31/05/2016

Rana, habitante de Maaloula

Rana est un nom d'emprunt. Maaloula est un bijou perché dans les montagnes syrienne. Maaloula est le seul endroit au monde où les gens parlent encore le syriaque antique (l'araméen, langue du Christ).

Je remercie Rana pour son message, que je reproduis ici tel quel.

 

Bonsoir,

Je suis une lectrice assidue de votre blog, je suis toujours d'accord avec vous.

Je voudrais réagir à votre dernier billet concernant le traitement dans la télé suisse de l'attentat d'un hôpital à Alep, vous avez mille fois raison mais malheureusement les moutons de Panurge gobent tout ce qu'on leur dit dans les médias mainstream.

Vous et moi nous sommes au courant de toute les manipulations et la désinformation concernant la guerre en Syrie, mais la majorité des gens est ignorante et s'en fiche d'ailleurs ils ne savent même pas où se trouve la Syrie.

Je voudrais vous donner un exemple flagrant de manipulation. je ne sais pas si vous connaissez le site français Médiapart créé par le journaliste ( que je déteste) Edwy Plenel qui pense que son site est l'expression libre de la parole ( il se vante qu'il est parmi les meilleurs sites d'information, pour un oui pour un non il écrit des articles pour donner des leçons à tout le monde).

Au mois de mars, on publie sur ce site un article de René Backmann, un ancien de Médecin sans Frontière, le titre était "syrie-si-l-opposition-avait-un-projet-d-etat-islamique"

Le lendemain matin Médiapart a changé le titre de l'article je vous donne le lien
https://www.mediapart.fr/journal/international/280316/apr...

Si vous n'arrivez pas à ouvrir ce lien je vous ai envoyé l'article en pdf en pièce jointe.

Dans les commentaires les gens ont  râlé mais comme si rien n'a été!

Heureusement, on n'a toujours le même article avec le même titre sur internet

http://pcfob.centerblog.net/m/708-syrie-si-l-opposition-a...

Ce n'est pas de la manipulation? Il ne faut pas toucher à nos gentils rebelles "MODERES" il faut toujours diaboliser Assad, l'iran et la Russie.

Je sais que Plenel est très copain avec le syrien sunnite Farouk mardam bék et Tariq Ramadan!!!! Tous les deux sunnites détestent le régime , le premier fils d'un ancien aristocrate damascin , le deuxième un frère musulman pur et dur. N'oublions pas non plus l'argent du Golf qui coule à flot partout au monde et qui achète tout ce qui est médias et hommes politiques d'une façon direct ou indirect.

Entre nous, l'occident est arrogant, naïf et aveuglé par le fric.

Vous savez, je suis syrienne de Maloula, quand nous avons été envahis par les islamistes et quand toute ma famille et tous les habitants ont quitté le village j'ai lu des mensonges et des mensonges à propos des événement là bas. Même si je suis en France je suis au courant de tout ce qui s'est passé minute par minute, je parle avec mes parents deux fois par jour, mais que faire c'est la loi du plus fort qui règne!

Si on dit la vérité nous devenons des islamophobes et extrême droite!

C'est triste.

Je voudrais vous conseiller un livre peut être vous l'avez déjà lu

http://www.afrique-asie.fr/menu/actualite/4409-la-face-ca...

Il nous raconte toutes les préparations et l'éducation des personnes choisies pour conduire et gérer les manifestions qui n'ont rien de spontanées et le rôle de la télé Al Jazira etc.

Une nouvelle édition est sortie il y a deux mois.

Je vous souhaite bon courage et merci pour votre blog continuez!

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4)

30/05/2016

Obama à hiroshima : "il ne faut pas avoir peur de construire un monde sans armes nucléaires"

Rien que pour cette phrase, cet homme mériterait le prix Nobel de la paix pour les dix ans à venir, au moins. Mieux, je crois que l'homme est vraiment sincère. Je crois même que si cela devait se faire un jour, les USA seraient les premiers à se débarrasser de leurs armes nucléaires (pour autant que tous les autres fassent de même, bien évidemment, ce qui est normal).

Ceux qui me lisent se posent certainement déjà la question : où veut-il en venir, connaissant ce que je pense en général de ce pays et de ses dirigeants.

Ils ne se trompent pas.

Cette phrase, dans la bouche de celui qui l'a prononcée, explique à elle seule l'état du monde. Elle nous fait comprendre, quand on sait les motivations réelles des USA, de quelle manière ces gens arrivent à nous berner, tout le temps. Effectivement, à première vu, qui ne serait pas d'accord, de suite, d'éliminer les armes nucléaires dans le monde ? Seulement, très peu réfléchissent et essayent de voir au-delà du bout de leur nez. Effectivement (j'élimine d'emblée le virage humaniste et les sentiments d'amour et de fraternité qui se seraient emparés soudainement des dirigeants Yankees, car cela se serait su). Non, dans leur cas, il faut toujours se poser une seule et unique question : que gagneraient-ils si cela devait se produire ? Pour répondre immédiatement à cette question, prenons un seul exemple : imaginons un instant le cas où, exactement au même moment, USA et...Corée du Nord se débarrassent de leurs arsenaux nucléaires respectifs. Que perdraient les uns et...les autres d'un tel évènement ? Inutile de se précipiter en déclarant : eh bien, bon débarras, s'agissant du régime nord coréen. Ce ne fut qu'un exemple, pour illustrer le vrai cas.

Imaginons donc un monde où USA, Russie (de Poutine bien évidemment, cela va de soi), Chine, France, GB, Inde, Pakistan, Israël et...Corée du Nord (officiellement détenteurs de l'arme suprême) décident de détruire leurs armes nucléaires respectifs. La suprématie des USA, déjà assez grande, serait alors totale, absolue. Déjà extrêmement dangereux, inhumain, déréglé, inégalitaire et néfaste, un monde dans lequel les USA seraient "vraiment" les maîtres sera tout simplement invivable.

 

10:32 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4)

27/05/2016

A Bâle, les élèves islamistes doivent serrer la main de leur maîtresse : triomphe de nos valeurs ou soumission ?

Deux élèves syriens, dont le père est "actif" à la mosquée Al Faysal viennent de se faire signifier l'obligation de serrer la main de leur maîtresse, si celle-ci l'exige. L'affaire est allée jusqu'au département cantonal de l'éducation qui a demandé une expertise...juridique.

Tous les médias se sont passés le même article ou presque. On y lit les commentaires habituels, en plus d'une sorte de "satisfaction" générale quant à la décision qui a finalement été prise. Suit aussi le cortège habituel des "spécialistes" et "experts" en la matière : "c'est un signe très claire contre l'Islam politique" (avons-nous déjà entendu d'une chrétienté ... politique, d'un bouddhisme ou d'un judaïsme politiques ?). On lit aussi : "avons-nous besoin d'imams suisses ?", etc. On a aussi eu droit, cela va sans dire, à :

  • "Cela n'a rien à voir avec l'Islam" (quelque part dans l'article de 24 heures)
  • "Il n’y a pas de référence, dans le coran, légitimant le refus de serrer la main d’une enseignante. (tiens, même cela doit être prévu, ou pas, dans le Coran, selon Montassar BenMrad, président de la Fédération des organisations islamiques de Suisse (FOIS)" cité dans Le Temps.
  • "Ils (les adolescents) ont une "interprétation" de l'Islam (encore une) qui les empêche de serrer la main de femmes ne faisant pas partie de leur famille proche. Dans 20 minutes.
  • Etc.

Tout le monde est content. Tous le monde est satisfait : nos valeurs ont triomphé.

Je ne le crois tout simplement pas. Car le plus important dans cette "affaire" n'est pas du tout le fait que, finalement, une décision "contraignante" (il faut attendre pour voir ce qu'il en est en réalité) ait été prise à l'encontre de ces apprentis salafistes (demandeurs d'asile et actuellement candidats au passeport suisse) qui, eux, se fichent totalement de tout cela. Non, le plus significatif dans l'histoire est l'analyse de la décision de base : celle de l'école elle-même qui a accordé une "dispense" aux deux élèves. La première réaction (la plus immédiate et, partant, la plus importante) de l'institution en question fut de...se soumettre. Cette attitude fait désormais partie des réflexes de base chez nous. La soumission est un acte par lequel le soumis, cherchant avant tout une "tranquillité" immédiate, finit par abandonner définitivement "ses" valeurs pour adopter celles de l'autre. La soumission est une jeune fille de 22 ans, mariée à un "sans emploi" (ce point est très important) originaire d'un pays où il n'y a qu'une seule saison : le printemps, elle même employée et, partant, seule source de revenus dans le ménage et qui déclare : "je dois lui obéir car il est mon mari, il me...nourrit". Je n'oublierai jamais  ce reportage, passé sur la télé suisse il y a de cela plus d'une quinzaine d'années déjà.

C'est désormais la culture de la peur du "machin-phobie" et du "machin-isme) :

  • Islamophobie
  • Homophobie
  • Xénophobie
  • LGBT-phobie (oui, ça existe)
  • Arabophobie
  • Afrophobie
  • Racisme
  • Antisémitisme
  • Fascisme
  • Sexisme
  • Extrémisme
  • Etc.

Afin de n'être taxée de rien de tout cela, l'école a choisi de se soumettre, immédiatement. Il aura fallu que la nouvelle se répande dans les régions alémaniques pour que le département de l'éducation décide d'intervenir.

A quand l'invention, ici même, de...l'Helvéticophobie ?

La réponse se trouve peut-être du côté d'Amarelle, Mara, Nordmann, Schwab, Levrat et, surtout, quelques autres d'une couleur nettement plus verdâtre.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4)

26/05/2016

D'abord la RTS et maintenant La "Liberté" : au bout du lamentable

Bien plus que la RTS, c'est tout dire, la Liberté (c'est comme cela que se nomme ce torchon fribourgeois) s'est depuis toujours distingué par un militantisme pro "rébellion" (c'est comme cela qu'ils appellent les barbares d'Al Nosra, de l'Etat Islamique et des autres bandes d'égorgeurs) sans faille. Pour cela, ils n'ont jamais hésité à pratiquer la désinformation d'une manière systématique. Je ne sais pas s'ils se font payés et par qui. Je connais en revanche personnellement des journaleux de ce torchon, dont le job unique est le détournement d'informations en provenance de la Syrie.

Voici donc le dernier exploit de ce torchon fribourgeois. Je ne sais en revanche pas s'ils se sont concertés avec la RTS pour la rédaction de "l'article". En effet, s'agissant de désinformation, il y a une correspondance troublante avec le reportage diffusé par la RTS sur le même sujet.

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/syrie-le-conseil-de...

Vous remarquerez (je vous avoue que la RTS l'a reconnu, mais je vous en donnerai les détails plus tard) que cette "télé" commence par des images tournées, tenez-vous bien, par la télévision officielle syrienne (la RTS s'en fout) en présentant les choses comme s'il s'agissait au contraire d'un hôpital bombardé par ce même régime. Pis, tout montrant ces images (encore une fois tournées par la télévision officielle syrienne montrant une maternité détruites par les "rebelles") la RTS fait parler un médecin...rebelle (il n'y a pas mieux comme désinformation).

Mais bon, que pouvons-nous attendre de la part de gens ayant pour source unique "d'information" un certain OSDH (on ne sait pas ce que c'est mais la RTS s'en fout) ou encore, dans le cas de la "Liberté", un autre torchon parisien : Libération.

A Bachar (un lecteur qui ne semble pas apprécier que je présente les "faits" et considère que je "dénigre" les autres) mais aussi aux autres (assez peu nombreux, il est vrai) dans son genre, voici une perle qui peut très bien grossir le cercle des "minables".

Je reprends la présentation des "Observateurs.ch", faisant lui-même suite à des remarques d'une lectrice outrée (Dieu merci ils deviennent de plus en plus nombreux).

http://lesobservateurs.ch/2016/05/25/syrie-journal-libert...

Et voici de nouveau ce que le dictionnaire donne comme synonymes de minable. N'en déplaise à Bachar et aux autres.

http://www.synonymo.fr/synonyme/minable

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (7)

24/05/2016

Info sur la RTS : au bout du lamentable

Cela fait longtemps que je ne regarde plus cette télé, qui me coûte tout de même la bagatelle de 451.10 par an. A vrai dire, je le fais tout de même de temps à autres, après coup, lorsque j'apprends certaines nouvelles, juste pour voir comment cette télé les traite, tout en étant pratiquement certain du résultat. C'est ainsi qu'il y a de cela quelques semaines, la RTS, qui coûte 451.10 à chacun d'entre nous, a, pendant 2min46sec, "présenté" une énième "horreur" du régime de Damas qui, selon la RTS, aurait bombardé un hôpital quelque part à ALEP, faisant des morts et des blessés. Il se trouve juste que l'hôpital en question se trouve dans une zone contrôlée par le...régime et qu'il a été bombardé par les...rebelles. Il est vrai que le militantisme maladif de la RTS en faveur des...rebelles n'a d'égal que... (le sujet faisant l'objet d'une plainte en cours, j'attendrai l'aboutissement de celle-ci avant d'énoncer les qualificatifs qui conviennent).

Hier, des kamikazes de l’État Islamique (les rebelles) ont commis plusieurs attentats sanglants à Tartous et Jablé, sur la côte syrienne faisant plus de 150 victimes, toutes civiles. Comme d'habitude, je suis allé "voir" comment la RTS a, ou pas d'ailleurs, traité le "sujet". 14 secondes, en tout et pour tout, entre 15:36 et 15:50 (à partir du début du journal).

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/19h30?id=7744254

Le plus important, pour le présentateur, étant de préciser que les chiens morts dans les attentats (il ne l'a pas dit mais c'est tout comme) se trouvent dans des zones où vivent en majorité des personnes de la communauté alaouite, celle du président syrien. Cela étant, la RTS n'est pas la championne de l'abjecte, la plupart des médias français n'ont même pas traité le sujet.

Voici, selon le dictionnaire, tous les synonymes que j'ai réussi à trouver pour...minable.

http://www.synonymo.fr/synonyme/minable

Au choix.

 

 

10:29 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (6)

23/05/2016

En Suisse, la "gauche" offre la nationalité pour des raisons "humanitaires"

Les informations que je vous livre ici sont "insider" et de source...certaine. L'article lui-même étant inspiré par la nouvelle concernant le refus par Manuel Valls, premier ministre de la République Française, d'accorder la nationalité à Tariq Ramadan, invité permanent de Mamarbachi et de Rochebin. Il faut croire que l'on est en dessous de tout ici, même par rapport à la France. C'est tout dire.

Revenons donc au sujet de ce billet. Nous nous trouvons quelque part en Romandie, dans une Assemblée Communale, au sein d'une commission de naturalisation dominée par la gauche. L'objet du jour : "l'examen" de quelques demandes de naturalisation déposées par des futures"citoyens". Parmi ceux-ci, un couple originaire d'un pays où il n'y a qu'une seule saison depuis quelques années, le "printemps". Le couple est "établi" dans notre pays depuis une petite vingtaine d'années. Le Monsieur, sympathisant d'une organisation islamiste, travaille ci et là et Madame élève ses enfants qui, eux, sont déjà porteurs du passeport rouge à croix blanche.

Dans leurs délibérations et suite aux protestations d'un membre de la commission arguant que la Dame comprend à peine deux mots de français et que, dès lors, il voit pas en foi de quoi elle serait éligible pour obtenir la nationalité, les gauchistes se sont levés comme un seul homme : "vous êtes sans cœur. On ne peut tout de même pas la lui refuser". Effectivement, les gauchistes ne peuvent pas comprendre comment il serait possible de refuser la nationalité à quelqu'un qui est là depuis 20 ans, qui ne comprend pas le français, n'est pas intégrée et dont le mari est islamiste.

A la fin de la conversation, la personne "insider" me l'a dit le plus simplement du monde : "c'est foutu et c'est déjà trop tard. Personne n'y pourra plus rien". Il s'agit de quelqu'un qui voit cela tous les jours, de l'intérieur.

 

10:10 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (16)

20/05/2016

L'Airbus 320 d'Egypt Air : accident ou attentat ?

Je comptais commenter cette "affaire" une fois les résultats des investigations connus. Pour l'instant, on semble se diriger vers l'hypothèse de l'attentat terroriste. Nous verrons. Je me contenterais donc, pour le moment, d'avoir une pensée pour les familles des victimes (toutes et pas uniquement celles des 15 voyageurs français). Je le fais avec la même compassion et la même sincérité exprimées par Hollande, Valls, Cazeneuve, Ayrault,, voire même Obama, Cameron et quelques uns de chez nous.

En attendant, on aimerait bien savoir si les Mistrals, refusés par les vertueux Français au méchants Russes et "vendus" au Égyptiens, participent aux recherches entreprises à l'endroit où l'avion est tombé ?

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1)

12/05/2016

Obama, ce farceur

Je regardais hier, à moitié endormi, l'émission de Calvi sur France 5 "C dans l'air". Émission consacrée aux USA. Un seul passage a retenu mon attention, le reportage consacré aux derniers moments d'Obama en tant que président, en particulier la fameuse soirée des journalistes où il parle de tout et de rien et où entre deux plaisanteries, il arrive souvent qu'il en place une troisième. C'est ainsi que, parlant de (sa) son éventuel successeur, il a notamment ironisé sur "la grande expérience" de Trump dans le domaine de la politique étrangère : "il (Trump) connaît très bien Miss Suède, Miss Argentine et Miss Azerbaïdjan".

  • " Vois la brindille dans l'oeil du voisin et be pas voir la poutre dans le sien" : Evangile de Luc 6 : 41.
  • "Que celui qui n'a jamais pêché lui jette la première pierre" : Jesus.
  • Etc.

Obama, le farceur, a, lui, une très grande expérience en politique étrangère. La (les) preuve :

  • Libye
  • Syrie
  • Ukraine
  • Irak
  • Yémen
  • Arabie Saoudite
  • Printemps Arabe (en général)
  • Etc.

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4)

11/05/2016

Attaque au couteau en Allemagne. Cela n'a pas manqué : c'est un "déséquulibré".

C'est devenu une habitude chez ceux qui s'obstinent à prendre les autres pour des idiots, alors que...

Ainsi, quelques heures après l’attaque au couteau aux cris "d'Allah Akbar", les "représentants" (du Peuple, Allemand) nous apprennent que les premiers éléments de "l'enquête" indiqueraient que : l'homme serait atteint psychiquement. Tout comme les frères Kouashi, Mouhammed Merah, Salah abdeslam, Abaoud et même les violeurs de Cologne. Tous sont des déséquilibrés mentaux.

Les barbares de l’État Islamique, des équilibrés mentaux, aussi. Tout comme ceux du Front AlNosra, si chers à notre ami Fabius. C'est fou le nombre de déséquilibrés mentaux qui rôdent dans nos contrées en ce moment.

Le tueur en question n'est pas un psychopathe mais un vrai islamiste. En revanche, ceux qui se sont précipités pour déclarer sa "folie"le sont, des psychopathes, eux.  Des déséquilibrés mentaux et très dangereux, eux.

Vous voulez trouver des psychopathes de la pire espèce ? Vous n'avez qu'à regarder les traitres et vendus se nommant politiciens. Déambulez dans les couloirs des différentes rédactions et vous en trouverez des dizaines.

Seule la phrase magique leur a manqué : "ils ne sont pas tous comme ça". Qui peut aussi être accompagnée par l'autre phrase magique : "il ne faut pas faire d'amalgame". je coupe ainsi court aux commentaires éventuels les contenant. En revanche, ceux qui me diront que je jette de l'huile sur le feu sont les bienvenus.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)