UA-138665747-1

  • Féministes, LGBT, mondialistes, antispécistes, gaucho-islamistes, gaucho-écologistes...même combat

    Ce qui frappe, en effet, lorsqu'on observe ces sectes, c'est de voir à quel point elles se ressemblent toutes et ce à tous les points de vue : doctrine, méthodologie, discours et actions. Encore plus saisissant est l'absence, à des degrés différents, de tout sens de la responsabilité et, selon le cas, d'une inconséquence totale vis-à-vis de leurs propres principes (croyez que cela me coûte d'employer ce mot car cela signifie que ces gens-là en ont...des principes). Tous, sans exception, ont cette caractéristique commune essentielle : la couardise.

     

    Et, comme pour tout le reste, pourquoi arrivent-ils à agir de la sorte et avec autant de facilité ? ET bien, pour une raison extrêmement simple, toujours la même : l'état d’anesthésie générale dans lequel se trouve l'Occident (je n'emploierai pas le terme de société occidentale car cette "société" n'existe plus).

     

    Dès lors et pour ne pas tomber moi-même dans le piège des discours et des principes généraux, je vais me contenter des...faits.

     

    Ainsi, la secte des féministes est en guerre permanente contre tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à un homme, que dis-je, un mâle. La secte en question défend, cela va de soi, la place des Femmes en tant que telles dans la société. Les membres de cette secte ne tolèrent qu'une seule et unique exception à leur(s) règle(s) : les femmes voilées et les compagnons islamistes de ces dernières. Normal. On ne s'attaque qu'aux "proies" faciles. Les anesthésiés ayant définitivement baissé le pantalon et tout le reste avec.

     

    La secte des LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenre, tout un programme). Et pourquoi pas LGBTM, pendant qu'on y est ? (M pour multi sexes) ou encore LGBTMG (MG pour multi genre) et ainsi de suite ? Je disais que cette secte défend, elle aussi, les "opprimés" (ceux qui ne pensent qu'à leur "identité sexuelle"). Curieux. Eux aussi semblent se concentrer uniquement sur les anesthésiés à pantalons baissés.

     

    Les antispécistes ? Que défendent-ils, ceux-là ? Les animaux ? Contre la cruauté de qui ? Des Humains ?

     

    Hmmm.

     

    Restons chez nous, à Genève, où un militant antispéciste vient d'être condamné à douze mois de prison ferme pour avoir, pour la énième fois, attaqué et causé des dommages considérables à la propriété, violation de domicile, contrainte, etc. La Boucherie du Molard, cible, semble-t-il, préférée de cette secte, a, elle, été attaquée à de nombreuses reprises. Vous me voyez venir ? Que pense ces chevaliers couards de la "cause animale" du sort de leurs protégés dans les dizaines de boucheries...HALAL dans notre canton et ailleurs ? Craignent-ils que leurs têtes subissent le même sort que celles des animaux qu'ils...défendent ?

     

    Les gaucho-islamistes ? On pose la question à Ada Marra, à Cesla Amarelles ? La première, écartée, ne pourra et ne voudra probablement pas répondre. L'autre veut "protéger" les Jihadistes, même si ces derniers ont commis d'atroces crimes. On ne sait pas non plus ce qu'en pense le démissionnaire Christian Levrat ! Devrions-nous alors nous adresser aux "chercheurs" de voix de l'autre côté de la frontière ? Chez les socialistes qui se sont réfugiés très opportunément et très vite chez les "Marcheurs" de Macron ?

     

    Les gaucho-écologistes ? Ils se font des soucis, comme CHACUN le sait, pour NOTRE planète. Ils n'arrivent plus à dormir la nuit. Il paraît même que depuis quelque temps une nouvelle maladie "psychique", en plus de toutes celles qui les frappent, vient de faire son apparition : l'anxiété climatique. Clairement, le gaucho-écologiste est soudainement pris de convulsions inexplicables : il vient de voir les Seychelles disparaître sous les flots. Plus concrètement et à l'image de toutes les autres sectes, s'attaquant surtout aux anesthésiés à pantalons baissés, les gaucho-écologistes constituent, par définition, la majorité des clients de McDonald (là où la viande consommée provient de vaches qui ne causent aucun dommage à l'environnement) et sont tous en possession de portables dernier cri dont la pollution dépassent largement celle causée par toutes les voitures qui circulent dans le monde. Plutôt que de renoncer ne serait-ce qu'à ces deux "lubies", les gaucho-écologistes veulent que les anesthésiés à pantalons baissés renoncent, eux, à leurs voitures.

     

    Au fait, où en sommes-nous de l'égérie des gaucho-écologistes ? La petite suédoise chaperonnée par le chef de sa petite secte (son papa) et quelques autres membres (essentiellement des..."journalistes" et des spécialistes en communication) ? Il est vrai que cela fait un moment qu'on ne l'a plus vue ! Regardez bien l'article et la vidéo qui suivent. Ce n'est certainement pas la RTS qui va nous en parler.

    https://www.valeursactuelles.com/politique/video-greta-thunberg-evite-un-journaliste-et-menace-dappeler-la-police-112185

     

    Je viens de regarder pour la 3e ou 4e fois cette vidéo et remarqué un passage savoureux. A deux minutes du début de la vidéo, le journaliste lui pose la question de savoir pourquoi elle et sa secte ne vont pas en Arabie Saoudite, en Chine ou en Inde pour protester contre les terribles dommages causés à l'environnement là-bas. La réponse est proprement fabuleuse : je préfère me concentrer sur les anesthésiés à pantalons baissés. Elle ne l'a bien évidemment pas dit comme cela, mais...presque.

     

    On laisse tomber la secte des mondialistes ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Cela se passe chez Aldi à Meyrin : le marché aux réfugiés

    Aldi Meyrin (Ch. de Riantbosson) vendredi 8 novembre 2019, 13h30.

     

    Presque à l'entrée du magasin, faisant quelques petites courses, j'entends deux personnes, un homme et une femme, parler une langue, disons...moyen orientale : de l'arabe à accent syrien, du côté de Damas. Quelques minutes plus tard, j'entends d'autres voix. Tournant la tête, je vois un autre couple, la femme, comme la première, voilée, salue cette dernière et l'homme ne semblant, lui, pas connaître son "homologue", salue ce dernier et fait sa connaissance.

     

    Deux conversations s'engagent immédiatement. Celle des deux hommes, rappelons-le, il viennent à peine de faire connaissance, attire immédiatement mon attention. J'entends le premier dire : "selon moi, le Danemark et la Hollande, un peu moins la Norvège, seraient les mieux placées. Je comprends de suite qu'il s'agit d'une discussion autour du "marché" européen aux réfugiés.

     

    Le premier : "Je peux t'assurer que ça n'a rien à voir. Il n'y a actuellement pas mieux que ces deux pays. Mon cousin est parti pour les Pays Bas il y a de cela 4 ans. Il ne parle pas la langue et il est en phase d'obtenir la nationalité. Comprends-moi bien : non pas une carte de résident permanent, mais la nationalité".

     

    L'autre : "oui mais du point de vue financier, on est mieux payé en Suisse, même si les conditions ne sont pas optimales".

     

    Le premier : "ça dépend. Moi, si j'avais su que cela évoluerait comme ça, j'aurais choisi les Pays Bas".

     

    Conversation habituelle et tout à fait normale, entre deux "authentiques" réfugiés, bien évidemment. Conversation habituelle et tout à fait normale qui a lieu chaque fois que deux "réfugiés" se rencontrent.

     

    D'un coup, leurs regards se tournent vers quatre jeunes hommes, des recrues de l'armée suisse qui faisaient quelques emplettes.

     

    Le premier : regarde moi ces fillottes.

     

    L'autre : allah Akbar. Alors, que me conseilles-tu ? Rester ici ou aller aux Pays Bas.

     

    Le premier : remarque, dès que tu auras le permis B, les allocations vont plus que doubler. Nous, on a eu le permis B immédiatement car nous nous sommes présentés dès le départ comme opposants au régime ayant participé aux manifestations et tout le reste.

     

    A un moment de la "discussion", l'un des deux regarde de mon côté puis dit à l'autre :"crois-tu qu'il nous comprend ?". L'autre répond : "je ne le crois pas. Pas plus que tous les autres ânes dans ces pays". Je suis désolé de le dire comme ça mais, effectivement, je n'ai pas tout à fait la tête de quelqu'un qui comprend cette langue.

     

    Je l'ai regardé et lui dit :"mais bien sûr que je vous comprends. Et vous avez parfaitement raison sur une partie de votre phrase, celle qui concerne les autres ânes. Vous ne pouvez imaginer à quel point il faut être des ânes pour continuer à se faire à ce point berner par des gens comme vous". Il s'en est bien sûr suivi les insultes habituelles concernant les "mécréants" et tout ce qui va avec : "là-bas, on t'aurait coupé la tête".

     

    Vous auriez alors dû rester "là-bas", ai-je dit.

     

    - Non, on vient chez vous et vos dépens, que vous le veuillez ou non.

     

    Ce qui précède est parfaitement authentique. Ce que j'ai relaté ici ne constitue pas la moitié de ce que j'ai entendu et qui, en soi, n'est pas du tout une surprise pour moi.

     

    Je dédie ce texte à Ada Marra, Cesla Amarelle, Christian Levrat, à Brunschwig-Graf et aux quelques gaucho-verdâtres qui, sans aucun doute, feront de leur mieux pour que nos amis "réfugiés" deviennent des électeurs au plus vite.

     

     

     

     

     

     

  • La Gauche française "manifeste" contre l'islamophobie

    Tous les représentants de la gauche française, sans exception, l'ont signé. Il s'agit de l'appel à manifester "contre l'islamophobie" dimanche prochain 10 novembre à Paris.

     

    Mélanchon, bien sûr, l'insoumis, Quatennens, Corbières, les non moins insoumis, tout comme François Ruffin, cinéaste et très insoumis, lui aussi, ont tous signé le manifeste. Ils n'étaient cependant pas les seuls à le faire. Jadot, le vert, qui, tout comme nos Verts à nous, qui veulent maintenant un siège de Conseiller Fédéral, rien de moins que cela, a, lui aussi, depuis les dernières élections européennes, remplacé sa tête par un melon, que dis-je, une citrouille et commencé carrément à regarder du côté de l’Élysée, a, lui aussi, signé le manifeste.

     

    Inutile de parler des socialistes et autre...communistes. Eux aussi ont signé le texte.

     

    Mais aucun n'ira manifester.

     

    Ruffin a...foot ce dimanche. Qutennens participe à un colloque sur, tenez-vous bien, la laïcité et Jadot doit aller soutenir une "camarade", verte, elle aussi. Mélenchon est aux abonnés absents et Corbières a, lui aussi, trouvé une occupation.

     

    Tout cela est parfaitement authentique.

     

    Croyez-vous que tout cela ait la moindre importance ? En soi, certainement pas. Ces énergumènes ne font rien d'extraordinairement nouveau. Ils ne peuvent d'un seul coup avoir l'honneur qu'ils n'ont jamais eu. D'ailleurs, même cela n'a pas le moindre intérêt. Non, le plus important est que ces minables de la politique nous montrent, une fois de plus, ce qu'ils sont en réalité. Tout comme pour tout ce qu'ils font par ailleurs, ils ont signé le manifeste sans même le lire. On leur a dit qu'il s'agit de manifester contre l'islamophobie.

     

    Ils se sont dit : chic. ça c'est pour nous. Ce, jusqu'à à ce que certains, ayant, eux, lu le manifeste en question, leur disent ce qu'il contient et là : dégonflage généralisé. Le Peuple, que ces miteux de la politique défendent tant se résume à une somme d'électeurs. Ces dernier, il faut les chercher partout où ils peuvent se trouver, y compris, voire surtout, chez les islamistes.

     

    Ils ont des principes, les gens de gauche.