22/12/2016

Des barbares modérés (rebelles) et des idiots (in)utiles

L’information m'a été communiquée le jour même où le drame eut lieu, par les réseaux "sociaux" bien évidemment. Car du côté des..."médias", c'est le néant, ou presque. En faisant une petite recherche, juste pour confirmer ce qui précède, sur notre cousin germain à tous, Google, je tombe sur :

http://www.7sur7.be/7s7/fr/16921/Syrie/article/detail/303...

http://www.dakarflash.com/Une-fillette-de-7-ans-se-fait-e...

Et c'est tout.

La RTS et les autres considèrent très certainement que :

  • Cela n'en vaut pas la peine car il "n'enrichit pas le contenu éditorial".
  • Cela nuirait probablement à la "réputation" de leurs rebelles modérés.

J'ai aussi l'horrible vidéo de ce "rebelle", qui combat le "dictateur" de Damas. Je vais aussi vous traduire ce qu'il dit. L'accent est celui d'un Syrien. De quelqu'un du "cru" comme ceux, très modérés et qui ont ému toutes les salles de rédactions et toutes les chancelleries occidentales, qui sont en train de quitter Alep en ce moment.

https://www.facebook.com/Syrian.Truth/videos/pcb.1375350695818319/1375350672484988/?type=3&theater

https://www.facebook.com/Syrian.Truth/videos/pcb.13753506...

(Je vous remercie de me dire si les vidéos sont accessibles). L'habituelle "attention à la dureté de certaines images n'a vraiment lieu d'être dit ici car il n'y en a pas.

Dans la première, ce..."père", bien portant et bien barbu, encore une fois avec l'accent du coin, très modéré, parle à ses deux filles, surtout celle qu'il envoie au "martyre" :

Où, à Damas ? Et tu es juste une petite fille de 7 ans ! Aucune raison de laisser cette "tâche" aux hommes. Eux qui au lieu de combattre montent dans les bus verts (NDLR : les bus qui transportent les "jihadistes à Idlib, destination probable de leur combat final). Tu veux te livrer et te laisser tuer par les mécréants ? (la fille répond : non). Tu veux les tuer, non ? Nous sommes une religion de fierté. Il se tourne vers l'autre petite fille et lui demande : c'est toi qui vas nous honorer aujourd’hui ? Tu as peur d'eux ? Tu n'as pas peur, non ? (regardez les visages des pauvres petites). Car tu vas vers Dieu, non ? Merci Dieu, Dieu de tous. Dis Allah Akbar (la petite répète Allah Akbar). Et là, le "père" part dans les élucubrations usuelles des musulmans : Remercions Allah de sa miséricorde, qu'il fasse que notre tâche soit bonne car nous ne faisons qu'exécuter sa volonté, etc., etc.

Dans la deuxième vidéo, encore plus terrible, on entend ce "père" en voix off (c'est lui qui filme cette fois, ce qui suppose que la première "séquence a été filmée par la..."mère" des fillettes) : au nom d'Allah et merci à Allah et prière et salut à notre prophète. Voici "Oum Nimr" (mère de Nimr, son épouse) qui est en train de dire adieu à ses filles (c'est terrible), Islam, 7 ans et Fatima, 9 ans. Au nom d'Allah elles vont envahir (traduction approximative du terme arabe, datant du temps du...Prophète : Ghazou. Les temps où les tribus se faisaient ce Ghazou sans cesse). Elles vont envahir le "dictateur" chez lui. Oum Nimr, salut à toi Oum Nimr. Honneur à Allah. Voici les "filles de joie" de la nation de Mahomet (Jawari, en arabe et voilà qu'il trahit la pensée éternelle et dégueulasse de tous ceux de son espèce) puis se reprend et dit : les "filles" de la nation de Mahomet. Elles sont là pour dire aux mécréants et au Chiites que nous ne sommes pas les bûches sur lesquelles vous vous réchaufferez à...ALEP. Quelques élucubrations supplémentaire puis..."peux-tu dire quelques mots pour les Musulmans, Oum Nimr (sa femme) ? La femme, après une hésitation, dit : patience. Le mari lui dit : tu as raison, patience. Comment se fait-il que tu envoies tes filles de 7 et 9 ans au martyre, Oum Nimr, elles sont encore petites, non ? La femme (une mère, parait-il) répond : "il n'y a plus de petits. Le Jihad est dû à tout le monde". Tu as raison, Oum Nimr, tu as raison, Qu'Allah accepte le sacrifice de tes filles et les accueille. Allez, Allah Akbar (la mère et les filles répètent). Allez, les filles. Allez au Jihad. Allez, Oum Nimr, offre-les au Jihad.

Voilà.

Quelques minutes après, la fille de 7 ans se faisait exploser, moyennant un dispositif de mise à feu à distance, actionné par son...père.

Les idiots (in)utiles ? Vous n'avez qu'à parcourir les salles de rédaction, les couloirs des chancelleries occidentales et ceux des partis...socialistes. Ils y pullulent.

 

 

11:26 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ce que vous évoquez est tellement abjecte que notre raison ne presque pas le concevoir. Comment concevoir que l'on puisse faire le Mal (le terme s'impose même à celui qui n'adhère pas à une religion) pour prétexte de vouloir, à travers lui, le Bien ?
On aimerait pouvoir dire que ce genre d'acte ne relève pas de l'humanité, mais l'Histoire nous a enseigné qu'il est, hélas, une des composantes de l'humanité. Il caractérise aussi les idéologies qui font appel à un au-delà, soit politique sous la forme d'une illusion d'un état de perfection que pourrait atteindre la société, soit religieux, sous la forme d'une perfection de l'homme et de la société qui accessible par le martyre.
Les deux nient la valeur de l'être humain et de ses aspirations dans le monde réel dans lequel nous vivons, le seul qui existe sans doute possible et en dehors de toute fiction ou illusion.

Écrit par : Mère-Grand | 22/12/2016

Répondre à ce commentaire

C'est insoutenable. Si une religion engendre une telle monstruosité, elle doit être mise au ban de l'humanité.

Écrit par : Justice | 23/12/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.