16/11/2016

Des démocrates et des dictateurs

Comme chacun le sait, ou presque, les démocrates, en tout cas ceux qui prétendent l'être, pullulent par ici. Ils s'inspirent par ailleurs beaucoup de leurs collègues d'outre Atlantique (je ne parle pas du parti mais des Américains en général) pour qui tout ce qui ne leur ressemble pas est forcément communiste ou dictateur. Leur tolérance "démocratique" force le respect et l'admiration de tous.

La dernière preuve en date vient de certaines colonnes de ce blogosphère même. Guy Mettan, tout d'abord, qui n'a jamais caché son penchant pour la Russie (et on l'en remercie beaucoup) et qui a publié le billet que voici :

http://guymettan.blog.tdg.ch/archive/2016/11/14/le-menson...

Je dois admettre que chaque mot dans ce billet est à lui seul une vérité. Les vérités ne valant que par les preuves qu'on y apportent, Mettan en met à chaque ligne, ou presque. Pour le contredire, un...démocrate (bien évidemment), un certain Philippe Souaille, dont le sang n'a fait qu'un tour à la lecture du billet de Guy Mettan, a immédiatement réagi en nous gratifiant de l'accusation habituelle : "Guy Mettan sert la soupe aux dictateurs".

http://philippesouaille.blog.tdg.ch/archive/2016/11/14/se...

Là-dedans, rien, le néant absolu. En démocrate, Souaille distille ses accusations (tu n'es pas de mon bord donc tu es un dictateur) mais, à la manière de tous les démocrates qui lui ressemblent, il...ferme les commentaires. Pas de contradiction. Normal pour un...démocrate.

  • Les mensonges effarants sur l'Irak
  • Les mensonges effarants sur la NON responsabilité des Saoudiens dans les attentats de New York
  • Les mensonges effarants ayant conduit au désastre libyen
  • Et (secret de polichinelles, bien évidemment, les "révélations" (fracassantes ?) du CPI (Cour Pénale Internationale) concernant les crimes de guerre commis par l'armée américaine (après..10 ans d'enquête) ont été balayées par les très démocratiques USA qui, comme chacun le sait, ont leur propre système d'enquête qui ne manquera pas de tout révéler au monde. A noter (toute petite anecdote) qu'il n'a fallu que trois semaines à cette même CPI pour condamner quelques terribles despotes africains.
  • Inutile de parler d'Abou Ghreib (Irak) et des prisons secrètes en Roumanie, Moldavie, Estonie, etc.
  • Inutile aussi de signaler que les très démocratiques USA (qui ont été en partie derrière la création de la...CPI), n'ont pas ratifié l'acte de création. En d'autres termes, ils ne la reconnaissent pas.

Allez, à bientôt dans le paradis des idiots utiles.

N:B. Je viens par le plus pur des hasards de tomber sur ce billet qui date de...2010. Décidément, ça ne date pas d'hier. C'est proprement savoureux. Très intéressante la "trouvaille" de Décaillet, parlant de Souaille : "il est d'extrême...centre".

http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2010/02/25/mai...

 

 

11:02 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Philippe Souaille est un ancien trotskyste, et il faut reconnaître que la matrice a de la peine à s'effacer...

Écrit par : Géo | 16/11/2016

La bio de PS explique 2-3 trucs. Retourné vivre sa retraite en France,

le jeune Philippe, 1 fr échappé d'études de socio où il stagnait à Lyon (on fait les études que son intellect permet) grâce à daddy, 1 fr salarié dans un quotidien de Lausanne qui lui dégotta 1 stage chez son employeur vaudois,

(soit 1 exemple d'application de l'esprit démocratique de Maître Souhaïe du pays des Droits de l'Haume ; on sait à Genève comment fils & fifilles d'employés frontaliers sont prioritaires à occuper vite fait bien fait tous stages d'été dispos, puis comment les employés HR engagent ces stagiaires sans autre même si dépourvus d'aptitudes / diplômes requis, au détriment des locaux ces cons de jeunes diplômés ou professionnels qualifiés au chômage / déviances quotidiennes de l'emploi dans cette République)

l'était donc resté planté là où daddy l'avait posé le Saoul-ail: stagiaire dans 1 papelard vaudois. Le djeun fil, qui n'avait ni le niveau ni la fibre du bosseur (pensez! devoir apprendre et travailler dur, sans pognon ni gloire en retour, alors qu'on a la science infuse) pris donc racines. ou pas. car salarié d'un quotidien du canton de Vaud, en Suisse ... vu de Paris ça frôle le déshonneur. ou le fou-rire. non mais quelle vie de jet setters ces vaudois! quelle ascension intellectuelle pour Fil C'estoùy'a, face à ses potes lyonnais montés à Paris.


shit. bon tant pis, d'ailleurs le Fil s'est trouvé de quoi se venger: le pognon, du CH que les parigots n'ont pas. et en Suisse, sa hauteur de sa culture française supérieure vaut que le Fil est plus haut que les suisses. Et le pompon le génial chez ces cons de suisses, c'est qu'ils vous la vendent vôt' carte de presse de djournaleux, vous vous achetez le titre de journaleux, sur simple abo! ouais, aussi cons que ça ces confédérés

alors qu'en France.. la gloire du journaliste c'est d'être reconnu par ses pairs. Naan, le Fil, un faux journaliste?
ben vu de Paris, ouais. Car n'y est journaliste-pro que le détenteur de carte de presse.. qui ne s'obtient ni de son propre chef ni sur simple paiement d'1 abo, mais qui vous est décernée, ou retirée, par la profession

déchirure des ligaments à l'égo. sanguinolant
big bisous demandés.
et là, ce fut la débandade. des années de vengeance & autres souailleries sur blogosphères Tamedia, billets à censure choisie ou fermés. Où Chouraille les a bien servis, s'en est bien occupé des suisses, qu'il traite sous 3 catégories d'incapables d'Europe: cette population de petit pays ne pouvant être constituée que de populistes, de nazis, et de simples d'esprit.

Faut dire qu'à n'écrire qu'en s'essuyant les pieds sur un paillasson d'ostracisme anti-suisse (son fond de commerce publicitaire), Souaille m'a convaincue que lui & ce genre de type restent ce qu'ils sont dans leur jeunesse - lui, c'est 1 franchouillard de 1ère, à milles lieues de devenir suisse, bloqués au cran "incapable de comprendre" un iota de notre culture, de notre système démocratique.

tous leurs blablas sur l'Europe, leurs avis décidant de qui est ou pas dictateur ne sont pipi de chat, à voir comment ces Phil gèrent leurs vies:

difficile de leur reconnaître une quelconque suissitude à ces migrants économiques venus au seul motif du pognon résider sur sol suisse, y restant le temps de se construire une "résidence" HS (hors Suisse.. chouillard n'habite pas en Suisse), se dégottant un pas rouge au passage / simple démarche admin

ces détails car ils cachet le diable: (on se fiche de Philippe Souaille)

Notre système de démocratie semi-directe (spécifiquement d'1 petit territoire montagnard) comme d'autres, est mis en danger par l'immigration incontrôlée, qui par ailleurs tue le tissus social de nos cantons suisses.

(cf plusieurs livres sur ces sujets, ai oublié les références)

l'Autre direction de votre billet:

la Russie se "dératifie" de la Cour Pénale Internationale.

ben voyons. bon sinon ça change quoi ? Non seulement Poutine a éradiqué toute parti d'opposition à la Douma, muselé toute opinion & embastillé tout journalisme d'opposition dans sa Fédération - histoire de finir par s'y auto-proclamer président à vie, et de le faire taire, cuikidit que l'économie russe est exsangue

peut pas tout faire le Poutine!, faut s'investir dans le biz militaire, avec l'Iran l'Inde la Chine, yaka voir les démos, explosives, & les modus operandi russes en Syrie, zyva, à mort les droits de l'homme! c'est ça qui marche d'ailleurs Erdogan en est fan, les affaires marchent, tout ça ça rapporte et c'est bon le charisme poutinesque - on travaille à la grandeur de la fédération

quid du rôle de gardien des institutions & de la démocratie dans le monde?
Où va le Conseil de Sécurité sinon vers sa fermeture: avec les vétos russe & chinois au Conseil de Sécurité, cet organe est dans l'impossibilité de faire ce pourquoi il existe / ce pourquoi les pays ont ratifié ses conventions

Crimes contre l'humanité etc
Fini le rôle de l'ONU gardien des traité, conventions internationales, règlementations et droit international: discrédité.

Conseil de Sécurité de l'ONU: discrédité. 5 membres permanents, au droit de veto, d'où fonctionnement impossible, bloqué par le veto des auteurs de crimes contre l'humanité

CPI: discréditée. supposée juger les auteurs de crimes contre l'humanité, discréditée, sous l'effet des présidences africaines successives aux jugements tendancieux, conduisant au retrait de plusieurs pays africains.

pas avare de petits profits, la Russie squatte la prise de souffle derrière le retrait de l'Afrique du sud, pour se retirer euh avant que les effets kiss-cool de ses massacres en Syrie ne boomerangent dans 1 gueule poutinesque

CPI; se sont retirés ou ont annoncé le faire depuis 2013 : l'Afrique du Sud, la Gambie, le Burundi, le Ghana; on entend le Sénégal en parler, etc en fait, une maj de gouvernements africains y songe

Écrit par : divergente | 16/11/2016

J'ai découvert ce Souaille grâce à vous, ça vaut le détour :)
Impossible de lui laisser un petit mot doux, pas de commentaire sur sa page, dommage !!!, j'aurais pu lui apprendre certains faits, enfin je plaisante, il les connaît aussi que moi mais ne veut pas chausser ses lunettes pour apprendre puisqu'il sait tout.

Écrit par : Jo | 16/11/2016

Les commentaires sont fermés.