UA-138665747-1

Indépendance et vérité : le blog de Jean.- S. Gowrié - Page 11

  • La signification exacte du sosialisme, de la démocratie et de la liberté

    La voici. Je n'en fais pas de copie. Histoire de voir combien de temps ce courageux socialiste laissera son billet à la vue des "lecteurs"

    http://rogerdeneys.blog.tdg.ch/archive/2015/01/10/pas-de-front-republicain-avec-les-ennemis-de-la-republique-263559.html

    Inutile de s'étendre sur le sujet. Après avoir allumé l'incendie, l'alimenter avec toutes leurs forces par les démissions successives, la permissivité coupable voire même criminelle, les socialistes font ce qu'il ont toujours fait : c'est la faute aux autres, forcément extrémistes.

    Et pour faire bonne mesure, mais surtout honneur à l'histoire et à la vraie nature des siens, CE personnage "baigné" dans le socialisme, d'après sa "biographie", propose, pour "sauver" la démocratie (la sienne, bien évidemment, celle de Staline, Ceausescu, Mao, Kim IL Sung et ses descendants) de bannir l'FN, l'UDC et le MCG. Ce sont, d'après ce socialiste, eux qui ont envoyé les tueurs de Paris au Yémen et en Syrie. Ce sont eux qui ont financé leur apprentissage du Jihad dans ces pays et ce sont aussi eux qui ont planifié leur retour et le carnage de Charlie Hebdo.

    Peu importe, d'après le socialiste, que 30% du peuple vote pour "EUX". Au contraire, c'est, d’après ce socialiste, précisément parce que 30% des gens votent pour eux qu'il faut les bannir. Ils n'ont pas leur place dans la démocratie, la sienne, bien évidemment. Sa démocratie est celle du...socialisme. Là où le peuple vote "utile". La République où, pour sauver la démocratie socialiste, personne n'a droit à la libre expression, sauf les socialistes, bien évidemment. Ne sont-ils pas les mieux placés pour savoir où se trouve le bien du peuple ? L'Histoire ne regorge-t-il pas d'exemples édifiants à ce sujet ? Le triomphe du socialisme dans l'URSS, la Chine de Mao et la Corée du Nord de la famille Sung ?

    Ainsi, la rengaine socialiste n'a pas changé : pour sauver la démocratie, il faut l'interdire. Pourtant, ça s'appelle "une démocratie populaire" où le peuple est dictateur. On voit ce qu'il en est en réalité. Pour sauver la liberté d'expression, il faut l'interdire aux non socialistes. Ces derniers ne savent pas s'exprimer. Effectivement, ils n'ont pas passé leur temps à ne rien faire, sauf à arpenter les facultés des études interminables de ceux qui ne savent pas quoi faire de leur vie.

    Lorsque la démocratie aura triomphé, on peut toujours rêver, une lueur d’espoir pourrait alors pointer dans l'horizon. Celle où le Peuple votera pour celles et ceux qui se préoccuperont vraiment de son bien-être, passant moins de temps dans les cafés consacrés aux bavardages gauchistes et un peu plus de temps à travailler...comme tout le monde. Et lorsqu'un gauchiste ne parvient pas à faire passer sa perversité maladive, il devient dictateur.

    Démocratie et liberté d'expression, oui mais à une seule condition : que les gauchistes en soient les seuls auteurs. Le Socialiste dont il s'agit dans ce billet, tout comme pour tous ses confrères, n'a rien inventé à ce sujet. Son ancêtre, Staline, a déjà fait une grande partie du boulot à ce sujet.

    Voyez-vous, ils prouvent jour après jour ce que j'ai décrit dans mon billet consacré aux dictateurs, les vrais, de gauche : appeler à faire taire tous ceux qui ne sont pas de leur avis.

    Cela ne les empêche bien sûr pas de défiler en disant : "Je suis Charlie".

    Alors, quitte à verser dans le banal, je dis vive la démocratie et à bas les dictateurs. Ils se reconnaîtront dans les couloirs des partis de gauche.

  • Appel lancé à Ouardiri, Ramadan et l'Imam de la mosquée de Genève

    A mon billet du 19.09.2014, que voici de nouveau (on autorise à frapper sa femme comme un âne) le sang de Monsieur Ouardiri, homme de paix selon son ami Décaillet, n'a fait qu'un tour. Il m'a donc fait parvenir ce commentaire :

    "Cher Monsieur,

    J'ai lu votre article et les commentaires qui s'enchainent et qui ajoute la haine à la haine et de l'ignorance à de l'ignorance ainsi que les vidéos que vous nous avez proposé comme arguments contre l'Islam...

    Ces marionnettes ignobles sont des imams diaboliques qui sont les pires ennemis de l'islam qui falsifient le vrai message de l'islam qui prône le respect et la dignité de l'être humain "femme et homme" et qui a engendré une civilisation extraordinaire qui nous profite encore et ce lorsque les musulman(e)s vivaient avec intelligence, raison et intuition.

    Aujourd'hui à cause de cette minorité d'excités, psychopathes, pervers narcissiques enrobés et enturbannés ,l'islam est défiguré et transformé en une horrible idéologie morbide et barbare.

    Ce sont des frustrés qui n'ont jamais su goûter à la LIBERTE et à l'EQUITE que nous offre l'islam et ces FOUS sont les pires ennemis de l'Humanité et du monde que l'islam condamne.

    Honte à eux et honte à celles et ceux qui nous abusent et nous accusent en usant de leurs cruels délires.

    J'invite la majorité des musulmans qui veulent vivre humbles, justes et au service de la paix de pas se laisser prendre par ces prêcheurs haineux et ceux qui instrumentalisent leur propos et leur attitudes haineuses et barbares pour accuser l'islam de tous les crimes qui sont commis par eux en son nom.

    Non, ce n'est cet islam que je vis.

    Alors de grâce cessez de propager cette propagande empoisonnée car vous devenez complices dans vos extrémismes contre l'immense majorité des musulman(e)s et de l'islam qui ne contraint personne à quoi que ce soit et pour qui seule la liberté,la connaissance et le respect sont les principes qu'il enseigne n'en déplaise à ces détracteurs.

    Bien à vous dans la vérité, le respect, et la paix".

    J'ai répondu à ce commentaire par un autre billet, que voici aussi (Ouardiri, Ramadan, Décaillet et Al Azhar) et là, silence, comme d'habitude.

    Des déclarations vides, à destinations des ignares aveugles qui ne savent rien mais dès qu'on est en face des faits, c'est alors le silence.

    Alors voilà, puisqu'il prétend que les énergumènes de cette vidéo sont des fous qui (je vous le donne en mille) ne représentent pas l'Islam et que "l'Islam n'est pas ça", je lui demande humblement de m'indiquer, pour une fois d'une manière claire et précise, où je pourrais trouver des traces de cet Islam qu'est le sien et qui "n'a rien à voir avec ça".

    Voici donc la sourate 4 du Coran (à moins qu'il ne le conteste) contenant la majorité des "ordres" exécutés, entre autres, par les Imams de cette vidéo ainsi que par les tueurs de Charlie Hebdo.

     

    34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !

    Et puisque tout le monde en parle (mais essentiellement pour ne rien dire) ce serait peut-être un pas vers la "réforme" tant souhaitée.

    Alors à bientôt mais, plus vraisemblablement si mes prévisions sont justes, à jamais.

  • Des chefs terroristes à la tête d'une manifestation contre...le terrorisme

    En dehors des pauvres gens "normaux" pris dans la tourmente des derniers évènements en France, tout, absolument tout, dans cette grande manifestation d'hier m'inspire le dégoût. A la tête d'une manifestation qui se voulait contre le terrorisme, on voit Hollande, Cameron, le Roi Abdallah de Jordanie et même un certain DavutOglu, le premier ministre de la...Turquie.

    Hollande qui fournit les armes aux égorgeurs de l'Etat Islamique et dont le ministre des affaires étrangères qualifiait encore hier les tueries abominables du Front Al Nosra de "bon boulot".

    Cameron qui partage la passion de Hollande pour les égorgeurs.

    Le Roi Abdallah qui fournit le terrain d'entrainement, sous la supervision des Américains, Français et Britanniques, et les bases de départ des terroristes vers la Syrie.

    Et, enfin, Davut Oglu, venu "manifester" contre le terrorisme, au moment même où la femme d'Amedy Coulibaly, le troisième tueur, traversait sa frontière avec la Syrie pour aller faire son jihad là-bas. La Turquie où la majorité des terroristes envoyés par la France, La GB, la Belgique et tous les autres passent pour aller s'entrainer et combattre en Syrie. La Turqie qui fournit finances, armement et base arrière à ces mêmes terroristes.

    Le dégoût, absolument. J'en ressens même l'arrière goût atroce de la vomissure. Jusqu'à hier encore, lorsque ces assassins égorgeaient joyeusement, crucifiaient, violaient et tuaient, dans les rues de Raqa, Deir el Zor, Alep ou Idlib, ils étaient des combattants pour la liberté. En 24 heures, forcément parce qu'ils sont maintenant dans les rues de Paris, ils sont devenus des ennemis publics. Alors oui, je vous maudits et vous vomis, les Hollande, Cameron, Merkel et même Levrat et Sumarruga, qui étaient présents.

    Quelques heures ont donc suffit pour qu'un personnage aussi sinistre que Cazeneuve, le ministre de l'intérieur de la République, aille jusqu'à déclarer qu'il faudrait "une stratégie en Syrie" afin de régler la question du "terrorisme dans ce pays". Du terrorisme ? En Syrie ? Depuis quand ?

    Oui, je vous maudits et vous vomis.

  • Houellebecq se soumet. Les autres suivront et personne n'est Charlie

    Comme prévu, l'ancien prix Goncourt, à l'instar du "héro" de son dernier "roman", s'est bien soumis. Il renonce donc à la "promotion" de son livre. Sans doute ne souhaite-t-il pas rencontrer le même sort que Charb, Cabut et les autres de Charlie Hebdo. Le même que celui réservé à Eric Zemmour, ainsi qu'à toute autre personne s'approchant du carré interdit de cette "religion" de paix et d'amour qu'est l'Islam d'Allah et de son prophète. Et ne vous y trompez pas, une fois la période des déclarations enflammées et tout aussi hypocrites que minables terminée (entre 48 et 72 heures, prolongée à cette occasion de 48 heures pour cause de manifestation "républicaine"), personne (j'en prends tous les paris) ne fera rien pour honorer sa promesse d'être un Charlie.

    Ainsi, tout comme tous les attentats qui l'ont précédé et ceux qui le suivront, il n'y aura ni avant ni après Charlie Hebdo. Il n'y aura rien. Tout comme il n'y avait pas eu d'avant ou après Mouhammed Merah, ni un avant ou après Nemouche (celui du musée juif de Bruxelles). Les auteurs de ces tueries se sont fixé un objectif. Ce dernier est "parfaitement" atteint, contrairement aux assertions des dizaines des rigolos qui ont arpenté les plateaux de toutes les télés. Les déclarations des minables à la tête de cette nation moribonde ne trompent pas. La mesure et la précaution avec lesquelles Hollande, Walls, Cazeneuve et les autres ont annoncé la "suite" sont à ce propos très révélatrices. Cette fois, ils savent que leur bébé a grandi et en a engendré beaucoup d'autres, qui sont prêts.

    Faisons un petit calcul. Trois énergumènes ont réussi, trois jours durant, à mobiliser la presque totalité de toutes les polices de l'Hexagone. Imaginons juste un instant la situation où, éparpillés aux différents coins de la France, 50, 60 ou même 200, 300, 400 de ces "enfants de la République" prennent des otages, tuent et massacrent. C'est précisément pour cela que les réactions des pleutres sont à ce point mesurées. C'est aussi pour cette raison que, contrairement aux habitudes de ces mêmes couards, aucune annonce fracassante n'a été faite : pas de nouvelles lois, pas de mesures spéciales...rien.

    Nous pouvons maintenant imaginer et comprendre ce qui se passe en Syrie et en Irak. Ce ne sont pas 3, 50, 60 ou même 200, 300, 400 de ces déchets inhumains qui sèment la terreur dans ces pays, mais des dizaines de milliers prenant en otage des villes entières. Des dizaines de milliers d'égorgeurs financés, entrainés et armés par cette même France maudite. Fabius, qui garde un silence assourdissant depuis le début de cet "évènement" (et personne n'a relevé ceci et pour cause) l'a bien dit :

    "Sur le terrain, ils font du bon boulot". Il s'agissait en l'occurrence du Front Al Nosra, branche syrienne d'Al Qaida.

    Et bien, puisque je ne suis pas Charlie et n'ai aucune envie de l'être, je souhaite de tout cœur que le diagnostic de ce criminel soit juste, sur le terrain de la République.

    Je ne suis donc pas Charlie. Je suis Maaloula, Alep, Damas, Homs, Deir El Zor. Je suis Kobané, Raqa et Kamechli. Je suis Kassab, Moussoul, Tikrit et Erbil. Je suis chrétien d'Orient. Je suis Yésidi et kurde. Je suis les centaines de femmes esclaves sexuelles de ceux qui font du "bon boulot" selon Fabius. Je suis les 14 enfants syriens morts de froid dans les camps de réfugiés au Liban. Je suis les organes prélevés par les docteurs "occidentaux" sur les réfugiés syriens en Turquie. Je suis toutes celles et tous ceux que personne ne pleure.

    Je suis tout cela.

    Mais je ne suis décidément pas Charlie.

  • Les ploucs qui n'aimaient pas les amalgames

    J'ai de la difficulté à trouver une phrase par laquelle commencer ce billet. Dès lors, j'ai décidé de m'inspirer d'un commentaire qui m'a été envoyé par un lecteur et l'en remercie d'emblée.

    Trois individus portant des brassards a croix gammée ont commis un massacre a l'arme automatique au siège du PS à Berne, où se tenait une réunion du Comité Directeur, en hurlant heil Hitler. Il y aurait aux moins une douzaine de victimes, parmi lesquelles se trouve le président Levrat ainsi que plusieurs grandes figures présentes à cette réunion.

    Devant répondre à un besoin naturel urgent et donc absente au moment des faits, Ada Marra,figure du parti et conseillère nationale, après un bon moment passé dans la cellule de soutien psychique, a fait la déclaration suivante : "Nous devons tous nous lever pour combattre tout amalgame entre le national socialisme et le terrorisme. Je suis certaine que la majorité des nationaux socialistes modérés désapprouvent cette violence. Il faut faire preuve de pédagogie de façon systématique afin de démontrer en quoi ce courant politique n’a rien à voir avec les dérives qui se réclament de lui. Et surtout, considérer enfin les Suisses nationaux socialistes pour ce qu’ils sont, à savoir des citoyens qui doivent se prononcer en tant que tels et non pas comme adeptes d’une doctrine".

    Le hasard a fait qu'un évènement similaire et aussi tragique ait eu lieu à Paris, dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo, où une douzaine de personnes avaient été massacrées. On apprend, cela reste à confirmer, que les auteurs seraient des "islamistes" (et non pas des musulmans, comme certains esprits malveillants essaient de le faire croire) qui criaient "Allahou Akbar" en tirant sur les personnes présentes à la réunion de rédaction.

    Et voici que les attardés post 1968 montent au front. En parcourant les publications de certains blogueurs sévissant sur ce site, je tombe sur le texte d'un "Plouc" (au surplus "chez les Bobos", ce qui tombe bien) qui publie ceci :http://jncuenod.blog.tdg.ch/archive/2015/01/08/terrorisme-a-charlie-hebdo-le-temps-des-amalgames-263505.html. Avec le titre, j'ai compté pas moins de 9 fois où le mot "amalgame" a été écrit. Je ne vais pas être long. Au Plouc chez les Bobos, j'offre ce dessin, que Charlie Hebdo pourrait peut-être publier. Il y a de cela quelque temps, l'auteur de ce billet appelait le président syrien de "gazocrate de Damas".

     

     

    10443413_759509890805924_4939787449089958791_n.jpg

    Hier, dans son "Genève à Chaud", un grand spécialiste de l'Islam "modéré" consacrait l'édition du jour à l'évènement parisien en invitant sur son plateau, pour la deuxième fois en une semaine, un certain Hafid Ouardiri, chantre de la modération que le "journaliste" a qualifié "d'homme de paix". "Presque" comme d'habitude, tout le monde était d'accord. Pas la moindre voix discordante. Et, là aussi, il faut surtout éviter les...amalgames. Il y a de cela quelque temps, ce même journaliste se fendait d'un billet brûlant, qu'il a ruminé pendant trois ans (rendez-vous compte) où il nous expliquait à quel point il était en colère. http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2014/09/16/respect-a-nos-musulmans-de-suisse-259815.html. Le journaliste est présenté comme "indépendant". Je suppose qu'il s'agit d'indépendance économique. Quand à celle, d'esprit, il faut repasser.

    Sur la RTS, Rochebin, qui "invitait" Colin, s'est bien mis d'accord avec ce dernier pour appeler à éviter les...eh hop...les amalgames. http://www.lesobservateurs.ch/2015/01/07/television-romande-au-19h30-de-ce-soir-pas-damalgame/.

    A tous, pour éviter l'indigestion, y compris des auteurs, ce qui serait un grand dommage pour nous tous, je suggère quelques synonymes...gratuitement.








  • Charly Hebdo : œuvre de "détraqués". L'Islam, lui, est une "religion" de paix et d'amour

    Mon billet d'hier s’intitulait "Houllebecq, au-delà de la soumission". Je ne savais pas que ce qui y était prévu se réaliserait aussi vite.

    Ainsi, hier matin, deux "détraqués" ont attaqué à l'arme de "guerre" les locaux de Charly Hebdo, journal satirique. Et au moment où ces lignes sont écrites (mercredi 7 janvier 2014 à 13h48) on nous apprend qu'au moins douze personnes sont mortes et que quatre autres luttent pour rester en vie. Au moment où ces lignes sont écrites, aucun média "confrère" n'a encore "osé" prononcé le mot Islam. Le minable à l'écharpe rouge de l'Expresse, un certain Christophe Barbier, a même poussé l'abjection jusqu'à (de nouveau) parler "d'illuminés, comme ceux, Catholiques, qui se sont attaqués au journal pour des illustrations outrageantes de l'enfant Jésus". Inutile bien évidemment de citer les déclarations de Hollande, Walls ou Caseneuve. Quant à Laurent Fabius, il doit jubiler (je dis bien qu'il doit jubiler). Il doit certainement se dire qu'ils ont fait du "bon boulot".

    Quel est le rapport entre cet acte horrible (cela dépend pour qui car, pour l'Islam, c'est même un devoir) et la soumission ? Eh bien cela est simple : toutes les premières déclarations, attitudes et pensées des différents acteurs politiques et, surtout, médiatiques, vont dans le même sens : ne pas désigner le coupable, le vrai (car il n'y en a qu'un) mais faire tous les détours possibles et imaginables pour éluder l'essentiel. La soumission a donc bel et bien commencé.

    Je disais plus haut que tout est fait pour ne pas désigner le coupable et on est certainement tenté de penser à l'Islam. Je dois vous avouer que je commence moi-même à changer d'avis petit à petit à ce sujet. Le vrai coupable n'est pas l'Islam, les vrais criminels ne sont pas les islamistes. Ceux qu'il faut conduire à l'échafaud sont bel et bien les Hollande, Walls, Caseneuve, Fabius et tous ceux à cause de qui on en se trouve là. Les vrais criminels ne sont jamais les petites mains qui exécutent les basses besognes, aussi horribles soient-elles, mais bel et bien ceux qui préparent le terrain, planifient et cultivent un terreau fertile propice à "l'éclosion" de telles horreurs. Walls, le premier ministre de la République Française, a apparemment élevé le niveau du plan Vigipirate au maximum (risque terroriste). Ni lui, ni son président ni encore son ministre de l'intérieur, lors de leurs allocutions respectives, n'ont une seule fois prononcé le mot Islam ou même islamiste (même cela devient tabou). Ils n'ont en revanche pas oublier de condamner "tous les extrémismes de quelque bords que ce soit". Décidément, l’anti-christianisme de cette gauche minable est au-dessus de tout. On se demande à quand un plan Vigipirate pour l'UMPS.

    Sur France Info, un acteur, semblant très affecté par l'évènement, n'a rien trouvé de mieux que de "condamner tous les extrémistes, de quelque bords que ce soit : vous savez, il y a des Catholiques qui ont fait des choses terribles". C'est tout ce qui intéresse ces minables. Et vous savez, je reviens vers mon article d'hier, et celui d'avant : la couardise et la lâcheté poussées à leur paroxysme. Des pleutres minables.

    Il parait que la République a "tout mis en œuvre afin de rattraper ces criminels et...les traduire en justice". J'adore cette formule.

    La France n'attrapera personne et personne ne sera traduit en justice. La France se "soumettra". Et maintenant que Charly Hebdo va probablement disparaitre, beaucoup de "confrères" hypocrites, derrière le chagrin de façade qui ne trompe personne, doivent eux aussi jubiler. Le bras "médiatique" des Islamistes a maintenant le champ encore plus dégagé. Il faut demander à La Liberté (du côté de la Sarine) ce qu'elle en pense. Il faut surtout demander au criminel en chef, Edwy Plenel, pour qui c'est une immense chance pour la France d'être le premier pays musulman d'Europe, ce qu'il en pense. Quoique, il a peut-être raison, le bougre. Quand elle deviendra complètement musulmane...

    La mafia a ses tueurs.

    Hollande, Walls, Caseneuve, Fabius et, plus généralement, la gauche, ont les leurs.

  • Houellebeq : au-delà de la soumission

    Après Eric Zemmour, il semblerait bien, au vu des premières réactions et commentaires, de ceux qui, semble-t-il, ont lu l'ouvrage, que Houllebecq est bien placé pour reprendre le flambeau, avec tout ce qui va avec. La différence étant bien entendu le désintérêt, du moins à la surface, de l'écrivain pour les médias, ce qui est de bonne augure.

    Houellebecq nous parle donc d'un scénario où, pour résumer à l'extrême, un ressortissant "français" musulman serait élu président de la République en 2022. S'ensuit les conséquences habituelles qu'on peut imaginer si cette secte prenait effectivement le pouvoir : copier, petit à petit, ce à quoi nous assistons aujourd'hui dans les pays musulmans. Imposer, selon les commentateurs, petit à petit, le port du pantalon et interdire les jupes, interdire la viande de porc, un professeur d'université qui se convertit à l'islam pour garder son poste dans une Sorbonne qui a été rachetée par les Saoudiens, ce qui par ailleurs lui permets d'épouser trois femmes, etc.

    Scénario possible ? Je dirais que oui mais je crois que cela n'est pas le plus important dans l'affaire, loin de là. Non, ce qui devrait nous interpeller est plutôt la "réaction" de nos "concitoyens", notamment celles et ceux qui passent leur temps à défendre les "libertés", "démocratie" et droits de l'homme, de la femme, de l'enfant, des minorités, de tout et, surtout...de rien. La réaction des Hollande, Cambadélis, Fabius, Walls, Belkacem mais aussi de leurs "confrères" bien de chez nous, les Ada Marra, Amarelle, Sommaruga et autres Levrat, s'ils sont encore en vie.

    Eh bien, j'en prends le pari : tout comme maintenant, ils ne soulèveront pas la moindre objection. Ceux-là mêmes qui ne laissent rien passer (je dis bien rien) lorsqu'il s'agit de féminisme, des droits de l'homme, de la femme, des enfants, des animaux, des arbres, de tout et de rien, qui souillent les autels des églises poitrines au vent, qui défilent dans les rues pour "défendre" les droits des homosexuels (plus généralement LGBT), qui appellent à ce que l'on enlève les pissoirs dans les écoles (histoire que les garçons ne voient pas la différence anatomique qu'ils ont avec les filles), qui votent des lois (cela est passé aux Pays Bas) pour que deux personnes prises d'une envie soudaine d'en découdre "sexuellement" puissent le faire publiquement (il s'agit en l'occurrence de jardins publics BFMTVl, ils accepteront non seulement sans rechigner, mais seront même les premiers à se soumettre. C'est en cela que leur attitude va au-delà de la soumission. Au-delà car, champions toutes catégories de toutes les "luttes" relatées plus haut, ils ne le font qu'à la manière des pleutres, ceux qui osent uniquement lorsqu'ils sont certains de ne rien risquer. Leur "lutte" est celle des "lotis" branchés qui, n'ayant pas grand chose à faire, s'occupent de ce qu'ils peuvent et partent en courant dès que les choses deviennent sérieuses. Certains de ne rien risquer, effectivement, dans des "démocraties" moribondes et épuisées, décadentes dans le sens historique du terme (la décadence qui a fait tomber Rome), ils osent tout. Mais, on vient de le dire, uniquement dans nos démocraties, ou ce qu'il en reste, en attendant que les barbares des temps modernes viennent "serrer les vis". Ils se tairont, accepteront sans rechigner et, pour justifier leur soumission, déclareront même que cela ne pose pas de problème du moment où la conquête s'est faite...démocratiquement.

    C'est très exactement ce que les barbares de cette secte disent : "Allah a mis la démocratie dans ces pays (l'Occident) pour qu'on puisse les conquérir.

    Comment tout cela pourrait-t-il finir ? De plus en plus de gens pensent que la prochaine grande guerre aura lieu en Europe et sera...civile. Peut-être mais j'en suis de moins en moins certain. Les couards ne s'y risqueront pas. Il sont déjà au stade de la soumission. Non, je commence petit à petit à croire, qu'au contraire, il faut que la pourriture atteigne les os et la moelle. La soumission, déjà commencée, doit aller à son terme (au-delà de la soumission). L'anéantissement des privilèges poste 1968, œuvre des nantis branchés, est une condition nécessaire et essentielle pour que, éventuellement, un grand feu destructeur (dont l’Europe a historiquement le secret) vienne balayer ces déchets puants. Il parait, foi de cultivateurs africains, mais pas seulement, que la la terre est incroyablement plus fertile après.

  • Les "vrais" dictateurs ont été et sont toujours, ceux de gauche

    Sous couvert de permissivité "sociétale", nouvelle expression à la mode ces temps-ci, les dictatures de gauche, hier comme aujourd'hui (peut-être même aujourd'hui plus qu'hier), ont été les plus sanguinaires et les plus inhumaines, pour autant qu'une dictature puisse l'être un tant soit peu. Le gauchiste, contrairement à ce que le terme "socialiste" pourrait laisser croire, est forcément quelqu'un qui s'élève "contre" la société. Pour lui, c'est forcément une "structure" passéiste qu'il faut "abattre". D'où cette violence inouïe qui a conduit aux guerres et aux massacres les plus horribles que l'humanité ait connus. Même si cela ne constitue qu'un poncif répété à maintes reprises, il n'est jamais inutile de souligner, pour rappeler les épisodes les plus sombres de notre histoire récente, que Mussolini ne fut qu'un socialiste, tout comme son admirateur Hitler. Inutile bien évidemment de rappeler les 30 millions de victimes du...communisme, étape ultime du...socialisme. Tout comme il est inutile de rappeler le maoïsme et sa révolution "culturelle". Kim Il Sung est, bien évidemment, socialiste, tout comme feu son fils Kim Jong Il ou encore le petit de ce dernier, un certain Kim Jong Un. Et ne vous y trompez pas, les socialistes qui se baladent dans nos contrés ne sont que les descendants directes de ces dictateurs sanguinaires. Les premiers s'attaquèrent physiquement à leurs semblables (pour autant qu'ils puissent encore prétendre appartenir à la race humaine) alors que les seconds s'attaquent aux fondements mêmes de ce qui fait qu'il soit possible de vivre ensemble : la société elle-même. La société, quelle que soit sa nature, est une structure "systématiquement" et d'une façon permanente passéiste. Et cela ne date pas d'hier. La gauche, où qu'elle soit, n'a jamais, je dis bien jamais, fait du bien-être des hommes une de ses préoccupations. C'est la destruction (certains diront déconstruction) des structures sociales qui a toujours été son unique bataille, sa raison d'être. Déconstruire la société et élever l'individu en valeur unique, dans le mauvais sens du terme puisque, en même temps, l'individu n'a pas son mot à dire. Et, toujours, avec couardise. La couardise et l'abjection de ceux qui s'attaquent aux cibles les plus faibles, les plus faciles à atteindre, sans risquer une quelconque rétorsion (il va de soi que les gauchistes de tous bords prétendent défendre les faibles contre les puissants. Je demande qu'on me donnent des exemples. Il n'y en a pas). Cela a toujours été le signe distinctif des pleutres.

    En France et alors que la misère, la pauvreté et le chômage sont à des niveaux jamais atteints auparavant, les socialistes, au "pouvoir" de nouveau depuis 2012, n'ont rien trouvé de mieux que d'élaborer des "lois" permettant aux homosexuels de se marier, aux écoliers de ne plus faire la différence entre masculin et féminin et aux criminels de sortir des prisons car ils n'ont rien à faire là-dedans. Les gauchistes de tous bords n'ont, depuis quelques semaines, qu'une bataille d'une "très" grande importance à mener : les crèches. La république et la laïcité sont en danger de mort. Une crèche devant une Mairie ? Et à la question de savoir s'ils ne se trouvent pas assez ridicules, lâches et minables de s'attaquer encore et toujours aux Chrétiens, les représentants de cette secte (je parle bien des gauchistes) ont clairement répondu que, s'agissant des Musulmans, ils ne peuvent rien faire car ils ne trouvent pas de représentants "clairement identifiable" de cette "religion".

    Chez nous, il y a les Marra, les Amarelle et autres Summaruga, Levrat et j'en passe. Les socialistes Suisses, encore plus que leurs "homologues" Français, ont cette particularité d'être de vrais dogmatiques de la "chose sociétale". Lorsqu'on n'a rien à faire et l'on n'a jamais rien fait de sa vie, on s'amuse avec ce qu'on peut. Et tout aussi courageux que tous les autres socialistes, les gauchistes suisses s'attaquent au mal suprême qui guette notre société. Une église qui brûle et les socialistes jubilent.

    Capture.PNG

    Vous remarquerez la "profession" de ce socialiste : animateur culturel. Tout un programme.

    Quant à savoir ce qu'ils pensent des égorgements pratiqués par ceux qui, comme eux, sont adeptes d'une secte de "paix et d'amour", et bien, euh... ce sont forcément des :

    • Égarés
    • Des victimes de la...société (tiens)
    • En mal d’identité
    • En rupture avec la société (de nouveau)
    • Des cas isolés
    • Tous les musulmans ne sont pas comme ça
    • Il ne faut pas faire d'amalgames
    • Dissocier l''islamisme de l'islam (au fait comment faire pour dissocier le christianisme du...de quoi déjà ?)
    • Etc.

    Regardez maintenant la première chose qui saute aux yeux en ouvrant la page du site de la section "féminine" du parti socialiste suisse.

    Capture.PNG

    ...Féministes, avant tout. Tout comme leurs "consœurs" : les Femens. Il faut juste demander aux unes et aux autres (Marra et Amarelle en tête, surtout la première qui ne manque pas une occasion pour nous rappeler qu'elle est socialiste PARCE QUE CHRÉTIENNE) dont la préoccupation première (celle qui doit conduire à la réalisation de l'égalité homme/femme) consiste à souiller les Autels des églises et d'enlever l'Enfant Jésus Place Saint Pierre à Rome, ce qu'elles pensent de ce qui arrivent à leurs "sœurs" chrétiennes, Yézidis et autres, là-bas, en Irak et en Syrie, vendues et échangées comme esclaves sexuels par les...égarés et les victimes de la société.

    Je vous le disais : courage, probité, compassion et, ne l'oublions pas, paix et amour sont des qualités indissociables de celle de ... socialiste. Ils ont réussi l'exploit (mai 1968) improbable de réaliser ce qu'aucun libéral de droite n'aurait pu imaginer : transformer l'individu en un simple sujet de consommation. Voici donc leur réussite : des "consommateurs" faisant la queue (dormant à même la rue) 48 à 72 heures devant un magasin Apple Shop pour être les premiers à acquérir le dernier i-phone.

    Minable ... aussi.

  • Exclusif : le massacre de 140 enfants dans une école au Pakistan serait l'œuvre d'extraterrestres

    Des extraterrestres, venus d'une planète jusque-là inconnue, seraient les auteurs de l'horrible massacre de plus de 140 enfants (oui, des enfants) tués de sang froid et d'une manière délibérée. C'est d'ailleurs cela qui fait croire à une "œuvre" inhumaine (par opposition aux actions entreprises par des humains). On commence déjà à entendre certains "analystes" déclarer que "ce n'est pas l'Islam" et que "tous les musulmans ne sont pas comme ça". En effet, l'Islam étant une "religion" de "paix, d'amour et de tolérance", une religion (il semblerait acquis qu'il en soit une) où l'amour du prochain est élevé en valeur suprême, il parait effectivement difficile d'admettre que les auteurs de ce carnage puissent s'en réclamer. C'est précisément cela qui fait croire à une attaque de l'au-delà cosmique.

    A l'appui de cette analyse, certains "spécialistes" avancent une similitude troublante avec d'autres événements ayant eu lieu non loin de là, où des hommes (c'est en tout cas ce qu'on croyait jusqu'à très récemment) barbus, vêtus de noir et tenant des drapeaux de cette même couleur portant des inscriptions incompréhensibles (des linguistes ont avancé l'hypothèse, aussitôt écartée par les Hollande, Décaillet, Fabius et quelques autres, de l'arabe primitif) attaquent et massacrent à intervalles réguliers les habitants de villes et villages entiers. Certains ont même parlé de séances d'égorgements publiques, où les martiens tenant la tête de la victime (humaine, cella-là) d'une main et le couteau de boucher de l'autre, prononçaient des bribes de ce qu'on a crû être des versets du Coran (hypothèse elle aussi très vite écartée par les mêmes analystes cités plus haut) avant de séparer la tête du corps.

    L'enquête promet d'être longue et difficile.

  • Pour Didier Burkhalter, être invité au G20 est plus important que le génocide arménien

    En digne héritier de Micheline Calmy-Rey (celle qui a été la première à reconnaître le Kosovo, à s'agenouiller devant Khaddafi et à se voiler en présence d'Ahmedinejad, l'iranien), CE Conseiller Fédéral, Romand Neuchâtelois à l'accent si délicieusement germanique, vient d'envoyer une "recommandation" aux autorités genevoises pour que celles-ci renonce à l'édification d'un mémorial commémorant le génocide d'un million et demi de Chrétiens Arméniens perpétré par les Turcs en 1915-1916.

    Sujet de la RTS.

    Voici ce que le chef de "notre" diplomatie considère comme étant moins important que l'invitation de la Suisse par la Turquie (de Rejep ERDOGAN, chef officieux de l’État Islamique) au sommet du G20 :

    Capture.PNG

    Je disais que CE Conseiller Fédéral a adressé une "recommandation" aux autorités genevoises. De fait d'autorités, on apprend qu'on avait en réalité affaire à deux "personnages" faisant partie des "ces autorités" sont allés rencontrer l'héritier de Calmy-Rey pour faire part de leurs préoccupations concernant les fortes pressions exercées par les autorités turques.

    Quand on apprend que ce même Didier Burkhalter a, il y a de cela à peine deux semaines, lancé des diatribes indescriptibles à l'endroit de la Russie pour "dénoncer" l'intervention de cette dernière en Ukraine, on ne peut s'empêcher de se poser des questions :

    • Sur la force réelle des cette Turquie Islamique qui se permet de faire plier des pays n'ayant en réalité pas besoin d'elle, sauf, peut-être, cette volonté inébranlable de casser l'Europe historique et l'islamiser, y compris de force.
    • Sur la faiblesse lamentable de cette "grande Russie" dont les gesticulations du Président sont apparemment aussi efficaces que de fumer des cigarettes mentholées en espérant d'arrêter de fumer.
    • Sur la grandeur de notre pays, gardien universel de la démocratie et des droits de l'Homme.

    Gardien aussi, à ses heures, de quelques sous.

  • Ainsi, USA, Occident et Etat Islamique, c'est "strictement" la même chose

    Ce n'est, bien évidemment, pas moi qui le dis, même si je l'ai toujours soutenu, mais le "plus Américain" (dans le mauvais sens du terme) d'entre eux tous : un certain John McCain.

    Regardez bien ces deux extraits. Il s sont clairs et limpides. J'en profite pour rendre hommage à ces "journalistes" (généralement anglo-saxons, hélas) dont certains méritent le titre professionnel dont ils s'affublent.

    Ce n'est de loin pas le cas de nos "journaleux".

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=IIg6xiFFbfo

    Ici, tout est traduit. Regardez. Remarquez quelque chose d'extrêmement important : "Je suis en contact quotidien avec ces gens-là". En contact quotidien, Vous avez bien vu et...lu.

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=LukjUMLI8ig

    Dans cet extrait, McCain n'y va pas par quatre chemins : "Hillary Clinton l'a déjà expliqué il y a de cela deux ans, tous, sans exception, dans le bureau de la sécurité national, ont recommandé d'armer l’État Islamique".

    Vive la démocratie, liberté et...je vous le donne en mille, les droits de l'Homme.

  • Daesh (Etat ISLAMIQUE) n'a rien à voir avec l'Islam ?

    Inscrivons tout d'abord les deux affirmations les plus à la mode ces temps-ci :

    • ça, ce n'est pas l'Islam.
    • Tous les musulmans ne sont pas comme ça.

    A remarquer aussi que tous ceux qui nous matraquent à longueur de journée par ces assertions s'en contentent, sans qu'ils ne nous expliquent, puisque "ça" ce n'est pas l'Islam, ce que ce dernier EST. Il y en a même qui, après avoir visité quelques mosquées à Istanbul et "ruminé" pendant 3 ans (rendez-vous compte) accusent les autres de "méconnaissance de l'Islam" et de "ignorance crasse".  La logique voudrait normalement que ces derniers disposent donc des "connaissances" nécessaires du domaine en question. Nous partons donc du principe que M. Pascal Décaillet est un grand connaisseur de l'Islam et qu'il pourra nous enlever la "crasse" qui recouvrent nos cuirs épais.

    Une fois ceci "liquidé", voyons ce qu'il en est. Parlons donc de FAITS et de rien d'autre.

    La barbarie de l’État Islamique n'a rien à voir avec l'Islam ? C'est l'exact contraire qui est vrai. J'irais même plus loin. Féru d'histoire et, contrairement à l'assertion très prétentieuse de Décaillet, connaissant très bien celle-ci, ce que l’État Islamique nous fait voir depuis quelques années fut une véritable révélation pour moi. Pour la première fois dans l'histoire, nous assistons à un "remake" parfait d'un événement historique. Je connaissais bien cette Histoire (d'abord parce que j'y étais obligé, sur les bancs de l'école où on nous "apprenait" la "lumière" apportée par les conquêtes de l'Islam et ensuite parce que je voulais enlever la "crasse" qui me couvrait). Mais je la connaissais par le truchement des livres d'Histoire, études d'historiens, etc. Et, à l'instar de quelques autres événements historiques, certains aspects restaient pour moi obscures : la fulgurance, la rapidité et la "facilité" avec lesquelles les "conquérants" de l'époque ont pu anéantir des civilisations pourtant millénaires. Ce jusqu'à ce que les protégés de Fabius (ils font du bon boulot sur le terrain), appliquant à la lettre les mêmes recettes de leurs aïeuls, conquièrent en quelques jours, voire même en quelques heures, des villes telles que Mossoul, Raqa, etc. : la terreur et la barbarie poussées à leur paroxysme. Cette barbarie qui paralyse et coupe les membres et anéantit l'esprit de l'adversaire. Des villes et villages où il n'y a ni adversaire, ni État, mais de simples villageois démunis et loin de tout. A l'époque, ce fut strictement pareil : la terreur qui précède les envahisseurs et où les populations conquises, exactement comme aujourd'hui, avaient le choix entre se convertir, payer le tribut ou mourir, de la manière la plus barbare possible. En ce qui concerne les femmes (prise de "guerre") on procède exactement de la même manière d'il y a 1400 ans : offertes aux "guerriers" de l'Islam.

    Mais cela n'est pas l'Islam. Ce dernier est une "religion" de paix, de fraternité et de tolérance. A remarquer que, en dehors de ces poncifs devenus épuisants, personne (Décaillet, Ouardiri et quelques autres) ne nous a encore montré où trouver des preuves de ces qualités exceptionnelles. Quant à savoir que faire des paroles "divines" appelant à tuer les "mécréants" et les "agnostiques", là, ce n'est même plus le silence assourdissant mais carrément la mort. Ce qui n'empêche pas de traiter les autres "d'ignares".

    Enfin, tous les musulmans ne sont pas comme "ça". Oui, on le sait. Tous les Allemands n'étaient pas des Nazis, c'est certain. Cela n'a empêché ni la deuxième guerre mondiale, ni l'Holocauste.

  • Hani Ramadan : le visage de l'imposture

    Si cher et si souvent utilisé, c'est la première et la dernière fois que j'emprunterais une partie de mon titre à Ramadan.

    Le voici donc en deux ou trois petites phrases, le Ramadan (mais en avait-on réellement besoin) qui se révèle au grand jour. Mieux, croyant faire un coup, le résultat est l'exact contraire de ce qu'il espérait. En deux ou trois petites phrases, disais-je, Hani Ramadan résume toute sa pensée, sa manière d'être et de considérer les autres. Tout comme la plupart de ses coreligionnaires.

    Voici d'abord l'article dont il s'agit :

    http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2014/10/26/l-islamophobie-n-a-pas-sa-place-en-australie-261065.html

    Tout heureux, Hani Ramadan, à l'affût du moindre évènement pouvant, selon lui, servir "sa cause", n'a fait que porter un coup à celle-ci.

    Hani Ramadan, s'adressant systématiquement à "ses" concitoyens (il est né, a grandi et fait toute sa vie ici, en Suisse) en disant : "vous", "vos principes", "vos lois", votre démocratie", etc., diffuse cette vidéo en faisant les louanges de cette "démocratie" où, toujours selon lui, "l'islamophobie n'a pas de place". Il doit être content, le Ramadan, de vivre dans une telle démocratie, qu'il haït tant. On aimerait beaucoup que ce soit pareil dans des endroits tels que :

    • Arabie Saoudite
    • Qatar
    • Pays du Golfe, en général
    • Iran
    • Pakistan (où l'on décapite une femme qui aurait blasphémé et une autre coupable d'avoir tué celui qui la violait)
    • Libye
    • et j'en passe...

    Ne vous en faites pas. J'ai déjà entendu certains dire : "Allah" a mis la démocratie dans ces pays pour que l'Islam puisse s'y répandre et les gouverner par la suite.

  • Le Coran et le code pénal, suisse, français...

    Une des choses les plus remarquables concernant "nos démocraties" et "nos valeurs" est cette faculté extraordinaire de "nos démocrates" de les ignorer, lorsqu'elles (démocratie, liberté et valeurs) commencent à les "embêter".

    Avez-vous une seconde réfléchi à ce qui vous arriverait si vous "oubliez" une seule fois de payer une amende, pour un stationnement trop long, de 40 francs ? Ils (nos démocrates) vous pourriront l’existence : rappel, puis frais de rappel, puis commandement de payer, puis poursuite et cela peut théoriquement aller jusqu'à la saisie de vos biens, pour 40 francs.

    Inutile bien sûr de donner d'autres exemples du genre :

    • Vol à l'étalage
    • Détroussement
    • Incendie volontaire
    • Vol avec, ou sans, effraction
    • viol
    • Vol avec violence
    • Violence avec coups et blessures
    • Etc.

    Inutile, surtout, d'envisager même ce qui pourrait vous arriver dans ces cas :

    • Meurtre
    • Assassinat et...
    • Appel et incitation à la violence et au meurtre.

    Dans ces derniers cas, notamment, voici ce que prévoient "nos" lois.

    L'article 259 du code pénal prévoit ceci : "

    Provocation publique au crime ou à la violence

    "1 Celui qui aura provoqué publiquement à un crime sera puni d’une
    peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire.
    1bis La provocation publique au génocide (art. 264) est punissable
    même lorsqu’elle a lieu à l’étranger si tout ou partie du génocide
    devait être commis en Suisse. 196
    2 Celui qui aura provoqué publiquement à un délit impliquant la violence
    contre autrui ou contre des biens, sera puni d’une peine privative
    de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire".

    Voici maintenant ce qu'en prévoit l'article 69 de ce même code pénal :

    "1 Alors même qu’aucune personne déterminée n’est punissable, le juge
    prononce la confiscation des objets qui ont servi ou devaient servir à
    commettre une infraction ou qui sont le produit d’une infraction, si ces
    objets compromettent la sécurité des personnes, la morale ou l’ordre
    public.
    2 Le juge peut ordonner que les objets confisqués soient mis hors
    d’usage ou détruits.

    Voici maintenant, pris "au hasard" une publication que certains considèrent comme étant "divine" et la plupart en tout cas comme loi fondamentale régissant leur vie et leurs relations avec autrui.

    Coran 4:89. "Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur." 

    Coran 4:91. "Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les pousse vers l'association (l'idolâtrie) ils y retombent en masse. Par conséquent, s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains, alors, saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné une autorité manifeste."

    Coran 5:33. "La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas ; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment."

    Coran 9:5. "Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs (ceux qui croiraient à autre chose à côté d'Allah) où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat (prière) et acquittent la Zakat (aumône), alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

    Voici aussi, en vrac, quelques autres passages d'un texte faisant partie intégrante de la même "loi fondamentale" à laquelle tous doivent être soumis.

    " Le messager d’Allah a dit :
    - Que la malédiction d’Allah soit sur le voleur qui a volé un œuf et que sa main soit coupée, ainsi que sur celui qui vole une corde et que sa main soit coupée. " (récit d’Abu Huraira, Muslim XVII 4185)

    " L’envoyé d’Allah a dit :
    - Quand un homme célibataire commet l’adultère avec une femme célibataire, ils recevront cent coups de fouet et seront bannis un an. Dans le cas où ils sont mariés, il recevront cent coups de fouet et seront lapidés à mort. " (récit de Ubada b. as Samit, Muslim XVII 4191)

    " Celui qui quitte la religion de l’islam, tuez-le. " (récit d’Ikrima, Bukhari LXXXIV 57)

    " Le messager d’Allah a dit :
    - J’ai été désigné pour combattre contre les hommes aussi longtemps qu’ils ne disent pas : il n’y a de dieu qu’Allah. " (récit d’Abu Huraira, Muslim I 29)

    " L’apôtre d’Allah a dit :
    - Sache que le paradis est à l’ombre des épées. " (récit d’Abdullah bin Abi Aufa, Bukhari LII 73)

    Notre "démocratie" est tellement bien faite que nous comptons pas moins de :

    • 7 Conseillers Fédéraux
    • 46 Conseillers aux États
    • 200 Conseillers Nationaux
    • 38 Juges Fédéraux à plein temps
    • 19 Juges Fédéraux suppléants.

    Et j'en passe.

    Tous ont pour rôle et tâche uniques, confiés par le "peuple", de défendre notre "démocratie et nos valeurs" et de veiller au respect de nos lois par "TOUS".

    Il semblerait bien qu'ils soient tellement occupés à faire appliquer la loi sur la circulation et le "stationnement", qu'ils n'ont plus le temps de voir autre chose.

  • Canada, Ottawa : ça n'a rien à voir avec l'Islam

    J'avoue que, tout comme pour certaines autres, encore plus savoureuses et magnifiquement prononcées, après trois ans de "d'intense réflexion" par le Pascal Décaillet, Ouardiri, Ramadan et certains autres, cette phrase commence à me...plaire.

    Voyez-vous, 100% (je dis bien 100%) de celles-et ceux qui commettent ces atrocités innommables, en concurrence directe avec les pires barbaries de l'histoire, le font au nom de l'Islam. Cela n'empêche : selon Décaillet et les autres, cela n'a rien avoir avec l'Islam. Il aura suffit à DES canadiens "de souche" (j'en parle parce que ce sont les derniers exemples en date) de se "convertir" pour commettre ces crimes abominables contre des gens qui ne leur ont rien fait.

    Mais cela n'a rien à voir avec l'Islam.

    Ce qui a donc été prévu de longue date se réalise, en pire. En effet, nos politiciens, toujours eux, nous font croire qu'il faut "craindre" le retour des jihadistes partis en Syrie combattre le "tyran". J'ai, dès le premier jour et même avant, soutenu que :

    • Contrairement à ce que nos dirigeants (corrompus jusqu'à le moelle) prétendent, ils sont tout contents de se débarrasser de quelques milliers de "nuisibles", dont l'écrasante majorité se fera tuer sur place.
    • Le mal, le vrai, est ici, chez nous. Ce sont les "enfants" de nos démocraties mourantes.

    Zemmour, en dehors de l'épisode inutile et stupide sur Vichy, avait raison sur toute la ligne.

    Mais cela n'a rien à voir avec l'Islam.

  • De l'autre côté du Rhin, quelques courageux. De ce côté-là, les minables

    Voici d'abord la lettre recommandées que j'ai adressée à un certain Laurent Joffrin, "très" grand "journaliste" (il paraît que c'est une profession) à propos d'une énième désinformation de "son" journal. Ce fut à propos de l'enlèvement d'un autre "journaliste", James Foley, mis sur le dos du "régime de Damas". Le "grand" journaliste qu'est Joffrin n'a même pas eu le courage d'assumer sa "connerie" (commise consciemment). Il a enlevé l'article en question 24 heures après la décapitation de Foley par l’État Islamique.

    Lettre recommandée Libération - Joffrin

    Voici l'article que Joffrin a essayé de supprimer :

    http://independanceetverite.blog.tdg.ch/archive/2014/08/23/liberation-un-torchon-qui-ne-s-assume-meme-pas-259071.html

    Inutile de préciser qu'il n'a pas répondu à mon interpellation. Normal, c'est un "journaliste".

    Voici maintenant ce que :

    • France 2
    • TF 1
    • France 3
    • BFM TV
    • I Télé
    • France 24
    • LCI
    • France Info
    • Libération
    • ET...
    • La RTS

    Ne feront jamais.

    http://www.les-crises.fr/allemagne-autocritique-dans-les-medias/

    http://www.les-crises.fr/n-allemagne-il-y-a-de-l-information-sur-le-terrorisme/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29

    A propos du vol MH 17 de Malaysia Airlines, Vous avez très certainement remarqué (après l'agitation inouïe des premiers jours) le silence total, absolu et assourdissant de tous, Hollandais en tête ?

    Au fait, Monsieur Didier Burkhalter, notre Cher Conseiller Fédéral, président de la Confédération et, accessoirement, Président de l'OSCE, vous ne voulez pas nous faire part de la vérité, que vous détenez très certainement, à propos de cette tragédie ?

    A moins que vous ne soyez très occupé à barrer la route aux investigations concernant les charniers de Donietsk ? Sous les ordres de qui vous savez !

    Il y a de cela quelque temps, notre très chère démocratie, tout comme toutes celles, de ce côté-là de l'Oural, ont obligé un certain Dick Marty (vous savez, le procureur chargé d’enquêter sur le trafic d'organes par de hauts responsables du Kosovo de Mme Calmy Ray) de la fermer. Mais "vraiment" la fermer, pour le coup.

    Pareil pour les vols utilisant nos espace aérien et nos aéroports pour le transport de prisonniers vers les centres de torture.

  • Fabuleux. Simplement fabuleux

    Inutile, bien sûr, de s'attendre à ce genre de choses sur les médias français ou même, hélas, suisses. RTS en tête.

    Cela les embêterait certainement un peu, après presque 4 ans de militantisme pro terroristes.

    Cela se passe sur la ZDF, non pas la petite "télé" du coin.

    http://www.les-crises.fr/n-allemagne-il-y-a-de-l-information-sur-le-terrorisme/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29

  • Tous les musulmans ne sont pas comme ça.

    On peut aussi ajouter les autres poncifs, si chers à Fabius et Juppé : "ça n'a rien à voir avec l'Islam".

    Regardons donc ce rassemblement de musulmans "normaux" qui, de plus est, se passe dans un contexte n'ayant, à priori, rien à voir puisque...sportif.

    A la 48e seconde, sans raison apparente, la foule, représentant l'Islam normal, commence par scander : "Daesh, Daesh" (État Islamique).

    A 1'28", on entend : "Allah Akbar au jihad".

    Oui mais l'Islam n'a rien à voir avec ça. En fait, l'Islam n'a rien à voir avec rien.

    A moins que Ouardiri, Poggia et Pascal Décaillet puissent nous éclairer là-dessus.

    https://www.youtube.com/watch?v=cnk1hnO80Pg#t=78

    Cela se passe à Casablanca, lors d'une rencontre...sportive.

  • Médias : "petite" tentative de réinformation

    Regardez bien ces deux photos...

     

    nolen-facebook-twonolen

     

    Savez-vous qui sont ces deux "jeunes" gens ?

    C'est la même personne. Un certain Alton Nolen qui, la semaine dernière, a égorgé une de ces collègues de travail en criant : "Allah Akbar".

    Hussein Obama a refusé de qualifier l'acte de "terroriste". Quant aux "médias", ils ont tous, sans exception, présenté la photo de droite. Histoire de dissocier encore plus l'acte de la personne de son appartenance...actuelle.

    Mardi dernier, un autre barbu, bien de "chez nous", celui-là, a été l'invité d'une émission de la RTS qui s'appelle Infrarouge. C'est une émission où l'équilibre, la priorité donnée à l'information et à la vérité règnent en maître...bien sûr. Le barbu en question, que voici, a déclaré ceci à propos de l'égorgement d'Hervé Gourdel, alors qu'on ne lui avait même pas posé la question. Regardez et écoutez bien son avis, dès la 36e minute.

    http://www.infrarouge.ch/ir/2121-suisse-cible-islamistes

  • Rassemblements contre l'Etat ISLAMIQUE en France : où sont les musulmans ?

    Voici d'abord la "liste" des affirmations de la "majorité" des musulmans concernant les agissements de la "minorité" sensée ne PAS représenter l'Islam :

    • L'Islam, ce n'est pas ça.
    • L'Islam est une religion de tolérance et de paix
    • La majorité des musulmans n'est pas comme ça
    • C'est l’œuvre d'une minorité qui ne représente pas l'Islam
    • Ce n'est pas l'Islam que je vis (Ouardiri)
    • L'Islamisme n'est pas l'Islam (histoire de noyer le poisson)
    • Cette bande d'excités et de criminels ne représente pas l'Islam
    • Etc.

    On pouvait dès lors s'attendre à un raz de marée vendredi dernier suite à l'appel de tout ce que compte la France comme associations et institutions musulmanes, Imams, recteurs, etc. D'autant que cela devait se passer après la grande prière du vendredi et un nombre important de "fidèles" devait donc de déplacer "naturellement". La plupart des journaux télévisés, bulletins radio et autres médias nous parlent de plusieurs "centaines" de personnes qui se sont rassemblées devant la Grande Mosquée de Paris. D'habitude, la prière du vendredi réunit entre mille et deux milles personnes dans cette mosquée. Les habitués...quoi.

    http://www.lalsace.fr/actualite/2014/09/27/des-musulmans-francais-manifestent-contre-la-barbarie

    Avant eux, Ouardiri et quelques acolytes ont aussi voulu marquer leur "désapprobation" et ont manifesté devant la Palais des nations à Genève.

    La voici, la majorité, représentant le "vrai islam".

     

    2015469_pic_970x641.jpg

    Hier dimanche et alors que tout ce que compte la France comme organisations de tous bords ont appelé à un "grand" rassemblement "républicain" pour dénoncer les crimes barbares commis par une "minorité" d'excités, une "majorité" de...un millier de personnes (majoritairement constitué de militants anti-racistes, de gauche et d'extrême gauche, LICRA, etc.)


    Une figure importante de cette "majorité", un certain Blancho le Roux" s'est même élevé contre l'arrestation de 15 imams ultra radicaux arrêtés au Kosovo. Ceux-ci sont accusés d'avoir endoctriné la population en prêchant l'islam radical et en recrutant des volontaires pour les conflits en Syrie et en Irak. Il y a de cela quelques jours, il apparaissait aux côté de deux autres membres de la "majorité". Je vous laisse avec l'article en question.

    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/f3cfda08-45b0-11e4-80ff-d339e46abe52/Des_musulmans_de_Suisse_condamnent_lEtat_islamique

    web_ouaridri_ramadan_blancho--672x359.jpg

    A ce propos, observez bien la transformation "physique" de ce membre de la "majorité" qu'est Blancho.

    D'abord Rock’n’roll et tonnes de gel dans les cheveux.

    Ensuite Kéfié

    Pour finir en Imam...modéré, j'en suis certain.

    Blancho cascade.PNG