08/09/2016

Merkel battue dans son fief : l'avis des "spécialistes"

On n'entend que cela ces jours-ci : l'AFD passe devant la CDU (de Merkel et dans le fief de cette dernière) dans les dernières élections régionales qui viennent d'avoir lieu. Et à l'instar de ce qu'on entend partout ailleurs concernant la supposée montée des partis "populistes" (on aimerait beaucoup savoir ce que c'est) dans plusieurs pays en Europe, les spécialistes, analystes et autre experts marquent tous leur étonnement, voir incompréhension, de voir que cela arrive pratiquement systématiquement dans des endroits où il y a :

  • Peu d'immigration
  • Peu de problèmes économiques

En d'autres termes, les "analystes" ne comprennent pas pour quelles raisons l'AFD a pu avoir autant de voix, n'ayant au surplus mis en avant qu'un seul thème de campagne : Merkel et sa politique immigrationniste dehors, alors qu'il s'agit d'une région très peu touchée par...l'immigration.

Et cela passe. Cela devient même une idée générale, une sorte de théorie, une donnée, bien admise. Elle expliquerait à elle seule, je le crois sincèrement, la catastrophe dans laquelle nous ont plongés les Merkel, Hollande et, avant lui, Sarkozy, Cameron, Renzi et tous les bureaucrates de Bruxelles.

A ces analystes et tous les imbéciles du même genre, merci de lire (pour la énième fois, à moins que ce ne soit le contraire) les fameux vers d'un certain Martin Niemöller :

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester

 

Peut-être que les gens des régions "peu touchées" par les catastrophes hollando-Obamo-Merkeliennes ont une vue un peu plus longue que les...

Analystes.

 

 

10:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Ne pourrait on pas ajouter à cet excellent écrit de Martin Niemöller ?

--Quand la France a soutenu à ce jour le bon boulot d Al Qayda en Syrie.
Personne ne s est offusqué que la France est devenue pro-terroriste.
De ce fait, la Guerre contre le Djihad n a été décrétée que contre le burkini.
--Quand le monde entier est justement contre les sales terroristes islamiques.
Ils ont volontairement occulté les sales terroristes non forcément musulmans.
Donc,on occulte leurs très sales "oeuvres"en Libye,Irak,Syrie pays rendus en cendres(+pétrole évaporé)...

Comme quoi...

Écrit par : Charles 05 | 08/09/2016

Rappel bien venu.

Écrit par : Mère-Grand | 08/09/2016

"Peut-être que les gens des régions "peu touchées" par les catastrophes hollando-Obamo-Merkeliennes ont une vue un peu plus longue que les...

Analystes."

C'est exactement ce que rappelle Jean-Yves Le Gallou et son jeune collègue dans l'émission i-media du 9 septembre 2016 à la quarantième minute:

https://www.youtube.com/watch?v=1jwzwCiMDuI

Écrit par : G. Vuilliomenet | 10/09/2016

Les commentaires sont fermés.