UA-138665747-1

Sur les traces du PS, le PDC, en mal de symphatisants, cherche du côté des islamistes

Les statistiques (mot qui sera bientôt pénalisé, dans le sens du droit pénal) internes du parti en question le montrent d'une manière indiscutable : ce sont, proportionnellement, surtout des mahométans qui rejoignent les rangs du parti démocrate...chrétien. Monsieur Mohamed Hamdaoui n'est que la pointe de l'iceberg. Takkiya et entrisme. La première pour endormir les méfiants et l'autre pour infiltrer doucement et noyauter les organismes mous de nos démocraties. Les statuts de ce parti précisant bien qu'il accepte des "femmes et des hommes de tous milieux sociaux et de toutes confessions qui veulent défendre les intérêts de la collectivité dans le respect de la dignité de la personne humaine et de la création,conformément aux principes fondamentaux chrétiens", on comprend que M. Hamdaoui et ses coreligionnaires rejoignent le PD...C pour agir conformément aux principes fondamentaux...chrétiens.

 

Comme quoi, les miracles existent.

 

Laissons ces nouveaux membres de côté et intéressons-nous aux "vrais" chrétiens de ce parti. Prenons par exemple une de ses figures les plus "emblématiques" (façon de parler), un certain Christophe Darbellay. De toutes les tribulations de ce démocrate "chrétien", nous ne nous intéresserons qu'à une séquence, ignorée par la totalité de nos médias. Je ne connaissais pas son existence non plus, jusqu'à ce qu'un de mes lecteurs, qu'il soit remercié, me la fasse parvenir. La voici. Monsieur Darbellay, promoteur acharné des valeurs "chrétiennes" et, accessoirement, démocratiques, calotte sur la tête (il aurait mis n'importe quoi pour ses faire réélire) fait des promesses délirantes aux...Albanais.

 

Darbellay, calotte sur la tête, fait des promesses aux Albanais

 

Le démocrate "chrétien" ne se contente pas de cela et n'en pas à son premier coup d'essai :

 

Darbellay veut des lieux de prière et le port du voile à l'école

 

"C’est un droit fondamental de croire à ce que l’on veut. Si un élève souhaite profiter d’un peu de calme pendant le ramadan, où est le problème?". Christophe Darbellay, haut responsable du Parti Démocrate "Chrétien".

 

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel