07/08/2017

LA Suisse n'existe pas

Quitte à lui faire de la publicité, encore et encore, à elle et à certains de ses "camarades", je reviens de nouveau sur le "torchon" pathétique (il n'y a pas d'autres termes pour qualifier ce qu'elle nous a pondu à l'occasion de NOTRE fête nationale) de LA conseillère nationale  Addolorata. Je m'arrête notamment sur la partie la plus lamentable de cette histoire : là où elle lynche publiquement un commentateur (se trouvant être un militant UDC) raillant notamment le bas niveau de français de ce dernier.

Voyons cela.

Il est tout d'abord des plus singulier pour une...socialiste de prendre ainsi à partie quelqu'un du "Peuple". Mais, sérieusement, y a t-il un seul naïf dans ce monde qui croit encore que les gauchistes aient jamais eu pour souci la défense du...Peuple ? Bobos suffisants et faux intellectuels vides de toutes connaissances et de toute culture en dehors de celles que leur dicte leur dogmatisme fanatique, ils ont toujours refusé la moindre contradiction accusant immédiatement ceux qui ne sont pas de leur avis tantôt de racistes, tantôt de xénophobes ou encore de...rétrogrades.

venons-en maintenant au cœur du sujet lui-même, le français. Je ne sais pas très bien à quel point le commentateur de la Dame maîtrise notre langue. Ce que je sais en revanche, est que la Dame en question est née ici (à Paudex, en terre vaudoise), qu'elle a fréquenté les écoles vaudoises et qu'elle est allée jusqu'à obtenir une licence en...sciences politiques (forcément). Dès lors et puisque Addolorata est une "catholique" (on n'arrête pas de le souligner histoire de noyer le poisson), je commencerais par citer les fameuses paroles du Seigneur : "Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi !". (Parabole de la paille et de la poutre. Évangile de Luc, 6, 41).

D'aucuns diront : "balayer d'abord devant sa porte".

Reprenons donc la déclaration que Dame Mara a faite suite à la piqûre de mouche dont elle fut la victime à l'occasion de la Fête nationale du 1er août.

Nous passerons sans commentaires le premier paragraphe, sans aucun intérêt.

Au deuxième paragraphe, nous lisons : "L'histoire suisse comme toutes les histoires des pays du monde est faite de mythe et de récit national". Mais non Madame : l'Histoire suisse s'écrit avec la lettre H en majuscule. La même chose pour les "Histoires" des pays du monde. Ensuite, ces Histoires sont faites de "mythes" et de "récits", au pluriel, c'est comme ça. Enfin, récit "national" ne veut strictement rien dire. Et puis, vous oubliez deux petites virgules autour de la phrase "comme toutes les histoires des pays du monde".

Dans le même paragraphe, Dame Mara nous dit qu'elle "sait que Guillaume Tell n'a jamais existé". Ah bon ? Vraiment ? Moi qui ne le savais pas ! "Et que le pacte de 1291 n'en est qu'un parmi d'autre". Euh... parmi d'autres, au pluriel, c'est comme cela qu'il faut le dire, non ? "il a été adopté comme point de repère". Qu'est-ce que cela veut dire, exactement ? "C'est comme avec la religion les histoires des mythes nationaux". Quel est le sens exact de cette phrase, pour autant qu'elle puisse être qualifiée ainsi ? S'agit-il de quelques mots qui sont perdus dans la précipitation, d'une ponctuation manquante ? Vous finissez le paragraphe avec une perle sans prix : "dès qu'on a plus le droit de les considérer avec un sens critique, c'est le début de la fin". On passera rapidement sur le fait que "dès qu'on n'a plus le droit..." nécessite un n de négation avant le verbe avoir conjugué. Dites-moi, c'est bien vous qui avez déclaré vouloir fermé votre profil Facebook aux commentaires, non ? Et puis, comment dire, le seul fait de vous...critiquer nous fait passer pour des...sexistes, en plus d'être xénophobes (car vos camarades ne manqueront pas de nous dire qu'en vous critiquant on fait indirectement allusion à vos...origines !).

Troisième paragraphe. C'est une suite de phrases. La ponctuation devrait dès lors être des virgules et non pas des points : "Ce qui existe ce sont nos lois, notre démocratie, notre équilibre entre public et privé". Remarquez que la dernière phrase est vide de sens.

Quatrième paragraphe : "Tout cela n'est pas...Et il/elle a le droit". Vous finissez avec un point. Ce qui signifie que la phrase est terminée. Dans ce cas, cela devrait être "Et il/elle en a le droit".

Sixième paragraphe : "Ma Suisse n'est pas la vôtre. Vôtre Suisse n'est pas la mienne". "Votre" de la deuxième phrase : "votre Suisse n'est pas la mienne" s'écrit sans accent circonflexe.

Septième paragraphe : "...Je me battrais pour qu'elle continue à vivre". Il faut plutôt se battre pour qu'elle "continue de vivre".

Pour le reste, Madame, vous avez raison. La Suisse EST en danger. Et ce danger est mortel. Et je dois reconnaître que vous et vos "camarades" faites de votre mieux pour que, bientôt, elle soit méconnaissable. Ce sera alors votre triomphe ultime.

Je ne suis pas certain de n'avoir pas commis des fautes. Mais moi, je suis quelqu'un du "Peuple". Je ne suis pas né ici et le français, je l'ai "appris" tout seul. Je n'ai pas fait sciences politiques mais sciences économiques (avec une jolie "mention très bien" au passage) et je ne suis pas...socialiste. Je ne passe dès lors pas mon temps à donner des leçons aux autres.

ada-marra.png

 

 

 

09:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (15)

Commentaires

"Pour le reste, Madame, vous avez raison. La Suisse EST en danger. Et ce danger est mortel. Et je dois reconnaître que vous et vos "camarades" faites de votre mieux pour que, bientôt, elle soit méconnaissable. Ce sera alors votre triomphe ultime."

Et il suffit de lire les ........ de Top Thévoz pour s'en convaincre, lui qui écrit "Les agents d'une Suisse raciste et sexiste existent. On les a rencontrés, et ça fait mal. Nous ne les laisserons pas défigurer notre beau pays", il suffit de voir ce que ces étrangers criminels qu'il chérit tant font à notre pays.

Et vous avez bien raison de rappeler l'origine de l'idéologie nazie: "Et les rengaines habituelles : fascisme, nazisme, etc. Le socialiste (tout comme tous ses "camarades") n'aime pas trop se souvenir de la vraie appartenance de Mussolini (au parti socialiste) ni du nom du parti Nazi (nationalsozialismus) encore moins des bienfaits immenses du socialisme dans les paradis de Staline, Mao, Pol Pot ou encore, de nos jours, Kim Jong Hun et...Maduro.", au sujet de Staline et de l'URSS, vous auriez même pu rappeler ce que représentait exactement ces quatre lettres: Union des Républiques Socialistes Soviétiques.

Voici qui aurait du vous valoir les foudres de Chuck Jones qui me répondait ainsi, et ce brave Thévoz a censuré ma réponse,


"Juste pour rappel, le nazisme était un socialisme" (G. Vuilliomenet)

Et le zionisme, Monsieur Vuilliomenet est-ce que le "zionisme" était aussi UN socialisme (notez les majuscules) ?

Ou est-ce que LE "zionisme" (notez les majuscules) n'existe pas ?


laquelle disait à peu de chose près, que l'antisionisme était l'antichambre de l'antisémitisme (j'aurais pu ajouter puant), et qu'il pouvait en causer sans problème avec Hani Ramadan et les gauchistes.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

"La Suisse n'existe pas" mais les suisses existent et c'est leurs cœurs qui les unissent. Peu importe la véracité des faits historiques, être suisse c'est d’abord aimer son pays ce qui ne semble pas être le cas de Mme Mara tant elle s'active a en déconstruire le mythe. C'est elle qui n'est pas suisse, "de cœur", en tout cas.

Écrit par : Maendly Norbert | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

Suisse ou Confédération suisse?
Confédération suisse ou Confédération helvétique? Pour l'administration fédérale, nous sommes la Confédération suisse, il suffit de consulter son site.

Pourquoi parle-t-on d'Helvetia? Pourquoi sur la tune, lit-on CONFOEDERATIO HELVETICA?

Les Helvètes (peuple celte) ont-ils vraiment disparu au-delà du Roestigraben?

Je partage la vision de Norbert sur ce qu'est être Suisse. Dire Suisse de cœur exprime bien cette volonté de partage de valeurs communes tout en n'étant pas un S. de souche.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

"être qualifier"

être qualifiée

"Je me battrais"

Je me battrai

Écrit par : logique | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

Merci. Je ne l'avais pas remarqué.

Écrit par : Jean Gowrié | 07/08/2017

À torchon pathétique, torchon pathétique et demi.
Vous qui relevez les fautes d'orthographe de Mme Marra (parmi celles que vous dénoncez, il y en a qui n'en sont pas), vous pourriez au moins avoir la décence d'orthographier son nom correctement.

Écrit par : La vérité en mentant | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai "loupé" la deuxième "r" de son nom ? Je m'en excuse. Notez que je ne relève pas les fautes d’orthographe de "Madame" Marra mais je dénonce son infinie condescendance. Vous choisissez la partie qui vous plaît, c'est votre droit. Je ne sais même pas si vous avez vraiment lu mon billet, du début à la fin. Probablement pas.

Écrit par : Jean Gowrié | 07/08/2017

...Et puis, moi, je ne passe pas mon temps à relever le soi-disant bas niveau culturel ou linguistique de mes lecteurs/commentateurs (même si c'est le cas). Je les laisse s'exprimer, dans les limites édictées par cette plateforme et, de temps à autres, me permets de leur répondre, comme maintenant.

Alors saluez-là de ma part, si vous la connaissez.

Écrit par : Jean Gowrié | 07/08/2017

Je vous trouve bien téméraire de vouloir donner des leçons de français à Madame Marra et de corriger, en rouge, ses erreurs.

Après vous être épanché sur le fond, vous voilà vous acharnant sur la forme. Pour le droit de vous exprimer, rien à redire. Pour l'élégance, quelques menus doutes m'assaillent...

Écrit par : Michel Sommer | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

vous me trouvez...téméraires (dans le dictionnaire : imprudent, faisant preuve de hardiesse) ? pourquoi ? Avez-vous vraiment lu mon billet ? j'ai d'énormes doutes). Avez-vous lu les phrases où je dis expressément que, contrairement à elle et ses camarades, moi,je ne passe pas mon temps à donner des leçons de quoi que ce soit à qui que ce soit ? Croyez-vous vraiment qu'il s'il s'agissait de corriger ses erreurs de français (même si son texte en regorge)? Et puis, pour ce qui est de ...l'élégance, rappelez-moi encore : quel était le seul point sur lequel elle a lynché en public (avec coordonnées complètes) ce fameux commentateur ? Elle lui reprochait bien son niveau de...français.
Alors, SVP, commentez comme vous le souhaitez mais ayez d'abord "l'élégance" de lire le sujet en question.

Écrit par : Jean Gowrié | 07/08/2017

"Avez-vous vraiment lu mon billet ?"
Vous appelez ça un billet? Vous qui, à la deuxième ligne, qualifiez le «post» d'Ada Marra de "torchon pathétique", quel nom mérite votre prose agressive et venimeuse? Celui de "torche-cul", assurément
( cf. http://www.cnrtl.fr/definition/torche-cul ).

Écrit par : Mario Jelmini | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Mario Jelmini, vous avez abusé de quelque chose, mais de toute évidence ici, pas d'une lecture clairvoyante de la note de Gowrié - un faux-pas ou une la confirmation d'une exploitation mentale un peu hs?

Écrit par : divergente | 08/08/2017

"Vous appelez ça un billet?"

Faut pas faire trop attention, ce monsieur est un menteur et il s`en félicite meme ouvertement. Il reproche aux autres de se prendre au sérieux, mais voyez seulement de quel ton sérieux il use envers vous. Non seulement menteur, mais en l`occurence hypocrite.

https://www.brainyquote.com/quotes/quotes/t/tennesseew165054.html

Écrit par : logique | 08/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Faut pas faire trop attention, ce monsieur est un menteur"

En revanche, faitesd attention à ce Troll - qui ne cesse d'insulter tout le monde - et qui n'est autre que JJ/Jean Jarogh!

Écrit par : Patoucha | 08/08/2017

@Jean Gowrié,
Si vous écoutez les conseils de l esseulé Patoucha, vous êtes mal barré. Le Patoucha vous accuse et m accuse, entre autres, d être sur votre blog des Anti-Israel, des anti-sémites car ce fanatique néo-nazi ne tolère pas que nous tous ne serons pas de son avis de purin.

Il accuse les autres d être des Troll, c est le chameau qui se moque du bossu et c est à cela qu on les reconnaisse, les gros C...

Écrit par : Charles 05 | 08/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.