30/03/2016

ça, ce n'est pas l'Islam, qu'on vous dit

En dehors de Mamarbachi sur Infrarouge, qui s'acharne à inviter les frères Ramadan (le petit qui ne veut "rien changer" à l'Islam et le grand qui veut un "moratoire" sur la lapidation des femmes) peu de monde goûte encore à cette plaisanterie qui, à force d'acharnement politico-médiatique du plus mauvais goût, devient une véritable insulte aux survivants et proches de ces milliers de victimes de cette doctrine maléfique et barbare.

Alors, pour la énième fois, aux Ramadan, Mamarbachi, Hollande, Valls, Levrat, Cesla, Ada et tous les autres, j'aimerais qu'on nous explique :

Qu'est-ce que :

Charlie-Hebdo ?

Bataclan ?

Stade de France ?

Hyper Casher ?

Mohammed Merah ?

Les frères Kouashi ?

Les attentats de Bruxelles ?

L'attentat de Lahor (femmes et enfants, exclusivement) ?

L'égorgement de 21 Coptes égyptiens en Libye ?

Le musée juif de Bruxelles ?

Les attentats de Tunisie ?

La cité de Palmyre ?

Le musée de Mossoul ?

L'avion russe en Sinaï ?

L'attentat en Côte-d'Ivoire ?

Boko Haram (les 300 jeunes filles enlevées, entre autres) au Nigeria ?

....

J'arrête la liste là, pour ne pas lasser.

Si ce n'est pas l'Islam, alors qu'est-ce que c'est ?

Oublions TOUS ces musulmans qui ne le sont pas (on se demande qui l'est). Qu'on nous explique : ces Occidentaux, de père, mère et même arrières grands parents eux- mêmes Occidentaux, qui se mettent à égorger, se faire exploser, etc. Quelle religion ont-ils embrassée exactement ?

Attention, il y un piège : "oui, mais la majorité des musulmans n'est pas comme ça". Oui, on le sait. Tous les Allemands n'étaient pas des Nazis non plus.

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3)

29/03/2016

En France, il y a ONPC. Chez nous : Infrarouge made in RTS

Cela fait des mois que je ne regarde plus ni l'une, ni l'autre des deux "émissions" et c'est seulement suite à des commentaires de téléspectateurs outrés, voire dégoûtés, que j'ai décidé de voir ce dont il s'agissait. Manifestement, c'est de mal en pis. Un grand point de satisfaction cependant sont, précisément, ces commentaires qui démontrent que les gens sont infiniment moins bêtes que ne le croient ceux qui conduisent ces émissions qui, eux, le sont vraiment.

Ruquier, comique de son état et pâle imitation de celui qu'il a remplacé chez Franc 2, un certain Ardisson qui, lui, qu'on l'aime ou pas, a du talent, croit qu'il suffit de passer trois heures à lancer des séries de vannes, d'une lourdeur variable, pour monter une émission de télé. Il a ainsi commencé, comme d'habitude, par quelques unes et son fameux "Flop Ten" où il donne des notes à celles et ceux dont l'action ne colle pas à ses standards : un mix LGBT-gauche caviar aussi invraisemblable que lamentable et où il faut passer son temps à rire, rire...rire, pour tout et rien. Face à lui, des "chroniqueurs" : Yann Moix (pardon mais je ne puis m'empêcher : juste regardez-le) qui essaie de faire du Baffie, avec infiniment moins de talent et une certaine Léa Salamaé (de son vrai nom Hala Salamé) qui parle, parle et parle, pose ensuite ce qu'elle croit être des questions et, sans attendre la réaction des invités, y répond elle-même. Yann Moix est celui que Michel Honfray a conseillé de ne pas s'essayer à la pensée et de se contenter d'écrire des romans, ce qui fut très gentil de la part du philosophe, mais aussi celui qui a écrit :  "Ce n'est pas un pays. La Suisse n'est rien. La Suisse n'existe qu'en détruisant. En neutralisant. Ce n'est pas un pays neutre, non: c'est un pays qui neutralise (...) C'est un pays qui se vend sans cesse au plus offrant. Qui courbe incessamment l'échine devant le plus fort. (...) La Suisse ne se donne même pas, comme le feraient des salopes ordinaires: la Suisse se prête au plus fort. Elle prête sa soumission. C'est une pute."   Il y avait aussi des invités, un Belge qui a remercié Ruquier d'être le "seul à ne pas inviter des gens de l'extrême droite". Ce à quoi "l'animateur" a répliqué en disant "oui, mais nous y serons obligés, lois électorales obligent". Laurent Ruquier est celui qui n'arrête pas de vanter sa droiture et sa "satisfaction" de payer des impôts. C'est aussi le même Ruquier qui, dernièrement (tout comme quelques uns avant lui) a déclaré vouloir "prendre ses cliques et ses claques et se tirer si le  FN passe en 2017". Il n'a cependant pas oublié, le courageux animateur bien droit dans ses bottes et qui ne vit que de ses principes, de dire qu'il "s'en fout, qu'il a 53 balais, qu'il a gagné sa vie et qu'il n'a pas de problèmes". Effectivement, LGBT-Caviar qui peut se permettre de se casser "car il a bien gagné sa vie". Les principes, il faut repasser. Car on ne sait pas très bien ce que l'animateur à principes aurait fait en 2017 si le FN passe alors qu'il ... n'a pas bien gagné sa vie.

On a tiré le gros lot samedi dernier car l'invité de jour ne fut autre que Dany le Rouge. Celui qui, tour à tour fut Gauchiste, communiste, 68 huitard et même écologiste. Lui, pour contrer le FN, décidément, a trouvé la parade : "une grande coalition gauche-droite". Une coalition Gauche-droite ? N'est-ce pas ce que la présidente du FN appelle...UMPS ? Chez nous, cela donnerait PLRPDCPS, c'est un peu long, je le reconnais. Chez nous aussi, Mamarbachi a invité un "islamologue" : Tariq Ramadan. Et alors que son passe-temps favori (l'animatrice) est de couper la parole aux invités (certains d'entre eux en tout cas) le prédicateur islamiste (celui qui voulait instaurer un moratoire (définition) à la lapidation des femmes) a eu tout le loisir de "développer" ses "idées" sans que l'animatrice n'y trouve rien à redire. C'est ainsi que l'islamiste a qualifié les propos du Conseiller d’État Pierre Maudet de "dangereux" lorsque ce dernier a dit que les terroristes "nous attaquent pour ce que nous sommes". L'islamiste s'insurge contre Maudet qui "ne voit pas que ces pauvres garçons sont en colère contre ce qu'on (l'Occident) leur fait là-bas". Ainsi, des jeunes, nés ici, qui ont grandi ici, ont gréquenté l'école d'ici, etc., considèrent (selon l'islamiste) que "chez eux" c'est là-bas. Chassez le naturel, il revient au galop. Ni Maudet, ni Mamarbachi, ni personne d'autre sur le plateau n'a posé la question de savoir pourquoi des "citoyens belges et français" se font exploser "chez eux" au milieux (exclusivement) des gens (civiles) innocents,! A moins qu'ils ne considèrent pas qu'ils soient des citoyens belges et français et que ce n'est pas chez eux. Comme c'est curieux de constater que ceux qui sont en colère contre les interventions de l'Occident "là-bas", au point de tuer des centaines d'hommes, femmes et enfants sont exclusivement de religion musulmane ! Mais cela n'est certainement que pur hasard.

A moins que ce ne soit de la...stigmatisation.

Voire de...l'amalgame

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : laurent ruquier, moax, léa salamé, onpc, gowrié, infrarouge, rts, mamarbachi, ardisson

24/03/2016

Au fait, où en sommes-nous de l'affaire du siècle : les 22'000 fiches de l'Etat Islamique

Pour ce billet, le titre aurait été presque suffisant.

Je me permets dès lors de republier le billet que j'avais écrit immédiatement après la diffusion de la fameuse (fumeuse) nouvelle, entre autres par Rochebin sur la RTS et son invité, spécialiste en le domaine. Dans ce billet, je me suis risqué à une prédiction (elle ne fut en réalité pas trop difficile). Dès lors, je pose la question la RTS de savoir si on a des nouvelles de ce côté-là ?

http://independanceetverite.blog.tdg.ch/archive/2016/03/1...

Autre question à poser est de savoir s'ils ont aussi des nouvelles des rebelles "modérés" en Syrie, Libye, Tunisie et ailleurs ? A moins qu'ils ne veuillent d'abord savoir ce qu'en pense Laurent Fabius !

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4542

Allez, au prochain épisode de téléréalité, sur la RTS, bien sûr.

Au fait, les Kouashi, Koulibali, Abdeslam et tous les autres, faisaient-ils partie des 22'000 "fichés" de l’État Islamique ?

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1)

23/03/2016

Attentats de Bruxelles : selon les "médias", les Belges seraient dans "l'incompréhension totale"

Une explosion à l'aéroport, une autre dans le métro et voici la capitale belge totalement paralysée. Les "terroristes" ont donc frappé, 3 jours après la capture du "lâche" de la bande. Comme il fallait s'y attendre, les terroristes (ceux qui font du "bon boulot sur le terrain", selon Fabius, il faut se le rappeler aussi souvent que possible), ont donc fait exploser leurs "marchandises" dans les lieux qui les ont vus naître. D'où, je présume, la "surprise" de leurs "compatriotes", selon NOS médias. Il fallait s'y attendre, disais-je. Effectivement. Et je commence très sérieusement à croire que la naïveté affichée par certains est...bien réelle. Stade de France, Charlie Hebdo, Bataclan, etc., tout cela n'a pas suffi et l'on continue à être "surpris". Nos "compatriotes" ont effectivement de quoi être surpris : comment se fait-il que que ceux-là mêmes qu'on a financés, armés et entrainés se retournent maintenant contre nous ? Hier encore, pardon mais il faut absolument le répéter, ils faisaient du "bon boulot" sur le terrain, là-bas, en Syrie. Hier encore, que dis-je, aujourd'hui encore pour les indécrottables de la RTS, France Info et quelques autres joyeusetés du même genre, ce furent des "rebelles" qui se battent contre le "tyran" de Damas. Leurs maîtres se trouvent même "honorés" par le gros de l’Élysée :

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/03/06/la...

Hier, la RTS consacrait la presque totalité de son journal de 19h30 aux évènements de Bruxelles. Je n'ai absolument rien contre lui mais il était presque drôle, Rochebin avec ses "invités". On est même allé chercher un "spécialiste" de la chose, un certain Encel, en..Croatie, lequel a déroulé la rengaine habituelle : services de renseignements, lutte contre Daech et d'autres stupidités du même genre. La seule personne digne d'intérêt, Mouhamed Sifaoui, se trouvait sur France 5, où il est régulièrement invité ces derniers temps. Ce fut le seul, mais vraiment le seul, à parler des vrais causes qu'il faut combattre : la doctrine qui se trouve derrière ces barbares. L'Islam radical, les prêches appelant au meurtre des "mécréants", etc. Et alors qu'il parlait de l'Imam de la Mosquée de la Mecque qui, chaque semaine, fait des appels au meurtre directement diffusés à la télé de nos très grands amis Saoudiens, l'excellent "journaliste" Yves Calvi s'écria : "ah bon" ?

Effectivement, quelle surprise, mon garçon.

Alors, être en colère ? Oui mais contre qui ? Les terroristes, la lie de l'humanité ? Cela n'en vaut même pas la peine. Je ne poserais pas la question aux proches des victimes, leur peine est largement suffisante, je crois. Non, je me poserais plutôt la question à moi-même, si cela devait m'arriver.

Et bien, avec toute la sincérité dont je peux faire preuve, je ne passerais pas une seconde à penser à ces barbares. Non, ma colère n'aurait pour objet que les Hollande, Cameron, Valls, Merckel et...les 74% de journalistes gauchistes qui, seuls, sont directement responsables de ce désastre...qui s'annonce.

Car nous en sommes qu'au tout début.

Et qu'on ne s'y trompe pas : ces terroristes ne viennent pas d'ailleurs mais bien de chez nous, ici. Ils sont nés...ici. Ils ont grandi...ici. Ils sont allés à l'école...ici. Et ils ont bien appris NOS VALEURS...ici, entre autres dans...NOS mosquées.

10:31 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5)

14/03/2016

Vous avez dit "migrants" ?

Ce billet pourrait presque être la suite logique du précédent, s'agissant du volet réservé au traitement "médiatique" de certains évènements/nouvelles. De même qu'aucune question sérieuse ne fut posée s'agissant des fameuses fiches des combattants de l’État Islamique, la nouvelle concernant le "retour" au pays de certains "réfugiés" a été relatée comme ça, sans que "l'excellent" David ne pose la moindre question sur le décalage énorme entre ce que lui et ses confrères nous racontent à longueur de journée et la réalité qui éclate à l'occasion de ce "reportage".

Nous découvrons ainsi que, à partir de 26' 22", que "le rêve d'une vie meilleure se brise sur la réalité...". Vie meilleure ? Nous qui croyions qu'il s'agissait uniquement et surtout de...sauver sa vie ! De fuir l’État Islamique pour certains et les tyrans sur place, pour d'autres !

Mais passons.

26' 35" : "ce qu'on sait moins, c'est qu'un mouvement inverse est enclenché et accéléré ces derniers temps...". Ah bon ? Pourquoi ?

Le meilleur est à venir.

"Des centaines d'hommes et de femmes retournent chez eux, en avion...". Chez eux ? Là où ils risquent la mort ? Chez l’État Islamique et les tyrans ?

Vient ensuite le "sujet", tourné dans un centre de "réfugiés" en Allemagne. La "journaliste", encore une, nous y parle que "depuis quelques semaines, ce sont toujours les mêmes images". On y voit des femmes et des hommes demandant aux responsables de leur redonner leurs passeports pour qu'ils rentrent chez eux. Dès le minute 27' 29", on voit le cas d'une famille de cinq personnes, père, mère et trois enfants, arrivés en Allemagne il y a deux mois et qui veut maintenant repartir dans l'autre sens. "Ils se disent déçus de leur statut de réfugiés". A 28' 15", le Monsieur nous dit être venu "parce qu'il a vu les belles photos d'ici, envoyées par des Irakiens venus avant lui". "Ils disaient qu'on pouvait toucher 2'000 euros en travaillant chez BMW". Etc, etc.

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/j...

Celles et ceux, aveuglés par un dogmatisme faussement humanitaire, ne voient rien de tout cela et n'arrivent qu'à faire le jeu de ceux-là mêmes qu'ils dénoncent, les qualifiant systématiquement qu'extrémistes. Ils ne voient même pas que les premières victimes de cette évolution sont les "vrais" réfugiés eux-mêmes. Ils ne comprennent pas que l'Histoire ainsi que la vie de tous les jours nous apprennent que les retours de bâtons sont très souvent bien plus douloureux.

Le reste, je le laisse à l'appréciation de chacun.

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (17)

11/03/2016

22 mille noms de membres de l'Etat Islamique "auraient" été livrés aux Occidentaux

Cela n'a pas manqué : l'information a fait l'effet d'une bombe, le temps que le tout fasse pschitt. Reste juste à savoir combien de temps cela prendra.

Ainsi, un "déserteur" de l’État Islamique aurait livré une clef USB contenant des informations complètes sur 22'000 combattants : noms, prénoms, date de naissance, groupe sanguin, loisir, provenance, références (oui, oui), etc. Une rubrique spécifie même les penchants "guerriers" du candidat au Jihad : le combat ou les attentats suicides, histoire probablement d'une meilleure affectation selon les qualifications et les talents. Le Monsieur, qui se trouve en Turquie, aurait donné le précieux objet aux "journalistes" de la chaîne SKY News, lesquels se sont empressés de le transmettre aux services "secrets" britanniques, lesquels se sont empressés à leur tour de livrer tout cela aux journalistes, lesquels se sont précipités pour relayer le tout en invitant les inévitables "spécialistes" en la matière pour nous donner leur avis sur la chose.

Mais ce n'est pas tout. Certains de ces invités sont même venus sur le plateau avec un exemplaire "imprimé" de ces fiches. Mieux. L'information transmise par toutes les chaînes par "d'excellents" journalistes était accompagnée par les mêmes images : une table sur laquelle se trouvent des milliers de fiches bien empilées. Encore mieux, on voit même des cartons (je suppose qu'ils contenaient ces fiches) sur lesquels sont collés les emblèmes (drapeaux) de l’État Islamique. Regardez attentivement le journal de France 2, présenté par "l'excellent" David. Regardez bien à partir de la deuxième minute : la table, les milliers de fiches impeccablement empilées et, surtout, les cartons de l’État Islamique.

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/j...

On part ensuite interroger le "déserteur" dont le geste semble avoir été motivé par "l'écœurement" face aux horreurs commises par Daech et l'inévitable : "cela n'a rien à voir avec l'Islam. Daech ne connait pas l'Islam, etc.".

Laissons de côté toute pensée complotiste, toute préparation de la population européenne à la prochaine surprise (migratoire, interventionniste ou que sais-je encore) et concentrons-nous sur le fait essentiel. Si je comprends bien, le Monsieur a dérobé une clef USB et l'a donnée aux journalistes de SKY News. Je remercierais quiconque m'expliquant par quel miracle cette clef est entrée dans la fente prévue à cet effet dans un ordinateur, pour ensuite imprimer les fiches en question, les "emballer" dans des cartons portant l'emblème de l’État Islamique et les exposer devant les caméras.

Cette question, on pourrait peut-être la poser à l'excellent Darius Rochebin, qui a oublié de la poser à son non moins excellent invité Hasni Abdi (ce dernier tenait dans sa main une fiche, qu'il dit avoir trouvé sur internet).

Voici le journal de la RTS.

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/19h30?id=7562223

10:37 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (9)

10/03/2016

A Genève, les gauchistes font entrer le voile au parlement

Une "élue" (il paraît qu'on les appelle comme ça) gauchiste (Maria Perèz), cela ne surprendra personne, a "participé" à la séance du Conseil Municipal de mercredi soir en étant...voilée. Elle a même été imitée peu après par un "collègue", Tobias Schnebli qui, lui, s'est enturbanné.

A la fin du 19e siècle, un mouvement gauchiste très "humaniste" a produit une des pires catastrophes de l'histoire de l'humanité : le communisme.

Dans les années vingt, un ancien membre du Parti Socialiste Italien et directeur du quotidien socialiste Avanti, un certain Mussolini, crée le mouvement fasciste.

Dans les années trente, c'est le tour des Nazis (National socialisme, ne l'oublions pas).

Après, il y a eu mai 68 et l'effondrement du bloc de l'Est. Depuis, c'est l’institutionnalisation du socialisme "culturel", probable fossoyeur de l'Europe.

La démocratie, pire régime politique qui soit, à l'exception de tous les autres (selon Churchill et il avait raison) a ce défaut majeur de permettre à des Maria Perèz et Tobias Schnebli, d'exister.

Proposons donc à Maria Perèz de revêtir définitivement le voile et d'adopter (elle la gauchiste, très féministe comme toutes les autres, bien entendu) les mœurs et coutumes qui vont avec. Le problème avec ces minables est de prendre dans le "paquet" seulement ce qui leur convient, à l'instant T. Une femme qui se voile, si Perèz ne le sait pas, est une femme qui veut montrer qu'elle suit (ou subit, c'est selon) une manière de vivre bien spécifique. Ce serait une excellente chose si toutes les Maria Perèz et tous les Tobias Schnebli puissent suivre le chemin de ces deux-là. Un petit stage de quelques mois auprès de l’État Islamique, le Front d'Al Nosra, les Frères Musulmans ou même, plus près de chez nous, le Conseil Central de Musulmans de Suisse, leur ferait le plus grand bien. A nous aussi.

 

 

 

10:07 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (22)

07/03/2016

Pharaon : qui t'a "pharaonisé ? La soumission

Ce proverbe-question ne signifie probablement rien pour la plupart des gens "d'ici". Je peux tout de même supposer qu'il ne serait pas très difficile d'en saisir le sens. C'est un proverbe oriental qui pourrait facilement expliquer l'état des choses dans cette région, mais aussi dans d'autres, plus proches de nous, à d'autres époques. La réponse habituelle à cette question est : ceux qui t'ont laissé faire.

Pharaon qui t'a "pharaonisé" ? Ceux qui t'ont laissé faire.

Bellevue est une "petite" commune du bord du Léman, autour de 2'000 habitants il y a une dizaine d'années en arrière et presque le double aujourd'hui, grâce à la politique "agressive" genevoise et "municipale" d'accueil de toutes sortes de personnes "d'horizons" divers, d'où aussi une école primaire au bord de l'explosion, dans tous les sens du terme, sous le regard bienveillant d'élus à la recherche de voix (élections) reconnaissantes.

Ce samedi a eu lieu la vente de pâtisseries à l'école de Bellevue. Cette vente, comme cela est souvent le cas, est destinée à collecter quelques pièces pour couvrir une partie des dépenses du camp de ski des élèves. Et, au moment de ranger les croissants au fromage et le fondant au chocolat, ma fille a entendu la maman d'une de ses camarades, au passage conseillère municipale, dire à sa fille : n'oublie de marquer que ce n'est "que" de la dinde ( il s'agit de ce qui peut être pris pour des croissants au jambon).

Personne n'avait demandé quoi que ce soit à qui que ce soit.

La soumission est plus que jamais en marche. En effet, il n'y a pire soumission que celle que nous imposons à nous-mêmes.

 

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (6)