11/11/2016

Donald TRUMP : blague à part

Je disais donc (http://independanceetverite.blog.tdg.ch/archive/2016/11/0...) qu'il y a eu match entre un farfelu et une psychopathe corrompue et que c'est finalement le farfelu qui a gagné.

En soi, c'est une excellente chose, ne serait-ce que pour le bras d'honneur magistralement adressé à tous les spécialistes, analystes, connaisseurs, politiciens, chefs d'états et, mieux que tout, journaleux de tous bords. En ce qui concerne ces derniers et rien qu'aux USA, 200 médias se sont mis contre le magnat new-yorkais contre un seul, un seul, journal qui militait "franchement" en sa faveur. Rappelons tout de même que le gros de l’Élysée, qui ne manquera pas de se "représenter" (histoire surtout de niquer les ambitions de certains de sa propre "famille" politique) a, dans un de ses discours, répété à au moins 5 reprises qu'il travaillera avec LA prochaine présidente des USA, quelle qu'elle soit.

Pour le reste, le promoteur immobilier semble avoir entrepris les démarches "politiciennes" habituelles bien plus rapidement que la plupart de ses prédécesseurs "professionnels" (de la politique). En effet et à peine 24 heures après son "élection" (rappelons tout de même qu'il n'est QUE le président élu) deux, au moins, de ses promesses "phares" de campagne ont subitement disparu de son site :

  1. Interdire aux Musulmans l'entrée aux États-Unis
  2. Dénoncer l'accord de paris sur le climat

Aux dernières nouvelles, il semblerait que les liens vers ces questions aient été "restaurés".

Inutile bien évidemment de s'étendre sur les dizaines de nom d'oiseaux (pour rester un peu poli) utilisés par les deux camps lors de la compagne électorale et les accolades, physiques et verbales, entre ces mêmes personnes le jours même de l'annonce des résultats. C'est quand-même fantastique, absolument fantastique, de voir l'actuel locataire de la Maison Blanche exprimer son "admiration" pour la "solide" campagne que Trump a menée au travers du pays, alors qu'à peine 24 auparavant, il traitait ce dernier de tous les noms. Inutile aussi de s'attarder sur la déclaration de Mme Rodham qui, tout en félicitant son rival pour sa victoire, a exprimé, tenez-vous bien, son souhait de...travailler avec lui.

Sinon, tout va bien

 

11:51 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Bah, je ne suis pas choqué par la "réconciliation" du jour d'après. C'est l'habitude aux USA, et les campagnes étant souvent violentes c'est une manière de passer à autre chose.

Écrit par : hommelibre | 11/11/2016

Un peu comme dans "Antigone chez les Helvètes" d'Oskar Freysinger.

Il y a une chose que je souhaite, cependant, c'est que des poursuites soient engagées contre H. Clinton, voire le couple Clinton. Il y a probablement de quoi les condamner à plusieurs années derrière les barreaux, certains vont jusqu'à dire qu'ils méritent la chaise électrique.

Vous êtes probablement au courant de l'existence de ces quelques vidéos:

https://www.youtube.com/watch?v=Z869b0fPL9I

https://www.youtube.com/watch?v=q0NECKLELi4&t=3s

Écrit par : G. Vuilliomenet | 11/11/2016

Comment l Europe gobe tout ce que son suzerain EUA dit et fait?

Pourquoi donc l Europe et surtout la France et l Allemagne se sentent elles très concernées par une Election présidentielle dans un grand état souverain qui est les EUA? Ne sont ils pas les 226 millions d électeurs américains qui ont eu le droit et le devoir de voter ce qu ils en pensent juste et utile pour eux du moment où ils s en fichent royalement du Vieux Continent, de la Syrie/Libye/Irak et l Ukraine desquels ils ne savent pas exactement où ces pays se trouvent sur la "Map" du monde? On dirait qu l Europe est très concernée à un stade où Hollande s est précipité 72 hrs seulement après l élection de Trump à vouloir lui téléphoner pour lui dire la "vérité" entre 4 yeux et ses propres conditions de collaboration mutuelle et même ses interrogations sur le futur règne de Trump aux sujets de l Ukraine, la Syrie et l UE et Merkel, entre autres, le pense et le dit aussi?

Le seul constat est que l Europe est vassalisée aux EUA via son bras armé dit l Otan et via son Union Européenne (UE) qui a été créée dans le but non pas d unir l Europe mais bel et bien de la dés-unir et l affaiblir en écartant la Russie d une potentielle Union avec l Europe actuelle dite l UE qui aurait pu rendre ce duo /Russie+UE) un pouvoir économique, politique et militaire qui ferait une concurrence redoutable à l hégémonie actuelle des EUA.

Le terme Vassalisé ne s assimile t il pas à l écuyer ou à celui qui fait la vaisselle sale et qu à ce sujet ne dit on pas que :» La grammaire dit que le masculin Suzerain/Seigneur (EUA) l'emporte; et beaucoup de femmes (UE dont la France et Merkel)se disent que ce serait pas mal s'il emportait aussi, de temps en temps de s occuper de la vaisselle sale et d avaler comme elles quelques couleuvres et de gober tout »(citation emprunté et modifié à Philippe Geluck) Alors on s agite pour rien et on téléphone au Suzerain/Seigneur. Mais, il ne faut rien attendre de bon du Seigneur, pas de Merci ni d être invité sur sa table non plus.

Écrit par : Charles 05 | 12/11/2016

Les commentaires sont fermés.