02/09/2014

Ukraine et ailleurs : la responsabilité de l'Occident est totale. Celle de l'Europe est double

C'est au moment même où la France, de Hollande et Valls, recevait l'émir (comprenez "prince") héritier (du trône de l'Arabie Saoudite, pays "très" ami) que les déclarations belliqueuses, voire guerrières, de "certains" Européens à l'encontre de la Russie fusent.

Je n'ai en réalité jamais eu la moindre illusion quant à l'intelligence, clairvoyance ou capacité de discernement des certains dirigeants européens. Mais là, ce qui se passe dépasse l’entendement. L'Europe découvre que son véritable ennemi est la Russie (il faut toujours ajouter : "de Poutine").

Tout ou presque a déjà été dit au sujet de l'aveuglement des occidentaux et leur manque de vision à long terme. C'est pour cela que je me contenterais ici de risquer quelques prévisions. Je prendrais même quelques paris.

L'Europe regrettera amèrement sa stupidité. Oui, il n'y a aucun autre adjectif pour qualifier l'obstination maladive de ses dirigeants. Les soi-disant sanctions "économiques" se retourneront contre elle bien plus vite que certains ne le croient. On peut même affirmer que cela commence déjà à se produire et je ne parle pas uniquement des quelques tonnes de fruits et légumes. D'autres "fournisseurs" se pressent déjà au portillon : Brésil, Afrique du Sud, Argentine et...Chine. Aujourd'hui, Poutine a "inauguré" le grand projet de livraison de gaz à la Chine, précisément. Dans quelques mois, ce sera l'hiver et on peut parier qu'il y aura, justement, un peu d'humidité dans...le gaz, que l'Europe importe de la Russie de...Poutine. Au-delà, lorsque les choses rentreront dans l'ordre (car cela arrivera au nez et à la barbe des Européens et beaucoup plus vite qu'on ne le croit), il sera très difficile de "récupérer" les marchés perdus. On peut supposer que l'Arabie Saoudite n'arrivera pas à absorber tout le manque à gagner.

En ce qui concerne l'Ukraine, c'est la volonté russe qui prélavera et personne, je dis bien personne, n'arrivera à y changer quoi que ce soit. On peut même parier que, à défaut d'un ressaisissement rapide, très rapide, des esprits (je parle de nouveau des Occidentaux) les "séparatistes" ne s'arrêteront pas à Mariupol mais continueront à l'Ouest de la Crimée pour arriver jusqu'à Odessa et couper ainsi tout débouché de l'Ukraine sur la Mer Noire.

En ce qui concerne la responsabilité de l'Occident, inutile de s'étendre. Il suffit de regarder ce qui se passe en ce moment même en Libye, libérée par Sarkozy et BHL. Il suffit aussi de constater l'affolement collectif des Européens face à la menace islamo jihadistes, qu'ils semblent découvrir.

10:49 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

ISIS ou EIIL ou récemment EI ont le droit et le devoir de tuer pour semer la terreur, exactement comme les corsaires payés par la Reine d'Angleterre pour piller ses adversaires.
Tous les pays, toutes les nations et peuples doivent être réduits à n'être que des outils de chantier pour servir l'empire ou bien ils doivent disparaître. L'ironique Union Européenne a été construite pour que les Européens soient tous spoliés et incorporés pour les expéditions de conquêtes.

http://www.paperblog.fr/7261026/xavier-moreau-balance-le-secret-du-financement-de-l-ue-par-les-usa-en-plein-direct-sur-france24/

Pour sauver le sol sous nos pieds, il est urgent que tous les laquais retrouvent la confiance en eux-même, et qu'ils appellent les autres à désobéir à l'Empire, tous ensemble. Même l'Arabie Saoudite commence à sortir de son hibernation. La grande coupable, espérons qu'elle se réveille complètement. Son champ de pétrole n'échappera pas aux menaces d'ISIS-USA.

http://www.vineyardsaker.fr/2014/09/02/chaos-seclaircit-voici-les-usa-utilisent-lisis-conquerir-leurasie/

Extraits.
Le chaos s’éclaircit : voici pourquoi les USA utilisent l’ISIS pour conquérir l’Eurasie
"...Le réalisateur Oliver Stone et l’historien Peter Kuznick ont fait remarquer, avec beaucoup d’acuité, qu’avec Hiroshima et Nagasaki, les USA ne voulaient pas seulement démontrer qu’ils étaient surpuissants, mais aussi (ce qui encore plus préoccupant) qu’ils n’auraient aucun scrupule dans la défense de leurs intérêts propres : ils étaient prêts à réduire massivement en cendres hommes, femmes et enfants."...
..."De même que Mussolini avait besoin d’un millier de morts à jeter sur la table des négociations de paix, les USA, l’ISIS et les dirigeants kurdo-irakiens ont besoin de quelques milliers de morts (civils) à jeter sur la scène de la tragédie moyen-orientale, afin de mener à bien la tripartition de l’Irak et le vol de zones du nord-est de la Syrie (ce qui est le contraire d’une union contre les terroristes de la Syrie et des USA, comme l’écrivent des voyous frivoles dont la plume est vendue au régime). Le tout au bénéfice du réalisme du spectacle."...

Écrit par : Beatrix | 02/09/2014

Je craint que les choses ne soient pas aussi tranchée.

Dans ce merdier, qui sait quoi, combien de groupes terroristes sont en présence, combien de factions, de sous-factions et conflits internes ?

Egalement, vouloir fidèlement pour des raisons X prendre fait et cause aussi catégoriquement en mélangeant le Moyen-Orient et l'Ukraine me parait un peu trop simpliste.

En ce qui concerne le Moyen-Orient, que les milices et autres parties ne soient pas truffés de agents infiltrés par les grandes puissances me semble être d'une naïveté sans comparaison, ce qui est certains, c'est que tout le monde bouffe de la m.... pour pas grand chose !

Écrit par : Corto | 03/09/2014

Je ne mélange en réalité rien. Le sujet central n'est pas l'Ukraine en soi, ni le Moyen orient. Mais l'Occident et sa stupidité effrayante. On voit le résultat...dans les deux cas.

Écrit par : Jean Gowrié | 03/09/2014

L'Europe est devenu un club de rois Ubu, ridicules et pathétiques qui s'enivrent en reprenant à leurs propres comptes la propagande, que leur souffle Uncle Sammy.

Les médias jouent le jeux et ne veulent rien savoir d'autres, parce que comme à l'ONU, la préoccupation première est : qui paie à la fin du mois ?

Que nenni ! Ils font de l'excès de zèle dans la propagande et prenne une part active à la désinformation tout en se prévalant de représenter les valeurs démocratiques de pointe.
Ils ressemblent en cela beaucoup à leurs maîtres.

Cet occident-là se gave d'images virtuelles et se perd très loin des réalités.

Pendant ce temps les petits rats que nous sommes, esclaves de l'économie, courront toujours plus,
sans avoir le temps de décrypter le miroir tendu par ce cirque.

Pour rester éveiller, il ne faut plus compter ses heures de sommeil.

Écrit par : aoki | 03/09/2014

"L'Europe est devenu un club de rois Ubu, ridicules et pathétiques qui s'enivrent en reprenant à leurs propres comptes la propagande, que leur souffle Uncle Sammy."

Encore la même rengaine ?

Il y a aussi l'oncle Popof et Ching-Chong, Gandhi et N'Ganda fouffa, vouloir faire la valse à deux temps au 21ème siècle laisse entrevoir des fuites dans le pantalon !

De toute façon avec le mollah Obama, c'est plutôt oncle M'Foussa-Fissa !

Salam Obama wecan !!

Écrit par : Corto | 03/09/2014

Jean, à quoi vous différenciez un militant du hizballah et un militant d'al nusra ?

A la taille de la barbichette ??

Écrit par : Corto | 03/09/2014

@ corto

"Encore la même rengaine ?"

Que voulez-vous dire ? Que c'est les chinois ou les russes qui soufflent le texte à nos bons politiciens européens ?
Par contre, si vous voulez dire qu'à terme, les chinois pourraient bien nous souffler dans les bronches, avec l'initiation du marché hors dollars, alors là je suis d'accord. Surtout si l'Europe poursuit sur la même pente.

Cependant, à l'heure actuelle, cette vieille rengaine correspond toujours bien à la réalité hélas. et pour rappel, l'OTAN ne contient ni "oncle Popof et Ching-Chong, Gandhi et N'Ganda fouffa".

Écrit par : aoki | 03/09/2014

Aoki, ben tiens, c'est pour sure que l'OTAN ne contient en tout cas pas les Popofs !

De mon point de vue, Poutine se comporte comme un gamin de 5 ans, certes le gaz de schiste ukrainien lui fait une sérieuse concurrence, mais il se met des autogoals, il ne comprend qu'il prépare la succession à Obama pour un dure de chez dure de la cavalerie, le problème des russe, ou plutôt des oligarques russes, c'est qu'ils n'osent pas investir un kopeck dans leur vénérable Russie des tsars. tout le ponion est à l'extérieur et pour cause !

Donc ils se coulent, à mon avis, ils vont s'en rendre compte trop tard, si ça n'est pas déjà le cas !!

Écrit par : Corto | 03/09/2014

Je ne sais pas qui est corto, mais je voudrais même pas le rencontrer tant ses propos sont stupides.

Écrit par : Jessie G. | 03/09/2014

Les commentaires sont fermés.