UA-138665747-1

Nouveau président d'Ukraine : un comique sans expérience. Et alors ?

Voilà, cela n'a pas manqué. Le seul commentaire servi par nos médias et les "spécialistes" qui y pullulent fut celui du titre de ce billet.

 

Le comique en question n'a donc aucune expérience en politique. Est-ce grave, docteur ?

 

Le docteur n'en sait rien. Il va cependant chercher des exemples. Tiens, à tout hasard, Poroshenko, le président sortant du même pays. Quelle était très exactement "l'expérience" de ce dernier lors de son accession à la présidence de l'Ukraine ?

 

Il était un vendeur de...chocolats.

 

Oh, j'oubliai, il fut aussi, accessoirement, le pantin des Américains. Cela vaut toutes les expériences du monde. Et à propos de ces derniers, qui est leur président actuel ? Trump ?

 

Il était dans l'immobilier, non ?

 

Commentaires

  • Correction. Le président américain est toujours dans l'immobilier et a un petit faible pour les autocrates comme le prince saoudien, Netanyahu, etc...
    Un humoriste à la tête de l'Ukraine, c'est plutôt rafraichissant.

  • La correction de "Minos" est celle-ci mais sous "Luc" postée à quelques minutes près...

    Netanyahu est prêt à n'importe quelle alliance pour réaliser son projet à savoir créer un pays ethniquement pur. Il y a des antécédents dans l'histoire de l'Europe. A cette différence près qu'aujourd'hui tout le monde se tait sous prétexte qu'un peuple qui a été victime par le passé d'un atroce génocide ne peut être que bon et innocent. Netanyahu apporte apporte aujourd'hui la confirmation du contraire.

    Écrit par : Luc 14h42 - jeudi 25 avril 2019

  • C'est simplement attristant de voir des commissaires politiques régir les blogs de la TDG. En jouant les censeurs de la Stasi, vous ne faites que nuire au débat et à ce blog. Si vous ne supportez pas les gens qui ont des opinions différentes, alors trouvez-vous un divertissement. Le monde ne tourne pas autour de vous Patoucha.

  • Les nôtres aussi ont des comiques sans expériences, mais les nôtres ne font rire personne!

  • Ne vous moquez pas des clowns car à Genève notre Conseil d'Etat ferait passer les Fratellini pour des amateurs !!

  • Je ne sais pas si vous avez bien lu mon billet. Je ne me moque absolument pas du "clown " c'est même tout le contraire.

  • Je ne suis pas hors-sujet avec ce commentaire, puisqu'il s'agit aussi de Zélensky, enfin... presque!

    A propos de clown, il y en a un qui a endossé le costume à son corps défendant. C'est donc si facile de berner ce type!
    https://fr.sputniknews.com/international/201904241040874585-macron-prankeurs-russes-zelensky-video/

  • Un autre destin attend l'Ukraine.
    Ce destin dépend de la lumière qu'aura reçue le nouveau président.

    Voilà ce qu'on devrait faire pour l'avènement d'un nouveau président.
    1 - On suppose qu'il est à l'écoute de son peuple qui a beaucoup de choses à lui dire.
    2 - On fait ouvrir des cahiers de doléances dans chacun des thèmes.
    3 - On engage des analystes dans chaque domaine (économie, social, société, santé etc.)
    4 - On réunit les représentants politiques et de la vie civile pour organiser des échanges aux fins de dégager des priorités.
    4 - On dessine un programme de politique intérieure et un autre, de politique extérieure (aujourd'hui, cette dimension extérieure est cruciale pour chaque pays).
    Dans l'immédiat, le Président-Clown ne devrait renoncer à aucune relation avec l'extérieur ni promettre une exclusivité avec certains pour éviter de faire perdurer la tutelle de son pays et les promesses de tiers jamais concrétisées.

    Si le Président-Clown est un vrai démocrate comme il se réclame lui-même, il devra mettre en pratique ses allégations et il devrait pencher pour un système politique à la proportionnelle, augmenter les droits en matière de culture, de diversité politique et ne refuser aucune participation. Il devrait aussi porter son attention sur les demandes d'autonomie des régions pour renforcer sa légitimité. En priorité, reprendre contact avec le Donbass pour résoudre avec lui la fin d'une guerre que Kiev avait déclenchée par bêtise et par soumission à l'Occident. Restituer aux populations du Donbass de droit de parler le russe (une richesse pas un délit), de voir leurs familles en Russie (gage de confiance avec sa voisine pour une future collaboration). Divorcé de l'ancienne URSS ne l'oblige pas à se soumettre au servage de l'UE et de l'Allemagne qui l'a colonisé économiquement.
    Si le Président-Clown réalise sa position si privilégiée en cet endroit du monde, il rompra avec la stupidité des anciens gouvernements qui ont maintenu son pays dans le sous-développement et dans d'interminables conflits inutiles et injustes. Il aura compris que l'Occident n'a jamais rien fait pour l'Ukraine gratuitement. Les Ukrainiens n'ont jamais été de l'intérêt des Occidentaux, seule leur force de travail bon marché a compté.

    Si j'étais... C'est ce que je ferais...!

Les commentaires sont fermés.