30/01/2017

La "trumperie" de Trump

Capture.PNGCe fut plus fort que moi car il s'agit dans ce billet de parler plutôt de "l'escroquerie" Trump mais le jeu de mots dans le titre l'a finalement remporté.

Escroquerie ? Laquelle ? La dernière en date, bien évidemment. Le décret qui clôt une première semaine de règne qui en fut truffée. Histoire que l'entrepreneur à la mèche nous prouve qu'il met ses promesses de campagne à exécution. Et les médias (tout comme les dizaines de "spécialistes", "analystes" et "connaisseurs" des USA) s'en sont donnés à cœur joie, bien sûr.

Ceux qui me lisent, de temps à autre, devraient être surpris de me voir parler d'escroquerie à propos de cette mesure qui devrait au contraire me réjouir. C'est oublier que non seulement il ne s'agit de rien d'autre que d'une escroquerie médiatique, de la poudre aux yeux mais que, surtout, cette mesure, du fait précisément de ce qui précède, produira l'effet exactement inverse de celui recherché. Inutile de se lancer dans de longues analyses. Il suffit de prendre les éléments contenus dans le décret lui-même et d'en examiner "un peu" le contenu pour découvrir à quel point il est tout à fait inutile, voire dangereux et contreproductif.

En effet, si on mettait en parallèle les différents éléments de la mesure, on découvre que :

  • le but semble être de "protéger les USA contre l'entrée de terroristes étrangers".
  • que les pays concernés sont : Yémen, Iran, Libye, Irak, Syrie, Somalie et Soudan.
  • Nous mettrons cela surtout en parallèle avec la suite de son discours : "Nous n’oublierons jamais les leçons du 11-Septembre » 2001.

Voyons cela d'un peu plus près.

En examinant très attentivement la liste des "terroristes" du 11 septembre 2001, on y découvre que les nationalités sont les suivantes : un libanais, deux émiratis (Émirats Arabes Unis), un égyptien et...15 saoudiens. Première conclusion "bizarre" : ces pays ne font pas partie de la liste de ceux concernés par le décret. Inutile aussi de souligner que Ben Laden était saoudien et que son successeur (Al Zawahiri) est égyptien. Inutile aussi de faire remarquer que Al Zarqaoui (Al Qaida en Irak) est jordanien. Nous passerons aussi sous silence le fait que les registres ne mentionnent aucun attentat commis aux USA par des...Iraniens. Nous connaissons en revanche les frères Tzarnaiev, auteurs des attentats de Boston qui, eux, sont de nationalité tchétchène, pays qui ne figure pas non plus sur la liste.

Allons un peu plus loin et regardons la liste des pays concernés d'un peu plus près.

  • Le Yémen : euh, c'est bien là où les USA (derrière le couvert de...euh l'Arabie Saoudite) mènent une guerre sans merci contre, notamment, les écoles, crèches, hôpitaux, etc. ?
  • La Libye : euh, c'est bien le pays qui n'existe plus (depuis que Sarkozy et Obama, prix Nobel de la paix) ont décidé d'y apporter la...démocratie.
  • L'Irak : eeeuuuhhhhh, c'est bien le pays des armes de destruction massive, mais aussi de la démocratie apportée, etc.
  • La Somalie : euh, c'est où...exactement ?
  • Le Soudan : euh...
  • La Syrie : il me semble bien que les seuls "terroristes" susceptibles d'en venir pour commettre des attentats aux USA sont soit des "Américains" partis faire le jihad là-bas, soit les milliers de jihadistes financés, armés et entrainés par les USA eux-mêmes, non ?

Alors, de qui M. Trump veut-il protéger les USA...exactement ?

Allez, Monsieur Trump. La victoire de Hillary eut été une catastrophe. La vôtre risque d'être un cauchemar.

A moins que je ne me trompe complètement.

 

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (12)

29/01/2017

Fantastique, fabuleux, génial...Federer.

Bravo.

Bravo, c'est tout ce que j'ai envie de dire.

Il est 13h20 ici, 23h20 là-bas, à Melbourne et Federer vient de remporter sa dix huitième victoire en Grand Chelem.

Capture.PNG

13:22 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0)

26/01/2017

En Allemagne, les féministes manifestent aux cris...d'Allah Akbar

Oui, vous avez très bien lu : ce sont des féministes. Les féministes, comme chacun le sait, est la partie de la population la plus libérée, la moins encline à accepter la moindre soumission, que dis-je, le moindre signe pouvant donner l'impression d'un début du commencement d'une soumission.

La preuve...par l'image.

https://youtu.be/VWX1SKncyOA

Des politiciens allemand ont déjà déclaré que "leur" (leur ?) peuple ne peut plus se régénérer par "ses propres" moyen et que dès lors, "on a besoin d'un sang neuf venant d'ailleurs". Je ne savais pas qu'il (le pays) périclitait à cette vitesse.

Comme je l'ai déjà répété à plusieurs reprises : la soumission ou la guerre civile. Je crains malheureusement qu'il ne soit trop tard pour cette dernière éventualité.

09:46 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

13/01/2017

De la ténacité des musulmans...suisses. (Suisses ?)

Décidément, la méchanceté vis-à-vis des musulmans, de Suisse, n'a pas de limite. Ces derniers sont souvent "obligés" d'aller jusqu'à la CEDH (Cour Européenne des Droits de l'Homme) pour espérer obtenir satisfaction contre les brimades, racisme, exclusion et persécution des autorités de ce pays. C'est ainsi qu'après la très "verte"  Lucia Dahlab ("si j'ôtais mon voile, j'aurais l'impression de trahir ceux qui ont voté pour moi voilée"), qui, elle aussi, s'est plainte auprès de la CEDH, après être allée jusqu'au Tribunal Fédéral, c'est au tour d'un "couple" turco..."suisse" d'aller jusqu'à cette même instance pour obtenir l'annulation du rejet des tribunaux suisses de lui accorder la dispense de piscine de leurs filles dans le cadre de leur scolarité.

Et voilà.

Dès lors, quelques questions simples (on dira limpides) nous aideront peut-être à comprendre la situation de certains de nos..."concitoyens".

  • Nous prendrons d'abord le cas de deux...migrants (deux réfugiés Syriens, par exemple). L'un est chrétien (accessoirement persécuté par certains confrères de nos..."concitoyens") et l'autre est musulman. Les deux sont nés dans le même pays (la Syrie), on grandi dans les mêmes rues, ont fréquenté les mêmes écoles, on étudié (et subi) la même histoire, appris et parlent la même langue, vécu la même histoire, depuis au moins 1'400 ans, mangé la même nourriture, été gouvernés par les mêmes personnes et on peut continuer comme cela indéfiniment. La question à se poser est de savoir pourquoi (car il doit bien y avoir une raison) on ne voit pratiquement pas le premier (le chrétien) lorsqu'il arrive ici et on n'entend parler que du deuxième (le musulman) qui, décidément, n'a que des problèmes ?
  • L'autre question à se poser et qui est corollaire à la première est de savoir pourquoi le premier, avec éventuellement femme et enfants, se fond (presque immédiatement) dans la masse et n'a pratiquement aucune revendication alors que le deuxième, avec éventuellement femme(s) et (beaucoup) d'enfants, se plaint immédiatement et constamment ? Pourquoi le premier se sent presque chez lui (et le fait sentir) alors que le deuxième...jamais ? A ce propos, voici le récit, véridique car provenant d'un collaborateur du SEM (Secrétariat d’État au Migrations) qui suffit à lui seul à nous éclairer sur la nature réelle de ces gens. Il s'agit d'un "réfugié" syrien, arrivé ici avec femme et enfants et...un frère. Au moment de la discussion sur l'éventuelle attribution d'un logement à la famille, la seule et unique chose que le "réfugié" a relevée est de dire à l'assistante qu'il serait "hors de question" qu'il vivent ensemble au même endroit car impossible que son...frère voit...sa femme.
  • Venons-en à l'histoire de cette famille turco-"suisse" qui est allée jusqu'à la CEDH pour obtenir l'annulation de la décision des instances suisses de les amender suite à leur refus d'envoyer leurs filles aux cours de natation dans le cadre de leur scolarité. Depuis le début des années 1970, le nombre de résidents musulmans dans "notre" pays a été multiplié par...10. C'est à peu près la même chose dans tous les pays de l'Europe de...l'Ouest (Portugal, Espagne et Italie exceptés !). A ma connaissance, ce n'est pas la dictature dans ces trois pays, pas plus qu'elle ne l'est dans les autres pays d'Europe, se trouvant, eux, un peu plus à l'Est. On peut dès lors se poser des questions sur cet engouement des musulmans pour certains pays seulement, ce qui ne les empêche pas de passer leur temps à revendiquer, à peine arrivés dans ces mêmes pays. Au-delà, par l'amour du ciel et puisque c'est l'enfer ici (pas de droits pour eux, leurs filles sont obligées d'aller se baigner, quelle horreur, avec les autres, etc.) pourquoi tous ces gens ne prennent-ils pas le chemin du paradis sur terre, au surplus terre du..."Prophète" : l'Arabie Saoudite ? Là-bas, pas de piscine, pas de cinéma, McDonald pour hommes et un autre pour femmes, lesquelles ne conduisent pas de voitures, 5 prières par jour, on ne voit pas de croix, on entend le Muezzin toute la journée...
  • Dans les rares pays musulmans où il reste encore des chrétiens, ceux-ci vivent en acceptant de se conformer aux règles édictées par la majorité...musulmane (inutile de répéter ici, pour la énième fois, de quelles règles il s'agit). Peut-on savoir pour quelles raisons ceux qui viennent ici ne font pas de même ? Là aussi, il doit y avoir une raison...intrinsèque, non ?
  • Peut-on savoir pour quelle raison dans les divers paradis musulmans sur terre le pourcentage des musulmans avoisine toujours les 98%-99% ?
  • Peut-on savoir les raisons pour lesquelles dans les rares pays musulmans où il y avait encore quelques minorités chrétiennes (entre 12 et 22% selon les pays) le pourcentage de celles-ci tourne aujourd'hui autour de 2 à 7% ? (en Syrie, ils représentaient 34% de la population en 1948, 27% de la population égyptienne à la même époque).
  • Savez-vous (savons-nous) que les chrétiens représentaient plus de 25% de la population...turque encore dans les années 20 (20e siècle) et que ce pourcentage est actuellement proche de zéro ? Drôle d'évolution dans "l'exemplaire" démocratie turque, non ?

Alors, il y a ceux qui ouvrent les yeux et les oreilles et se posent ces questions. Il y a aussi les aveugles (les Padamalgamistes) rose-verdâtres pour la plupart et qui nous conduiront soit à notre perte, soit à la guerre civile. Il y a malheureusement à craindre qu'il ne soit trop tard pour cette dernière éventualité.

 

09:49 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0)

11/01/2017

Bienvenue au paradis du socialisme

Dimanche 8 janvier, France 2 diffusait un très long documentaire, en deux parties, intitulé : "les Guerres des Gauches". La première partie avait peu d'intérêt du fait qu'elle traitait pour la énième fois l'histoire de DSK. Je l'ai pourtant suivie avec beaucoup d'attention pour constater à quel point l'immoralité fut carrément le fil conducteur de la vie et de l'action de cette personne mais aussi de beaucoup de ceux qui l'ont accompagnée. Je ne parle bien évidemment pas ici de la morale "de base" ni ne souhaite faire état d'un pudibonderie tout à fait malvenue. Je parle plutôt d'une conduite morale qui détermine les rapports qu'une personne entretient avec les autres. Je fus à cet égard frappé (même si je connaissais cet aspect du personnage) par l’exemplarité "morale" avec laquelle un certain Lionel Jospin a conduit son action. On voit aussi malheureusement ce qu'en fut le résultat. Inutile ici de revenir sur l'éternelle question : on imagine juste le sort qu'eut été réservé à un "justiciable" lambda ayant commis le dixième des forfaits de DSK. Imaginons aussi un président de la République qui compte dans ses fréquentations un certain...Dodo La Saumure. Mais passons.

La deuxième partie fut infiniment plus intéressante. Même si ce terme ne semble pas vraiment le plus approprié pour la qualifier. La Gauche dans toute sa "splendeur". Rien que l'annonce du début du sujet faisait déjà frémir : les "dauphins" de Mitterrand. Ce dernier étant à lui seul un concentré de tout ce qui peut être mauvais chez un homme (politique ou pas), on peut facilement imaginer ce que les seconds couteaux pouvaient être. A ce propos, s'il ne fallait se souvenir que d'un seul épisode de la vie de Mitterrand (il y en a des centaines), celui de l'attentat "manqué" d'octobre 1959 (monté de toutes pièces par lui-même et soigneusement étouffé depuis) suffit à lui seul pour résumer le personnage. On parlera aussi de l'histoire de Mazarine et de sa mère, logées, nourries, soignées et protégées aux frais de la République. C'est ainsi qu'à peine le roi est mort que la meute de caniches qu'il tenaient fermement en laisse commença à aboyer à qui le plus fort. Songez donc : Fabius (Al Nosra fait du bon boulot en Syrie), Hollande, Montebourg, Valls, Royal, DSK, Mélenchon et...Aubry (sans parler des dizaines d'autres, rangés dans les troisièmes couteaux). Cette dernière étant à elle seule un concentré de tout ce qui peut être mauvais chez une personne. Derrière, tout une myriade de bobos hyper fortunés, mais de gauche, bien évidemment, allant de Jacques Attali à Pierre Bergé.

Magouilles, arrangements douteux, trahisons, clientélisme, mensonges, promesses et déclarations à l'emporte pièce. On a vu l'actuel président (jusqu'en mai 2017) "promettre" (oui, promettre) à l'actuel président du Front de Gauche (Mélenchon) 15% des voix des militants lors des élections du président du parti (alors qu'on croyais les gauchistes champions du monde, que dis-je, de la galaxie, de la démocratie) si ce dernier acceptait de...se retirer des élections. Pour finir, Hollande a "obtenu", très démocratiquement, 91.6% des voix. Le plus lamentable dans l'affaire (je reviendrai là-dessus à plusieurs reprises) est la manière incroyable avec laquelle Hollande et ses seconds avaient déclaré vouloir humilier Mélanchon. Ce dernier a fini par recevoir un lot de consolation dans le gouvernement de Jospin. Il y eut ensuite l'épisode des élections présidentielles de 2007 et là...la manière dont les autres candidats et leurs entourages respectifs se sont comportés vis-à vis de Royal est digne des hyènes de l'Afrique sauvage, en un peu moins respectable. La même Royal qui a ensuite commenté les résultats des élections du président du parti où, face à elle, il y avait...Martine Aubry. Inutile de relater l'histoire, ni de la commenter. Il suffit, pour comprendre à quel point l’indignité de ces gens-là est profonde, de reprendre les commentaires de Royal elle-même : "j'ai vu de mes propres yeux les SMS demandant aux responsables régionaux de la Fédération du Nord de...bourrer les urnes. lorsqu'on a de tels comportements, on n'a de leçons de démocratie à donner à personne". Finalement, Aubry a gagné avec une avance de...42 voix.

Et tous, sans exception, bien calés dans leurs confortables fauteuils de leurs appartements de luxe où à l'arrière de voitures tout aussi luxueuses, sont là pour défendre les intérêts du...peuple.

Parti pris contre la gauche ? Nullement. J'étale les faits, tout simplement. Cela étant, je dois tout de même reconnaître que l'époque de celui pour qui les "gauchistes" ont voté en 2002 en se bouchant le nez (Chirac) et le successeur de ce dernier, l'agité (Sarkozy) ne fut de loin pas meilleure, ce à tous les points de vue. Mais en fait, Chirac et Sarkozy, sont-ils vraiment de...droite ?

Bienvenue au paradis du socialisme.

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

09/01/2017

"l'Etat Islmaique" (?) attaque Israël

Cela fut très longtemps une point d'interrogation pour beaucoup "d'observateurs" : comment cela fait-il qu'Israël, ennemi ultime de tout ce qui peut de près ou de loin ressembler à un musulman ou à un arabe, soit épargné par les attaques d'Al Qaida, de l’État Islamique ou de tout autre groupuscule islamo-arabo-barbare du même genre ? Eh bien observateur n'est pas forcément synonyme de "connaisseur". Car disons-le d'emblée et contrairement aux déclaration du premier ministre israélien, Netanyahu, je ne crois pas un instant que l'attaque des soldats israéliens par le conducteur du camion bélier soit l’œuvre de l’État islamique. Et combien même le conducteur en question peut être un "sympathisant" de l'organisation barbare en question, cela ne changerait pas grand chose à l'affaire. Car depuis le début de ce qui est communément appelé "crise syrienne", Israël fut systématiquement le refuge, la base de repli et l'hôpital avancé de ces mêmes barbares. Ceci n'est même pas un secret de polichinelles car le même Netanyahu s'est à plusieurs reprises montré devant les caméras de télévisions en train de rendre visite à ces "combattants" qui se faisaient soigner dans "ses" hôpitaux". Marque d'ingratitude vis-à-vis de leurs "bienfaiteurs" ? Peut-être. Violent retour de bâton ? Peut-être aussi.

09:23 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1)

05/01/2017

François le Français et le grand remplacement

Jamais je n'aurais imaginé, ne serait-ce qu'un seul instant, écrire sur ce sujet. Simplement parce qu'il me paraissait à ce point impensable. Et pourtant.

François le Français est un petit imbécile, raciste de base interprété par Fred dans feu l'émission Service Après Vente des émissions, du bientôt feu Canal+. Inutile de revenir sur le personnage lui-même car ce n'est même pas le sujet. Je le mentionne uniquement pour illustrer l'état de délabrement social dans lequel se trouve ce pays, mais aussi tous les pays faisant partie de ce qui est communément appelé "l'Europe Occidentale" (la partie Est résiste encore).

Regardez bien cette vidéo. Je n'ai rien trouvé invalidant son authenticité. Mais je suis preneur et je m'excuserai publiquement si cela devait être le cas (si la vidéo était fabriquée).

Vous avez dit grand remplacement ?

Capture.PNG

https://www.youtube.com/watch?v=_NHg8fueMpg

Cela devait aussi être inévitablement mentionné : essayez de chercher pour voir quels "médias" l'ont mentionné. Vous n'en trouverez aucun. Je parle bien évidemment de ceux employant des collaborateurs sortant d'écoles de...journalisme.

10:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, grand remplacement, algérie, maghrébins, islam

03/01/2017

Merkel vous souhaite la bonne année

Dans son discours de fin d'année, la native de Hambourg, fille d'un pasteur et d'une professeure d'anglais et de latin, a mis la question de la sécurité au cœur des préoccupations qui doivent conduire ses actions futures. Elle a notamment déclaré : "la plus grande menace pour l'Allemagne est le terrorisme islamiste".

A la bonheur.

Ainsi, à très exactement une année d'intervalle (vœux fin 2015 - vœux fin 2016), la chancelière de l'Allemagne a réussi un 180° absolument fantastique. Car, en 2015 :

Si je comprends bien :

  • L'Islam appartient à l'Allemagne et...
  • Le terrorisme islamiste est la plus grande menace pour l'Allemagne

Je suis très preneur, si quelqu'un pouvait m'éclairer.

Pour le reste, il est possible qu'elle soit réélue pour un nouveau mandat en septembre. Dans ce cas, les Allemands ne peuvent plus dire qu'ils n'étaient pas prévenus. Dans ce cas aussi, les événements de Cologne, Berlin et d'ailleurs seraient totalement justifiés et...mérités.

10:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : allemagne, merkel, islam, islamisme, migrants, immigration, terrorisme