UA-138665747-1

vais-je être poursuivi par les autorités pénales jurassiennes ?

Une vidéo, semble-il partagée à "grande échelle", circule en ce moment sur les réseaux "sociaux" montrant l'agression, tout à fait gratuite et abjecte, d'un adolescent par un autre (bien entouré, ce dernier) à la gare de Delémont.

Et (mais) que fait la Police ?

Eh bien, lise plutôt...

http://www.fdesouche.com/893679-presse-suisse-semble-plus-choquee-reactions-a-cette-video-lagression

Je souhaite de tout cœur que cela n'arrive pas aux enfants des membres de cette...police. Quant à savoir ce que moi je ferais si jamais cela devait arriver à l'un des miens, eh bien...

Je ne m'adresserais certainement pas à la police pour résoudre mon problème. Mais la police aura très certainement vent de la manière dont j'aurais moi-même résolu l'affaire.

Oh, j'allais oublier. Selon la RTS (vous savez, cette "institution" qui nous coûte la bagatelle de 460 francs par an) il s'agit d'une...

"Altercation". Pis, c'est une altercation entre ...jeunes.

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/la-video-dune-altercation-a-delemont-suscite-une-vague-de-propos-haineux?id=8971700&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da

Le "commentateur" de la RTS prend même la défense de l'agresseur en précisant que ce dernier a tout de même eu la "bonté" de laisser partir celui qu'il a agressé.

J'allais oublier (bis), la RTS et les autres torchons ayant rapporté "l'altercation", ont omis (certainement par souci "d'apaisement") de rapporter que l'agresseur disait : "babtou". Vous savez ce que cela signifie ? Sale blanc.

Pitoyable.

Commentaires

  • Les "petits suisses" font l'expérience de la mondialisation. Merci la gauche et la droitemolle.

  • J'ai presque envie de poster un commentaire appelant à des représailles, ou plutôt à faire ce que la police est incapable de faire, alors qu'elle reste planquée devant des écrans d'ordinateur pour surveiller les propos soit-disant racistes ou autres, en police de la pensée unique. Car si la police reste bien au chaud devant ses écrans d'ordinateur au lieu de patrouiller en ville pour assurer la protection des citoyens et en particulier des enfants, il ne reste plus aux citoyens qu'à se mobiliser pour faire régner la tranquilité dans nos rues et nos gares. Cela s'appelle une milice qui n'a de sens que quand la police démissionne et renonce à faire régner l'ordre en ville. L'"altercation"... quelle hypocrisie de la part des commentateurs de la RTS, il s'agit d'une agression violente qui aurait pu mal tourner, quand l'agresseur a pris la victime par une jambe pour le retourner et le projeter tête la première vers le sol. Imaginons que ce soit un blanc qui ait agressé un noir! La police aurait crié au crime raciste. Quand il peut être exclu que les journalistes ne maîtrisent pas la signification des mots qu'ils emploient, on peut également les soupçonner de racisme anti-blanc: une altercation est une dispute verbale, en aucun cas une agression physique. Le premier journaliste a donc chercher à minimiser l'agression. Le second aussi qui continue à parler d'"altercation" malgré sa description des faits.

  • Tout cela ne fait qu'amplifier le dégout que l'on éprouve après chaque fait similaire.
    Il y a eu aussi cette femme à Bienne je crois qui en étant parterre a réussi à faire fuir celui qui cherchait à la voler.

    Plus personne n'est en sécurité, où que l'on aille, on peut se retrouver malencontreusement face à ces individus sans scrupules et prêt à tout pour
    voler les citoyens de ce pays qui sont les victimes désignées, voire salies par les merdias en tous genres et nos autorités. Se sont les politiques en charge les premiers responsables et non les policiers qui eux ne font que respecter les consignes édictées.

  • Je précise avant toute chose que je ne cautionne pas les actes de l'agresseur.

    Il est bizarre que l'agresseur s'en prend uniquement au jeune homme en question alors que son copain est juste à coté (il s'en va avec lui à la fin). De plus l'agresseur était aussi avec des amis qui ne sont pas intervenus, et n'ont pas agressé le jeune homme et son ami. Et quand ceux-ci sont parti, en marchant tranquillement (ils n'ont pas courus pour fuir), ils n'ont pas été suivi.
    On peut supposer que cette altercation n'est pas gratuite mais découle peut-être d'une histoire entre eux. Où, comment pourquoi, je ne sais pas.
    Je suppose donc qu'il ne s'agit pas d'un acte gratuit ou d'une tentative de vol.

    Donc on peut faire dire n'importe quoi à une video d'une minute à peine. Pour vous une agression abjecte et gratuite, pour moi une altercation entre ado comme il peut y en avoir souvent.

  • Omar a été fini à ......... ou fait semblant de ne pas voir. Si la victime n'avait lever que le petit doigt, les potes auraient réplique aussitôt.

Les commentaires sont fermés.