30/12/2014

Les "vrais" dictateurs ont été et sont toujours, ceux de gauche

Sous couvert de permissivité "sociétale", nouvelle expression à la mode ces temps-ci, les dictatures de gauche, hier comme aujourd'hui (peut-être même aujourd'hui plus qu'hier), ont été les plus sanguinaires et les plus inhumaines, pour autant qu'une dictature puisse l'être un tant soit peu. Le gauchiste, contrairement à ce que le terme "socialiste" pourrait laisser croire, est forcément quelqu'un qui s'élève "contre" la société. Pour lui, c'est forcément une "structure" passéiste qu'il faut "abattre". D'où cette violence inouïe qui a conduit aux guerres et aux massacres les plus horribles que l'humanité ait connus. Même si cela ne constitue qu'un poncif répété à maintes reprises, il n'est jamais inutile de souligner, pour rappeler les épisodes les plus sombres de notre histoire récente, que Mussolini ne fut qu'un socialiste, tout comme son admirateur Hitler. Inutile bien évidemment de rappeler les 30 millions de victimes du...communisme, étape ultime du...socialisme. Tout comme il est inutile de rappeler le maoïsme et sa révolution "culturelle". Kim Il Sung est, bien évidemment, socialiste, tout comme feu son fils Kim Jong Il ou encore le petit de ce dernier, un certain Kim Jong Un. Et ne vous y trompez pas, les socialistes qui se baladent dans nos contrés ne sont que les descendants directes de ces dictateurs sanguinaires. Les premiers s'attaquèrent physiquement à leurs semblables (pour autant qu'ils puissent encore prétendre appartenir à la race humaine) alors que les seconds s'attaquent aux fondements mêmes de ce qui fait qu'il soit possible de vivre ensemble : la société elle-même. La société, quelle que soit sa nature, est une structure "systématiquement" et d'une façon permanente passéiste. Et cela ne date pas d'hier. La gauche, où qu'elle soit, n'a jamais, je dis bien jamais, fait du bien-être des hommes une de ses préoccupations. C'est la destruction (certains diront déconstruction) des structures sociales qui a toujours été son unique bataille, sa raison d'être. Déconstruire la société et élever l'individu en valeur unique, dans le mauvais sens du terme puisque, en même temps, l'individu n'a pas son mot à dire. Et, toujours, avec couardise. La couardise et l'abjection de ceux qui s'attaquent aux cibles les plus faibles, les plus faciles à atteindre, sans risquer une quelconque rétorsion (il va de soi que les gauchistes de tous bords prétendent défendre les faibles contre les puissants. Je demande qu'on me donnent des exemples. Il n'y en a pas). Cela a toujours été le signe distinctif des pleutres.

En France et alors que la misère, la pauvreté et le chômage sont à des niveaux jamais atteints auparavant, les socialistes, au "pouvoir" de nouveau depuis 2012, n'ont rien trouvé de mieux que d'élaborer des "lois" permettant aux homosexuels de se marier, aux écoliers de ne plus faire la différence entre masculin et féminin et aux criminels de sortir des prisons car ils n'ont rien à faire là-dedans. Les gauchistes de tous bords n'ont, depuis quelques semaines, qu'une bataille d'une "très" grande importance à mener : les crèches. La république et la laïcité sont en danger de mort. Une crèche devant une Mairie ? Et à la question de savoir s'ils ne se trouvent pas assez ridicules, lâches et minables de s'attaquer encore et toujours aux Chrétiens, les représentants de cette secte (je parle bien des gauchistes) ont clairement répondu que, s'agissant des Musulmans, ils ne peuvent rien faire car ils ne trouvent pas de représentants "clairement identifiable" de cette "religion".

Chez nous, il y a les Marra, les Amarelle et autres Summaruga, Levrat et j'en passe. Les socialistes Suisses, encore plus que leurs "homologues" Français, ont cette particularité d'être de vrais dogmatiques de la "chose sociétale". Lorsqu'on n'a rien à faire et l'on n'a jamais rien fait de sa vie, on s'amuse avec ce qu'on peut. Et tout aussi courageux que tous les autres socialistes, les gauchistes suisses s'attaquent au mal suprême qui guette notre société. Une église qui brûle et les socialistes jubilent.

Capture.PNG

Vous remarquerez la "profession" de ce socialiste : animateur culturel. Tout un programme.

Quant à savoir ce qu'ils pensent des égorgements pratiqués par ceux qui, comme eux, sont adeptes d'une secte de "paix et d'amour", et bien, euh... ce sont forcément des :

  • Égarés
  • Des victimes de la...société (tiens)
  • En mal d’identité
  • En rupture avec la société (de nouveau)
  • Des cas isolés
  • Tous les musulmans ne sont pas comme ça
  • Il ne faut pas faire d'amalgames
  • Dissocier l''islamisme de l'islam (au fait comment faire pour dissocier le christianisme du...de quoi déjà ?)
  • Etc.

Regardez maintenant la première chose qui saute aux yeux en ouvrant la page du site de la section "féminine" du parti socialiste suisse.

Capture.PNG

...Féministes, avant tout. Tout comme leurs "consœurs" : les Femens. Il faut juste demander aux unes et aux autres (Marra et Amarelle en tête, surtout la première qui ne manque pas une occasion pour nous rappeler qu'elle est socialiste PARCE QUE CHRÉTIENNE) dont la préoccupation première (celle qui doit conduire à la réalisation de l'égalité homme/femme) consiste à souiller les Autels des églises et d'enlever l'Enfant Jésus Place Saint Pierre à Rome, ce qu'elles pensent de ce qui arrivent à leurs "sœurs" chrétiennes, Yézidis et autres, là-bas, en Irak et en Syrie, vendues et échangées comme esclaves sexuels par les...égarés et les victimes de la société.

Je vous le disais : courage, probité, compassion et, ne l'oublions pas, paix et amour sont des qualités indissociables de celle de ... socialiste. Ils ont réussi l'exploit (mai 1968) improbable de réaliser ce qu'aucun libéral de droite n'aurait pu imaginer : transformer l'individu en un simple sujet de consommation. Voici donc leur réussite : des "consommateurs" faisant la queue (dormant à même la rue) 48 à 72 heures devant un magasin Apple Shop pour être les premiers à acquérir le dernier i-phone.

Minable ... aussi.

10:18 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (12)

17/12/2014

Exclusif : le massacre de 140 enfants dans une école au Pakistan serait l'œuvre d'extraterrestres

Des extraterrestres, venus d'une planète jusque-là inconnue, seraient les auteurs de l'horrible massacre de plus de 140 enfants (oui, des enfants) tués de sang froid et d'une manière délibérée. C'est d'ailleurs cela qui fait croire à une "œuvre" inhumaine (par opposition aux actions entreprises par des humains). On commence déjà à entendre certains "analystes" déclarer que "ce n'est pas l'Islam" et que "tous les musulmans ne sont pas comme ça". En effet, l'Islam étant une "religion" de "paix, d'amour et de tolérance", une religion (il semblerait acquis qu'il en soit une) où l'amour du prochain est élevé en valeur suprême, il parait effectivement difficile d'admettre que les auteurs de ce carnage puissent s'en réclamer. C'est précisément cela qui fait croire à une attaque de l'au-delà cosmique.

A l'appui de cette analyse, certains "spécialistes" avancent une similitude troublante avec d'autres événements ayant eu lieu non loin de là, où des hommes (c'est en tout cas ce qu'on croyait jusqu'à très récemment) barbus, vêtus de noir et tenant des drapeaux de cette même couleur portant des inscriptions incompréhensibles (des linguistes ont avancé l'hypothèse, aussitôt écartée par les Hollande, Décaillet, Fabius et quelques autres, de l'arabe primitif) attaquent et massacrent à intervalles réguliers les habitants de villes et villages entiers. Certains ont même parlé de séances d'égorgements publiques, où les martiens tenant la tête de la victime (humaine, cella-là) d'une main et le couteau de boucher de l'autre, prononçaient des bribes de ce qu'on a crû être des versets du Coran (hypothèse elle aussi très vite écartée par les mêmes analystes cités plus haut) avant de séparer la tête du corps.

L'enquête promet d'être longue et difficile.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (6)

11/12/2014

Pour Didier Burkhalter, être invité au G20 est plus important que le génocide arménien

En digne héritier de Micheline Calmy-Rey (celle qui a été la première à reconnaître le Kosovo, à s'agenouiller devant Khaddafi et à se voiler en présence d'Ahmedinejad, l'iranien), CE Conseiller Fédéral, Romand Neuchâtelois à l'accent si délicieusement germanique, vient d'envoyer une "recommandation" aux autorités genevoises pour que celles-ci renonce à l'édification d'un mémorial commémorant le génocide d'un million et demi de Chrétiens Arméniens perpétré par les Turcs en 1915-1916.

Sujet de la RTS.

Voici ce que le chef de "notre" diplomatie considère comme étant moins important que l'invitation de la Suisse par la Turquie (de Rejep ERDOGAN, chef officieux de l’État Islamique) au sommet du G20 :

Capture.PNG

Je disais que CE Conseiller Fédéral a adressé une "recommandation" aux autorités genevoises. De fait d'autorités, on apprend qu'on avait en réalité affaire à deux "personnages" faisant partie des "ces autorités" sont allés rencontrer l'héritier de Calmy-Rey pour faire part de leurs préoccupations concernant les fortes pressions exercées par les autorités turques.

Quand on apprend que ce même Didier Burkhalter a, il y a de cela à peine deux semaines, lancé des diatribes indescriptibles à l'endroit de la Russie pour "dénoncer" l'intervention de cette dernière en Ukraine, on ne peut s'empêcher de se poser des questions :

  • Sur la force réelle des cette Turquie Islamique qui se permet de faire plier des pays n'ayant en réalité pas besoin d'elle, sauf, peut-être, cette volonté inébranlable de casser l'Europe historique et l'islamiser, y compris de force.
  • Sur la faiblesse lamentable de cette "grande Russie" dont les gesticulations du Président sont apparemment aussi efficaces que de fumer des cigarettes mentholées en espérant d'arrêter de fumer.
  • Sur la grandeur de notre pays, gardien universel de la démocratie et des droits de l'Homme.

Gardien aussi, à ses heures, de quelques sous.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3)

09/12/2014

Ainsi, USA, Occident et Etat Islamique, c'est "strictement" la même chose

Ce n'est, bien évidemment, pas moi qui le dis, même si je l'ai toujours soutenu, mais le "plus Américain" (dans le mauvais sens du terme) d'entre eux tous : un certain John McCain.

Regardez bien ces deux extraits. Il s sont clairs et limpides. J'en profite pour rendre hommage à ces "journalistes" (généralement anglo-saxons, hélas) dont certains méritent le titre professionnel dont ils s'affublent.

Ce n'est de loin pas le cas de nos "journaleux".

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

Ici, tout est traduit. Regardez. Remarquez quelque chose d'extrêmement important : "Je suis en contact quotidien avec ces gens-là". En contact quotidien, Vous avez bien vu et...lu.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

Dans cet extrait, McCain n'y va pas par quatre chemins : "Hillary Clinton l'a déjà expliqué il y a de cela deux ans, tous, sans exception, dans le bureau de la sécurité national, ont recommandé d'armer l’État Islamique".

Vive la démocratie, liberté et...je vous le donne en mille, les droits de l'Homme.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0)