17/03/2015

God damn America

Ce fut la fameuse déclaration du Rév. Wright, un temps pasteur "personnel" de Hussein Obama. Je les reproduis ici et aurais pu, si cela fut possible, les reprendre totalement à mon compte, sans rien y changer. Sans hésitation et sans regret.

Lire la suite

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (24)

10/03/2015

Nemtsov et les Guignoles de l'info

Nemtsov, dont personne n'avait entendu parler avant qu'il ne se fasse descendre "tout près du Kremlin" était, nous dit-on, le "principal" opposant de Poutine, notamment au sujet de "l'intervention russe" en Ukraine (c'est en ces termes que NOS médias ont présenté les choses). Le fait que Nemtsov, dont personne n'avait auparavant entendu parler, ait été le vice premier ministre de l'ivrogne du Kremlin (un certain Yeltsine) et qu'il se préparait à devenir le numéro un du pays après le départ de ce dernier n'a "bien évidemment" joué aucun rôle dans la construction de sa "farouche opposition" à Poutine. Non, Nemtsov est un homme foncièrement honnête et indépendant et ses relations avec Kiev et, dès lors, les USA et ses satellites européens n'ont pour origine que le hasard de sa relation "charnelle" avec un mannequin ukrainien, d'un peu moins de 30 ans sa cadette. Et, de nouveau, la mascarade, aussi invraisemblable que minable qu'ont constitué les "hommages" rendus par les représentants du "monde libre" ont de quoi donner la nausée. C'est ainsi que la terre entière s'est arrêtée trois jours durant et n'avait plus pour préoccupation que l’assassinat de "l'opposant Nemtsov", dont personne ou presque n'avait entendu parler auparavant. C'est ainsi aussi que des représentants de cette partie "libre" du monde, parmi lesquels on trouvait des parlementaires et des ministres, sont allés se "recueillir" à l'endroit où le "martyre" est passé à trépas. Et puisque je vais parler des médias dans quelques lignes, inutile de signaler qu'aucun de ces derniers (tout aussi libres et indépendants que les ministres et parlementaires cités plus haut) n'a eu l'idée de poser la question à ces représentants du "monde libre" de savoir s'ils connaissaient qui était cet illustre "opposant". Inutile bien évidemment de se demander si les journaleux en question savaient eux-mêmes.

Entre samedi et dimanche, on apprenait que cinq personnes, d'origine tchétchène, aïe, avaient été appréhendées en relation avec cette affaire. Une des ces personnes aurait même avoué sa "participation" au meurtre.

Depuis, une fois cette information relayée, le nom de Nemtsov n'avait plus été prononcé...par personne. Plus rien, le néant. Sans doute que le résultat ne correspondait-il pas au scénario...espéré, voire pré écrit. Plus aucun "média" n'a plus dit un seul mot concernant cette affaire.

Il y a les guignoles de France Info, France2, TF1, les guignoles de BFM TV, de LCI, de France 24 et d'i-Télé, les guignoles de la RTS, dans son ensemble (je viens de recevoir la facture de redevance, 462 francs, tout de même). Ceux-là sont, contrairement à l’appellation "officielle", les vrais guignoles...de l'info.

Et il y a les Guignoles de l'Info, version originale. La différence est que ces derniers ont encore la décence de se présenter pour ce qu'ils sont. Je crois même qu'à la différence des vrais guignoles, les expressions honnêteté intellectuelle et professionnalisme ont encore un sens pour eux.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1)

03/03/2015

Syrie : les brigades "Hazm" (USA) sont liquidées par le Front d'Al Nosra (Qatar, Turquie et Fabius)

On apprenait avant hier que, suite à l'ultimatum lancé par le Front d'Al Nosra (branche syrienne d'AlQaida, financé et soutenu par le Qatar et la Turquie et dont Fabius avait qualifié les exactions de "bon boulot sur le terrain") les brigades Hazm (constituées, financées et armées directement par les USA http://www.washingtoninstitute.org/policy-analysis/view/r...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_Hazm ) on décidé leur "auto-dissolution" et leur ralliement au...Front Islamique du Levant. Mais Al Nosra (Qatar, Turquie et France "Fabius") ne l'entendait pas de cette oreille. Le Front a donc lancé son offensive dans la localité d'Atareb (nord ouest d'Alep où Hazm avait élu "domicile") et ceci s'est traduit par le massacre de centaines de combattants de Hazm (USA) et la fuite de leurs leaders vers...la Turquie, laissant derrière eux un butin considérable (raison essentielle de l'offensive d'Al Nosra) : du matériel américain dernier cri, où l'on trouve notamment les missiles TOW anti chars.

Il y a de cela quelques jours, les USA déclaraient (ce n'est pas du tout une plaisanterie) vouloir "armer et entrainer des membres de l'opposition syrienne modérée dans sa lutte contre le régime de Damas.

On voit qu'ils respectent leurs promesses.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (10)