23/08/2017

Barcelone (et ailleurs) : il y a de cela 40 ans en arrière...

Il y a de cela un peu moins d'une quarantaine d'années en arrière, j'étais encore étudiant (élève) en 11e (équivalent deuxième gymnase) dans une école d'Alep, dans une classe qui comptait une bonne trentaine d'élèves dont une poignée de chrétiens. La langue arabe était une de mes matières favorites, avec l’anglais, les sciences et l'Histoire. Il est assez connu que dans ces pays la plupart des "enseignants" de langue arabe sont soit d'anciens "élèves" d'écoles coraniques soit des "licenciés" des facultés de lettres option langue arabe et..."civilisation" islamique. Cette dernière étant une petite légende très à la mode de nos jours et dont on peut toujours discuter la véritable existence. Mais passons.

Un jour et alors qu'il fallait présenter une dissertation sur la "Nakba"  https://fr.wikipedia.org/wiki/Exode_palestinien_de_1948, fait le plus tragique dans l'histoire et la mémoire collective palestinienne, "l'enseignant" en question nous a fait part de "sa" vision des choses : "vous savez, la plus grande tragédie de l'histoire de "notre nation" (dans sa tête cela devait se traduire par Umma https://fr.wikipedia.org/wiki/Umma,) n'est pas la perte de la Palestine mais celle de...l'Andalousie.

Je n'ai jamais oublié cette phrase. Elle résume et explique tout ce à quoi nous assistons aujourd'hui. A Barcelone, bien sûr, mais aussi partout ailleurs. Barcelone n'est pas du tout visée parce que "andalouse". C'est gens, enseignants, diplômés ou simples ouvriers, n'ont pas de patrie. Ils n'en ont jamais eu et n'en auront jamais. Ils n'en veulent par ailleurs pas. Leur seule "patrie" est celle de cette doctrine maléfique, destructrice, nihiliste et inhumaine.

Mais...

Padamalgames, pasdestigmatisation.

P.S. Celles et ceux qui, à la simple lecture des mots Palestine, Israël ou Nakba sauteront sur leurs claviers pour nous gratifier des commentaires habituels sur la chose ne les verront pas publiés. Car, comme on peut le constater, ce n'est absolument pas le sujet de ce billet.

09:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

16/08/2017

Syrie : le silence "assourdissant" de la RTS. Jusqu'au prochain...gazage ?

Dans un précédent billet, http://independanceetverite.blog.tdg.ch/archive/2017/03/3..., je me suis "amusé" à établir une statistique concernant le "traitement" par la RTS de la bataille de Moussoul et de celle d'Alep (qui se déroulaient au même moment). Résultat : pratiquement rien sur Mossoul et...36 sujets sur Alep. Normal : à Mossoul, ce sont les gentils de la "coalition" internationale qui "luttent" contre l'EI alors qu'à Alep, ce sont les méchants Russes et leurs "alliés" Syriens et Iraniens qui massacrent la...rébellion.

Bien sûr. Bien sûr.

La bataille de Mossoul est terminée, tout comme celle d'Alep.

Alors, ce matin, je me suis de nouveau "amusé" à faire quelques recherches sur le site RTS.CH en tapant, cette fois-ci : "Raqqa" (puisqu'une bataille, menée par la "coalition" s'y déroulerait en ce moment) et là...8 sujets, en tout et pour tout et ce, depuis le 8 février 2017. Cela nous fait une moyenne d'un sujet par mois. Normal, encore une fois, ce sont les gentils de la coalition "internationale" avec leurs alliés "arabo-kurdes" qui luttent contre l'EI. Et, puisque la RTS ne  nous dit rien, absolument rien, des conditions de cette "bataille", nous partirons du principe que la "coalition internationale" y mène très certainement des frappes d'une propreté (chirurgicale) absolue. Ni civils tués, ni familles entières décimées, rien, que des membres de l'organisation "terroriste" de l’État Islamique (pardon...Daesh).

Mais ça, la RTS n'aime pas trop en parler. La RTS attendra le prochain "gazage" (par les troupes du méchant Assad) des populations "civiles" d'un village perdu quelque part en Syrie (avec des mises en scène bien étudiées) pour lancer une nouvelle salve de "reportages" éclairants. Au fait, le phosphore blanc, pour ne citer que cette substance, est-il une arme...chimique ?

http://www.bfmtv.com/international/des-bombardements-au-p...

http://www.presstv.ir/DetailFr/2017/06/03/524094/Syrie-Ra...

https://www.tdg.ch/monde/coalition-tue-224-civils-raqqa-m...

http://observers.france24.com/fr/20170613-coalition-raqqq...

Etc.

Tout cela ne mérite certainement pas un tapage "médiatique" à raison de 3 sujets en moyenne par jour.

 

 

 

09:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1)

08/08/2017

Guillaume Tell existe bel et bien, tout comme LA Suisse

Un des passages les plus savoureux de la perle de LA Conseillère Nationale socialiste (j'arrive encore à lui trouver quelque chose de "savoureux") est cette phrase inimitable : "moi, je sais que Guillaume Tell n'a jamais existé". Il n'y pas de doute, à la lecture de cette phrase, on est forcé de croire que Dame Marra est soit retombée en enfance, soit qu'elle était sous l'emprise de substances hallucinogènes. Car la dernière fois que j'ai entendu ce genre de phrases dites de cette manière-là fut lorsque ma fille aînée déclara à Noël : "moi, je sais que le Père Noël n'existe pas".

A l'époque, je lui ai répondu : mais, ma chérie, bien sûr qu'il existe. La preuve, tu y as crû jusqu'à maintenant ! Quelque temps après, elle me surprit avec cette remarque : "papa, je comprends maintenant ce que tu voulais me dire".

Alors, tout petit récit (et non pas leçon) d'Histoire à l'adresse de LA Conseillère Nationale, originaire d'Italie, native de Paudex et, surtout, membre influent du...Parti Socialiste.

Je vous informe, au cas où cela vous aurait échappé, que, selon toute vraisemblance, Rémus et Romulus n'ont jamais existé non plus. Pourtant, c'est bien eux qui ont fondé Rome ! Romulus, après avoir tué son frère (cela vous rappelle-t-il quelque chose ?) devient même le premier roi de la Cité Éternelle. Et, pour faire vite, Vous n'êtes pas sans savoir (ou probablement si) que les deux frères sont les fils de Rhéa Silvia et qu'ils lui ont été donnés pas le...dieu Mars. En remontant la "chaîne", on arrive à Enée, rescapé de la destruction de Troyes et lui-même fils de la déesse Vénus. Vous croyez vraiment que Vénus a existé ? Et que dire de Jupiter et de tous les autres dans son Olympe ? Et pourtant, ils existent bien, Madame. Ai-je besoin de vous parler du Roi Arthur, de Merlin l'enchanteur ou encore de Robin des Bois ? Ont-ils jamais existé ? Doit-on remonter (vous, la soi-disant catholique devriez en savoir quelque chose) jusqu'à Caen et Abel, voire Adam et Eve ?

Et pourtant, ils existent bel et bien.

Alors, oui, Madame. Guillaume Tell existe tout comme ce magnifique pays dont il est l'un des symboles, ne vous en déplaise. Oui, ne vous en déplaise. Et aimer ma famille ne signifie en aucun cas détester celles des autres. Adorer mes enfants n'est nullement synonyme de rejet de ceux des autres. Il faut avoir l'esprit assez dérangé et le dogmatisme maladif assez poussé (suivez mon regard) pour supputer cela.

Et, c'est le point le plus important de l'affaire, lorsqu'un Suisse décide, ou souhaite, évoquer un épisode ou des personnages marquants de "SON" Histoire, il ne parlera selon toute vraisemblance ni d’Apollon, ni de Robin des Bois mais probablement de...Guillaume Tell et de Winkelried. Et quand on parle de la Grèce, on pense inévitablement à toute la mythologie qui a joué un rôle primordial dans la formation de la conscience collective de cette "nation" et qui fait son "unicité".

Venons-en à une autre de vos perles : "c'est comme avec la religion les histoires des mythes nationaux, dès qu'on a plus le droit de les considérer avec un sens critique, c'est le début de la fin". Vous remarquerez que je reproduis ici votre phrase (pour autant que l'on puisse la considérer ainsi) tell qu'elle apparaît dans votre bijou du 1er août. Linguistiquement, je vous laisse consulter mon billet d'hier à ce sujet. Pour le reste et puisque votre "affichage" de "catholique" semble à ce point vous plaire, pour ne pas dire vous convenir, voyons ce qu'il en est en réalité.

Pour faire court, je me contenterais de deux de vos déclarations :

  • Comment peut-on être chrétien et de droite (décidément) et...
  • Il faut absolument rappeler que l'Islam n'est pas mauvais.

Décidément, comme pour tout gauchiste qui se respecte, votre sens "critique" est très sélectif.

 

 

 

09:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

07/08/2017

LA Suisse n'existe pas

Quitte à lui faire de la publicité, encore et encore, à elle et à certains de ses "camarades", je reviens de nouveau sur le "torchon" pathétique (il n'y a pas d'autres termes pour qualifier ce qu'elle nous a pondu à l'occasion de NOTRE fête nationale) de LA conseillère nationale  Addolorata. Je m'arrête notamment sur la partie la plus lamentable de cette histoire : là où elle lynche publiquement un commentateur (se trouvant être un militant UDC) raillant notamment le bas niveau de français de ce dernier.

Voyons cela.

Il est tout d'abord des plus singulier pour une...socialiste de prendre ainsi à partie quelqu'un du "Peuple". Mais, sérieusement, y a t-il un seul naïf dans ce monde qui croit encore que les gauchistes aient jamais eu pour souci la défense du...Peuple ? Bobos suffisants et faux intellectuels vides de toutes connaissances et de toute culture en dehors de celles que leur dicte leur dogmatisme fanatique, ils ont toujours refusé la moindre contradiction accusant immédiatement ceux qui ne sont pas de leur avis tantôt de racistes, tantôt de xénophobes ou encore de...rétrogrades.

venons-en maintenant au cœur du sujet lui-même, le français. Je ne sais pas très bien à quel point le commentateur de la Dame maîtrise notre langue. Ce que je sais en revanche, est que la Dame en question est née ici (à Paudex, en terre vaudoise), qu'elle a fréquenté les écoles vaudoises et qu'elle est allée jusqu'à obtenir une licence en...sciences politiques (forcément). Dès lors et puisque Addolorata est une "catholique" (on n'arrête pas de le souligner histoire de noyer le poisson), je commencerais par citer les fameuses paroles du Seigneur : "Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi !". (Parabole de la paille et de la poutre. Évangile de Luc, 6, 41).

D'aucuns diront : "balayer d'abord devant sa porte".

Reprenons donc la déclaration que Dame Mara a faite suite à la piqûre de mouche dont elle fut la victime à l'occasion de la Fête nationale du 1er août.

Nous passerons sans commentaires le premier paragraphe, sans aucun intérêt.

Au deuxième paragraphe, nous lisons : "L'histoire suisse comme toutes les histoires des pays du monde est faite de mythe et de récit national". Mais non Madame : l'Histoire suisse s'écrit avec la lettre H en majuscule. La même chose pour les "Histoires" des pays du monde. Ensuite, ces Histoires sont faites de "mythes" et de "récits", au pluriel, c'est comme ça. Enfin, récit "national" ne veut strictement rien dire. Et puis, vous oubliez deux petites virgules autour de la phrase "comme toutes les histoires des pays du monde".

Dans le même paragraphe, Dame Mara nous dit qu'elle "sait que Guillaume Tell n'a jamais existé". Ah bon ? Vraiment ? Moi qui ne le savais pas ! "Et que le pacte de 1291 n'en est qu'un parmi d'autre". Euh... parmi d'autres, au pluriel, c'est comme cela qu'il faut le dire, non ? "il a été adopté comme point de repère". Qu'est-ce que cela veut dire, exactement ? "C'est comme avec la religion les histoires des mythes nationaux". Quel est le sens exact de cette phrase, pour autant qu'elle puisse être qualifiée ainsi ? S'agit-il de quelques mots qui sont perdus dans la précipitation, d'une ponctuation manquante ? Vous finissez le paragraphe avec une perle sans prix : "dès qu'on a plus le droit de les considérer avec un sens critique, c'est le début de la fin". On passera rapidement sur le fait que "dès qu'on n'a plus le droit..." nécessite un n de négation avant le verbe avoir conjugué. Dites-moi, c'est bien vous qui avez déclaré vouloir fermé votre profil Facebook aux commentaires, non ? Et puis, comment dire, le seul fait de vous...critiquer nous fait passer pour des...sexistes, en plus d'être xénophobes (car vos camarades ne manqueront pas de nous dire qu'en vous critiquant on fait indirectement allusion à vos...origines !).

Troisième paragraphe. C'est une suite de phrases. La ponctuation devrait dès lors être des virgules et non pas des points : "Ce qui existe ce sont nos lois, notre démocratie, notre équilibre entre public et privé". Remarquez que la dernière phrase est vide de sens.

Quatrième paragraphe : "Tout cela n'est pas...Et il/elle a le droit". Vous finissez avec un point. Ce qui signifie que la phrase est terminée. Dans ce cas, cela devrait être "Et il/elle en a le droit".

Sixième paragraphe : "Ma Suisse n'est pas la vôtre. Vôtre Suisse n'est pas la mienne". "Votre" de la deuxième phrase : "votre Suisse n'est pas la mienne" s'écrit sans accent circonflexe.

Septième paragraphe : "...Je me battrais pour qu'elle continue à vivre". Il faut plutôt se battre pour qu'elle "continue de vivre".

Pour le reste, Madame, vous avez raison. La Suisse EST en danger. Et ce danger est mortel. Et je dois reconnaître que vous et vos "camarades" faites de votre mieux pour que, bientôt, elle soit méconnaissable. Ce sera alors votre triomphe ultime.

Je ne suis pas certain de n'avoir pas commis des fautes. Mais moi, je suis quelqu'un du "Peuple". Je ne suis pas né ici et le français, je l'ai "appris" tout seul. Je n'ai pas fait sciences politiques mais sciences économiques (avec une jolie "mention très bien" au passage) et je ne suis pas...socialiste. Je ne passe dès lors pas mon temps à donner des leçons aux autres.

ada-marra.png

 

 

 

09:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (15)

03/08/2017

La gauche arrogante et pitoyable existe. On l'a rencontrée

De par les nombreuses réactions qu'elle a suscitées, il faut reconnaître que la "socialiste" "vaudoise" a réussi son coup. On pourrait effectivement se demander quelle mouche l'a piquée pour qu'elle ponde sa perle sur le 1er août. Question inutile car un socialiste n'a pas besoin de raison pour nous gratifier de ses avis, nous "éclairer" sur le monde qui nous entoure. Cela est d'autant plus vrai que, comme il n'a pas grand chose à faire (c'est fou le nombre de "travailleurs sociaux", "éducateurs" et autre "membres d'organisations caritatives, tiers-mondistes", etc. qui sévissent dans leurs rangs) le socialiste a tout son temps pour "réfléchir" sur l'état du monde et, partant, nous donner les meilleures recettes pour vivre mieux..."ensemble". Cela est d'autant plus vrai que nous autres n'avons pas le temps de le faire (nous travaillons pour gagner notre vie). Certains d'entre nous ont même le QI défaillant (c'est d'ailleurs pour cela que nous ne sommes pas socialistes) : http://oemery.blog.tdg.ch/archive/2017/08/02/la-suisse-n-...

Ains :

  • Critiquer Ada Marra est forcément synonyme de sexisme (c'est une femme).
  • Critiquer la décision de l'ultra gauchiste Pagani de "fêter" le 1er août avec le Bénin est raciste (Le Bénin est un pays étranger, dont la population est, au surplus, noire). A ce propos, on peut parier que ce même "travailleur social" aurait applaudi des deux mains si cette même "frange haineuse" avait exprimé son rejet de voir Genève fêter le 1er août avec...euh, disons les USA. Là, la "frange haineuse" n'eut plus été raciste mais "anti-capitaliste", le pied.

La voici, la perle du gauchiste genevois :

http://commecacestdit.blog.tdg.ch/archive/2017/08/01/la-s...

Et les rengaines habituelles : fascisme, nazisme, etc. Le socialiste (tout comme tous ses "camarades") n'aime pas trop se souvenir de la vraie appartenance de Mussolini (au parti socialiste) ni du nom du parti Nazi (nationalsozialismus) encore moins des bienfaits immenses du socialisme dans les paradis de Staline, Mao, Pol Pot ou encore, de nos jours, Kim Jong Hun et...Maduro.

"Les agents d'une Suisse raciste et sexiste existent. On les a rencontrés, et ça fait mal. Nous ne les laisserons pas défigurer notre beau pays". C'est ce qu'il écrit dans son billet. Mais, Monsieur, à moins que vous ne préféreriez "camarade", notre beau pays est déjà largement défiguré. Il n'est malheureusement plus que l'ombre de ce qu'il fut et de ce qu'il "doit être" et ce largement grâce à vos inlassables efforts depuis notamment un certain mai 1968.

Je suis sûr, camarade, que vous êtes en train d'éprouver toutes les peines du monde pour ne pas me demander de quel droit je parle ainsi de "notre" pays, moi qui viens d'ailleurs.

Mais vous êtes socialiste et vous n'avez pas le droit de le dire. Même si vous le pensez très profondément. Vous auriez adoré qu'il puisse aussi exister une manière pour me forcer à la...fermer.

A ce propos, que pensez-vous de la Chine, de l'Arabie-Saoudite, du Qatar, de la Turquie...?

 

 

 

 

09:33 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (7)

02/08/2017

Pauvre Ada, ou lorsque le minable le dispute au pitoyable et au grotesque

Pauvre Ada...Marra, de son vrai prénom "Addolorata", qui se trouve élue (pauvres électeurs) d'un pays qui n'existe pas.

ada-marra.png

Addolorata me rappelle curieusement un autre "amoureux" de la "patrie" qui n'existe pas, un certain Hani Ramadan. Il y a de cela quelques années, lors d'un "débat" publique avec Oscar Freisinger, il n'a pas arrêté de s'adresser à l'audience en disant : "vous, vos coutumes, votre culture, votre histoire, etc.". Il faut dire que la Dame poursuit la même lutte que "l'enseignant" genevois (remercié avec un dédommagement d'un million de francs).

"Ma Suisse à moi n'est pas la vôtre. Votre Suisse n'est pas la mienne". On ne sait pas très bien à qui s'adresse l'élue...du Peuple ! Au fait, quel Peuple...exactement ? Ses électeurs doivent être originaires de Mars, à moins que...Pauvres électeurs qui, tout comme elle, sa camarade (très active, elle aussi) Cesla ou encore les Pagani et les Levrat, n'ont qu'une seule idée en tête : faire disparaître ce pays, tel qu'il est et tel qu'il a été conçu, à travers les siècles.

Pauvre personnage vide et lamentable qui ne trouve plus rien d'autre (en a-t-elle jamais eu ?) que de la provocation gratuite pour faire parler d'elle. On ne peut vraiment pas s'empêcher de descendre à son niveau pour se poser la même et éternelle question de savoir ce que font tous ces piteux dans ce pays où il fait si mal vivre. Elle me rappelle toujours tous ces "pauvres" islamistes (qu'elle défend par ailleurs avec tant d'ardeur) qui déferlent sur notre pays (qui n'existe pas) délaissant le "paradis" de l'Islam sur terre : l'Arabie Saoudite ou le Qatar !

Pauvre et piteuse personne qui n'a même pas le courage d'assumer sa propre pensée. Car, aux dernières nouvelles, on apprend qu'elle veut fermer son profile Facebook aux commentaires. Pourquoi, Ada ?

Et bonne fête de 1er août, fête NATIONALE SUISSE (et non pas italien, saoudien ou encore Béninois).

 

 

 

 

09:33 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (12)

14/07/2017

Petit cadeau aux Femen, associations LGBT, Cohm-Bendit et tous les autres...

Cela se passe quelque part dans le pays de Macron, où (comme chez nous par ailleurs) l'immigration (notamment celle-là) est un enrichissement pour le pays. Comme dans tous les autres domaines, ce sont les mêmes qui, avec les gars du cru, se mettent à parler de droits, de la liberté des femmes, du partage des tâches, etc.

Je vous laisse avec la vidéo, sans le moindre commentaire.

https://vid.me/embedded/QjU7M?autoplay=1&stats=1

 

10:48 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1)

07/06/2017

Le Qatar soutient le terrorisme. Et c'est...l'Arabie Saoudite qui le dit

Finalement, il faut admettre que ce Trump n'est pas vraiment aussi abruti que l'on a bien voulu dire. Une petite visite de 48 heures en Arabie Saoudite aura suffit pour mettre (remettre) ces bédouins incultes à genoux, après leur avoir soutiré plus de 400 milliards de dollars (sous couvert de "contrats" commerciaux). Mais la mascarade ne devait pas s'arrêter là. Et les voici, les Saoudiens, qui rompent leurs relations diplomatiques avec le "frère" qatari, accusé de "soutenir" le terrorisme et le fondamentalisme islamique.

Et ce sont les Saoudiens qui le disent.

Car comme tout le monde le sait, sur les 19 terroristes du 11 septembre, 15 étaient des Qataris (et non pas des Saoudiens). Al Zawahiri (successeur de Bin Laden à la tête d'Al Qaida) est aussi un Qatari. Bin Laden lui-même est un Qatari (et non pas un Saoudiens comme les mauvaises langues ont essayé de le faire croire). Les capitaux qui financent les mosquées salafistes ici et ailleurs proviennent tous de Doha (capital du Qatar) alors que la famille régnante à Ryad (Arabie Saoudite) s'occupe du financement des œuvres de charité chrétiennes, bien évidemment.

Dans la foulée et comme à leur habitude, plusieurs pays "frères" (arabes) ont suivi le mouvement, écœurés eux aussi (soudainement) par l'attitude du Qatar. L’Égypte, bien évidemment, où les chrétiens vivent au paradis sur terre et où le nouveau décret présidentiel interdisant le reconstruction ou la réparation d'églises brûlées ou détruites (suite à des actes...terroristes) n'est probablement destiné qu'à réduire les dépenses de ces pauvres "frères chrétiens".

Une des choses les plus savoureuses dans cette affaire est la dernière déclaration du porte parole de la Maison Blanche nous informant que les USA étaient "au courant" (ah bon ?) depuis un bon moment déjà, de ces faits. On peut juste se de mander quelle mouche les a alors piqués pour qu'ils nous la sortent (nous la sortent ?) maintenant ! Et le "ministre" des affaires étrangères de l'Arabie Saoudite de déclarer que la "coupe était pleine" et que son pays "ne peut plus tolérer les agissements du Qatar et son soutien aux terroristes et aux...frères musulmans".

Vous croyez nager en plein délire ? Que non. Ce n'est même pas un cauchemar. C'est la pure réalité.

09:40 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

02/06/2017

Les USA sont, comme chacun le sait, les garnats de la démocratie dans le monde

Quelques longues semaines depuis mon dernier billet. Une certaine lassitude, probablement. Et c'est au hasard de mon "zapping" quotidien que je tombe sur ce énième minable, représentant de l'administration du gendarme du monde qui, avec quelques caniches bien de chez nous, ne cessent de donner des leçons de toutes sortes à tout le monde : démocratie, liberté, droits de l'Homme, de la femme, des animaux et que sais-je encore. A la question du journaliste qui lui demandait d'expliquer l'attitude de son pays vis-à-vis de l'Iran (d'une violence inouïe dernièrement) en comparaison avec celle montrée à l'égard de...l'Arabie Saoudite, le minable en question est resté 20 seconde sans dire un seul mot. Et ce qu'il a dit ensuite...

Le voici :

https://francais.rt.com/international/39098-pourquoi-blam...

 

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0)

26/04/2017

Comme Robert Ménard, je serai peut-être bientôt condamné

Robert Ménard, maire (proche Front National) de Béziers (France), vient d'être condamné par la "justice" de "son" pays à 2'000 Euros d'amende pour "incitation à la haine et discrimination". La raison ? Le fondateur de "reporters sans frontières" avait, il y a de cela quelques mois, déclaré qu'il y avait "trop d'enfants musulmans dans les écoles de sa ville". Dès lors, je commence à avoir sérieusement peur d'être condamné pour :

  • Incitation à la haine des orduriers (je déclare qu'il y a trop d'ordures dans les rues)
  • Incitation à la haine des bruitiers (je déclare qu'il y a trop de bruit dans ma commune)
  • Incitation à la haine des jardiniers (je déclare qu'il y a trop de pollen au printemps)
  • Incitation à la haine des...automobilistes, tiens...(je déclare qu'il y a trop de voitures dans les rues)
  • Incitation à la violence contre les animaux (je déclare qu'il y a trop de crottes de chiens dans les rues)
  • Incitation à la haine contre les fabricants de cigarettes (je déclare que la fumée de cigarettes m'incommode et me causera prochainement un cancer)
  • Etc.

Pourvu qu'un jour (on peut toujours espérer, même si cela parait de plus en plus du domaine du rêve) on puisse voir un de ces imbéciles (qui n'arrêtent plus de condamner) condamné simplement parce qu'il est...con. Voire simplement parce qu'il est...ce qu'il est.

 

 

09:40 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

14/04/2017

Dans une banlieue "FRACAISE" : "Marine Le Pen est méchante parce qu'elle est chrétienne

Une image valant mille mots (surtout de nos jours), je vous laisse, en ces jours de fêtes de Pâques, avec les électeurs de l'Islamo Gauchiste Hamon (dixit, entre autres, Malek Boutih).

https://vid.me/WN85

Fête de Pâques ? Sait-on encore ce que c'est ? Car, aux dernières nouvelles, trois "jeunes" gens "auraient" attaqué une procession de prêtres et de religieuses aux cris d'Allah Akbar, vous allez tous mourir, vive Daech.

A l'instar de son "chef" (l'argentin du Vatican), un prêtre joue...l'apaisement : "ce n'est qu'une provocation". D'ailleurs, nous n'allons pas porter plainte.

Remarquez aussi que Nice Matin place "l'incident" dans la rubrique "faits divers".

http://www.nicematin.com/faits-divers/vive-daech-trois-je...

16:58 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

10/04/2017

Joyeuse fête des rameaux, au Coptes d'Egypte et à tous les autres

Des dizaines de chrétiens coptes tués alors qu'ils fêtaient les rameaux, tout comme je le faisais, moi aussi et presque à la même heure, avec mes enfants dans une petite église (prêtée par nos "frères" catholiques du coin) quelque part dans la banlieue genevoise où il n'y avait ni portillon de sécurité, ni vigile à l'entrée.

Les médias du monde entier ont relayé l'information. Y compris la RTS et...Radio Vatican. Lors de son édition du 19h30, la RTS a invité un "spécialiste" du monde arabo-musulman, l'éternel Hasni Abadi. A la question, d'une intelligence inouïe, du présentateur de savoir si le but de l’État Islamique et de provoquer une "guerre" des religions, le "spécialiste" a répondu : "mais bien sûr". Et hop, circulez, il n'y a plus rien à voir. En l'espace de deux phrases, le présentateur et le spécialiste ont réussi à caser les désormais habituels :

  • Tous les musulmans ne sont pas comme ça.
  • L'Islam, ce n'est pas ça
  • Il ne faut pas faire d'amalgame
  • Etc.

Le spécialiste est allé encore plus loin déclarant que le but est de créer des tensions entre deux communautés (chrétiens Coptes et musulmans)..."très soudées". On ne sait pas quelle matière a utilisé le spécialiste en question pour "souder" ces deux communautés. Il ne le sait peut-être pas (à moins que ce ne soit, précisément, le contraire), mais la "constitution" égyptienne va jusqu'à interdire la rénovation des églises sans décret présidentiel. Inutile bien évidemment de relater ici tous les "privilèges" dont jouit la communauté chrétienne d’Égypte. Des privilèges tellement énormes que les fidèles fuient "leur" pays par milliers chaque année.

Le Pape, lui aussi, a déploré le massacre. Il a aussi "prié" pour que la lumière de Dieu éclaire les cœurs de ceux qui ont causé ces atrocités.

Amen.

 

 

08:56 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

08/04/2017

Confrontation Russie-USA ? Je ne le crois pas mais je prie pour que j'aie tort

Oui, je prie pour que j'ai tort et pour que les premières escarmouches entre Russes et Américains aient lieu sur la terre syrienne. Je prie pour que le premier avion de combat américain soit descendu par les Syriens, sur le sol syrien et par les défenses antiaériennes russes. Je prie pour que les Russes lancent leurs premiers missiles en direction des bâtiments de guerre américains stationnés à l'est de la Méditerranée, juste pour voir. Je prie pour que des frappes "malencontreuses" (frappes par erreur) atteignent les quelques 4'500 soldats américains et qu'aucun d'entre ses derniers ne rentrent chez lui.

Reste à savoir si une bonté divine existe qui exaucerait mes prières.

Reste à savoir si les Russes auront, enfin, le cran pour le faire...à la manière américaine : je tape et advienne que pourra.

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5)

07/04/2017

Islam, islamisme, islamophobie et idiots utiles

On commencera par les derniers du titre, lesquelles, contrairement à ce que l'on croit, sont souvent à l'origine de la plupart des problèmes, pour ne pas dire catastrophes, que connaissent nos pays depuis plus d'une trentaine d'années. Je veux bien évidemment parler des idiots utiles. Il est par ailleurs amusant de savoir (même si aucune source historique fiable le confirme) que l'expression a été inventée par...Lénine. Encore plus amusant le fait de savoir qu'elle a été initialement utilisée pour désigner les :

"Intellectuels (tout un programme) de gauche occidentaux dont la défense enthousiaste et naïve du régime soviétique semblait exempte de toute critique vis-à-vis de celui-ci".

Et, comme on peut le constater, les choses, loin d'avoir changé depuis, semblent même avoir empiré. C'est juste le terme qui devient un peu désuet et impropre. D'idiots utiles, il conviendrait en réalité de ne conserver que la première partie : idiots. Les "intellectuels" de gauche occidentaux ont simplement changé de bord et remplacé les communistes des années cinquante et soixante par les islamistes. Il semblerait même qu'il y ait un historique d'idiots qui commence (et cela est attesté et documenté) avec le premier d'entre eux, un certain Karl-Maria Kertbeny (pseudonyme d'un homme de lettres hongrois) au sujet duquel Engels et Marx ont cet échange : "cet âne de Kertbeny » (lettre de Marx, 3 juin 1864), « voyons s'il peut nous servir à quelque chose » (lettre de Engels, 2 février 1868).

De nos jours, il devrait certainement y avoir des Mollahs, des Ayatollahs et des Ramadan qui s'échangent les mêmes lettres au sujet des Hamon, Levrat, Marra, Amarelle et autre idiots, fort utiles et dont certains sévissent même sur ce blogosphère. Des idiots dans le sens le plus médical du terme. Certains nous disent même qu'en s'en prenant de la sorte à l'Islam, on ne fait que "servir les desseins des islamistes" qui veulent provoquer une guerre civile entre gens "de souche" et musulmans. Conclusion : il ne faut rien dire. Ainsi, et c'est en cela qu'ils sont "utiles", on n'a le choix qu'entre :

  • Ne rien dire, ne rien faire, voire même (pour les islamo-gauchistes) faire la promotion de cet Islam tueur et morbide (comme ils le faisaient pour les communistes de L'Union Soviétique et ceux de Mao). Ainsi, l'Islam et les islamistes obtiennent ce qu'ils veulent...sans effort.
  • Dénoncer l'Islam (morbide, tueur et violent) et là, on sert les dessein des...islamistes.

Alors entre ces deux choix, pour autant qu'ils existent réellement, ce dont je doute très fort, je prends le...deuxième. Sans la moindre hésitation.

Malheureusement, je crois sincèrement qu'il est déjà trop tard, s'agissant de la guerre civile.

 

 

 

 

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0)

06/04/2017

Mélenchon...l'insoumis. L'insoumis ?

L'insoumis, le tribun, le défenseur des "petites gens"...on ne sait plus quel qualificatif donner à la "grande gueule" de la "politique" française.

A lui seul, Mélenchon représente et résume l'état de la "République" (qu'il voudrait par ailleurs faire passer à la sixième étape) : état de délabrement indescriptible, parfaitement illustré au cours du "débat" télévisé de mardi dernier.

Mélenchon, comme chacun le sait, est le champion de la défense des intérêts des "travailleurs", des chômeurs, de la France et du...Peuple, en général. Toujours ce pauvre et maudit Peuple. Il connaît les intérêts du peuple, tout comme les 10 autres candidats à la présidence de la "République" sur le bout des doigts. Il souffre même d'insomnie tellement il pense au...Peuple.

Afin de vérifier le "sérieux" de tout cela, le mieux est toujours de voir comment et de quoi vit...Mélenchon. Pour cela, on consultera simplement la déclaration de patrimoine des candidats et...leurs revenus. Et là...

C'est la stupéfaction !

En calculant le patrimoine net (immobilier + mobilier - dettes), la liste se présente comme suit :

Capture.PNG

 S'il n'est pas le plus "riche", il n'est pas trop à plaindre non plus, le Mélenchon. un million d'Euros de fortune nette, pour un...plébéien, ce n'est pas trop mal, non ? Au fait, son parti, comment s'appelle-t-il ? Le Parti de Gauche ? Il me semble même que le différend essentiel de Mélanchon avec le Parti Socialiste est qu'il trouve ce dernier pas assez...à gauche ! Notez, entre parenthèses, la fortune immobilière nulle de Macron (le banquier) et ses DETTES de presque 310'000 Euros. Il s'est endetté pour quoi, exactement ?

Tour à tour et en même temps, conseiller municipal de Massy en 1983, conseiller général de l'Essonne en 1985 et sénateur du même département en 1986 réélu en 1995 et 2004 siégeant dans l'opposition. Il est par ailleurs ministre délégué à l'Enseignement professionnel de 2000 à 2002, auprès du ministre de l'Éducation nationale Jack Lang, dans le gouvernement de cohabitation de Lionel Jospin et, enfin, député européen depuis 2009. Ce manadat lui assurant à lui seul la bagatelle de 6'200 Euros nets. Nets dans tous les sens du terme car tous les frais de Monsieur le député (de gauche) sont payés.

Tout comme Macron, qui se dit être un piètre gestionnaire (lorsqu'on lui pose des questions sur "l'évaporation" étrange de sa fortune), Mélenchon se dit être un ignare en tout, concernant de savoir comment dépenser l'argent.

 

 

09:40 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

05/04/2017

USA-France : des maîtres, des caniches et des laisses

Jean-Marc Ayrault est le ministre des affaires étrangères de la "République Française". Sa caractéristique essentielle est un charisme à faire tomber tous les mannequins des meilleurs couturiers français. Il a d'autres qualités aussi, parmi lesquelles, en cela il ressemble beaucoup à son pote de toujours, François Hollande, se trouvent l'indépendance, la probité, un amour immodéré de la démocratie et une volonté farouche de diffuser celle-ci partout dans le monde, plus particulièrement en...Syrie. C'est pour cette raison qu'à l'instar de son prédécesseur, Laurent Fabius (pour qui le Front Al Nosra fait du bon boulot sur le terrain) et à peine installé au Quai d'Orsey, une de ses premières prises de position fut de déclarer que Bachar el Assad devrait quitter le pouvoir et qu'il ne saurait y avoir le moindre rôle pour lui dans la Syrie du futur (il n'a en revanche pas précisé à quelle Syrie il pensait exactement).

http://www.leparisien.fr/international/syrie-il-n-y-aura-...

http://www.bfmtv.com/politique/syrie-personne-ne-doit-etr...

Etc.

Il y a de cela à peine 5 jours, le monde entier fut "presque" stupéfait d'entendre l'ambassadrice des USA aux Nations Unies déclarer très officiellement que le départ de Bachar el Assad n'est plus une préalable pour les discussions sur l'avenir de la Syrie et que "seul le peuple syrien devait décider de son sort". Vingt quatre heures après, le très sémillant ministre des affaires étrangères de la "République Française" déclarait qu'il "ne faut pas se focaliser sur le départ de Bachar el Assad".

https://francais.rt.com/france/36040-jean-marc-ayrault-ma...

Au fait, quelle est la signification exacte de "manger son chapeau" ?

Selon Charles Dickens, inventeur de la formule en 1837, c'est : "If I knew as little of life as that, I'd eat my hat and swallow the buckle whole". D'une manière plus simple, c'est "se déjuger et changer finalement d'avis".

Trainé par la laisse du maître, c'est encore mieux et plus facile.

 

 

 

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0)

03/04/2017

La population française a diminué drastiquement en 2016 (92% de baisse) et les chrétiens ont complètement disparu

C'est ce que nous apprennent les dernières statistiques du SSMI (Service statistique ministériel de la sécurité intérieure) qui viennent de sortir. On y lit effectivement que les actes antimusulmans aurait diminué de plus de 57% (182 actes) et ceux contre la communauté juive de plus de 58% (335 actes).

Une première remarque saute tout de même aux yeux : 182 actes antimusulmans sur une population de presque 5 millions, cela représente 0.03 pour mille, 36 fois de moins que les actes antisémites (1.08 pour mille). Mais cela n'est pas tout. Dans ces "statistiques" (ceci est maintenant une habitude) on découvre effectivement qu'il n'y a pas de chrétiens dans ce pays, dans la mesure où on ne sait rien sur les actes...antichrétiens. On peut même se demander si ces actes (on sait pertinemment qu'ils sont les plus nombreux et de loin) sont même recensés.

Il faut peut-être s'en référer à la conférence des évêques de France qui s'est dernièrement offusquée de la bienveillance que montrent certains à l'égard des "chrétiens" persécutés en Orient, alors qu'il faut montrer une plus grande bienveillance à l'égard des musulmans de cette même région.

Tout comme vendredi dernier, je ressens une envie folle d'utiliser des termes vis-à-vis de ces minables que seule la bonne éducation m'interdit d'employer.

Alors j'arrête...

 

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0)

31/03/2017

A la RTS, on cherche encore Mossoul sur la carte

La RTS, tout comme Le Temps, feu l'Hebdo (espérons pour toujours), La Liberté ainsi qu'une bonne partie des "médias" communément appelé "mainstream", est une institution mue uniquement par le souci de la recherche de la vérité et de la diffusion de l'information la plus fidèle possible. Elle est tout à fait neutre et...objective. Son but est de faire en sorte que le téléspectateur puisse "forger sa propre opinion" concernant un évènement donné.

Du moins, c'est ce que l'on lit, notamment dans les décisions rendues par l'AIEP (autre institution totalement indépendante) qui examine les plaintes en matière de radio et de télé diffusion, bien évidemment. Et pour que tout ce monde puisse faire son "travail" et accomplir sa mission de la manière la plus parfaite possible, il y a une troisième institution, Billag, qui, elle, nous dépouille de CHF 460 par année, chacun.

Comme chacun le sait, puisque tout ce beau monde nous en parle, une bataille acharnée semble avoir lieu en ce moment à Mossoul, en Irak. Mossoul est la "première" capitale de l’État Islamique, que l'autre état, l'irakien, essaie de reprendre avec l'aide "massive" de la...coalition. Aux dernières nouvelles, les choses ne se passent pas vraiment comme prévu et on apprend que la "coalition", par ses frappes chirurgicales, a causé la mort de milliers de civils "coincés" dans la partie ouest de la ville. Pour se justifier, ses chefs nous disent que les personnes concernées sont prises en otage, plus précisément utilisées comme boucliers humains par les "terroristes" de Daech. J'ai donc voulu en savoir davantage et suis aller voir sur le site de la RTS, en commençant d'abord par le journal du 19h30 et là...

Rien. Ce depuis le 19 février. Rien, cela veut dire absolument rien, le néant.

Je me suis alors "rabattu" sur le journal de 12h45 et suis tombé sur des informations le 19 et le 27 février et les 5, 7, 13 et 26 mars. Lors de cette dernière émission, on nous parle des raids aériens menés par la coalition internationale et qui pourraient signifier un "changement de cap" de l'administration du nouveau président des USA.

Ainsi, pour la "journaliste" de la RTS, touchant une bonne partie des CHF 460 annuels subtilisés à chacun d'entre nous, cela "pourrait" signifier un "changement de cap" de la nouvel administration du nouveau président des USA.

J'ai alors tapé "Alep" dans l'espace "recherche" du site de la RTS et là...

Pour le mois de novembre 2016 :

  • 23.11.2016 : un sujet au 12h45 et deux autres au 19h30
  • 28.11.2016 : un sujet au 19h30
  • 29.11.2016 . un sujet au 12h45 et deux autres au 19h30

Pour le mois de décembre 2016 :

  • 3.12.2016 : le 12h45
  • 8.12.2016 : un au 12h45 et trois autres au 19h30
  • 09.12.2016 : un sujet au 19h30
  • 10.12.2016 : deux sujets au 19h30
  • 11.12.2016 : un sujet au 19h30
  • 12.12.2016 : trois sujets au 19h30
  • 13.12.2016 : un sujet au 12h45 et un autre au 19h30
  • 14.12.2016 : trois sujets entre le 12h45 et le 19h30
  • 15.12.2016 : un sujet au 12h45
  • 16.12.2016 : un sujet au 19h30
  • 17.12.2016 : un sujet au 19h30
  • 18.12.2016 : trois sujet dans Geopolities et mise au point
  • 19.12.2016 : trois sujets entre le 12h45 et le 19h30
  • 22.12.2016 : un sujet au 19h30
  • 23.12.2016 : une sujet au 12h45 et un autre au 19h30

C'était, comme vous pouvez l'imaginer, la période où l'armée syrienne (pardon, l'armée de Bachar el Assad) aidée par l'aviation russe (re-pardon, l'aviation de Vladimir Poutine) essayaient de reprendre la ville aux terroristes d'Al Nosra (re-re-pardon, les rebelles syriens) et où toutes les pensées des gens de la RTS allaient vers le "martyre" de la population civile coincée dans la ville assiégée.

  • Deux émissions en moyenne tous les jours, contre pratiquement rien dans le cas de Mossoul.
  • Crimes de guerres, crimes contre l'humanité, population civile massacrée à Alep, contre un...changement de cap de l'administration américaine à...Mossoul

En continuant, je sens que je vais dépasser les limites de la bonne éducation et commencer à utiliser un langage que les minables de ces institutions méritent pourtant bien.

Dès lors...j'arrête.

 

 

 

 

 

 

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4)

29/03/2017

Emmanuel Macron : un "pet" dans l'histoire

La formule ne vient pas de moi, mais d'une figure "historique" de la gauche suisse (pour ne pas dire mondial), un dinosaure arc-en-ciel aussi stable qu'une goutte de mercure, un certain Jean Ziegler. Il l'a déclaré il y a de cela quelques semaines lors d'une interview qu'il a donnée à une télé française. Et à voir les succès avec lequel M. Ziegler a prévu ou traité tous les autres évènements dans le monde depuis plus d'une cinquantaine d'années, il fallait se méfier (rappelons tout de même que le Monsieur était presque un ami personnel de...Khadafi).

Mais passons.

Voici donc un "garçon" connu de pratiquement personne il y a de cela à peine trois ans et qui arrive en tête des sondages pour les élections présidentielles en France, reléguant les Fillon, Hamon, Mélenchon et autre Dupont Aignan et Cie à plus d'une dizaine, de points derrière.

Le phénomène Macron est l'illustration parfaite du vide abyssal qui sépare désormais le "peuple" de ses "élites" (j'en profite car bientôt ce mot, peuple, sera banni, voire criminalisé car faisant penser au...populisme). Voici donc un garçon qui n'a pour projet que...lui-même, et qui réussit l'exploit de se placer comme potentiellement le futur président de la République. Exploit ? Pas vraiment. Posez la question à n'importe quel directeur marketing et il vous dira que tout cela n'est rien d'autre qu'un simple plan marketing qui vise à "créer une image qui permettra à l'entreprise et à ses produits ou services de se positionner et d'attirer naturellement les clients ciblés". Il ne s'en est d'ailleurs pas vraiment caché. Lui qui, pour répondre aux attaques des autres candidats lui reprochant de ne pas avoir de "programme" répondait que "les Français n'élisent pas un président pour son programme mais pour l'espoir qu'il insufflera". Amen. Il a même déclaré qu'il ne dévoilera son programme QUE s'il est élu. Il y a d'autres "institutions" qui procèdent de la même manière, depuis longtemps. Cela s'appelle la loterie : vous payez, vous misez et attendez le tirage au sort et là...

Il faut tout de même reconnaître qu'il insuffle déjà de l'espoir...le Macron. Jugez-en plutôt :

Capture.PNG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour certains d'entre eux, que Dieu, ou le diable, me pardonnent, je ne savais même pas s'ils étaient encore en vie.

Le dernier, un certain Manuel Valls (Monsieur 6%, il ne faut jamais l'oublier) vient de déclarer son ralliement pour "barrer la route au Front National". En voilà donc un de plus. Macron, dédaigneux à souhait, remercie poliment "son" premier ministre mais déclare vouloir "renouveler" les visages politiques en France.

Renouveler les visages politiques ? Hmmm !

  • Robert Hue (rendez vous compte ?)
  • Alain Madelin (l'ami de...Robert Hue)
  • François Bayrou (euh, qui il est...au juste ?)
  • et, last but not least...Dany le Rouge.

Alors, Macron, un "pet dans l'Histoire" ? Peut-être. Auquel cas l'odeur sera tellement nauséabonde...Et pauvre peuple qui, dans le supermarché du minable, n'a que l'embarras du choix.

 

 

11:15 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3)

27/03/2017

Je suis sourisphobe, ratophobe, canadophobe et...surtout, conophobe

Puisque, maintenant, la grande histoire est celle des...islamophobes.

Lire la suite

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (15)