06/04/2017

Mélenchon...l'insoumis. L'insoumis ?

L'insoumis, le tribun, le défenseur des "petites gens"...on ne sait plus quel qualificatif donner à la "grande gueule" de la "politique" française.

A lui seul, Mélenchon représente et résume l'état de la "République" (qu'il voudrait par ailleurs faire passer à la sixième étape) : état de délabrement indescriptible, parfaitement illustré au cours du "débat" télévisé de mardi dernier.

Mélenchon, comme chacun le sait, est le champion de la défense des intérêts des "travailleurs", des chômeurs, de la France et du...Peuple, en général. Toujours ce pauvre et maudit Peuple. Il connaît les intérêts du peuple, tout comme les 10 autres candidats à la présidence de la "République" sur le bout des doigts. Il souffre même d'insomnie tellement il pense au...Peuple.

Afin de vérifier le "sérieux" de tout cela, le mieux est toujours de voir comment et de quoi vit...Mélenchon. Pour cela, on consultera simplement la déclaration de patrimoine des candidats et...leurs revenus. Et là...

C'est la stupéfaction !

En calculant le patrimoine net (immobilier + mobilier - dettes), la liste se présente comme suit :

Capture.PNG

 S'il n'est pas le plus "riche", il n'est pas trop à plaindre non plus, le Mélenchon. un million d'Euros de fortune nette, pour un...plébéien, ce n'est pas trop mal, non ? Au fait, son parti, comment s'appelle-t-il ? Le Parti de Gauche ? Il me semble même que le différend essentiel de Mélanchon avec le Parti Socialiste est qu'il trouve ce dernier pas assez...à gauche ! Notez, entre parenthèses, la fortune immobilière nulle de Macron (le banquier) et ses DETTES de presque 310'000 Euros. Il s'est endetté pour quoi, exactement ?

Tour à tour et en même temps, conseiller municipal de Massy en 1983, conseiller général de l'Essonne en 1985 et sénateur du même département en 1986 réélu en 1995 et 2004 siégeant dans l'opposition. Il est par ailleurs ministre délégué à l'Enseignement professionnel de 2000 à 2002, auprès du ministre de l'Éducation nationale Jack Lang, dans le gouvernement de cohabitation de Lionel Jospin et, enfin, député européen depuis 2009. Ce manadat lui assurant à lui seul la bagatelle de 6'200 Euros nets. Nets dans tous les sens du terme car tous les frais de Monsieur le député (de gauche) sont payés.

Tout comme Macron, qui se dit être un piètre gestionnaire (lorsqu'on lui pose des questions sur "l'évaporation" étrange de sa fortune), Mélenchon se dit être un ignare en tout, concernant de savoir comment dépenser l'argent.

 

 

09:40 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ah bon, macron n'a pas de fortune immobilière ha! ha! ha! et le petit manoir de fillon ne vaut que 925'000 euros! la belle affaire!

Écrit par : dominique degoumois | 07/04/2017

on ne peut faire confiance à Macron qui a évaporé quelques millions d'euros alors qu'un NDA a géré sur le temps en"bon père de famille" son patrimoine
http://blog.nicolasdupontaignan.fr/post/La-transparence%2C-toute-la-transparence

il faudrait que les Français arrêtent d'avoir des réflexions de gauchistes qui détestent et jalousent tous les bons gestionnaires,peut on confier la gestion d'un pays à quelqu'un incapable de gérer son bien propre

Écrit par : théodule | 09/04/2017

Les commentaires sont fermés.