16/12/2016

Cinquante ans de ravages socialo-gauchistes et maintenant, la délivrance, peut-être

A y regarder de plus près, on constate, découvre, avec un écœurement indescriptible, que le socialo-gauchisme n'a réellement pris que dans cette partie du monde, l'Europe occidentale et ce depuis à peine une cinquantaine d'années. Suffisamment pour mettre à genou des sociétés entières, devenues simples conteneurs de millions de consommateurs. Cinquante ans où des bobos urbains mal dans leurs peaux, malades dans leurs têtes, nous ont distillé leurs poisons idéologiques, dogmatisme, déni des réalités (toutes les réalités) et, surtout, égalitarisme de façade. Foncièrement et intrinsèquement autocrates, ils refusent à l'autre toute possibilité d'expression libre tant qu'elle ne correspond pas à leurs dogmes. Et ils masquent toujours cela par cette plaisanterie qui n'a que trop duré qu'est ce semblant d'humanisme dont ils ne connaissent que la façade. Pour s'en convaincre, il n'y a qu'à voir la violence avec laquelle ils traitent les gestes, paroles et actions de ceux qui ne sont pas exactement de leur avis. Rompus depuis leur plus jeune âge aux discussions et "débats" (c'est à peu près la seule chose  qu'un jeune socialiste sait faire). Qu'une parole diverge de leurs standards dogmatiques et voilà que celle ou celui qui la tient est immédiatement qualifié de fasciste, nazi, raciste et d'autres joyeusetés du même genre. Promotion sociale et même matérielle pour la plupart d'entre eux (qui ne savent faire que cela), la politique n'est pour eux que la possibilité d'exercer le pouvoir. Et ce n'est pas pour rien qu'ils font leur "marché" là où les gens sont les plus susceptibles de voter pour eux. Aux dernières élections présidentielles en France (je ne peux m'en empêcher), qui nous ont pondu François "le pitoyable", 86% des musulmans (de France) ont voté pour lui. Chez nous, le parti socialiste n'a qu'une seule idée en tête : naturaliser à tout va et...à tout prix. Par humanisme ? Par amour de ces "pauvres" persécutés chez eux ? Nullement. Par simple esprit de conservation du pouvoir. 

Il y a de cela trois ou quatre jours, France 5 a diffusé un documentaire extraordinaire sur les années Mitterrand, avec un fil conducteur : les réalisations...culturelles. On y voit, ahuri, Jack Lang raconter avec une condescendance indescriptible comment il lui était "facile" d'enrôler des centaines "d'artistes", d'écrivains et d'autres "intellectuels" (toujours eux, cela vous donne une idée de ce qu'ils pensent des autres) dans l'armée qui devait porter au pouvoir le pire personnage que le sommet de ce pays ait probablement connu, Mitterrand, pour la deuxième fois en 1988. Comme toujours, il était "chic", pour un "artiste" d'appeler à voter Mitterrand.

Le socialisme et le gauchisme n'est pas un parti mais une idée. Une manière de modeler la société. C'est en cela que les ravages du socialisme ont été si profonds. "L'emmerdant, c'est la Rose", disait Le luron. C'est beaucoup plus que cela. Sous couvert d'égalitarisme de façade, la pensée gauchiste a fermé les bouches de tous ceux qui ne devaient pas correspondre strictement aux standards totalitaires de tous ceux qui l'ont diffusée. Il était devenu impossible de critiquer le port de la Burka ou de s'insurger contre les mets différenciés aux cantines sans être immédiatement taxé d'islamophobe. On ne pouvait plus évoquer, que dis-je simplement discuter, l'immigration sans que les "garants" de l'humanisme nous clouent immédiatement au pilori : racistes. Reste le fait de simplement "aimer" son pays et là, on est populiste. Car pour un socialiste, aimer son pays signifie forcément détester les autres. Défendre nos valeurs est forcément synonyme de fascisme.

La seule chose qu'un "bon" socialiste admet, comme signe ultime de l'humanisme, de l'amour de l'autre et de "l'ouverture d'esprit", est de s'émerveiller devant un urinoir dans lequel "l'artiste" a plongé un crucifix. Dans le cas contraire, on est des nazis anti...laïcité.

Comme chacun le sait, le socialisme est par définition le victoire du...Peuple (pauvre Peuple). Les socialistes défendent le Peuple contre l’oppression de cette droite inhumaine. Ils veulent toujours s'assurer que les "droits" du peuple ne sont pas bafoués. C'est pour cela, et uniquement pour cela, qu'ils s'évertuent partout et surtout chez nous, à limiter le droit de ce...Peuple à s'exprimer. Effectivement, à quoi bon fatiguer les gens par des votations et référendums totalement inutiles, puisque les socialistes sont là ! Ils ne sont là, puisque c'est par définition leur seul souci, précisément que pour défendre le peuple et veiller à ce que ses droits et intérêts (jamais les leurs car ils sont tellement altruistes) ne soient pas bafoués.

Qu'a fait la droite depuis le début de cette même cinquantaine d'années ? Rien. C'est en cela que les ravages du socialisme sont immenses. Le socialisme n'est pas un parti mais une doctrine qui étend ses effets néfastes sur tout le monde. C'est une manière de penser et de s'exprimer qui interdit tout individualisme, voire toute liberté. Le politiquement correct a tué toute possibilité de différenciation, aussi minime soit-elle, de sorte que, effectivement, droite et gauche se succèdent depuis une cinquantaine d'années sans que cela ne change rien à cette décente inexorable vers l'abîme.

Une lueur d'espoir, cependant, commence à pointer dans l'horizon. Il faut juste espérer que le mal ne soit tellement profond qu'il le tuera dans l’œuf. Brexit, Trump, le Secrétaire d’État nommé par ce dernier (porteur de la médaille de l'amitié russe), Fillon, Wilders, etc. Le nouveau ennemi ultime des socialistes est la Russie et pour cause. L'espoir de leur disparition viendra peut-être de là.

De l'Est.

De l'Est, chrétien, malgré 70 ans de...communisme.

 

10:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (19)

Commentaires

C'est malheureusement très vrai. Et j'ajouterais après avoir visité 5 continents que l'Europe est vraiment le seul endroit au monde ou une majorité de dégénérés dénigre sa propre identité en croyant que c'est un signe "d'ouverture".

Écrit par : Eastwood | 16/12/2016

D'accord avec Easwood, même si un continent manque dans mes références.
Quand à la phrase ironique, bien sûr, selon laquelle "le socialisme est par définition le victoire du...Peuple", il faut ajouter "sauf s'il vote mal", par exemple pour la droite ou, prie encore, pour le FN ou pour Trump.

Écrit par : Mère-Grand | 16/12/2016

M. Gowrié, c'est Malheureusement si vrai ce que vous dites, et le temps des aveux arrive enfin. Tmidement, mais il arrive tout de même.

Si on accepte le parallèle moraliste et religieux tel que décrivait Berdiaev dans "Sources et sens du communisme" pour expliquer le caractère fervent des communistes de son pays d'avant 1917, on pourrait parodier et affirmer que les sources et le sens de la Gôche occidentale, c'est le capitalisme dont elle ne prendra que l'aspect idéologique pour le disserter.
Il faudrait lire cet ouvrage sans commentaire préalable car nombre de sociétés anthropologiques, philosophiques et religieuses s'en sont emparé pour apporter leurs propres interprétations. Particulièrement pour "Sources et Sens du Communisme Russe".

Je pense qu'il y a une hiérarchisation des Idiots Utiles à faire. On doit les classer pour leur attribuer le juste poids de leur responsabilité dans les méfaits.

Il n'est jamais trop tard à bien vouloir ôter ses œillères pour s'apercevoir que la gôche est un sous produit très formaté du capitalisme et qu'elle est de nature autoritaire voire impérialiste. D'ailleurs, sans la Gôche, gendarme des populations hétéroclites, la droite serait une place d'armes nue.

Tout l'establishment français plaident les ingérences avec un accent du colonialiste pieux et condescendant. Ils ont apporté, paraît-il, la lumière sur la planète!

http://www.marianne.net/Les-idiots-utiles-de-la-guerre-en-Irak_a239573.html

Écrit par : Beatrix | 16/12/2016

http://www.voltairenet.org/article194584.html

Écrit par : contribution | 17/12/2016

https://www.youtube.com/watch?v=vgwNp2h695g

Écrit par : contribution | 17/12/2016

La Responsabilité de l Occident est elle engagée ou pas, même sur leurs propres intérêts chez lui, par ces guerres dites lointaines et non pas exotiques (Irak, Libye, Yémen et surtout la Syrie)? Et de qui attendre une ré-information? La Ré-information est trop importante pour la laisser seule entre les mains des journalistes, des Think Tanks, des ONG x,y,z, des comités a,b,c...et surtout pas entre les mains des médias incompétents et corrompus. Médias qui sont en quelque sorte des chiens de poches des pouvoirs des pays pro-terroristes voire carrément terroristes comme la France, l Allemagne, la GB, la Turquie et les USA... Les Blogs et sites de ré-info, les jeunes, les bénévoles doivent jouer ce rôle.

--Du pdv Médias, quoi attendre ? Il ne faudrait rien attendre de bon. Leur popularité ne dépasse pas le 12% en France par exemple. Le Journalisme est ressenti comme se trouvant entre la Prostituée et le Politicien...c est dire...

--Et comment les journalistes se raffolent ils par les avis des "Experts en expertologie", des spécialistes qui pilulent comme les fourmis comme ceux des psycho-spécialistes de la Dé-Djihadisation, des spécialistes de ce qui se passe dans la tête de Poutine ou d Assad....etc.. Journalistes qui invitent "leurs" spécialistes donc venant de leurs propres camps et qui ne doivent pas contre dire ce que le journaliste raconte sinon ce dernier n aurait pas été invité. Autrement dit, le Spécialiste vient pour passer une bonne couche épaisse de pommade à la ligne éditoriale du Média en question et du Journaliste en face de lui.

--Et les Médias et le battage médiatique autour des migrants en Europe et qui bat son plein? Est il objectif quand il dit :Il faut aider les immigrants, mais nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde. »? Non, l Europe n est pas obligée d accueillir et de résoudre cette misère sauf si elle l a provoquée ce qui est le cas. Ses immigrants ne sont pas venus pour admirer ni la Tour Eiffel ni le Rhin non plus mais parce qu ils n ont plus rien à faire chez eux après que l Occident a participé à la destruction de leur pays, à l appauvrir et à détruire son économie. Regardez l histoire de l "Accueil" des Syriens par Merkel. Cet accueil, a t il été fait par charité chrétienne et bonté d âme ou bien pour remédier au problème démographique et le vieillissement de la population allemande et la baisse de la natalité? N a t il pas été fait aussi car l Allemagne a besoin d une main-d’œuvre qualifiée et capable à même de baisser les coûts, baisser les salaires de ses cadres et de ses propres travailleurs et techniciens allemands…? Où le bât blesserait est qu en 2ème temps, la population allemande qui subirait une baisse de salaire se révolterait contre ces "salauds" d Immigrants surtout ces Noirs ou ces Arabes et ces Syriens !! Comme quoi..

Bien à vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 17/12/2016

http://www.independent.co.uk/voices/aleppo-crisis-syrian-war-bashar-al-assad-isis-more-propaganda-than-news-a7479901.html
"The destabilisation of Syria is a carefully planned operation by the USA to remove Assad on behalf of Israel because he supports the cause of the Palestinians, it's as basic as that."

Écrit par : contribution | 17/12/2016

Arrestation d Agents de l Otan à Alep-Est. "Bon dieu, est ce possible"? Scoop ou pas ? Pour nous, non. Pour les corrompus, oui!
----------------------
Le Conseil de sécurité se réunit à huis clos après l’arrestation d’officiers de l’Otan à Alep
Réseau Voltaire — Le Conseil de sécurité siège à huis clos, ce vendredi 16 décembre 2016 à 17h temps universel, alors que des officiers de l’Otan ont été arrêtés ce matin par les Forces spéciales syriennes dans un bunker à Alep-Est.
16 décembre 2016
http://www.voltairenet.org/article194584.html
----------------------

Écrit par : Charles 05 | 17/12/2016

Merci à @contribution pour le lien sur les agents étrangers arrêtés à Alep-Est par les Forces Spéciales syriennes et venant soit-dit de la Coalition et/ou de l Otan.

D après ce lien, on relève sans que cela soit "très étonnant" ce petit statistique primaire et le temps nous dira si c est du vrai ou pas car c est seul aux Gvts syrien et russe d apporter plus de lumière:
-------------
No. of American officers is 22
British 16
French 21
Israeli 7
Turkish 62
-------------

Écrit par : Charles 05 | 18/12/2016

Bonjour,

Je vous remercie de vos "contributions" très utiles. Je vous prie nuste de bien vouloir faire correspondre vos commentaires au sujet traité dans le billet.

Merci

Écrit par : Jean Gowrié | 18/12/2016

Mosieur Gowrié,

- « A y regarder de plus près, on constate, découvre, avec un écœurement indescriptible, »

"On" ? "On" ... qui ?

- « que le socialo-gauchisme n'a réellement pris que dans cette partie du monde, ... »

Le "monde" ? Vous avez beaucoup voyagé ... dans ... le "monde", Monsieur Gowrié ?

Voire même, ... dans cette "partie" du "monde", Monsieur Gowrié, que vous appelez ...

- « l'Europe occidentale ... »

- « ... et ce depuis à peine une cinquantaine d'années. »

... et beaucoup voyagé dans le temps, au cours de ces quatre-vingts dernières années, ... pour voir les différences par rapport à ... il y a quatre-vingts ans, ... ou même par rapport à il y a seulement ... cinquante ans, ... pour savoir si le mot ... "socialo-gauchisme" ... veut dire toujours la même chose ... là où vous avez voyagé ... il y a vingt ans, ... il y a cinquante ans, ... et il y a quatre-vingts ans, ... par rapport à l'idée que vous vous faites du "socialo-gauchisme" ... aujourd'hui ?

Incidemment, le "socialo-gauchisme", que vous croyez si bien connaître, est née de l'idée que ... les êtres humains ... qui partagent une même culture, de mêmes valeurs, un même monde, ... LE même monde, ... n'ont pas à mourir, ou à souffrir ... toute leur vie, ... pour le bien-être ou le confort de quelques individus ... détenant une __autorité que leur confère les pouvoirs__ ... accordés par ces mêmes êtres humains.

- « Suffisamment pour mettre à genou des sociétés entières, devenues simples conteneurs de millions de consommateurs »

Ah, voilà un indice intéressant. Un début d'explication pourquoi nous ne nous comprenons pas, quand vous parlez de "socialo-gauchisme". C'est parce que, pour vous, et pour moi, ça ne veut pas dire la même chose.

Si pour moi il est question "d'êtres humains", pour vous il semble être question de "consommateurs".

- « Foncièrement et intrinsèquement autocrates, ils refusent à l'autre toute possibilité d'expression libre tant qu'elle ne correspond pas à leurs dogmes. »

"Ils" ? Qui "ils" ? Les "consommateurs", les "bobos urbains" ?

De QUI parlez-vous sous le nom de ... "ILS" ?

Des frères ? Des soeurs ? Des cousins ? Des voisins ? Des collègues de travail ? Des artisans ? Des policiers ? Des pauvres ? Des sans-abri ? Des immigrés ? Des chefs ? Des étrangers ? Des concitoyens ?

Des individus avec qui vous parlez ? Des individus à qui vous parlez ? Des individus qui par hasard ne vous intéressent pas ?

Des individus dont vous ignorez jusqu'à leur existence, et qui ont le tort, à vos yeux, de croire que, l'Etat doit autant servir les pauvres que les riches, surtout quand il y a vraiment plus de pauvres que de riches, ... dans LE monde ?

Écrit par : Chuck Jones | 18/12/2016

@Chuk...Jones ?
Je ne m'attends pas à ce que tout le monde soit d'accord avec ce que j'écris. D'ailleurs, je n'écrirais plus si c'était le cas. En revanche, le minimum à attendre de ceux qui veulent me contredire est de...lire ce que j'écris. Cela ne semble pas être votre qualité première : savoir lire. En Français, lorsqu'on désigne un sujet ou quelqu'un, il devient pas la suite inutile de continuer en le mentionnant nommément. Exemple : les enfants sont heureux. "ils" (les enfants) commencent une nouvelle année scolaire. "Ils" (les enfants) sont heureux de revoir leurs camarades. Dans notre cas, "ils" (les socialo-gaucho-fascistes, que j'ajouterais volontiers), font ceci et cela.
Incidemment, comme vous dites. Cela n'intéresse personne. Ce qui importe, c'est le résultat. Et le résultat est Staline, Mao, Kim Il Sung, son fils et petit-fils. Incidemment, ce fut aussi les Khmers Rouges et, on ne le répétera jamais assez, Mussolini (chef du parti socialiste) et Hitler (Nzional"sozialismus"). Tous, sans exception, ont voulu élever le "Peuple" au rang de Dieu, le servir, etc. Décidément, la connerie a la peau dure. Savoir lire, disais-je : "suffisamment pour mettre à genou des sociétés entières, devenues simples conteneurs de millions de consommateurs". Là, aussi, je parle "d'eux", d'ils", des...socialo-gauchiste. "Foncièrement et intrinsèquement autocrates". Et bien, c'est encore et toujours..."ils", eux" (je veux dire les socialistes car je suis sûr que vous demanderez qui s'est ?)
Allez, un tout petit cours de français et les choses iront beaucoup mieux. Quoique !

Écrit par : Jean Gowrié | 19/12/2016

Monsieur Gowrié,

- « (je veux dire les socialistes car je suis sûr que vous demanderez qui s'est )? »

Ben ... vu que je considère tout le monde comme socialiste, ... comme je considère tout le monde comme humain, y compris vous, ... donc méritant une certaine dignité, et une certaine écoute ( une écoute différente de celle que j'accorde à des animaux de ferme par exemple ) ...

Voyez vous, ... ce que je ne comprends pas très bien c'est, ... vu la liste des fantômes que vous désignez comme "socialistes", ... si votre combat ne ressemble pas à celui de Don Quichotte, chargeant des moulins, ... ou, si vous préférez, l'illusion d'êtres parfaitement méprisables, inutiles, et nuisibles, donc à exterminer, ou à exclure de votre royaume ...

Des nuisibles que, apparemment, vous ne connaissez que très superficiellement, ... et dans cette charge, ... ne piétinez des "socialistes" que vous connaissez, certains même assez bien, ... mais sans savoir qu'ils votent "socialiste", ou se disent "socialiste", ou pensent "socialiste", ou ressemblent à des "socialistes", par exemple ...

... "Des frères ? Des soeurs ? Des cousins ? Des voisins ? ... etc ..."

... des gens que vous connaissez, ou qui partagent l'air, qu'ils respirent, l'eau qu'ils boivent, et leur "espace économique" avec vous.

Écrit par : Chuck Jones | 19/12/2016

Dans diverses occasions, La Gauche est reconnue utile au capitalisme.
De plus en plus d'observateurs le constatent.

extrait:
"...Ils ont adoré les coups que Trump a porté à l’establishment, qu’il l’ait voulu ou pas, et également adoré combien la gauche progressiste-sociétale, – grande ennemie du libertarien parce qu’étatiste et centralisatrice, – s’est découverte pour ce qu’elle est, sous sa forme globaliste d’hypergauche, aile marchante de l’hypercapitalisme : « En d’autres mots, nous avons trouvé dans la gauche absolument tout ce que la gauche reproche à Trump : l’intolérance, la haine des gens qui ne sont pas comme eux, l’autoritarisme, le sectarisme complet de la pensée, et un grand appétit pour la violence... »
http://www.dedefensa.org/article/labysse-revelateur-entre-hacking-et-leaking

Un autre extrait:
"...les documents (les e-mails) qui ont été diffusés, par l’intermédiaire de WikiLeaks (accusé par la CIA de n’être qu’un opérateur des services russes qui lui auraient fourni le matériel à diffuser) sont essentiels, non pas parce qu’ils ont été diffusés et rendus publics, mais parce qu’ils révèlent la pourriture profonde et presque ontologique, à la fois corruptrice, diffamatoire et terrorisante, du parti démocrate qui est devenu en quelques années, comme l’essentiel de la gauche du bloc-BAO, le faire-valoir et le complice actif de l’hypercapitalisme (hypergauche blottie au sein de l’hypercapitalisme)..."
http://www.dedefensa.org/article/labysse-revelateur-entre-hacking-et-leaking

Un autre extrait:
" L’Amérique ne saurait se passer de cette main-d’œuvre surexploiter maintenant une salutaire pression sur l’ensemble du prolétariat américain ou les travailleurs pauvres (60 heures de travail par semaine pour un salaire insuffisant pour assurer la survie). La go-gauche sera fière d’avoir fait reculer Donald sur ses « menaces » de murs à la frontière et d’expulsion des immigrants, et d’avoir contribué à maintenir l’épée de Damoclès sur les travailleurs salariés paupérisés. La go-gauche a toujours joué les idiots utiles.
http://www.france-irak-actualite.com/2016/12/un-president-ordinaire-donald-s-en-va-t-en-guerre.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Extrait:
"... Autre désaccord, sur le progrès. Julliard le pense « axiologiquement neutre, seuls ses usages étant bons ou mauvais », plus marxiste que Michéa, qui estime que « le dogme selon lequel tout ce qui est nouveau constitue par définition un progrès indiscutable conduit mécaniquement la gauche à devoir accompagner l'un après l'autre - quand ce n'est pas à devancer joyeusement - tous les pas en avant de la méga-machine capitaliste », qu'il s'agisse de la « production de valeurs d'échange dépourvues de toute valeur d'usage, voire notoirement nuisibles ou toxiques au détriment de l'intérêt général (pesticides) ou de celui du consommateur (obsolescence programmée) ».

Cette gauche progressiste est piégée par le capitalisme qui, « loin d'être un système conservateur et tourné vers le passé, constitue une force révolutionnaire permanente » (Michéa). « En suscitant une mobilité de la main-d'œuvre et des flux migratoires massifs, il a mis en place les conditions de heurts civilisationnels et de guerre de religion à l'échelle de continents entiers » (Julliard).
http://www.marianne.net/La-gauche-contre-le-peuple%C2%A0_a241908.html

Écrit par : Beatrix | 20/12/2016

Les commentaires sont fermés.