UA-138665747-1

  • HUG - RATP : les dhimmis à l'oeuvre

    Petit rappel de "certains" faits d'abord : un "seul" homme armé fait éruption dans deux mosquées à Christchurch, tire et fait 51 morts. La terre entière est en deuil, la première ministre New Zélandaise se voile et Zemmour, Orban, Salvini, Le Pen, etc., sont "immédiatement" accusés d'être directement responsables de ce meurtre. En face (oui, en face) des centaines d'innocents, entre Paris, Nice, Bruxelles, Colombo, etc., sont massacrés et là...silence. C'est l’œuvre de "déséquilibrés".

     

    Regardez bien l'affiche ci-après. Elle est placardée à l'entrée des Hôpitaux Universitaire de Genève.

    20190503_132541.jpg

    Comme on peut le constater, la femme figurant sur l'affiche est la parfaite représentante des femmes de notre pays. Une Helvète pure souche. En tout cas celle qui sera la norme dans quelques années à la grande satisfaction de tous les gauchistes et les dhimmis.

     

    Chez nos voisins Gaulois, on nous bassine depuis deux jours avec cette histoire du conducteur de bus qui a refusé qu'une femme en jupe puisse monter dans "son" bus. Pas un seul média, pas un seul commentateur, pas un seul responsable politique, n'a osé parler des origines du conducteur ni de sa...religion. Mieux, la totalité des chaînes d'information continue sous titraient : "sexisme : un chauffeur de bus refuse l'entrée d'une fille en jupe".

     

    Pour les dhimmis, il s'agit de...sexisme.