20/12/2016

Pressentis pour le prix Nobel de la Paix

Sans aucun équivalent dans l'Histoire. Le conflit syrien nous en aura fait voir de toutes les couleurs.

Ce billet pourrait être la suite logique de celui d'hier. Il a par ailleurs été inspiré par ce dernier. Il est en partie dédié à tous les "journalistes" de cette partie du monde. L'incompétence, la bêtise et le militantisme aveugle de ces gens sont allés jusqu'au point de penser à attribuer le prix Nobel de la "Paix" à des relais terroristes.

Qui sont ces casques...blancs ?

Les images valant mieux que mille discours (cela n'est-il par ailleurs pas leur cheval de bataille ?), commençons par quelques unes.

Casques blancs.jpg

Regardez bien toutes ces images et posez-vous la question (en oubliant surtout le réflex du journaliste), de savoir ce qu'il y a de commun entre elles. Trois choses, essentiellement :

  • Des décombres et des objets soigneusement empilés
  • Des personnes qui s'agitent dans tous les sens, sans que l'on sache ce qu'ils font, exactement
  • Et, surtout (surtout cela) une seule d'entre elle (une seule), portant un enfant dans les bras.

Casques-blancs-3.jpg

Combien de "journalistes se sont posés la question, ne serait-ce qu'une seule fois, de savoir pourquoi il n'y a que des enfants dans ces images et par quel miracle on ne sort QUE des enfants que l'on sort des décombres.

Aucun.

Cette question, je vous l'avoue, m'a immédiatement traversé l'esprit et m'a toujours taraudé. Il n'y a systématiquement que des enfants "sauvés" et sortis des décombres.

Casques-blancs-5.jpg

Mais il n'y a pas que cela. Regardez bien la toute première image. La petite fille est couverte de sang. Du sang d'un rouge absolument extraordinaire. Elle est couverte (badigeonnée ?) de sang UNIQUEMENT sur le...visage. Elle est absolument intacte ailleurs où il n'y a pas UNE SEULE goutte de sang. Décidément, les bombes modernes sont extraordinaires. Elles tombent, pulvérisent tout, laissent uniquement les petits enfants vivants et...font gicler le sang des morts et des blessés uniquement sur le visages des survivants.

 

 

Casques-blancs-8.jpg

Regardez bien l'image ci-contre. C'est encore un casque blanc, portant, encore, une enfant qui...est sauvée des décombres avec ses plus beaux habits et, extraordinaire, vraiment extraordinaire, portant encore un sac à dos absolument intact.

 

 

 

 

Casques-blancs-10.jpg

 

Regardez aussi celle-là...superbe. On ne sait toujours pas ce que font ces gens-là mais on est, comme la petite fille, émerveillé par le porteur de la caméra. Que regardent le casque blanc qui la porte et le barbu qui est derrière lui ? Oh, les bombes qui sont en train de tomber, peut-être ?

 

 

Casques-blancs-7.jpg

 

 

 

 

 

 

 Et, bien évidemment, je ne pouvais pas écrire ce billet sans vous présenter la perle des images de sauvetage, qui débute avec un "Mannequin Challenge".

https://www.youtube.com/watch?v=GfwMGHkBIqk&feature=y...

J'aimerais aussi vous laisser cette présentation presque complète des "actions" des casques blancs.

http://arretsurinfo.ch/quand-les-white-helmets-jouent-les...

Au fait, cela aussi a failli complètement m'échapper : comment cela fait-il que ces casques blancs n'opèrent qu'à...Alep, exclusivement ?

Des candidats au Prix Nobel de la PAIX ?

Petite question à M. Mabut : http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2016/12/15/le-journalisme-en-2017-280904.html

Croyez-vous qu'il soit utile que vous invitiez vos "confrères" journalistes à avoir le réflexe du...journaliste ?

 

 

10:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.