26/04/2017

Comme Robert Ménard, je serai peut-être bientôt condamné

Robert Ménard, maire (proche Front National) de Béziers (France), vient d'être condamné par la "justice" de "son" pays à 2'000 Euros d'amende pour "incitation à la haine et discrimination". La raison ? Le fondateur de "reporters sans frontières" avait, il y a de cela quelques mois, déclaré qu'il y avait "trop d'enfants musulmans dans les écoles de sa ville". Dès lors, je commence à avoir sérieusement peur d'être condamné pour :

  • Incitation à la haine des orduriers (je déclare qu'il y a trop d'ordures dans les rues)
  • Incitation à la haine des bruitiers (je déclare qu'il y a trop de bruit dans ma commune)
  • Incitation à la haine des jardiniers (je déclare qu'il y a trop de pollen au printemps)
  • Incitation à la haine des...automobilistes, tiens...(je déclare qu'il y a trop de voitures dans les rues)
  • Incitation à la violence contre les animaux (je déclare qu'il y a trop de crottes de chiens dans les rues)
  • Incitation à la haine contre les fabricants de cigarettes (je déclare que la fumée de cigarettes m'incommode et me causera prochainement un cancer)
  • Etc.

Pourvu qu'un jour (on peut toujours espérer, même si cela parait de plus en plus du domaine du rêve) on puisse voir un de ces imbéciles (qui n'arrêtent plus de condamner) condamné simplement parce qu'il est...con. Voire simplement parce qu'il est...ce qu'il est.

 

 

09:40 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

14/04/2017

Dans une banlieue "FRACAISE" : "Marine Le Pen est méchante parce qu'elle est chrétienne

Une image valant mille mots (surtout de nos jours), je vous laisse, en ces jours de fêtes de Pâques, avec les électeurs de l'Islamo Gauchiste Hamon (dixit, entre autres, Malek Boutih).

https://vid.me/WN85

Fête de Pâques ? Sait-on encore ce que c'est ? Car, aux dernières nouvelles, trois "jeunes" gens "auraient" attaqué une procession de prêtres et de religieuses aux cris d'Allah Akbar, vous allez tous mourir, vive Daech.

A l'instar de son "chef" (l'argentin du Vatican), un prêtre joue...l'apaisement : "ce n'est qu'une provocation". D'ailleurs, nous n'allons pas porter plainte.

Remarquez aussi que Nice Matin place "l'incident" dans la rubrique "faits divers".

http://www.nicematin.com/faits-divers/vive-daech-trois-je...

16:58 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

10/04/2017

Joyeuse fête des rameaux, au Coptes d'Egypte et à tous les autres

Des dizaines de chrétiens coptes tués alors qu'ils fêtaient les rameaux, tout comme je le faisais, moi aussi et presque à la même heure, avec mes enfants dans une petite église (prêtée par nos "frères" catholiques du coin) quelque part dans la banlieue genevoise où il n'y avait ni portillon de sécurité, ni vigile à l'entrée.

Les médias du monde entier ont relayé l'information. Y compris la RTS et...Radio Vatican. Lors de son édition du 19h30, la RTS a invité un "spécialiste" du monde arabo-musulman, l'éternel Hasni Abadi. A la question, d'une intelligence inouïe, du présentateur de savoir si le but de l’État Islamique et de provoquer une "guerre" des religions, le "spécialiste" a répondu : "mais bien sûr". Et hop, circulez, il n'y a plus rien à voir. En l'espace de deux phrases, le présentateur et le spécialiste ont réussi à caser les désormais habituels :

  • Tous les musulmans ne sont pas comme ça.
  • L'Islam, ce n'est pas ça
  • Il ne faut pas faire d'amalgame
  • Etc.

Le spécialiste est allé encore plus loin déclarant que le but est de créer des tensions entre deux communautés (chrétiens Coptes et musulmans)..."très soudées". On ne sait pas quelle matière a utilisé le spécialiste en question pour "souder" ces deux communautés. Il ne le sait peut-être pas (à moins que ce ne soit, précisément, le contraire), mais la "constitution" égyptienne va jusqu'à interdire la rénovation des églises sans décret présidentiel. Inutile bien évidemment de relater ici tous les "privilèges" dont jouit la communauté chrétienne d’Égypte. Des privilèges tellement énormes que les fidèles fuient "leur" pays par milliers chaque année.

Le Pape, lui aussi, a déploré le massacre. Il a aussi "prié" pour que la lumière de Dieu éclaire les cœurs de ceux qui ont causé ces atrocités.

Amen.

 

 

08:56 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

08/04/2017

Confrontation Russie-USA ? Je ne le crois pas mais je prie pour que j'aie tort

Oui, je prie pour que j'ai tort et pour que les premières escarmouches entre Russes et Américains aient lieu sur la terre syrienne. Je prie pour que le premier avion de combat américain soit descendu par les Syriens, sur le sol syrien et par les défenses antiaériennes russes. Je prie pour que les Russes lancent leurs premiers missiles en direction des bâtiments de guerre américains stationnés à l'est de la Méditerranée, juste pour voir. Je prie pour que des frappes "malencontreuses" (frappes par erreur) atteignent les quelques 4'500 soldats américains et qu'aucun d'entre ses derniers ne rentrent chez lui.

Reste à savoir si une bonté divine existe qui exaucerait mes prières.

Reste à savoir si les Russes auront, enfin, le cran pour le faire...à la manière américaine : je tape et advienne que pourra.

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5)

07/04/2017

Islam, islamisme, islamophobie et idiots utiles

On commencera par les derniers du titre, lesquelles, contrairement à ce que l'on croit, sont souvent à l'origine de la plupart des problèmes, pour ne pas dire catastrophes, que connaissent nos pays depuis plus d'une trentaine d'années. Je veux bien évidemment parler des idiots utiles. Il est par ailleurs amusant de savoir (même si aucune source historique fiable le confirme) que l'expression a été inventée par...Lénine. Encore plus amusant le fait de savoir qu'elle a été initialement utilisée pour désigner les :

"Intellectuels (tout un programme) de gauche occidentaux dont la défense enthousiaste et naïve du régime soviétique semblait exempte de toute critique vis-à-vis de celui-ci".

Et, comme on peut le constater, les choses, loin d'avoir changé depuis, semblent même avoir empiré. C'est juste le terme qui devient un peu désuet et impropre. D'idiots utiles, il conviendrait en réalité de ne conserver que la première partie : idiots. Les "intellectuels" de gauche occidentaux ont simplement changé de bord et remplacé les communistes des années cinquante et soixante par les islamistes. Il semblerait même qu'il y ait un historique d'idiots qui commence (et cela est attesté et documenté) avec le premier d'entre eux, un certain Karl-Maria Kertbeny (pseudonyme d'un homme de lettres hongrois) au sujet duquel Engels et Marx ont cet échange : "cet âne de Kertbeny » (lettre de Marx, 3 juin 1864), « voyons s'il peut nous servir à quelque chose » (lettre de Engels, 2 février 1868).

De nos jours, il devrait certainement y avoir des Mollahs, des Ayatollahs et des Ramadan qui s'échangent les mêmes lettres au sujet des Hamon, Levrat, Marra, Amarelle et autre idiots, fort utiles et dont certains sévissent même sur ce blogosphère. Des idiots dans le sens le plus médical du terme. Certains nous disent même qu'en s'en prenant de la sorte à l'Islam, on ne fait que "servir les desseins des islamistes" qui veulent provoquer une guerre civile entre gens "de souche" et musulmans. Conclusion : il ne faut rien dire. Ainsi, et c'est en cela qu'ils sont "utiles", on n'a le choix qu'entre :

  • Ne rien dire, ne rien faire, voire même (pour les islamo-gauchistes) faire la promotion de cet Islam tueur et morbide (comme ils le faisaient pour les communistes de L'Union Soviétique et ceux de Mao). Ainsi, l'Islam et les islamistes obtiennent ce qu'ils veulent...sans effort.
  • Dénoncer l'Islam (morbide, tueur et violent) et là, on sert les dessein des...islamistes.

Alors entre ces deux choix, pour autant qu'ils existent réellement, ce dont je doute très fort, je prends le...deuxième. Sans la moindre hésitation.

Malheureusement, je crois sincèrement qu'il est déjà trop tard, s'agissant de la guerre civile.

 

 

 

 

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0)

06/04/2017

Mélenchon...l'insoumis. L'insoumis ?

L'insoumis, le tribun, le défenseur des "petites gens"...on ne sait plus quel qualificatif donner à la "grande gueule" de la "politique" française.

A lui seul, Mélenchon représente et résume l'état de la "République" (qu'il voudrait par ailleurs faire passer à la sixième étape) : état de délabrement indescriptible, parfaitement illustré au cours du "débat" télévisé de mardi dernier.

Mélenchon, comme chacun le sait, est le champion de la défense des intérêts des "travailleurs", des chômeurs, de la France et du...Peuple, en général. Toujours ce pauvre et maudit Peuple. Il connaît les intérêts du peuple, tout comme les 10 autres candidats à la présidence de la "République" sur le bout des doigts. Il souffre même d'insomnie tellement il pense au...Peuple.

Afin de vérifier le "sérieux" de tout cela, le mieux est toujours de voir comment et de quoi vit...Mélenchon. Pour cela, on consultera simplement la déclaration de patrimoine des candidats et...leurs revenus. Et là...

C'est la stupéfaction !

En calculant le patrimoine net (immobilier + mobilier - dettes), la liste se présente comme suit :

Capture.PNG

 S'il n'est pas le plus "riche", il n'est pas trop à plaindre non plus, le Mélenchon. un million d'Euros de fortune nette, pour un...plébéien, ce n'est pas trop mal, non ? Au fait, son parti, comment s'appelle-t-il ? Le Parti de Gauche ? Il me semble même que le différend essentiel de Mélanchon avec le Parti Socialiste est qu'il trouve ce dernier pas assez...à gauche ! Notez, entre parenthèses, la fortune immobilière nulle de Macron (le banquier) et ses DETTES de presque 310'000 Euros. Il s'est endetté pour quoi, exactement ?

Tour à tour et en même temps, conseiller municipal de Massy en 1983, conseiller général de l'Essonne en 1985 et sénateur du même département en 1986 réélu en 1995 et 2004 siégeant dans l'opposition. Il est par ailleurs ministre délégué à l'Enseignement professionnel de 2000 à 2002, auprès du ministre de l'Éducation nationale Jack Lang, dans le gouvernement de cohabitation de Lionel Jospin et, enfin, député européen depuis 2009. Ce manadat lui assurant à lui seul la bagatelle de 6'200 Euros nets. Nets dans tous les sens du terme car tous les frais de Monsieur le député (de gauche) sont payés.

Tout comme Macron, qui se dit être un piètre gestionnaire (lorsqu'on lui pose des questions sur "l'évaporation" étrange de sa fortune), Mélenchon se dit être un ignare en tout, concernant de savoir comment dépenser l'argent.

 

 

09:40 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

05/04/2017

USA-France : des maîtres, des caniches et des laisses

Jean-Marc Ayrault est le ministre des affaires étrangères de la "République Française". Sa caractéristique essentielle est un charisme à faire tomber tous les mannequins des meilleurs couturiers français. Il a d'autres qualités aussi, parmi lesquelles, en cela il ressemble beaucoup à son pote de toujours, François Hollande, se trouvent l'indépendance, la probité, un amour immodéré de la démocratie et une volonté farouche de diffuser celle-ci partout dans le monde, plus particulièrement en...Syrie. C'est pour cette raison qu'à l'instar de son prédécesseur, Laurent Fabius (pour qui le Front Al Nosra fait du bon boulot sur le terrain) et à peine installé au Quai d'Orsey, une de ses premières prises de position fut de déclarer que Bachar el Assad devrait quitter le pouvoir et qu'il ne saurait y avoir le moindre rôle pour lui dans la Syrie du futur (il n'a en revanche pas précisé à quelle Syrie il pensait exactement).

http://www.leparisien.fr/international/syrie-il-n-y-aura-...

http://www.bfmtv.com/politique/syrie-personne-ne-doit-etr...

Etc.

Il y a de cela à peine 5 jours, le monde entier fut "presque" stupéfait d'entendre l'ambassadrice des USA aux Nations Unies déclarer très officiellement que le départ de Bachar el Assad n'est plus une préalable pour les discussions sur l'avenir de la Syrie et que "seul le peuple syrien devait décider de son sort". Vingt quatre heures après, le très sémillant ministre des affaires étrangères de la "République Française" déclarait qu'il "ne faut pas se focaliser sur le départ de Bachar el Assad".

https://francais.rt.com/france/36040-jean-marc-ayrault-ma...

Au fait, quelle est la signification exacte de "manger son chapeau" ?

Selon Charles Dickens, inventeur de la formule en 1837, c'est : "If I knew as little of life as that, I'd eat my hat and swallow the buckle whole". D'une manière plus simple, c'est "se déjuger et changer finalement d'avis".

Trainé par la laisse du maître, c'est encore mieux et plus facile.

 

 

 

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0)

03/04/2017

La population française a diminué drastiquement en 2016 (92% de baisse) et les chrétiens ont complètement disparu

C'est ce que nous apprennent les dernières statistiques du SSMI (Service statistique ministériel de la sécurité intérieure) qui viennent de sortir. On y lit effectivement que les actes antimusulmans aurait diminué de plus de 57% (182 actes) et ceux contre la communauté juive de plus de 58% (335 actes).

Une première remarque saute tout de même aux yeux : 182 actes antimusulmans sur une population de presque 5 millions, cela représente 0.03 pour mille, 36 fois de moins que les actes antisémites (1.08 pour mille). Mais cela n'est pas tout. Dans ces "statistiques" (ceci est maintenant une habitude) on découvre effectivement qu'il n'y a pas de chrétiens dans ce pays, dans la mesure où on ne sait rien sur les actes...antichrétiens. On peut même se demander si ces actes (on sait pertinemment qu'ils sont les plus nombreux et de loin) sont même recensés.

Il faut peut-être s'en référer à la conférence des évêques de France qui s'est dernièrement offusquée de la bienveillance que montrent certains à l'égard des "chrétiens" persécutés en Orient, alors qu'il faut montrer une plus grande bienveillance à l'égard des musulmans de cette même région.

Tout comme vendredi dernier, je ressens une envie folle d'utiliser des termes vis-à-vis de ces minables que seule la bonne éducation m'interdit d'employer.

Alors j'arrête...

 

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0)