UA-138665747-1

  • Climat, Gilets Jaunes, massacre de Christchurch, Bouteflika, Maduro : le monde que nous vivons (3)

    Christchurch : le chagrin, de nos jours, c'est selon !

    Lire la suite

  • Climat, Gilets Jaunes, massacre de Christchurch, Bouteflika, Maduro : le monde que nous vivons (1)

    Des mois entiers sans que je n'écrive le moindre mot sur cette plateforme. Certainement la lassitude et le sentiment de prêcher, comme des milliers d'autres, dans le désert. Quoique, les sables du désert peuvent probablement faire preuve de plus de discernement que certains "humains".

    Nous vivons donc dans un monde où des "jeunes" défilent depuis quelques semaines pour défendre le "climat". Pour cette "unique" terre sur laquelle nous vivons et dont les ressources sont limitées. Ils trouvent (les jeunes) que ceux qui nous gouvernent ne font rien pour défendre cette pauvre planète et ils veulent que ces derniers prennent des mesures "énergiques" pour limiter les conséquences de la "catastrophe" qui s'annonce.

    Je ne reviendrai pas sur la question, posée à maintes reprises, aux "jeunes". Celle où on leur demande s'ils seraient d'accord pour ne plus prendre l'avion. Non. J'en poserais plutôt d'autres, bien plus terre à terre et auxquelles j'ai pensé samedi dernier alors que j'accompagnais deux "jeunes" au centre de Genève. Dans les magasins de ce même Centre, bondés de...jeunes, je me suis mis à penser leur poser la question de savoir s'ils étaient d'accord pour :

    • Renoncer à porter ces baskets venant du bout du monde dans les conditions qu'on connaît.

    Capture.PNG

    • Renoncer, pendant qu'on y est, à porter ces habits (voir pour le reste le point précédent).

    Capture.PNG

     

     

    • Renoncer (je crois que là, il y aurait des suicides) à ça :

    Capture.PNG

    Car je suis "presque" certain que ces "jeunes", si conscients des ravages que leurs aînés causent à leur chère terre, connaissent un peu ce que ces magnifiques petits joujoux laissent derrière eux une fois fabriqués,et, surtout, ce qu'ils laisseront derrière une fois que leurs propriétaires, si friands de "nouveautés" en la matière, auront décidé de s'en débarrasser.

    Alors, tous ces écrans, on s'en débarrasse, pour le...climat et la Terre ?

    Toutes ces questions, ont-elles été posées par les "professionnels" de la RTS, TF1, France 2, France 3, etc, etc, etc. ? Et tous les "experts" qui arpentent à longueur de journée les allées de ces "édifices" médiatiques ?

    Demain, ces jeunes, comme tous ceux qui les ont précédés, grandiront (ou vieilliront, c'est selon) et l'on peut être certain, au vu de leur volonté inébranlable, que cela se fera sur une Terre nouvelle où l'air sera respirable et où l'eau est cristalline partout. Et, comme au beau vieux temps, ils s'enverront des SMS fixés aux pieds des pigeons voyageurs. A moins que...

    Ils oublieront, tout comme leurs aînés, qu'ils étaient jeunes, un jour.

    Demain, si vous me le permettez, je publierai la deuxième partie de cet article.