21/01/2016

Un con ça ose tout. C'est même à cela qu'on les reconnaît

Il faut demander cela aux féministes de gauche et aux gauchistes en général.

Voici, de nouveau, à propos des violences sexuelles à Cologne et ailleurs, tout ce qui les intéresse.

CZJxVZgWAAAUHFD.jpg

11:41 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (12)

19/01/2016

La soumission ou la guerre civile

Cela dit, je crois que ce "choix" n'est qu'hypothétique, voire une simple vue d'esprit et que la seule possibilité qui nous reste est la...soumission.

Juste avant leur départ vers l'Europe, deux "immigrés" tiennent la conversation suivante :

Immigré A : que crois-tu qu'on y trouvera ?

Immigré B : nous allons chez les cons et les putes. Les premiers vont nous héberger, soigner, nous donner de l'argent, des titres gratuits de transport et même nous désigner des avocats gratuitement, au cas où... On aura ensuite tout notre temps pour b... les putes.

Arrivés à Eldorado, les deux "compères" trouvent ceci :

 

Capture 1.PNG

 Mais aussi ça :

 

Capture 2.PNG

 Et ça aussi :

 

Capture 3.PNG

Aucun doute, c'est Eldorado.

Quelques jours à "explorer" le terrain et "visiter" le pays, puis l'immigré B déclare vouloir partir vers le nord : "la Suède, peut-être, mais je m'arrêterai avant un petit moment en Allemagne, il paraît qu'il y fait super beau".

Arrivé en Allemagne, l'immigré B trouve ça :

Capture.PNG

ça aussi :

Welcome-to-Germany.jpg

 Et, surtout, ça :

CologneMerkel_SaPolitiqueBON.jpg

Dans l'après-midi, il passe un coup de fil à son "ami" resté en Suisse et lui dit qu'il passera probablement la soirée, avec quelques amis, à Cologne : "ils fêtent ce qu'ils appellent le Saint-Sylvestre", les amis que j'ai rencontrés m'ont dit qu'il va y avoir de la P...

Immigré A : fais quand-même attention, il y aurait beaucoup de policiers.

Immigré B : aucun problème, on me dit qu'ils ont surtout pour consigne de passer des amendes pour mauvais stationnement. A nous les blondes.

Immigré A : oui mais après, on va dire que nous sommes des sauvages, des criminels, etc.

Immigré B : pas de problème. Mes amis m'ont dit qu'il y a une consigne générale de ne surtout pas en parler. Ils appellent ça... euh, comment ils appellent ça ? PADAMALGAM, PADESTIGMATISATION, ou quelque chose du genre. Tu sais ce que c'est ?

Immigré A : oui, j'en ai entendu parler ici aussi. Il paraît qu'on a le droit de tout faire, sans qu'on puisse nous accuser de quoi que ce soit, pour ne pas passer pour des racistes. On m'a même dit qu'une députée socialiste a demandé à ce qu'on protège les immigrés et à ce qu'on ne les renvoie pas, même si ces derniers sont des terroristes. En fait, il parait qu'on aurait dans ce pays le droit d'aller tuer des gens dans des cafés sans risquer grand chose.

Rédacteur de ce billet : c'est ainsi en effet que j'apprends, au hasard de mes lectures, que la fille aux militants gauchistes uruguayens avait, il y a de cela quelque temps, demandé à ce qu'il ne soit pas possible de renvoyer les criminels étrangers, même lorsque ces derniers sont des terroristes. Souhaitons à cette dogmatique socialiste, que je vous demande juste de...regarder, d'être aussi bien traitée que les centaines de femmes agressées à Cologne et qu'un terroriste butte sa famille (Bataclan et ailleurs) en la laissant seule en vie, histoire de voir avec quelle tendresse elle les regardera après. C'est aussi que, ces jours-ci nous apprenons que les socialistes suisses, à l'instar de leurs "homologues" ailleurs en Europe et notamment dans l'Hexagone, courent derrière les voix des "immigrés" (naturalisés) pour renflouer les caisses (leur base électorale). Regardez déjà comment, sur leur site spécifique "PS Migrants", les gauchistes se présentent :

"Intégration des migrant-e-s à l'interne comme à l'externe du PS

Le PS dispose incontestablement d’une bonne réputation auprès des personnes immigrées en Suisse. Bon nombre le considère susceptible de répondre à leurs espoirs et leurs attentes. Il n’en demeure pas moins que ces mêmes personnes sont souvent sous-représentées au sein même du parti. Cela doit changer. Notre objectif est ainsi de faire en sorte que les personnes issues de la migration disposent, à l’avenir, d’une meilleure représentation politique à l’interne comme à l’externe du parti".

Le PS Migrants (qui dispose INCONTESTABLEMENT" d'une bonne réputation auprès des personnes "immigrées", on ne peut pas être plus claire) prévoit aussi d'imprimer des dépliants en "douze" langues pour les envoyer chez les "naturalisés" (j'espère pour eux que je ne vais pas en recevoir un). En Douze langues ? Pourquoi ? Les "naturalisés" (donc Suisses) des gauchistes ne comprennent-ils pas notre (nos) langues ?

Trop d'Amarelle, de Mara, de Levrat et d'autres. Trop de gauche et de décadence depuis trop longtemps. Trop de téléréalité, d'iPhone et de shopping. Trop de tout cela pour qu'une quelconque autre alternative que la soumission ne soit désormais possible.

Jamais dans l'histoire, des "peuples" se sont à ce point abandonnés et ce, de leur plein gré. Un rejet de soi aussi massif et aussi ancré dans les mœurs, de sorte à ce que, désormais, l'on cherche à se "revitaliser" presque uniquement par l'apport de sang frais étranger (revoir de nouveau l'appel des gauchistes du parti socialiste (suisses ?)). Le remplacement est bien en marche. Même si je ne suis absolument pas partisan de la théorie éponyme. Mais les faits sont là. Un peuple qui passe son temps à chercher des excuses pour ses propres violeurs et assassins est un peuple déjà mort.

Bien à vous, à nous, les Dimmis.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4)

13/01/2016

Lettre ouverte à Crevoisier et aux autres "journaleux" du genre

Le hasard a fait que, parcourant avant hier les colonnes des Observateurs.ch, je tombe sur un article, renvoyant à un torchon écrit par un certain "Crevoisier" : medias. "Service public" suisse : les saloperies des journalistes militants politiques et grands diffamateurs

Je lis le "torchon" original, que voici aussi : Lettre ouverte aux Observateurs

et vois que le journaleux en question y a publié ... 11 commentaires, presque tous louent ce qu'il a écrit. Je lui envoie alors un commentaire, que vous trouverez à la fin de ce billet, en étant certain qu'il ne le publiera pas. C'est exactement ce qui s'est passé. Alors, puisque le "Monsieur" s'est senti "blessé" par ce qu'il appelle tant de haine de la part des "souffleurs sur les braises" et, dès lors, s'est fendu de sa missive aussi décousue et stupide que les discours habituels de cette gauche misérable au sujet de laquelle on se demande s'il ne faut pas se poser sérieusement la question sur l'opportunité d'interdire, purement et simplement. Sans doute que ce journaleux, à l'instar de la plupart de ses "confrères" employés de médias dont le rôle premier est la désinformation, aurait préféré que les nouvelles concernant les agressions subies par des centaines d'allemandes la nuit du saint-Sylvestre n'aient jamais vu le jour. Ce à l'instar de ce que nous apprenons aujourd'hui au sujet d'agressions similaires dans un autre pays "européen" dont les "autorités" et les médias sont fans, voire assoiffés, d'immigrés : La police cache les agressions sexuelles

Sans doute aurait-il préféré, le journaleux de la RTS, médias PUBLIC, financé par NOS redevances, que toutes ces agressions n'aient jamais été connues de personne. Le pauvre et sensible personnage, membre, comme la plupart de ses acolytes, des mouvements "PADAMALGAME" et "PADESTIGMATISATION", préfère plutôt se pencher sur la "souffrance" de ces pauvres immigrés "obligés" de violer parce que, frustés sexuellement, ils ne peuvent pas faire autrement. On en est là. Et c'est écrit par une certaine (tenez-vous bien) Laurence...D'Hondt. On pourrait lui proposer de passer un peu de temps à...combler la frustration de ces pauvres.

Deux ans avant que la police suédoise, suite uniquement au tollé suscité par l'affaire de Cologne, ne révèle les viols subis lors de festivals pour ados. Deux ans.

Vous et vos "confrères" traitez souvent les idées véhiculées par les autres, du moment où elles ne correspondent pas à vos "standards" minables, de "nauséabondes". Sachez que rarement l'histoire a connu une odeur plus infecte et pestilentielle que celle dégagée par les vôtres.

Voici le commentaire que vous avez refusé de publier :

Pathétiques, dites-vous à propos des Observateurs.ch ? Les évènements du Saint-Sylvestre ont tout de la bonne affaire pour eux ? Loin de moi de vouloir les défendre, ils en sont bien capables, mais je me demande, en l’occurrence, qui serait le plus pathétique, entre ce que vous appelez les « souffleurs de haine » et les dogmatiques ignares volontaires, tels que vous. Pour moi, le choix n’est pas difficile à faire. Je rappelle tout de même que ceux que vous estampiez « jeteurs d’huile sur les braises » n’ont fait que rapporter des évènements dont vous et vos acolytes ont tout fait soit pour en minimiser l’importance soit pour carrément les occulter. Quatre jours avant que vos « collègues » de la chaîne « publique » allemande n’en parlent. Mais vous avez trouvé la parade : » vous vous balancez entre votre « devoir » d’information (comme si cela avait jamais été un souci pour les journalistes) et le souci « d’éviter l’huile sur le feu ». Comme il est drôle de constater que tout cela n’a jamais été un souci pour vous lorsqu’il s’agissait de « rapporter » (en les falsifiant largement) les « évènements » de la « révolution » syrienne. Vous demandez, toujours, aux autres de « réfléchir » « d’apaiser » et de « panser les plaies ». Et vous ? Ce que vous appelez obstinément Daesh, c’est tout de même votre naïveté consciente qui l’a créé, me semble-t-il ? Et toujours la même rengaine concernant les pyromanes souffleurs sur les braises, histoire de vous dédouaner de votre responsabilité, voire culpabilité. Vous applaudissiez des deux mains les révolutionnaires « pacifiques » syriens et, lorsque vous ne pouviez plus cacher les milliers de têtes coupées par ceux-ci, la parade est alors toute trouvée : on les range dans les rangs de Daesh et le tour est joué. Pyromanes souffleurs sur les braises dites-vous ? Ce n’est tout de même pas eux qui ont rayé la Libye (en tant que pays) de la carte (avec le résultat brillant que l’on sait) au nom de je ne sais quels principes ? Ce ne sont, me semble-t-i, pas eux qui ont ouvert toutes les portes à ces millions de « migrants » ? Oh, j’oublie, bien sûr : « on s’excuse, on s’est trompé, mais ce n’est pas une raison pour…souffler sur les braise ». Journalistes incompétents et, surtout, irresponsables, voire complices. Vous accusez les autres de vos propres maux. Vous les accusez de ne pas avoir une pensée pour les victimes de ces violences alors même que, poussés par leur dogmatisme maladif, les premiers commentaires de vos « confrères » (une fois ils étaient obligés d’en faire) fut d’appeler à…ne pas faire « d’amalgames ». C’est tout ce qui les intéresse. Souffleurs sur les braises, dites-vous ? Commencez plutôt par arrêter d’allumer des feux.

10:25 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5)

11/01/2016

Protégez vos femmes, pas notre démocratie. C'est magnifique et criant de vérité

Les Américains, au moment même où ils commettaient les pires atrocités à Abou Ghreib (la fameuse prison irakienne), au moment même où ils sous-traitaient la torture de leurs prisonniers dans des endroits dont personne ne connaissaient même l'existence et au moment même où ils instauraient une zone de non droit absolu (Guantanamo), ils se permettaient de publier, annuellement, leur fameux rapport sur "l'état des droits de l'homme dans le monde" où, comme chacun le sait, ils attribuent des points qui varient selon le degré de respect de ces droits par tous les pays du monde. Le même rapport qui leur sert de base, entre autres, pour décider des sanctions à l'encontre d'un tel ou tel pays.

Je n'ai pas connaissance de sanctions infligées par les Américains aux...USA. Mais passons.

Comme chacun le sait aussi, les modes ont l'habitude depuis la deuxième guerre mondiale de prendre aux USA et de traverser quelque temps après l'Atlantique pour arriver chez nous. Le problème avec les modes, comme pour beaucoup d'autres phénomènes, est que la copie est souvent moins bonne que l'original. C'est ainsi que cette mode d'avoir un "œil" et de "s'inquiéter" du respect par certains pays des "droits de l'Homme" est devenue, à l'instar de McDonald's, une marque déposée avec des franchises européennes qui, comme pour la chaîne de restauration rapide (et très mauvaise), exécutent les ordres venus d'outre Atlantique sans aucun pouvoir de décision.

Inutile aussi de parler de toutes ces guerres menées par nos "alliés" en Irak, Afghanistan, Libye, Syrie et ailleurs, débouchant sur la plus grave crise migratoire de l'histoire moderne, des millions de déplacés dont notre "Allié" a accepté d’accueillir...20'000, nous laissant la "joie" de prendre en charge le "solde" : plus de deux millions en l'espace de deux ans et demi.

L'Allemagne, en sa qualité de franchise modèle et totalement aux ordres, a commencé par envoyer ses citoyens (notamment les indispensables greluches souriantes) "rassurer" les nouveaux arrivants avec des "Refugees Welcome".

 

Capture.PNG

Il fallait ensuite que d'autres greluches embrassent ces réfugiés sur la bouche, histoire de leur faire comprendre qu'ils sont "vraiment" les bienvenus.

https://www.youtube.com/watch?v=Zr_dya5TpwQ

Dans la foulée, ils n'ont pas oublié, médias gauchistes en tête (fallait-il le préciser) , de "s'inquiéter" de l'état de la "démocratie" en Pologne, après la victoire des Conservateurs dans les dernières législatives dans ce pays. A l'instar de nos gauchistes à nous (Levrat qui demandait à ce que le Conseil Fédéral coupe les ponts ,aides financières et autres, avec la Hongrie "d'Orban" et qui trouve "absurde" la discussion sur le nombre des réfugiés) les médias gauchistes d'Outre Rhin voulaient, eux aussi, que leur gouvernement inflige les "sanctions adéquates" à ce pays, dont le tort fut de vouloir garder un tant soit peu sa dignité et de défendre simplement ses intérêts légitimes.

Du coup, ces mêmes Polonais sont allés assister au match de volley entre leur équipe et celui de l'Allemagne et, au beau milieu de l'affrontement, sportif, ont déroulé ce banderole, absolument magnifique et criant de vérité :

 

 femmes-protection-pologne

Ces mêmes médias qui, 4 jours durant, ont totalement passé sous silence les terribles agissements de milliers de "réfugiés" arabes et nord africains la nuit du Saint Sylvestre où des centaines de femmes ont subi des violences sexuelles et d'autres se sont faites dépouiller. Des médias qui, comme chacun le sait, ont un devoir...d'information. Des journaleux minables, dogmatisés jusqu'aux os et dont le seul souci est d'éviter les...amalgames.

 http://lesobservateurs.ch/2016/01/07/agressions-sexuelles...

Des politiciens à la petite semaine, corrompus et minables épaulés par des journaleux dont l'ignorance et la médiocrité le disputent au dogmatisme, à l'incompétence et à l'insignifiance.

Merkel ne nous dit pas ce qu'elle pense des décapitations collectives (le jour du Nouvel An) pratiquées par le régime wahhabites des bédouins du désert saoudien sur ce qu'ils ont présentés comme terroristes.

Remarque finale : tout commentaire comportant les mots amalgame et stigmatisation ne sera publié.

 

 

 

 

 

 

10:44 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (8)