30/01/2017

La "trumperie" de Trump

Capture.PNGCe fut plus fort que moi car il s'agit dans ce billet de parler plutôt de "l'escroquerie" Trump mais le jeu de mots dans le titre l'a finalement remporté.

Escroquerie ? Laquelle ? La dernière en date, bien évidemment. Le décret qui clôt une première semaine de règne qui en fut truffée. Histoire que l'entrepreneur à la mèche nous prouve qu'il met ses promesses de campagne à exécution. Et les médias (tout comme les dizaines de "spécialistes", "analystes" et "connaisseurs" des USA) s'en sont donnés à cœur joie, bien sûr.

Ceux qui me lisent, de temps à autre, devraient être surpris de me voir parler d'escroquerie à propos de cette mesure qui devrait au contraire me réjouir. C'est oublier que non seulement il ne s'agit de rien d'autre que d'une escroquerie médiatique, de la poudre aux yeux mais que, surtout, cette mesure, du fait précisément de ce qui précède, produira l'effet exactement inverse de celui recherché. Inutile de se lancer dans de longues analyses. Il suffit de prendre les éléments contenus dans le décret lui-même et d'en examiner "un peu" le contenu pour découvrir à quel point il est tout à fait inutile, voire dangereux et contreproductif.

En effet, si on mettait en parallèle les différents éléments de la mesure, on découvre que :

  • le but semble être de "protéger les USA contre l'entrée de terroristes étrangers".
  • que les pays concernés sont : Yémen, Iran, Libye, Irak, Syrie, Somalie et Soudan.
  • Nous mettrons cela surtout en parallèle avec la suite de son discours : "Nous n’oublierons jamais les leçons du 11-Septembre » 2001.

Voyons cela d'un peu plus près.

En examinant très attentivement la liste des "terroristes" du 11 septembre 2001, on y découvre que les nationalités sont les suivantes : un libanais, deux émiratis (Émirats Arabes Unis), un égyptien et...15 saoudiens. Première conclusion "bizarre" : ces pays ne font pas partie de la liste de ceux concernés par le décret. Inutile aussi de souligner que Ben Laden était saoudien et que son successeur (Al Zawahiri) est égyptien. Inutile aussi de faire remarquer que Al Zarqaoui (Al Qaida en Irak) est jordanien. Nous passerons aussi sous silence le fait que les registres ne mentionnent aucun attentat commis aux USA par des...Iraniens. Nous connaissons en revanche les frères Tzarnaiev, auteurs des attentats de Boston qui, eux, sont de nationalité tchétchène, pays qui ne figure pas non plus sur la liste.

Allons un peu plus loin et regardons la liste des pays concernés d'un peu plus près.

  • Le Yémen : euh, c'est bien là où les USA (derrière le couvert de...euh l'Arabie Saoudite) mènent une guerre sans merci contre, notamment, les écoles, crèches, hôpitaux, etc. ?
  • La Libye : euh, c'est bien le pays qui n'existe plus (depuis que Sarkozy et Obama, prix Nobel de la paix) ont décidé d'y apporter la...démocratie.
  • L'Irak : eeeuuuhhhhh, c'est bien le pays des armes de destruction massive, mais aussi de la démocratie apportée, etc.
  • La Somalie : euh, c'est où...exactement ?
  • Le Soudan : euh...
  • La Syrie : il me semble bien que les seuls "terroristes" susceptibles d'en venir pour commettre des attentats aux USA sont soit des "Américains" partis faire le jihad là-bas, soit les milliers de jihadistes financés, armés et entrainés par les USA eux-mêmes, non ?

Alors, de qui M. Trump veut-il protéger les USA...exactement ?

Allez, Monsieur Trump. La victoire de Hillary eut été une catastrophe. La vôtre risque d'être un cauchemar.

A moins que je ne me trompe complètement.

 

09:45 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

Merci d'avoir fait la liste des incohérences les plus visibles de cette mesure !
Cela montre, combien les décisions dites politiques sont minées par des intérêts et des alliances occultes et non-expliquées au bon peuple..

D. Trump signe à tour de bras, c'est une belle mise-en-scène, mais quelles seront les conséquences dans la réalité ?
Souvent, les conséquences les plus néfastes ne sont pas immédiatement perceptibles.

Écrit par : Calendula | 30/01/2017

Répondre à ce commentaire

C'est effectivement ma 1ere déception sur Trump: Lui aussi semble être un ami de la tordue arabie saoudite. Et malheureusement il n'y a aucun journaliste dans aucun pays occidental pour demander aux candidats une prise de position claire sur ce sujet.
Quid du prochain président français, de Merkel ou ses concurrent ?

Écrit par : Eastwood | 30/01/2017

Répondre à ce commentaire

Tant que la lumière ne sera pas faite sur les attentats du 11/9, inutile d'espérer que quelque chose d'intelligent vienne des États-Unis.

Écrit par : Charles | 30/01/2017

Répondre à ce commentaire

J adhère à 100% à votre article.
Trump, donc les USA sont passés de la case Barbarie à la case décadence sans passer par la case civilisation(disait Orson Welles).

Au jourd hui, Trump l Orange ou à la Mêche, comme vous le dites, veut "combattre" le Terrorisme au nom du souvenir macabre du 11 septembre.

--Alors il "punit" des autres pays "musulmans" au lieu de punir les acteurs du 11 septembre donc la Saoudie qui était certainement en mêche avec les USA/CIA/FBI.
--Il veut punir les musulmans au lieu de punir les Djihadistes. Il n a qu à aller les bombarder à Palmyre ou Idleb en Syrie sinon prier l Armée Syrienne Loyale de la faire ou la Russie "de" Poutine sinon Hezbollah.

Dans le passé quand on critiquait les USA et ses vassalisés(France, Saoudie, les fiston Israel et GB et l Allemagne, le Pakistan, la Turquie jusqu à il y a peu...etc..) on nous faisait traiter d Anti-Américanisme primaire voire primitive et aujourd hui tout le monde est contre Trump et les USA, enfin, dirais je! Qui avait raison sauf nous et qui avait tort donc leurs fistons et vassalisés sus cités?

Écrit par : Charles 05 | 30/01/2017

Répondre à ce commentaire

Ce qui m'étonne toujours c'est à quel point vous avez les analyses exactes, selon vous tous, comme si vous étiez une poussière dans le tapis du bureau ovale de la Maison Blanche.

Le bon sens me dit que lorsque l'on change de direction, inévitablement le bateau tangue.
Par ailleurs, il ne faudrait pas oublier les peaux de bananes glissées par l'obamerloque avant son départ.

Puis le bon sens toujours, laissons venir, attendons, ce qui n'apparait pas toujours judicieux d'un prime abord, peut se révéler tout à fait adéquat par la suite.

Je vous rappelle juste qu'ils ont donné un nobel de la paix à un homme qui n'a en rien su le mériter par la suite.

Alors ne dénigrez pas d'avance celui qui prend des initiatives avant d'avoir pu constater ses effets. (ces 7 pays sont très instables actuellement, et les frontières internationales tellement poreuses. La mesure pour l'instant est limitée à 90 jours, cela doit certainement vouloir dire quelque chose.)

Le devoir d'un dirigeant, normalement des politiques c'est de savoir et devoir anticiper. On peut dire que depuis quelques décennies ce n'est pas ce qu'ils ont fait de mieux. (les politiques en charge.)

Si nous avons enfin pris ce virage du changement, et en Europe par la suite, les "secousses" sont et seront inévitables et tout vaut mieux que des guerres et encore des guerres ou des attentats.

Pour les "contres" à Trump, n'oubliez pas un certain george soros dans vos paramètres d'analystes.

Écrit par : Corélande | 31/01/2017

Répondre à ce commentaire

Si Trump a choisi d interdire la rentrée aux USA de citoyens de pays à majorité musulmane, il n a nullement interdit ni ceux de l Afghanistan ni la Turquie du folo (comme lui) d Erdogan ni Sissi d Egypte ni surtout la Saoudie, le Qatar, les Emirates et le Koweit. Ces derniers, non-interdits de rentrer aux USA, Trump et les USA font du BUSINESS avec et non pas avec ni la Syrie, le Soudan, la Somalie, le Pakistan, l Iran...etc..

Ceci explique cela...Comprendra qui pourra...

Écrit par : Charles 05 | 31/01/2017

Répondre à ce commentaire

Il faudrait saluer les manifestations internes aux USA et ailleurs contre les sales décisions de Trump, lesquelles il avait effectivement promises de faire, soit.

Néanmoins, il faudrait aussi comprendre qu une bien plus grande majorité des Américains saluent ces décisions et ils les applaudissent avec leurs deux mains voire même avec une troisième et une quatrième main s ils en avaient plus!

C est ça l Amérique, hélas, un pays passé de la case de la barbarie à la case de la décadence sans passer par la case de la Civilisation, hélas.

Écrit par : Charles 05 | 31/01/2017

Répondre à ce commentaire

Une autre tromperie?
http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13951112000541

Écrit par : Charles | 01/02/2017

Répondre à ce commentaire

Ne sont-ce pas les mêmes pays dont il est question ici (manque que le Liban remplacé par le Yémen):
https://www.youtube.com/watch?v=SlHOF24VbJ8

Écrit par : Charles | 01/02/2017

Répondre à ce commentaire

Le choix des 7 pays doit être dicté par des critères autres que celles de la sécurité, puisque beaucoup de pays, qui exportent des terroristes ne figurent pas sur la liste.

Même si on discrédite les médias établis, il ne serait pas inutile de regarder, quels pays subissent l'interdiction et lesquels pas.
Comme on pouvait s'en douter, il y a une corrélation entre le fait de faire du business avec Trump ou pas.
Il y a une carte ici :
www.vox.com/.../trump-refugee-travel-ban-business-countries

Mettre un pays censé être un allié dans le lot des 7, c'est à dire l'Irak, est très maladroit. Les Américains sont sur place et essayent de combattre l'EI avec l'armée "régulière" irakienne.
C'est un signal très négatif. Les USA sont donc officiellement devenus un allié non fiable.
Par ailleurs, les entreprises américaines ne vont pas pouvoir accéder au marché iranien dans un futur proche, puisque l'Iran peut se permettre d' appliquer la réciprocité en matière d'interdiction d'entrée sur son territoire, contrairement à l'Irak. Les Européens, Chinois, Russesont la voie libre.
On dirait que Trump est conseillé par des enfants de 5 ans.

Écrit par : Calendula | 01/02/2017

Répondre à ce commentaire

"" Les Européens, Chinois, Russes ont la voie libre.(ndr:En Iran)
On dirait que Trump est conseillé par des enfants de 5 ans."

Je ne pense pas que l Iran "aime et respecte bcp les Européens" et je dirais que les deux s aiment autant que l autre l aime! L Iran sait bien que c était Obama qui a enlevé l embargo (partiellement à ce jour) contre elle et contre l avis négatif de toute l Europe surtout celui de la France des deux Escrocs Fabius et Hollande.

Quant à la Russie et la Chine qui pourraient, de ce fait, avoir plus de Business avec l Iran, tant mieux pour les deux parties puisque cet Iran a été ré-agressé par la politique des USA de Trump l Orange, Président d un pays devenu encore plus décadent et en perte de vitesse hallucinante. Il ne faut pas en vouloir ni à la Russie ni à la Chine mais bien au contraire!
Trump l Orange ne fonctionne, et comme vous le dites, qu avec le Business avec morale ou sans morale comme Kerry et Obama l ont fait :""Peace and Business" (mais des guerres et des drones un peu partout s il faudrait aussi...)..

Écrit par : Charles 05 | 01/02/2017

Répondre à ce commentaire

La Stratégie de Trump est simple et toute bête à être décodée:

1--C est un big entrepreneur qui utilise le pouvoir obtenu par la majorité des 250 millions d Américains desquels il est leur président "grâce" à cette majorité qui doit toutefois assumer son choix. Malgré les contestations, entre autre de ces braves femmes, beaucoup d américains l applaudissent, il ne faut pas se leurrer, non pas avec leurs deux mains mais bel et bien avec leurs 3 ème et 4ème mains s ils en avaient!

2--Il teste la Résistance, comme un big entrepreneur et un vieux routier, de ses interlocuteurs qu il décide d "appeler" comme la Mexique, la Chine ...etc... Il s adapte après coup à leurs réactions conmme un fin négociateur commercial.

3--L exemple frappant de ces deux stratégies sus citées ci dessus a été dévoilé en novembre 2016 par le New York Times (26.11.16)et qui avait écrit ceci: "Trump a 8 grandes entreprises en Saoudie, 8 aux Emiratis, 2 en Egypte, le Pakistan ...etc..". Moralité de cette histoire est que de ces pays 18 terroristes étaient impliqués par les attentats du 11 septembre foi et selon la CIA/FBI. Malgré cela, leurs ressortissants continuent à être accueillis le bras ouvert aux USA. Tandis aucun Libyen ni Syrien ni Irakien ni Soudanais ...n a participé à ces attentats d une part et de l autre que Trump n a aucune liaison commerciale avec donc ils étaient doublement bannis de rentrer aux USA. In fine, si aujourd hui Trump déclare autoriser et soutenir les Colons Radicaux et Hard en Israel et en se représentant comme s il était leur Président, rien n empêche qu il aurait le contrat de construction de ces colonies dans les territoires palestiniens occupés...Business is business, pour tous ces concernés de part et d autre..

Comprendra qui pourra...
Bien à vous.

Écrit par : Charles 05 | 16/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.