On m'a même dit qu'une députée socialiste a demandé à ce qu'on protège les immigrés et à ce qu'on ne les renvoie pas, même si ces derniers sont des terroristes. En fait, il parait qu'on aurait dans ce pays le droit d'aller tuer des gens dans des cafés sans risquer grand chose.

Rédacteur de ce billet : c'est ainsi en effet que j'apprends, au hasard de mes lectures, que la fille aux militants gauchistes uruguayens avait, il y a de cela quelque temps, demandé à ce qu'il ne soit pas possible de renvoyer les criminels étrangers, même lorsque ces derniers sont des terroristes. Souhaitons à cette dogmatique socialiste, que je vous demande juste de...regarder, d'être aussi bien traitée que les centaines de femmes agressées à Cologne et qu'un terroriste butte sa famille (Bataclan et ailleurs) en la laissant seule en vie, histoire de voir avec quelle tendresse elle les regardera après. C'est aussi que, ces jours-ci nous apprenons que les socialistes suisses, à l'instar de leurs "homologues" ailleurs en Europe et notamment dans l'Hexagone, courent derrière les voix des "immigrés" (naturalisés) pour renflouer les caisses (leur base électorale). Regardez déjà comment, sur leur site spécifique "PS Migrants", les gauchistes se présentent :

"Intégration des migrant-e-s à l'interne comme à l'externe du PS

Le PS dispose incontestablement d’une bonne réputation auprès des personnes immigrées en Suisse. Bon nombre le considère susceptible de répondre à leurs espoirs et leurs attentes. Il n’en demeure pas moins que ces mêmes personnes sont souvent sous-représentées au sein même du parti. Cela doit changer. Notre objectif est ainsi de faire en sorte que les personnes issues de la migration disposent, à l’avenir, d’une meilleure représentation politique à l’interne comme à l’externe du parti".

Le PS Migrants (qui dispose INCONTESTABLEMENT" d'une bonne réputation auprès des personnes "immigrées", on ne peut pas être plus claire) prévoit aussi d'imprimer des dépliants en "douze" langues pour les envoyer chez les "naturalisés" (j'espère pour eux que je ne vais pas en recevoir un). En Douze langues ? Pourquoi ? Les "naturalisés" (donc Suisses) des gauchistes ne comprennent-ils pas notre (nos) langues ?

Trop d'Amarelle, de Mara, de Levrat et d'autres. Trop de gauche et de décadence depuis trop longtemps. Trop de téléréalité, d'iPhone et de shopping. Trop de tout cela pour qu'une quelconque autre alternative que la soumission ne soit désormais possible.

Jamais dans l'histoire, des "peuples" se sont à ce point abandonnés et ce, de leur plein gré. Un rejet de soi aussi massif et aussi ancré dans les mœurs, de sorte à ce que, désormais, l'on cherche à se "revitaliser" presque uniquement par l'apport de sang frais étranger (revoir de nouveau l'appel des gauchistes du parti socialiste (suisses ?)). Le remplacement est bien en marche. Même si je ne suis absolument pas partisan de la théorie éponyme. Mais les faits sont là. Un peuple qui passe son temps à chercher des excuses pour ses propres violeurs et assassins est un peuple déjà mort.

Bien à vous, à nous, les Dimmis.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4)

13/01/2016

Lettre ouverte à Crevoisier et aux autres "journaleux" du genre

Le hasard a fait que, parcourant avant hier les colonnes des Observateurs.ch, je tombe sur un article, renvoyant à un torchon écrit par un certain "Crevoisier" : medias. "Service public" suisse : les saloperies des journalistes militants politiques et grands diffamateurs

Je lis le "torchon" original, que voici aussi : Lettre ouverte aux Observateurs

et vois que le journaleux en question y a publié ... 11 commentaires, presque tous louent ce qu'il a écrit. Je lui envoie alors un commentaire, que vous trouverez à la fin de ce billet, en étant certain qu'il ne le publiera pas. C'est exactement ce qui s'est passé. Alors, puisque le "Monsieur" s'est senti "blessé" par ce qu'il appelle tant de haine de la part des "souffleurs sur les braises" et, dès lors, s'est fendu de sa missive aussi décousue et stupide que les discours habituels de cette gauche misérable au sujet de laquelle on se demande s'il ne faut pas se poser sérieusement la question sur l'opportunité d'interdire, purement et simplement. Sans doute que ce journaleux, à l'instar de la plupart de ses "confrères" employés de médias dont le rôle premier est la désinformation, aurait préféré que les nouvelles concernant les agressions subies par des centaines d'allemandes la nuit du saint-Sylvestre n'aient jamais vu le jour. Ce à l'instar de ce que nous apprenons aujourd'hui au sujet d'agressions similaires dans un autre pays "européen" dont les "autorités" et les médias sont fans, voire assoiffés, d'immigrés : La police cache les agressions sexuelles

Sans doute aurait-il préféré, le journaleux de la RTS, médias PUBLIC, financé par NOS redevances, que toutes ces agressions n'aient jamais été connues de personne. Le pauvre et sensible personnage, membre, comme la plupart de ses acolytes, des mouvements "PADAMALGAME" et "PADESTIGMATISATION", préfère plutôt se pencher sur la "souffrance" de ces pauvres immigrés "obligés" de violer parce que, frustés sexuellement, ils ne peuvent pas faire autrement. On en est là. Et c'est écrit par une certaine (tenez-vous bien) Laurence...D'Hondt. On pourrait lui proposer de passer un peu de temps à...combler la frustration de ces pauvres.

Deux ans avant que la police suédoise, suite uniquement au tollé suscité par l'affaire de Cologne, ne révèle les viols subis lors de festivals pour ados. Deux ans.

Vous et vos "confrères" traitez souvent les idées véhiculées par les autres, du moment où elles ne correspondent pas à vos "standards" minables, de "nauséabondes". Sachez que rarement l'histoire a connu une odeur plus infecte et pestilentielle que celle dégagée par les vôtres.

Voici le commentaire que vous avez refusé de publier :

Pathétiques, dites-vous à propos des Observateurs.ch ? Les évènements du Saint-Sylvestre ont tout de la bonne affaire pour eux ? Loin de moi de vouloir les défendre, ils en sont bien capables, mais je me demande, en l’occurrence, qui serait le plus pathétique, entre ce que vous appelez les « souffleurs de haine » et les dogmatiques ignares volontaires, tels que vous. Pour moi, le choix n’est pas difficile à faire. Je rappelle tout de même que ceux que vous estampiez « jeteurs d’huile sur les braises » n’ont fait que rapporter des évènements dont vous et vos acolytes ont tout fait soit pour en minimiser l’importance soit pour carrément les occulter. Quatre jours avant que vos « collègues » de la chaîne « publique » allemande n’en parlent. Mais vous avez trouvé la parade : » vous vous balancez entre votre « devoir » d’information (comme si cela avait jamais été un souci pour les journalistes) et le souci « d’éviter l’huile sur le feu ». Comme il est drôle de constater que tout cela n’a jamais été un souci pour vous lorsqu’il s’agissait de « rapporter » (en les falsifiant largement) les « évènements » de la « révolution » syrienne. Vous demandez, toujours, aux autres de « réfléchir » « d’apaiser » et de « panser les plaies ». Et vous ? Ce que vous appelez obstinément Daesh, c’est tout de même votre naïveté consciente qui l’a créé, me semble-t-il ? Et toujours la même rengaine concernant les pyromanes souffleurs sur les braises, histoire de vous dédouaner de votre responsabilité, voire culpabilité. Vous applaudissiez des deux mains les révolutionnaires « pacifiques » syriens et, lorsque vous ne pouviez plus cacher les milliers de têtes coupées par ceux-ci, la parade est alors toute trouvée : on les range dans les rangs de Daesh et le tour est joué. Pyromanes souffleurs sur les braises dites-vous ? Ce n’est tout de même pas eux qui ont rayé la Libye (en tant que pays) de la carte (avec le résultat brillant que l’on sait) au nom de je ne sais quels principes ? Ce ne sont, me semble-t-i, pas eux qui ont ouvert toutes les portes à ces millions de « migrants » ? Oh, j’oublie, bien sûr : « on s’excuse, on s’est trompé, mais ce n’est pas une raison pour…souffler sur les braise ». Journalistes incompétents et, surtout, irresponsables, voire complices. Vous accusez les autres de vos propres maux. Vous les accusez de ne pas avoir une pensée pour les victimes de ces violences alors même que, poussés par leur dogmatisme maladif, les premiers commentaires de vos « confrères » (une fois ils étaient obligés d’en faire) fut d’appeler à…ne pas faire « d’amalgames ». C’est tout ce qui les intéresse. Souffleurs sur les braises, dites-vous ? Commencez plutôt par arrêter d’allumer des feux.

10:25 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5)

11/01/2016

Protégez vos femmes, pas notre démocratie. C'est magnifique et criant de vérité

Les Américains, au moment même où ils commettaient les pires atrocités à Abou Ghreib (la fameuse prison irakienne), au moment même où ils sous-traitaient la torture de leurs prisonniers dans des endroits dont personne ne connaissaient même l'existence et au moment même où ils instauraient une zone de non droit absolu (Guantanamo), ils se permettaient de publier, annuellement, leur fameux rapport sur "l'état des droits de l'homme dans le monde" où, comme chacun le sait, ils attribuent des points qui varient selon le degré de respect de ces droits par tous les pays du monde. Le même rapport qui leur sert de base, entre autres, pour décider des sanctions à l'encontre d'un tel ou tel pays.

Je n'ai pas connaissance de sanctions infligées par les Américains aux...USA. Mais passons.

Comme chacun le sait aussi, les modes ont l'habitude depuis la deuxième guerre mondiale de prendre aux USA et de traverser quelque temps après l'Atlantique pour arriver chez nous. Le problème avec les modes, comme pour beaucoup d'autres phénomènes, est que la copie est souvent moins bonne que l'original. C'est ainsi que cette mode d'avoir un "œil" et de "s'inquiéter" du respect par certains pays des "droits de l'Homme" est devenue, à l'instar de McDonald's, une marque déposée avec des franchises européennes qui, comme pour la chaîne de restauration rapide (et très mauvaise), exécutent les ordres venus d'outre Atlantique sans aucun pouvoir de décision.

Inutile aussi de parler de toutes ces guerres menées par nos "alliés" en Irak, Afghanistan, Libye, Syrie et ailleurs, débouchant sur la plus grave crise migratoire de l'histoire moderne, des millions de déplacés dont notre "Allié" a accepté d’accueillir...20'000, nous laissant la "joie" de prendre en charge le "solde" : plus de deux millions en l'espace de deux ans et demi.

L'Allemagne, en sa qualité de franchise modèle et totalement aux ordres, a commencé par envoyer ses citoyens (notamment les indispensables greluches souriantes) "rassurer" les nouveaux arrivants avec des "Refugees Welcome".

 

Capture.PNG

Il fallait ensuite que d'autres greluches embrassent ces réfugiés sur la bouche, histoire de leur faire comprendre qu'ils sont "vraiment" les bienvenus.

https://www.youtube.com/watch?v=Zr_dya5TpwQ

Dans la foulée, ils n'ont pas oublié, médias gauchistes en tête (fallait-il le préciser) , de "s'inquiéter" de l'état de la "démocratie" en Pologne, après la victoire des Conservateurs dans les dernières législatives dans ce pays. A l'instar de nos gauchistes à nous (Levrat qui demandait à ce que le Conseil Fédéral coupe les ponts ,aides financières et autres, avec la Hongrie "d'Orban" et qui trouve "absurde" la discussion sur le nombre des réfugiés) les médias gauchistes d'Outre Rhin voulaient, eux aussi, que leur gouvernement inflige les "sanctions adéquates" à ce pays, dont le tort fut de vouloir garder un tant soit peu sa dignité et de défendre simplement ses intérêts légitimes.

Du coup, ces mêmes Polonais sont allés assister au match de volley entre leur équipe et celui de l'Allemagne et, au beau milieu de l'affrontement, sportif, ont déroulé ce banderole, absolument magnifique et criant de vérité :

 

 femmes-protection-pologne

Ces mêmes médias qui, 4 jours durant, ont totalement passé sous silence les terribles agissements de milliers de "réfugiés" arabes et nord africains la nuit du Saint Sylvestre où des centaines de femmes ont subi des violences sexuelles et d'autres se sont faites dépouiller. Des médias qui, comme chacun le sait, ont un devoir...d'information. Des journaleux minables, dogmatisés jusqu'aux os et dont le seul souci est d'éviter les...amalgames.

 http://lesobservateurs.ch/2016/01/07/agressions-sexuelles...

Des politiciens à la petite semaine, corrompus et minables épaulés par des journaleux dont l'ignorance et la médiocrité le disputent au dogmatisme, à l'incompétence et à l'insignifiance.

Merkel ne nous dit pas ce qu'elle pense des décapitations collectives (le jour du Nouvel An) pratiquées par le régime wahhabites des bédouins du désert saoudien sur ce qu'ils ont présentés comme terroristes.

Remarque finale : tout commentaire comportant les mots amalgame et stigmatisation ne sera publié.

 

 

 

 

 

 

10:44 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (8)

10/12/2015

Valls et les Socialistes tombent, enfin, le masque : Musulmans, votez pour nous

ça y est : alors que cela se passait au niveau des départements, régions, communes, etc, sans que personne n'en parle, c'est maintenant le chef des socialistes en personne qui fait appel à "ses" électeurs pour que ces derniers sauvent la "gauche" française.

Jusqu'à maintenant, le prix des voix musulmans en France était une mosquée par ci, des repas halal par là ou encore une séparation entre filles et garçons dans les piscines, les salles de sport, etc. La question maintenant est de savoir ce que Valls va "offrir". Il ne sait plus où tourner la tête, le Valse : appel aux Socialistes pour voter UMP, au Musulmans pour voter socialiste...Il paraît que cela est pour faire...barrage au FN. Je paraphrase Gilbert Collard : "il ferait mieux de faire barrage aux Islamistes, à L’État islamique, au chômage et à l'insécurité".

Je n'ai jamais été partisan de la théorie du complot, ni de celle du "grand remplacement". La seule "vérité" à laquelle j'ai toujours adhéré et cru est celle de la mort des civilisations par gangrène, décadence et pourriture interne.

En 476 de "notre" ère, l'empire le plus emblématique de l'Histoire de l'humanité a officiellement disparu. Durant les dernières décennies de son existence, l'armée "romaine" comptait deux fois plus de "barbares" germains que de Romains.

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (7)

07/12/2015

Islam ? Islamisme ? Islamistes ? Connais pas

Une des drôleries à laquelle n'importe qui peu s'adonner en ce moment consiste à écouter la manière dont les médias, les politiques, les analystes, etc., relatent et commentent les derniers "événements" de Paris, San Bernardino et ailleurs. On dirait qu'une main invisible guide tout le monde. Qu'un décideur suprême dicte les mots exacts que tout le monde doit prononcer.

Ainsi, alors que les mots Islam et musulmans avaient déjà disparus depuis très longtemps de la circulation, désormais chaque mot de la famille I S L A M est banni.

Dorénavant, la mode est à la...radicalisation. Et, comme d'habitude, ça passe. Personne ne dit rien.

C'est ainsi que, une fois le caractère "terroriste" de la tuerie de San Bernardino confirmé, les médias de la terre entière ont relayé l'information en précisant qu'il s'agissait d'un homme et d'une femme et que cette dernière s'était...radicalisée.

On n'aimerait beaucoup savoir à quoi.

Allez, inutile de s'éterniser. Notons juste au passage que la femme en question semble avoir "prêté allégeance" à l’État Islamique (vous remarquerez aussi que ce dernier devient une véritable marque déposée qui, bien évidemment, n'a rien à voir avec l'Islam) et que son compagnon, d'une année son aîné, se réclame de la "branche syrienne" d'Al Qaida. Et c'est ici que le tout devient encore plus savoureux.

Car tous les médias, sans aucune exception, on présenté les choses exactement comme cela. Aucun, je dis bien aucun, n'a voulu préciser ce que c'est que la "branche syrienne" d'Al Qaida.

Normal, puisqu'il s'agit du Front Al Nosra.

N'est-ce pas la "gentille organisation rebelle" qui fait du "bon boulot sur le terrain" M. Fabius ?

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3)