21/08/2014

James Foley : soigner un cancer après l'avoir inoculé ou lorsque l'abjection le dispute à l'immondice

Obama, le président de la première puissance mondiale, accessoirement bienfaitrice de l'humanité, vient de déclarer que l'EIIL (État Islamique en Irak et au Levant) est un "cancer qu'il faut éliminer" et "que de telles organisations n'ont pas leur place au 21e siècle". Le problème est que l'EIIL est une création...américaine, entre autres. Ce n'est pas moins que Hillary Clinton elle-même qui l'avoue mot pour mot dans son livre "Hard Choices".

Ainsi, comme cela est le cas depuis pratiquement tout le temps, le monstre échappe à son créateur.

Mais cela n'est pas vraiment le plus abject dans l'histoire. J'ai toujours pensé qu'il faut systématiquement se méfier lorsqu'il y a consensus général sur un sujet quelconque. Il s'agit ici en l'occurrence de l'égorgement (et non pas décapitation, comme l’édulcoration journalistique habituelle essaie de le laisser penser) du journaliste américain Foley. La terre entière est dégoûtée par cette barbarie. Pauvre et immonde terre que l’égorgement de milliers de pauvres innocents par ces mêmes barbares ne fait pas bouger. Effectivement, la vie d'un Américain vaut certainement bien plus que celle de milliers d'autres damnés de la terre.

Les médias n'ont pas oublié non plus de souligner, à maintes reprises, que le journaliste est allé pour faire "découvrir au monde la souffrance du peuple syrien". Sans plus de commentaires, bien évidemment. Ils faisaient accompagner cela par quelques photos du journaliste quelque part au nord d'Alep où on le voit accompagner ... ses futurs égorgeurs, qui combattent, forcément, le tyran de Damas.

JF004-449.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et bien pardon, mille fois pardon mais lorsqu'on fait un choix dans la vie, en l'occurrence celui de l'EIIL, contre M. Assad, le minimum serait qu'on l'assume.

10:42 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : james foley, eiil, isis, usa, france, syrie, irak

Commentaires

Avant tout, on retiendra que c'est l'administration du prédécesseur de Barack Obama qui a initié la situation délétère qui règne actuellement en Irak.

Pour autant, on admettra aussi que les islamistes et autres djihadistes fous d'Allah existaient avant l'invasion de l'Irak.

Et qu'accessoirement, ces gens sont des barbares dont les actes, effectivement, s'apparentent davantage à des pratiques moyenâgeuses qu'à une démocratie libre, responsable et respectueuse des diversités culturelles et religieuses. En cela, ces islamistes contribuent à répandre le sang de ceux qui ne pensent pas comme eux. Il n'y a que les irrédentistes musulmans, malheureusement beaucoup trop nombreux, pour s'en réjouir.

Cette religion, ainsi pratiquée, est une nuisance.

Écrit par : Déblogueur | 21/08/2014

"Pour autant, on admettra aussi que les islamistes et autres djihadistes fous d'Allah existaient avant l'invasion de l'Irak.

Très juste! J'ai l'impression que le monde a oublié Daniel Pearl, journaliste, égorgé et décapité en février 2002 par Al-Qaïda. Et combien d'autres innocents en cette année 2014 dont les têtes sont exhibées comme des trophées sur internet soit en photos soit en vidéos?

Pas le courage de regarder.....

http://youtu.be/KghZhEdAuq8
http://www.dailymotion.com/video/x7kdqp_daniel-pearl-execution-video_news

Et l'Occident traîne la patte derrière.....

Emirats : sévère loi antiterroriste dans un contexte de violences régionales

Les Emirats arabes unis, riche monarchie pétrolière du Golfe, se sont dotés d’une sévère loi antiterroriste, a-t-on annoncé jeudi de source officielle dans un contexte d’extension des violences attribuées à des groupes islamistes radicaux.

Le président Cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane "a promulgué la loi fédérale numéro 7 de l’année 2014 sur les crimes terroristes", a rapporté l’agence officielle WAM sans préciser le contenu du texte. Selon des journaux, la loi prévoit la peine de mort, de sévères peines de prison et des amendes pouvant aller jusqu’à 100 millions de dirhams (27 millions de dollars ) pour les auteurs d’actes terroristes. La loi stipule que les personnes reconnues coupables d’une "attaque ou menace" contre les dirigeants du pays, dont le chef de l’Etat, de complot contre l’Etat ou de formation d’un groupe terroriste seront passibles de la prison à vie ou de la peine capitale, selon le quotidien Khaleej Times.

Les individus impliqués dans des actes terroristes dans le pays ou leur planification à l’étranger encourent les mêmes peines. Le financement du terrorisme, les prises d’otages à des fins terroristes, le trafic humain et le blanchiment d’argent sont des crimes dont les auteurs risquent des peines allant jusqu’à la perpétuité, selon la loi.

Le texte, qui amende une loi datant de 2004, durcit considérablement les sanctions dans le cadre de la répression du terrorisme. Sa promulgation intervient dans un contexte régional marqué par une montée de l’extrémisme religieux, mené notamment par les jihadistes ultra-radicaux actifs en Irak et en Syrie.

Les Emirats, l’un des pays les plus riches du monde et qui ont été épargnés par la vague de contestation populaire qui secoue le monde arabe depuis 2011, emboîte ainsi le pas à l’Arabie saoudite. Ce pays a publié en février un décret royal prévoyant jusqu’à 20 ans de prison pour participation à des combats à l’étranger et appartenance à des "groupes terroristes". La justice des Emirats a condamné ces derniers mois des dizaines d’islamistes locaux et égyptiens, accusés de complot ou d’avoir formé des cellules des Frères musulmans.

AFP jeudi 21 août 2014

Écrit par : Patoucha | 21/08/2014

Soutenir Assad, c'est votre choix, ce qui n'implique pas de faire de la propagande ridicule("USA créateur de l'EIIL"). Si la clique de Assad avait un peu laisser de son pouvoir, il n'y aurait pas eu un début de soulèvement qui a profité à ces extrémistes. Assad serait toujours au pouvoir, certes un peu diminué, mais dans une Syrie en paix.

Assad est le créateur de l'EIIL de par son obstination.

Écrit par : roket | 21/08/2014

....Bof.

Cela ne me dérange aucunement de penser ce que vous souhaitez, de moi ou de quiconque. Il serait en revanche bien de lire "tout" mon billet. Vous remarquerez qu'Assad n'est même pas le sujet. A la limite à peine même l'EIIL. Quant à savoir qui a créé l'EIIL, Al Quaida et toutes les autres conneries du genre, je vous rappelle tout de même que les USA ont envahi l'Irak en...2003
Pour le reste, aucune polémique
bien à vous

Écrit par : Jean Gowrié | 21/08/2014

Ben, voilà peut-être une info qui va vous mettre les idées un peu en place. Obama - pas seulement lui - est pour les islamistes et cela n'est pas un scoop:

août 25 2014
Américains et Européens, coupables d’avoir donné naissance aux barbares de l’EIIL
Le criminel de guerre John McCain, posant avec les barbares de l’EIIL en Syrie.

C’est le quotidien américain World Tribune, qui révèle les livraisons d’armes et d’équipements à l’EIIL. Au début, c’était une soi-disant « aide humanitaire » à la « résistance » syrienne pour accélérer la destruction du régime syrien. Outre cet article de World Tribune dont nous publions la traduction intégrale, nous mettons en bas de page le lien vidéo d’un rapport édifiant de Russia Today, dans lequel le Sénateur du Kentucky, Rand Paul, affirme que son pays soutient l’EIIL en Syrie et semble s’y opposer en Irak

Plusieurs pays de l’Europe de l’Est ont fourni des armes au groupe takfiriste Daech (EIIL), et ce, avec l’aval de l’Otan. Cette information a été révélée par le quotidien américain World Tribune, citant une source diplomatique sous couvert de l’anonymat.

Selon cette source, « des armes antichars, des missiles, des RPG, des équipements de télécommunication et des gilets pare-balles ont été recommandés en 2013 par Daech de la Bulgarie, de la Croatie, de la Roumanie, et de l’Ukraine ».

« Les services de renseignements de l’Otan ont facilité le transfert de ces armes sous prétexte qu’il s’agit d’aides humanitaires destinées à la Syrie », a-t-on ajouté de même source. Et de préciser: « la Turquie et l’ex Yougoslavie ont joué un grand rôle dans l’armement de Daech ».

«Les services de sécurité occidentaux étaient en charge de choisir les fournisseurs d’armes fiables en provenance des pays d’Europe occidentale pour les transferts d’argent et le transport et la livraison des fournitures mortels « humanitaires »au Moyen-Orient, ajoute la source diplomatique.

Selon elle, Daech a commencé à commander des armes et du matériel militaire au début de l’année 2013. La Croatie fournissait des véhicules blindés et des lance-roquettes alors que la Roumanie procurait les chars de combat, et l’Ukraine les véhicules de combat à d’infanterie. Alors que la Bulgarie fournissait des munitions.

« Les fournitures ont été livrées à partir de 2013, par les entreprises qui ont été créées spécifiquement pour un ou deux accords », a révélé l’agence de presse RIA-Novosti. «Les contrats pour les marchés étaient d’autres pays et sociétés européennes », qui « ont indiqué la destination finale des fournitures. »

Le 11 août dernier, le Kosovo a arrêté au moins 40 personnes soupçonnées d’être des agents de l’EI. La police du Kosovo a également signalé la saisie de munitions et d’explosifs dans un raid contre 60 cibles dans l’ancienne province de Yougoslavie. Au moins 200 musulmans du Kosovo sont soupçonnés d’avoir rejoint Daech et le front al-Nosra.

Tunisie-Secret

Source : http://www.tunisie-secret.com/Americains-et-Europeens-coupables-d-avoir-donne-naissance-aux-barbares-de-l-EIIL-video_a1003.html

Origine de l’article dans World Tribune :

http://www.worldtribune.com/2014/08/14/former-east-bloc-countries-aided-turkey-said-funneling-weapons-isil/

Rapport de TV Russia Today, «Soutien américain à l’EIIL » :
https://www.youtube.com/watch?v=SRoOYgOiRKk
--------

L'OTAN a semé le chaos en Libye qui est devenue une véritable poudrière. Aujourd'hui, l'Occident accuse l'Egypte et les Emirats arabes unis d'être responsables des frappes contre - tenez-vous bien - une milice islamiste libyenne à Tripoli.... Dans un communiqué Obama, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne et l'Italie ont mis en garde contre les "ingérences étrangères" en Libye..... C'est vrai que chez eux, ils n'arrivent pas à ne serait-ce que contrôler leurs islamistes.....
------------

Sans oublier les sanguinaires du Hamas qu'ils soutiennent - qu'on le veuille ou pas - Parce que s'ils écoutaient ce que des "Palestiniens" dénoncent, Israël serait soutenu au lieu de chercher à chaque fois à le freiner, mettant en avant la mort de "civils" comme le fait la RTS dans le telext - omettant de chiffrer les morts en Syrie et en Ukraine, au point qu'on croirait qu'il ne se passe plus rien que des "bombardements" contre du vent....- alors qu'en réalité la majorité des tués sont des terroristes du Hamas. Les images d'enfants morts qui servent leur propagande proviennent de Alep pour les dernières et d'autres également de Syrie. Cela a été dénoncé. Les médias se basant sur les informations du Hamas.....?

Vidéo (en français) d’un palestinien: « le Hamas est un autre ISIS, un autre Al Qaïda. Il faut le détruire »
Publié le : 25 août 2014

Mudar Zahran, un dirigeant palestino-jordanien s’exprime sur une télévision américaine… Il n’y va pas par 4 chemins… Et bien évidemment, cette personne ne sera jamais interviewée par les médias européens…

Asseyez-vous confortablement. Prenez 9 minutes de votre temps et écoutez ce que cette personne a à vous dire…

http://jssnews.com/2014/08/25/video-en-francais-dun-palestinien-le-hamas-est-un-autre-isis-un-autre-al-qaida-il-faut-le-detruire/

Écrit par : Patoucha | 26/08/2014

Essayons de voir clair dans ce qui se passe réellement sous le choc des émotions. Il faut le redire: une vie humaine, c'est si peu de chose pour les va-t-en-guerre. Dans l'aveuglement des promesses de grandeur et de puissance, ils anéantissent tout. Nous d'abord, ensuite eux-même.

Un article sur Global Research Canada par Cartalucci, nous rappelle d'où est né EIIL ou ISIS en anglais. Avec les monstruosités des trois années d'agression de la Syrie, on pourrait facilement oublier les fils conducteurs et croire que EIIL est une nouvelle entité sortie de nulle part.
.....................................................
Texte de l'Article:

Opération US des deux côtés de la frontière Syrie-Irak - Fournissant une couverture aux terroristes en Syrie; Combattant ISIS en Irak.

Les US peuvent être tentés de fournir une couverture aux terroristes en Syrie après avoir déclaré victoire dans le combat contre ISIS en Irak, en utilisant les Kurdes.

Comme il avait été prédit, la "soudaine" apparition de l’état Islamique en Syrie et en Irak (ISIS) dans le nord d'Irak il y a quelques semaines, a créé le cadre rhétorique dans lequel les États-Unis et leurs partenaires régionaux seront tentés d'intervenir militairement à la fois en Irak et en Syrie. Des frappes aériennes symboliques ont déjà eu lieu en Irak et on révèle, maintenant, que les forces d'opération spéciales étaient à l’œuvre en Syrie en guise de tentative pour sauver un journaliste, James Wright Foley, enlevé et maintenant, tué. Le New York Times titrait dans un article, les "US ont essayé d'arracher Foley et d'autres otages à ISIS" déclarait:
Une mission secrète de nuit, autorisée par le Président Obama, pour secourir des américains tenus en captivité en Syrie, avait auparavant échoué cet été quand une équipe de deux douzaines de commandos de la Force Delta se sont attaqué à la raffinerie pétrolière dans la partie nord du pays, mais il s'était trouvé qu'après un échange de tirs d'artillerie avec des militants Islamiques, il n'y avait pas d'otages à sauver, disaient les fonctionnaires de l'administration vendredi.

Avec un journaliste Américain du Times, le reporter Steven Sotloff toujours porté disparu et supposé être entre les mains des terroristes ISIS, les prochaines incursions militaires US sur le territoire de la Syrie pourront être tentées sous un prétexte similaire. Pour justifier leur expansion à travers la frontières et à l'intérieur de la Syrie, de futures opérations militaires qui ont déjà débuté en Irak, les médias occidentaux ont déjà commencé à dire que la direction de ISIS, "craignant" les frappes aériennes US, ont fui et se sont mis à l'abri dans le voisinage de la Syrie. Dans son article, le Wall-Street Journal, "Des Irakiens disent que quelques commandants des insurgés en Irak se sont retirés en Syrie" et déclarait:
Selon les Irakiens, les commandants se dirigeaient vers l'Est de la Syrie, où un État Islamique a construit une base opérationnelle au milieu du chaos de la guerre civiles de ces dernières années. Les insurgés sont capables de se tirer à toute vitesse du côté de la Syrie en traversant la frontière où cette base continue de leur servir d'espace pour recruter et se réorganiser largement sans être contrariés.

"Ils ont eu une bien meilleure couverture en Syrie qu'ils ne l'ont eu en Irak," disait Will McCants, un expert sur l'Islam militant à l'institut Brookings, un ex- conseiller du département d'état. "Quand ils ont une telle profondeur stratégique, cela leur permet de vivre encore".

Pour la carte en couleur de la région, voir l'article original sur site indiqué en fin de texte.
Image: Évidemment, la trajectoire d'ISIS vers l'Irak ne commençait pas en Syrie, mais depuis le territoire Turc, membre de l'OTAN. ISIS n'est pas tant autre chose que l'extension des forces terroristes soutenues par les US, édifié dès 2007 pour le renversement du gouvernement Syrien.

De toute évidence, la réponse est réservée aux lecteurs qui arrivent à cette conclusion par eux-même est celle du "succès" des frappes aériennes US en Irak qui doivent se poursuivre à l'intérieur de la Syrie - d'où le glissement d'une mission pour faire le reste, de déloger enfin le gouvernement Syrien du pouvoir, après une guerre d'un long cours par des intermédiaires qui ont échoué depuis 2011. Après avoir armé et aidé les Kurdes dans le combat contre ISIS en Irak, les US essaieront de re-servir l'argument analogue en ce qui concerne l'armement des terroristes en Syrie, leur procurant un soutien aérien US direct pour défaire ISIS et naturellement - Damas.

On devrait se rappeler que ISIS lui-même est une création des États-Unis, de l'Arabie Saoudite, d'Israël, du Qatar, et il a été alimenté et fourni en matériel d'assistance par la Turquie, membre de l'OTAN, pendant des années. Décrit sous divers noms par les médias occidentaux - ISIS, al-Nusra, "l'Armée Libre Syrienne" - sont en réalité un conglomérat des forces mercenaires soutenues par l'Occident, édifié dès 2007 pour renverser le gouvernement de Damas et pour contrer l'influence Iranienne à travers toute la région, y compris le Liban et l'Irak.
Copyright © 2014 Global Research

Traduction Beatrix
L'article original est ici: http://www.globalresearch.ca/us-operating-on-both-sides-of-syrian-iraqi-border-providing-cover-for-terrorists-in-syria-fighting-isis-in-iraq/539

Écrit par : Beatrix | 22/08/2014

@roket

Même si Assad a exprimé vouloir faire des réformes d'ouverture, la réalité est que les troubles étaient dès le départ téléguidés. Snipers qui tirent sur les deux camps en même temps pour créer le chaos. (exactement comme à Kiev). La guerre de renversement était programmée.

Par qui ? Par une espèce de coalition américano-saoudienne -qatarie - frères musulmans.

Le Prince saoudien Bandar ben Sultan ben Abdelaziz Al Saoud est à la fois un diplomate, un agent secret et businessman en terrorisme. ses mandants sont principalement l'état saoudien et les états unis ( c'est un intime des Bush père et fils.)


http://www.voltairenet.org/article183307.html

Écrit par : aoki | 22/08/2014

là faut faire gaffe cher Jean-Souhel Gowrié car de tous temps tous chefs de camps ont su utiliser le boomerang, l'appât, la tête de turque, le motif de guerre servant à canaliser leurs troupes et leurs peuples

après les blocs et la guerre froide ne leur resta plus grand chose pour motiver la continuation de leurs business, à ces rapaces qui firent leur wellcome au terrorisme djihadiste masquant entre autres de leurs turpitudes les conséquences de leurs mains-mises sur exploitations pétrolières, eau, uranium, subprimes et autre gaz

faites gaffe, car à se fourvoyer à combattre d'autres que les coupables originaux ça peut tuer sur pied les plus sincères des intentions

Écrit par : pierre à feu | 22/08/2014

Merci.
J'avoue cependant ne pas très bien comprendre.Qui sont que je combats ? Ne constatez-vous pas que je ne fais que relever, toujours et tout le temps ? Soyez un peu plus précis que je puisse vous répondre directement.
Au cas où, je n'en suis pas certain, vous feriez allusion au fait que la vie d'un Américain vaille celles de milliers d'autres, les faits ne me donne que trop raison. EIIL a effectivement égorgé des milliers des gens innocents sans que cela ne fasse bouger personne. Savoir aussi que Foley (d'après sa propre mère) voulait, parait-il, faire découvrir au monde la souffrance du peuple syrien et, dès lors (comme le montrent on ne peut plus clairement, les photos et documents) accompagnait ses "futurs égorgeurs", cela ne fait aucun doute non plus. Pour le reste, j'attends toujours vos éclaircissements.

Écrit par : Jean Gowrié | 22/08/2014

Le comportement de ceux qui livrent une série de guerres dans le Moyen Orient prêtent à sérieux questionnement. Avec cette affaire Foley largement médiatisée, je pense que leur but recherché est double et on va trouver la confirmation dans la résolution 1270 adoptée au Conseil de Sécurité de l'ONU sur le terrorisme.

Encore une fois, les êtres humains sont utilisés et sur-utilisés à des fins de politiques malsaines. Leurs larmes, s'ils en versent, sont de pure hypocrisie.

Si on se réjouit d'une telle résolution, on a cependant beaucoup de doutes sur la sincérité de l'assemblée qui l'a adoptée. Ce qui n'est pas formulé laisse encore une marge quasi spatiale en laquelle l'essentiel est sauvegardé: les opérations secrètes et celles non décrites ni révélées ne sont pas concernées. Par ailleurs, il faut relever comme l'a fait M.Gowrié, sensibilité de nos pleureuses occidentales est très sélective - cela ne veut pas dire que l'assassinat de M. Foley nous laisse indifférents.
l'internationale terroriste a massacré des civils, enfants, femmes et soldats capturés sans que cela n'ait fait tressaillir personne. Les milieux de gauche comme de droite (les Amis de la Syrie) avaient même appelé les Européens à manifester leurs sympathies et leur soutien aux révolutionnaires en armes, juste parce qu'ils se prétendaient être des opposants au "régime".

Bien des mesures et résolutions auraient dû être prises dès les premiers mois de complot contre la Syrie. La Libye n'a servi de leçon, hélas, qu'à la Russie et à la Chine.
Mais zut! Il n'y a pas de leçon à apprendre pour les Occidentaux, puisque c'est ce même club élitaire et civilisé qui orchestre l'exportation de la "démocratie" et les terroristes n'en sont que leurs messagers qu'on va rappeler à l'ordre et remettre sur le bon chemin de la bonne guerre contre les bons ennemis.

L'article est clair, il n'y a aucun doute. L'EIIL opèrera encore et encore mais avec plus de rigueur et de précision, sous la direction Occidentalo-Américaine. La cible jamais perdue de vue est clairement le gouvernement Syrien et Bachar Al Assad.

http://www.mondialisation.ca/la-resolution-internationale-de-lutte-contre-leiil-verite-ou-duperie/5396927

La résolution est-elle une duperie?
OUI! Je le pense. Cette résolution est un leurre. Une tromperie ignoble. Tout aussi ignobles ces criminels qui nous gouvernent, continuent de perpétrer une catastrophe humaine en Ukraine, jusqu'à interdire le secours des gens en détresse profonde et en danger de mort comme en Syrie.

Il faut rendre la Syrie à son peuple et à sa direction. Il faut sevrer les terroristes. Il n'y a rien d'autre à faire.
Pour que l'Ukraine se réconcilie avec ses populations, il faut que les Occidentaux et Américains destituent les monstres qu'ils ont placés au pouvoir et qu'ils cessent leurs intolérables ingérences. Ils en ont les moyens!
L'Europe se fascise et consacre le nazisme. Voilà ce qui doit nous inquiéter au plus haut point, pour nous-même.

Écrit par : Beatrix | 23/08/2014

« Je serai la première femme à décapiter un Britannique ou un Américain »

Khadijah Dare est une jeune Londonienne de 22 ans étroitement liée à l’État islamique. Ses ambitions n’ont donc rien de commun à celles des jeunes femmes de son âge: elle a en effet tweeté, le lendemain de la publication de la vidéo de la décapitation de James Foley, qu’elle rêvait de devenir la première femme bourreau d’un prisonnier britannique ou américain.

En 2012, la jeune femme a quitté Londres pour rejoindre les combattants de l’EI en Syrie. Son nom n’est pas inconnu des renseignements ni du public, notamment depuis qu’elle n’a pas hésité à faire poser son garçonnet avec une kalachnikov à la main , une image largement relayée dans les médias britanniques. Son nom de Twitto est « Muhajirah fi Sham », traduisez « Immigrée en Syrie ».

Hier, vraisemblablement inspirée au lendemain de la publication de l’insoutenable vidéo de décapitation du journaliste James Foley par un membre de l’EI, elle a posté sur son profil Twitter le message suivant: « Vous connaissez des liens vers la décapitation de ce journaliste svp? Allahu Akbar. Le Royaume-Uni doit trembler maintenant haha. Je veux devenir la première Britannique à exécuter un terroriste britannique ou américain ».

Khadijah Dare s’est convertie à l’islam à l’adolescence. Elle a commencé par fréquenter la mosquée de Lewisham, laquelle a rapidement été mêlée à l’assassinat en pleine rue à Londres du soldat britannique Lee Rigby, meurtre perpétré par deux de ses membres. Les deux meurtriers présumés, des islamistes radicaux, avaient déclaré l’avoir tué en représailles des musulmans tués par les troupes britanniques.

Entre deux odes aux terroristes islamistes, la jeune mère de 22 ans leur demande trucs et astuces pour inculquer le Coran à son petit garçon. Elle poste également des photos de têtes plantées sur des piquets, vraisemblablement des victimes de militants de l’EI. Elle encourage enfin les musulmanes à ne s’offrir qu’à des époux prenant part au jihad. La militante déterminée, qui est mariée à un Turc rencontré en Suède et qui se fait appeler Abu Bakr (voir photo du couple ci-dessus)**, attire toute l’attention des enquêteurs.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2002964/2014/08/21/Je-serai-la-1re-femme-a-decapiter-un-Britannique-ou-un-Americain.dhtml - août 22, 201430

Écrit par : Patoucha | 26/08/2014

Les commentaires sont fermés.