31/10/2017

On accuse frère T de viol alors que frère H est pour la lapidation et le canton de Neuchâtel applaudit tout cela.

Inutile de revenir sur les révélations successives concernant l’accueil que réserve frère Tariq pour les "sœurs" venues lui demander conseil. Aux dires de celles-ci, cela se passa par tous les trous, pardon pour la vulgarité, dont Allah a truffé leurs corps. On rappellera aussi que frère Tariq préconisait en son temps, tenez-vous bien, un "moratoire" sur la lapidation des femmes adultères. 

Un...moratoire.

Frère Hani n'est pas en reste. Lui, au moins, ne se cache pas derrière je ne sais quelle façade de respectabilité, à laquelle la RTS et tous les autres criminels de ce qui est communément appelé...médias ont largement contribué. Frère Hani y va toujours tout droit. Il ne veut strictement rien "changer" aux enseignements "d'Allah" et de son..."prophète".

https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Hani-Ramadan-par...

http://www.liberation.fr/planete/2002/10/30/hani-ramadan-...

Qu'est-ce que le canton de Neuchâtel (d'où, hélas, mille fois hélas, je suis originaire) a à avoir avec tout cela ? Eh bien comme chacun, ou presque, le sait, ce canton a une "ouverture" d'esprit, pour ne pas dire ouverture tout court (voir pour cela le point concernant les "trous" en début de ce billet), que les meilleures de celles qui arpentent les trottoirs de la rue de Berne (Genève) n'auraient pas reniée. Les "autorités" du canton de Neuchâtel, sous l'impulsion des "frères" des organisations islamiques du coin, réfléchissent à l'octroi de statut d'institution "d'utilité publique" à cette...religion (certains continuent à l'appeler comme cela).

http://www.fdesouche.com/899807-suisse-neuchatel-pourrait...

Ainsi, mécontents de l'allure lente que prend la soumission dans nos contrées, certains veulent passer à la vitesse supérieure.

Se soumettre, oh oui, mais...tout de suite.

C'est plus jouissif.

 

 

09:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

Belle ironie, particulièrement légitime en l'occurence.
De mon point de vue, aucune religion n'est - en tant que telle - d'utilité publique.

Écrit par : Mario Jelmini | 31/10/2017

mmmhhh, Mario. Tout dépend de ce que vous entendez par religion. Vous semblez parler des officielles, reconnues par tous. Mais à mieux y regarder, ne pensez-vous pas que nous suivons tous notre religion personnelle qui est de facto d'intérêt public puisque la vie n'est que relation.
Religion, religare, relier, relater.

Écrit par : PIerre Jenni | 31/10/2017

Vous confondez religion et idéologie (=Weltanschauung), Jenni.
Comme Pascal Décaillet ne passe pas les commentaires qui ne vont pas dans son sens, voici ma réponse à son dernier billet :
"Sale affaire pour les tenants d`un Islam modéré" dites-vous ? Tarik Ramadan tient deux discours : l'un à l'usage des mécréants que nous sommes, l'autre pour les vrais croyants. cela a été dit et montré plusieurs fois, entre autres par Caroline Fourest, dont l'affrontement avec TR est resté dans les mémoires. Juste avant ce débat, qui date de 2004, trois femmes s'étaient présentées à elle pour lui parler des moeurs sexuelles de TR. Caroline Fourest en a parlé lors de l'émission C à voir hier soir...
Parler de complot est une vaste fumisterie dans ce cas-là, vu les risques incroyables qu'ont pris ces femmes dans ce contexte de terreur musulmane contre les Français et les femmes...

Écrit par : Géo | 31/10/2017

Oui, c'est bien vrai, je peine à faire la distinction entre religion et idéologie.

Écrit par : PIerre Jenni | 31/10/2017

Géo, vous avez eu plus de chance que moi. Decaillet a censuré mon commentaire. Il est vrai que j'écrivais que le métier de journaliste consistait à découvrir des vérités, et je lui proposais à cette fin d'inviter Henda Ayari:

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/henda-ayari-face-a-apolline-de-malherbe-en-direct-997157.html

Et Lucia Canovi:

https://www.youtube.com/watch?v=jn23PsKS-Kw

J'argumentais aussi qu'une meute de paroles était bienvenue qui permettait aux juges de n'être pas embarrassé par UNE parole contre UNE autre parole.

J'ajoutais aussi que ceux qui ont bien connu le personnage ne sont pas surpris. Et je lui suggérais d'inviter d'anciennes collègues du personnage quand il travaillait à Genève. Cycle d'orientation et collège.

Quant à la meute des commentaires, c'est l'arroseur arrosé, le moralisateur moralisé. Il est très sain pour une société de dénoncer les hypocrites.

Écrit par : Daniel | 31/10/2017

"Et je lui suggérais d'inviter d'anciennes collègues du personnage quand il travaillait à Genève. Cycle d'orientation et collège."
J'ai écouté jmo (Olivier) sur vertigo et il n'a pas tari d'éloges sur cette merveilleuse personne et ancien collègue qu'était Tarik Ramadan...

Écrit par : Géo | 01/11/2017

"Géo, vous avez eu plus de chance que moi. Decaillet a censuré mon commentaire."
Décaillet est complétement lunatique. Je ne comprends rien à sa politique d'édition des commentaires. Par honnêteté intellectuelle, il devrait les fermer, comme l'a fait Philippe Souaille. Que personne ne lit plus à cause de cela...

Écrit par : Géo | 01/11/2017

Pascal Décaillet me censure une fois sur deux environ. J'ai bien essayé de lui en demander les raisons, sans succès à ce jour. Je pense qu'il sucre tout ce qui est personnel. Il doit avoir une haute estime de lui-même et ne supporte pas de devoir se justifier.
A chacun ses limites. Je continue à intervenir cependant car les blogs sans lui commenceraient vraiment à ressembler à un désert.

Écrit par : PIerre Jenni | 01/11/2017

Pfff et moi donc qui suis bannie chez lui! Mon commentaire démolissait son billet! N'est-ce pas M. Décaillet!? LOL

"les blogs sans lui commenceraient vraiment à ressembler à un désert."

Ben plus désert que son blog on meurt!:)))))) Ce n'est pas tout de mettre des "articles" qui paraissent déjà dans un tout ménage....

Écrit par : Patoucha | 20/11/2017

C'est au niveau fédéral qu'il y a l'idée de nous islamiser.

Madame Vallette nous transmet les réponses de MBG pour la Commission fédérale contre le racisme et de Hansjörg Schmid du Centre suisse islam et société à la pétition de l'ASVI qui demandait tout simplement des colloques critiques envers l'islam et ses activistes

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2017/11/20/reponse-a-notre-petition-merci-de-nous-laisser-islamiser-en-287873.html

qui faisait suite au colloque de la honte qui s'est tenu le 11 septembre 2017 à l'Uni FR

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2017/09/12/au-colloque-du-11-septembre-les-victimes-ont-change-de-camp-286289.htmlous pas


Et dimanche, qui n'avons-nous pas entendu? Ce Levrat qui, en bon socialiste, se comporte comme un rat dans un central téléphone. Il proposait tout simplement la reconnaissance de l'islam en Suisse.


https://mobile2.lematin.ch/articles/57b9467fab5c377206000001


"Le président du parti, Christian Levrat appelle à un débat de fond sur la place de l'islam en Suisse."


Au fait, qui va décider du contenu de ce débat de fond. Si c'est pour être dans la lignées des membres de la nazislamocollabosphère, il n'y aura aucun débat sérieux.

L'islam peut-il vraiment être reconnu? Reconnaître l'islam, n'est-ce pas reconnaître la charia?


https://eclj.org/religious-freedom/pace/la-charia-est-elle-compatible-avec-les-droits-de-lhomme-?lng=fr


"Cela pose enfin la question de l’acceptabilité de certains principes ou valeurs. L’ancienne rapporteur de l’APCE expliquait dans sa note que la CEDH « constate une incompatibilité de la charia avec la Convention, mais il ne s’agit évidemment pas d’une incompatibilité absolue entre cette dernière et l’islam. »

Cette distinction entre la charia et l’islam pour considérer la première comme incompatible avec la CEDH à l’inverse de la seconde n’a rien d’évident. Au début de sa note, elle affirme précisément que « [l]a charia se comprend comme « la voie à suivre », c’est-à-dire la « législation » à suivre par tout musulman ». Si l’islam « assigne une législation » (sourate 5, verset 48) à tout musulman et que cette « voie à suivre » (id.) est la charia, alors la charia devient quelque chose de consubstantiel à l’islam : on ne peut pas être un bon musulman si l’on n'applique pas la charia. Il y aurait donc bien une incompatibilité entre la CEDH et l’islam, ce qui n’est pas surprenant puisque le besoin de créer des droits de l’homme en islam en témoigne."

Écrit par : G. Vuilliomenet | 21/11/2017

Pagani ne fait pas mieux! Nous avons là des fossoyeurs de nos liberté. A quand une manif pour demander leur éviction !?

Écrit par : Patoucha | 21/11/2017

Les commentaires sont fermés.