07/01/2015

Houellebeq : au-delà de la soumission

Après Eric Zemmour, il semblerait bien, au vu des premières réactions et commentaires, de ceux qui, semble-t-il, ont lu l'ouvrage, que Houllebecq est bien placé pour reprendre le flambeau, avec tout ce qui va avec. La différence étant bien entendu le désintérêt, du moins à la surface, de l'écrivain pour les médias, ce qui est de bonne augure.

Houellebecq nous parle donc d'un scénario où, pour résumer à l'extrême, un ressortissant "français" musulman serait élu président de la République en 2022. S'ensuit les conséquences habituelles qu'on peut imaginer si cette secte prenait effectivement le pouvoir : copier, petit à petit, ce à quoi nous assistons aujourd'hui dans les pays musulmans. Imposer, selon les commentateurs, petit à petit, le port du pantalon et interdire les jupes, interdire la viande de porc, un professeur d'université qui se convertit à l'islam pour garder son poste dans une Sorbonne qui a été rachetée par les Saoudiens, ce qui par ailleurs lui permets d'épouser trois femmes, etc.

Scénario possible ? Je dirais que oui mais je crois que cela n'est pas le plus important dans l'affaire, loin de là. Non, ce qui devrait nous interpeller est plutôt la "réaction" de nos "concitoyens", notamment celles et ceux qui passent leur temps à défendre les "libertés", "démocratie" et droits de l'homme, de la femme, de l'enfant, des minorités, de tout et, surtout...de rien. La réaction des Hollande, Cambadélis, Fabius, Walls, Belkacem mais aussi de leurs "confrères" bien de chez nous, les Ada Marra, Amarelle, Sommaruga et autres Levrat, s'ils sont encore en vie.

Eh bien, j'en prends le pari : tout comme maintenant, ils ne soulèveront pas la moindre objection. Ceux-là mêmes qui ne laissent rien passer (je dis bien rien) lorsqu'il s'agit de féminisme, des droits de l'homme, de la femme, des enfants, des animaux, des arbres, de tout et de rien, qui souillent les autels des églises poitrines au vent, qui défilent dans les rues pour "défendre" les droits des homosexuels (plus généralement LGBT), qui appellent à ce que l'on enlève les pissoirs dans les écoles (histoire que les garçons ne voient pas la différence anatomique qu'ils ont avec les filles), qui votent des lois (cela est passé aux Pays Bas) pour que deux personnes prises d'une envie soudaine d'en découdre "sexuellement" puissent le faire publiquement (il s'agit en l'occurrence de jardins publics BFMTVl, ils accepteront non seulement sans rechigner, mais seront même les premiers à se soumettre. C'est en cela que leur attitude va au-delà de la soumission. Au-delà car, champions toutes catégories de toutes les "luttes" relatées plus haut, ils ne le font qu'à la manière des pleutres, ceux qui osent uniquement lorsqu'ils sont certains de ne rien risquer. Leur "lutte" est celle des "lotis" branchés qui, n'ayant pas grand chose à faire, s'occupent de ce qu'ils peuvent et partent en courant dès que les choses deviennent sérieuses. Certains de ne rien risquer, effectivement, dans des "démocraties" moribondes et épuisées, décadentes dans le sens historique du terme (la décadence qui a fait tomber Rome), ils osent tout. Mais, on vient de le dire, uniquement dans nos démocraties, ou ce qu'il en reste, en attendant que les barbares des temps modernes viennent "serrer les vis". Ils se tairont, accepteront sans rechigner et, pour justifier leur soumission, déclareront même que cela ne pose pas de problème du moment où la conquête s'est faite...démocratiquement.

C'est très exactement ce que les barbares de cette secte disent : "Allah a mis la démocratie dans ces pays (l'Occident) pour qu'on puisse les conquérir.

Comment tout cela pourrait-t-il finir ? De plus en plus de gens pensent que la prochaine grande guerre aura lieu en Europe et sera...civile. Peut-être mais j'en suis de moins en moins certain. Les couards ne s'y risqueront pas. Il sont déjà au stade de la soumission. Non, je commence petit à petit à croire, qu'au contraire, il faut que la pourriture atteigne les os et la moelle. La soumission, déjà commencée, doit aller à son terme (au-delà de la soumission). L'anéantissement des privilèges poste 1968, œuvre des nantis branchés, est une condition nécessaire et essentielle pour que, éventuellement, un grand feu destructeur (dont l’Europe a historiquement le secret) vienne balayer ces déchets puants. Il parait, foi de cultivateurs africains, mais pas seulement, que la la terre est incroyablement plus fertile après.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

C'est tout simplement l'Histoire en marche. D'abord on ne voit rien venir, ensuite on se ment é soi-même, ensuite il est trop tard. Ensuite on meurt et on laisse le problème à ses descendants.

Écrit par : Mère-Grand | 07/01/2015

Si le gouvernement français n'est pas impliqué dans cet énorme gâchis, ce serait une première française !

Il n'y a pas que les islamistes qui se frottent les mains dans cette horreur, Charlie n'avait que les islamistes sur le dos !!

C'est comme si ce sacrifice arrange tout le monde !

Écrit par : Corto | 07/01/2015

Les commentaires sont fermés.