27/03/2017

Je suis sourisphobe, ratophobe, canadophobe et...surtout, conophobe

Puisque, maintenant, la grande histoire est celle des...islamophobes.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/03/23/97001-201703...

Notez que l'écrasante majorité du "Peuple" canadien aurait rejeté cette loi sauf que :

  • Le Peuple est une chose, ses représentant véreux en sont une autre
  • Le Peuple est forcément con, parce qu'il a élu ces véreux.
  • D'un autre côté, je ne puis que comprendre ce "Peuple" qui, pour prendre l'exemple de la France a le "CHOIX" entre : Macron, Hamon, Mélenchon, Le Pen et...Fillon. Ce dernier, je le résume en une seule phrase : "qui aurait pu imaginer le Général (De Gaulle) mis en examen ?".

Pauvre Peuple.

Je n'aime pas l'Islam ? C'est mon droit le plus absolu. Tout comme le droit, le plus absolu, de "certains musulmans", ceux d'Al Nosra et de Daesh, entre autres, d'égorger un chrétien juste parce qu'il est...chrétien. Et cela est, semble-t-il, parfaitement compris et admis par les députés...canadiens. Eux qui viennent d'adopter une loi condamnant...l'islamophobie. Parfaitement compris et approuvé aussi par un ministre de la "République", récemment nommé président du Conseil Constitutionnel (rien de moins que cela), un certain Laurent Fabius qui, en son temps, trouvait qu'ils (Al Nosra) "faisaient du bon boulot sur le terrain"

Ils ont juste oublié de spécifier ce que c'est que...l'islamophobie.

Ainsi, au pays de l'érable, il suffirait désormais de déclarer aimer la viande de porc pour être condamné pour...islamophobie. Préférer le chinois à l'arabe comme langue optionnelle est forcément de l'islamophobie. Et que dire de mon vote concernant l'interdiction des minarets en Suisse. Là, je n'ose même penser aux conséquences que j'aurais à subir au pays du sémillant Trudeau. Je n'ai pas eu l'occasion de lire le texte de la loi tel quel, mais il semblerait bien que, pour ne prendre que cet exemple-là, parler du dernier attentat de Londres serait passible de sanctions pour cause d'islamophobie.

On en est là.

J'ai toujours pensé, surtout dernièrement, que l'anéantissement de l'Occident, d'une manière ou d'une autre, était inéluctable. Je n'aurais jamais crû que le mal fut aussi profond et que le point de non retour fut à ce point franchi.

 

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (15)

Commentaires

Tout-à-fait d'accord avec Me Bonnant qui, après l'incendie des locaux de Charlie Hebdo, avait déclaré que l'islamophobie n'est pas seulement un droit, mais un devoir. Dans un billet du Matin-dimanche.

Écrit par : Géo | 27/03/2017

Sauf que... une phobie est une maladie.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Phobie

Écrit par : Pierre Jenni | 28/03/2017

Ce que vous écrivez me va très bien. Ainsi, on en arrive à criminaliser les...maladies, si je comprends bien !
Pour le reste, cette maladie-là, pour autant qu'elle en soit une, me va très bien.

Écrit par : Jean Gowrié | 28/03/2017

Jenni@ Cette approche est ridicule et vous le savez bien. Digne de l'URSS et de la psychiatrisation des opposants...

Écrit par : Géo | 28/03/2017

Faut dire que les canadiens font très fort dans cette maladie qui s'exprime cliniquement en triplet: Bienpensance, repentance, dégénérescence !

Écrit par : aoki | 28/03/2017

Reste à voir comment cette loi sera interprétée et appliquée. Serez-vous condamné si vous dites aimer la viande de porc? Si vous fêtez Noël?

S'il s'agit simplement d'un alignement sur l'antisémitisme, on pourrait comprendre. Mais il s'agit probablement plus d'une mesure visant à museler le mode de vie occidental.
Ca risque de donner lieu à des débats sans fin.....

Écrit par : Arnica | 28/03/2017

Vous avez oublié les populophobes. Une "maladie" très répandue dans les médias corrompus et jusqu'au sommet. Avec un ou deux exemples sur ces blogs.

Écrit par : Charles | 29/03/2017

"Sauf que ... une phobie est une maladie."
Il ne suffit pas de dire cela, comme le montre d'ailleurs la réponse de Géo. Sans vouloir (ni pouvoir d'ailleurs) entamer un débat de fond sur le sujet de la "maladie", je pense utile de rappeler un principe essentiel, valable aussi bien pour les phobies (le vraies phobies, pas de celles dont certains accusent leurs adversaires politiques) que pour les autres maladies: le "malade" doit souffrir lui-même de sa maladie et demander lui-même de l'aide.
Dès que ces conditions ne sont pas respectées (et parfois même lorsqu'elles le sont), on sort du domaine de la médecine et du but premier qu'elle se donne pour entrer dans le domaine de l'idéologie et de la politique que l'auteur du blog dénonce et auxquels Géo fait référence.

Écrit par : Mère-Grand | 29/03/2017

Bon d'accord, je vous concède volontiers que nous interprétons tous les termes à différents degrés d'implication. Si je me suis permis ce petit commentaire sémantique, c'est pour mettre l'accent sur la force parfois excessive que nous déployons pour combattre une idée qui nous dérange.

Je n'éprouve pas de phobie envers les musulmans et je n'oublierai jamais les moments exceptionnels que j'ai passés lors de mes visites du Pakistan, de l'Afghanistan, du Cachemire indien et de l'inde en général où j'ai passé plus de deux ans et qui parvient, malgré de très violentes dérives, à faire cohabiter des musulmans, des hindous et des chrétiens.

Et même si, malgré trois tentatives de lecture du Coran, je considère cette religion comme rétrograde, force est de constater qu'un très grande partie de l'humanité y trouve du réconfort.

Alors je me permet d'insister avec ma provocation pour que d'aucuns s'interrogent sur la violence qu'ils expriment à leur tour lorsqu'ils se considèrent comme islamophobes et sur les conséquences d'une telle attitude sur la marche du monde.

Au final, nous pourrions considérer que l'islam traverse sa crise d'adolescence et que, comme le christianisme il y a cinq cent ans, qui n'a rien à lui envier avec l'époque des croisés et de la sainte inquisition, cette religion va sans doute s'ajuster avec l'époque, ou mourir de sa plus belle mort naturelle si elle est incapable de se "soumettre" à cet exercice.

Le verre à moitié plein ! J'y pense tous les jours. C'est un état d'esprit.

Écrit par : Pierre Jenni | 29/03/2017

Pour peu, on tomberait dans l'éternel : tous les musulmans ne sont pas comme ça. Oui, on le savait. Tous les Allemands n'étaient pas nazis non plus, pas plus que les Russes n'étaient des Staliniens. Moi aussi, comme par ailleurs beaucoup d'entre nous, j'ai passé des moment "merveilleux" en Amériques, en Égypte, en Turquie. J'ai même passé...20 ans, en Syrie.
Dès lors, le Coran n'est pas rétrograde. C'est un "livre" dont les lecteurs seraient passibles de prison si on y applique les règles de nos lois. Et puis, n'êtes-vous pas fatigué de revenir inlassablement sur la fameuse histoire des...Croisés qui, soi dit en passant a eu lieu il y a de cela 1000 ans (918 pour être précis) et non pas 5 siècles. Et puis, corrigez-moi si je me trompe, à l'époque, y avait-il des...Radios, télévision, ordinateurs, réseaux sociaux, voitures, avions, fusées, satellites, etc. ?
crise d'adolescence ?
Le verre à moitié plein ?
Le problème est que l'autre moitié égorgent les gens parcequ'ils sont ce qu'ils sont.

Écrit par : Jean Gowrié | 29/03/2017

L'islam est plus jeune de cinq siècles que le christianisme. Il faut croire que dans ce domaine, l'évolution est plus lente.
Oui, les outils changent. Je n'ose penser ce qu'en aurait fait l'église si elle en avait disposé l'époque.
Je comprends et je partage votre indignation. Je cherche juste le moyen de limiter les dégâts et je doute qu'une phobie y contribue.

Écrit par : Pierre Jenni | 29/03/2017

Et Jenni oublie un léger détail : le Coran est indiscutable, puisque dicté par dieu. Quiconque y changera une virgule signe son arrêt de mort. Et les lois de dieu passent avant celles des hommes, ce qui rend la présence des musulmans fortement indésirable chez nous peuples civilisés.

Mais Jenni démontre qu'il ne maîtrise pas vraiment la langue française :
"Je n'éprouve pas de phobie envers les musulmans". Nous non plus, et personne de ma connaissance...

Écrit par : Géo | 29/03/2017

Non Géo, c'est justement l'objet de mon commentaire. Je crois savoir que Islam signifie soumission. Au texte, à sa lettre. D'où mes doutes devant la capacité à ce courant d'évoluer.
Lorsqu'on évoque ce sujet hautement polémique, j'ai toujours suggéré que la solution proviendrait des musulmans eux-mêmes, les progressistes qui interprètent les écritures différemment et qui envisagent un évolution des mentalités. Lorsque des chrétiens s'expriment sur le sujet ils sont inaudibles.
Seulement voilà, en raison de l'indiscutabilité du Coran que vous évoquez, ces progressistes sont rares et ils ont peur. Plus que quiconque.

Écrit par : Pierre Jenni | 29/03/2017

"les progressistes qui interprètent les écritures différemment et qui envisagent un évolution des mentalités" Mais c'est là où vous vous mettez le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Il n'y a pas ou plus de progressistes qui oserait montrer le bout de son nez en prétendant qu'il faudrait changer ceci ou cela du Coran : CELA N'EXISTE PAS. Et cela ne peut pas exister. Tous les musulmans savent que les seuls vrais bons musulmans sont les djihadistes qui se battent en Syrie. Aucin musulman n'osera dire le contraire, parce qu'il sait qu'ils appliquent le Coran à la lettre. Dans l'islam, tout est à la lettre. L'esprit n'existe pas. On plonge son nez dans le sable cinq fois par jour et basta, on est un bon musulman. On se vante de la corne qui se forme sur le front, preuve de piété.
Cultivez-vous, Jenni !

Écrit par : Géo | 29/03/2017

Quelle élégance! Devoir faire appel à un nazislamophile. Je connais un blogueur qui commente chez Mireille Vallette, je peux aussi l'inviter, ça pourrait être intéressant, il en a mouché plus d'un.

http://leblogdevincentstrohbach.blog.tdg.ch/archive/2017/03/25/6-les-islamophobes-282952.html#c473266

Il y a quand même quelque chose que je ne comprends pas chez tous ceux qui persévèrent à défendre l'islam, c'est de ne jamais se pencher sur les ex-musulmans, je pense par exemple à Waleed Al-Husseini qui tient une page FB

https://www.facebook.com/AlHusseini.Waleed/

Vous avez également Frère Rachid qui tient une chaîne vidéo sur YT

https://www.youtube.com/watch?v=s0uKpYQNDjw

et bien d'autres encore.

Majid Oukacha:

https://www.youtube.com/channel/UCiU8hlLbqdubrjQ7qqXYxEg

Aquila:

https://www.youtube.com/channel/UCjH2mHIFp0q-UK9W92nRhTg


Refuser de voir l'islam tel qu'il est, ce n'est plus être ignorant mais vouloir se faire complice d'une idéologie mortifère.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 30/03/2017

Les commentaires sont fermés.