10/05/2014

Poutine sur l'Ukraine : un coup magistral ?

On est, peut-être, en droit de le croire.


Hier, le TJ de 19h30 s'ouvrait sur l'exploit du chef de notre DFAE, respectivement Président de la Confédération et de l'OSCE, Monsieur Burkhalter. Celui-ci a arraché à Poutine des promesses à peine croyables :

La Russie retire ses troupes loin de la frontière avec l'Ukraine

La Russie demande aux "séparatistes" du Sud-Est de l'Ukraine de "reporter" le référendum sur l'indépendance, prévu pour dimanche.

Je dois avouer avoir été totalement bluffé au départ et...en colère. Cette reculade était totalement incompréhensible pour moi. En réalité, j'aurais dû être un peu plus attentif au fait le plus remarquable de l'affaire : la rapidité et la facilité avec lesquelles Poutine à "lâché".

Il n'en est en réalité rien. Poutine a promis d'éloigner ses troupes des frontières avec l'Ukraine ? Et alors ? Il demande aux séparatistes de reporter leur référendum ? Leur avait-il auparavant déjà demandé d'ignorer cette demande ? C'est possible. Le fait est que cette dernière semble avoir été effectivement "ignorée" par les insurgés (termes cher aux "démocraties" occidentales lorsque cela les arrange) qui persistent à vouloir tenir leur référendum pour demain.

Que se passera-t-il lorsque les résultats du référendum seront publiés ? L'Occident, stupide, ne les reconnaîtra pas. Mais cela n'a aucune importance. A la limite, même la reconnaissance russe n'est pas nécessaire. La seule chose qui importera est la mise en place d'un "état de fait" et d'habituer les gens à ce dernier. Encore plus important, Poutine aura désormais en main un puissant outil d'intervention, au cas où.

Prochaine étape ? Odessa. Il faut priver l'Ukraine de tout accès à la mer Noire. Ceci se prépare déjà.

09:44 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (23)

Commentaires

Poutine eloigne ses troupes de la frontiere en connaissance de cause, un false flag en preparation, il est prevu de feindre une attaque russe. en eloignant les troupes russes, le false flag tombe a l'eau.

Écrit par : adalia | 10/05/2014

Un coup magistral?
Oui, certes!
Il utilise l arme de droit international à respecter que les USA se sont accaparés comme seuls détenteurs et exclsuifs depuis 200 ans entre autre avec Son OTAN. L Otan aurait du disparaître depuis la chute du mur de Berlin, Non?

Et quel était le résultat de cette exclusivité: Panama, Grenade, Vietnam, Cuba à ce jour, Afghanistan et l Irak qu Obama le considère à ce jour comme une erreur états-uniennes presque fatale puisque 2/3 de la population des USA ne veut plus de ce genre de guerre "propre, microscopique et chirurgicale avec la mascarade des Fioles à Collin Powell", puis la Libye entre autres sans merci à la France non plus et la Syrie...(puis l Algérie par exemple? le Qatar et la Saoudie...?) puis la Crimée et l Ukraine?? Il faudrait toujours "combattre des Ennemis réels sinon les inventer comme Al Qaiada Made In and By USA, adoptée récemment par l inommable Fabuis ( Affaire de son admiration à Al Nosra en Syrie pour son bon boulot, disait-il, malgré qu Al Nosra est déclarée par leur Agent CIA sur place, le clown Zawahiri, comme seule représentante d Al Qaida en Syrie!! A noter qu une plainte a été déposée en France contre lui et qui a atterri dans un tiroir, comme d hab, et dans les pires de cas, l inommable serait déclaré comme coupable ou une "maladresse/lapsus ..." mais non pas responsable !! comme le sang contaminé...

Le détenteur USA du droit international précité doit quand même faire tourner à plein régime son complexe militaro industriel CMI qui a un CA de 6 billions de dollars (ça fait combien de zéros après le 6 ? SOS aux professionnels sur ce site ...!). Aussi l Occident doit pomper le fric des pays plus pauvres qu eux pour combler le déficit occidental colossal se chiffrant à plus de 75 à 80% du PIB aux USA et en Europe (Ils dépensent bien plus que leurs moyens, il n y a pas de miracle, il faut aller siphonner le fric ailleurs...)

2ème SOS que je lance sur ce site: Y a t il quelqu un qui a des news sur un être cher qui est parti sans donner ni de nouvelle ni où il est ni sa nouvelle adresse. Nous n avons plus entendu parler de lui, mais pas un mot, pas une goutte!. Si vous savez où il est ou que vous le croiseriez même dans une galerie, banque, une station d essence, alors vous aurez tout compris. C est un très cher "CITOYEN libyen de sa terre" et Irakien aussi. Tous deux ont été confisqués puisqu ils étaient la cible de la guerre ravageuse, les assassinats, les crimes contre l humanité dans ces deux pays...Aucune autre cible n était sérieusement relevable et rien d autres (oubliez les 2 dictateurs Khadaffi avec son soutien fric à Sarkosy et Saddam avec ou sans les fioles à Powell...) ces deux PERDUS s appel(aient)le Pétrole Libyen (réserves les plus importantes en Afrique et 9 ème au Monde) et Irakien ( 10% des réserves mondiales) donc les deux qui produisent pas moins du 1/3 mondial...

Écrit par : Charles | 10/05/2014

Cher Ami,
Oui, j'ai eu la même réaction... puis les mêmes observations que toi.
En séjour dans le sud de la France, où j'y ai des amis de toutes conditions sociales, j'observe un mécontentement général. Que dis-je : un vrai ras-le-bol.
En Allemagne, il semblerait aussi (voir Bild qui s'insurge contre la dictature U.S.)
Un ras-le-bol dont l'explication générale pourrait bien résider dans les conclusions de l'analyse suivante. Voir:
http://www.oulala.info/2014/05/aujourdhui-lurss-ce-nest-pas-la-russie-cest-lempire-etasuno-europeen/
Amitiés
Fred

Écrit par : von Buren Frederic | 10/05/2014

Je suis sûre que cet article défonce une porte ouverte pour beaucoup d'entre nous qui visitons ce blog.
Il n'est pas inutile de ré-examiner ce que nous pensons savoir et dont nous sommes déjà persuadés.

http://www.globalresearch.ca/egyptian-death-sentences-human-rights-travesty-or-price-of-freedom/5379381

Le mode opératoire est toujours le même, seuls les appareillages semble différer en leur adaptant les goûts, les assaisonnement et les costumes locaux: les milliers d'ONG dans tous les pays, dont nos autorités ne connaissent pas leurs buts avec clarté, préparent le terreau de la contestation diffuse et confuse pour des soulèvments en perspective au moment venu. En Suisse aussi, nous n'y échappons pas, encore moins que les autres de part le nombre d'organisations internationales que nous abritons.

Nous pouvons dire sans trop nous tromper que les trophées remportés par l'empire US et UE, qu'il s'agisse de la Libye, de l’Afghanistan ou de l'Ukraine et de l'Egypte, sont la répétition du même mode opératoire.
Poutine, ancien du KGB, le sait mieux que quiconque. Puisque son pays et lui-même sont mis à demeure de réagir aux provocations offensives, il n'a d'autres solutions que de répondre, mais ses réponses ne correspondent pas au schéma que l'Empire attend. Elles obéissent certainement à des considérations plus importantes et plus larges que les seuls intérêts de la Russie. Ces réponses s'inscrivent dans une série d'actions qui ne peuvent pas être improvisées et ni impliquer d'autres pays sans préparation suffisante.

N'oublions pas que la Fédération de Russie n'a eu que 14 ans d'âge, un miracle revenue de des cendres d'un pays pillé et dépecé par les voyous de l'ancien régime qu'on qualifie de démocrates.
Les anciennes républiques soviétiques, habituées à téter aux mamelles de l'Union Soviétique, ne peuvent pas avoir de conscience géo-politique globale, ni l'expérience de l'autonomie et de l'autosuffisance pour comprendre la faiblesse de leur jeu de cartes qu'elles livrent, ouvert et jeté sur la table du monopoly mondial. A part la gloutonnerie des oligarques, bien que malins et rusés, leurs dirigeants sont assez naïfs.
C'est ce que l'on voit aujourd'hui dans la boucherie que subit l'Ukraine aujourd'hui.

En aidant Poutine, en aidant Assad, en aidant Maduros et Moralès, on aide son propre pays à tenir le coup contre l'Empire. Le bouquet de marionnettes Européennes (UE)doit être limité dans sa nuisance. La Suisse n'a pas à le renforcer ni à trainer à sa remorque, derrière lui. Elle doit résister aux chantages et aux menaces économiques. Elle doit conserver son indépendance de jugement politique, ce qui ne veut pas dire repli comme certains veulent le faire croire.
S'il restera encore un ilot en Europe, où le dialogue entre les états pourrait encore se renouer, j'espère que ce sera la Suisse.

Ce qui se passe actuellement en Ukraine, c'est l'Union Européenne seule qui en est responsable. Elle encouragé et permis l'installation d'un gouvernement fasciste néo-nazie, elle seule, a la pleine possibilité de le retirer sans demander l'avis des Américains.
Pour ce cas de figure, l'UE est entièrement coupable. Si elle ne fait rien, elle sera deux fois coupable.

Écrit par : Beatrix | 10/05/2014

Lien : http://allainjules.com/2014/05/10/polemique-israel-un-ecrivain-israelien-qualifie-des-extremistes-juifs-de-neo-nazis/
-------------------------------
Il a osé. Amos Oz a osé. Heureusement qu’il est juif et…blanc. Je n’oserai pas. Oui, Amos Oz, intellectuel israélien, estime que les auteurs d’actes violents à l’égard de Palestiniens bénéficient de l’appui de rabbins et de législateurs racistes.
Le plus célèbre écrivain israélien, Amos Oz, a qualifié les extrémistes juifs auteurs d’une vague d’actes racistes contre les chrétiens et les musulmans de «néo-nazis hébreux», rapportait samedi le quotidien Haaretz sur son site. Ces extrémistes bénéficient selon lui du soutien de nombre de nationalistes et même de législateurs racistes.
Cité par le journal, M. Oz a jugé que le terme du «prix à payer», largement employé pour décrire les attaques contre des Palestiniens et Arabes israéliens par des extrémistes juifs, était un euphémisme.
Il existe des «noms gentils pour un monstre qui doit être appelé pour ce qu’il est: des groupes néo-nazis hébreux», a-t-il indiqué vendredi à des invités à l’occasion de son 75e anniversaire, selon Haaretz.
«Justification pseudo-religieuse»
«Nos groupes néo-nazis bénéficient d’un soutien de nombre de nationalistes et même de législateurs racistes, ainsi que de rabbins qui leur fournissent, de mon point de vue, une justification pseudo-religieuse», a ajouté M. Oz.
De nouvelles inscriptions anti-chrétiennes et racistes ont été découvertes vendredi à Jérusalem, où la police a augmenté la surveillance des sites religieux sensibles à l’approche de la visite du pape François en Terre sainte fin mai.
«Le prix à payer, le Roi David pour les Juifs, Jésus est une ordure», a été tagué sur le mur de l’église roumaine Saint-George, près d’un quartier juif-orthodoxe de Jérusalem.
----------------------------------

No comment bien qu on sait qu une partie du Gvt israelien comporte des racistes anti arabes, quasi nazillons, comme Avigdor Liebermann, minsitre des AE qui traîne des casseoles un peu partout même en europe car il est "Persona non grata" sauf avec l inommable Fabuis qui l a reçu en catimini sans bruit médiatique il y a environ 6 semains à Paris..

Comrendra qui voudra et qui pourra...

Écrit par : charles | 10/05/2014

@Beatrix

Certes que vous n avez pas besoin de mes compliments sur votre excellent article bien que je le fais.

Le jour où je saurais écrire ainsi, je dirais avec humour mais avec sincàrité, que ma femme et mes enfants, je crois, fières de moi seraient encore bien plus fières!!

Écrit par : Charles | 10/05/2014

@Beatrix

Certes que vous n avez pas besoin de mes compliments sur votre excellent article bien que je le fais.

Le jour où je saurais écrire ainsi, je dirais avec humour mais avec sincàrité, que ma femme et mes enfants, je crois, fières de moi seraient encore bien plus fières!!

Écrit par : Charles | 10/05/2014

Les "observateurs de l’OSCE", n’étaient ni des observateurs, ni de l’OSCE.
Ca vous étonne ?
Pas moi.
Mais ça me donne la nausée.
De savoir que notre "nain" fédéral se hausse sur les "talonnettes" de la présidence de l'OSCE pour se faire valoir.
Mais nos partis sont-ils idiots ou aveuglés ?
La Suisse n'a rien à voir dans le bourbier Ukrainien, créé de toutes pièces par l'Axe atlantique EU-UE.
Si elle veut jouer les bons offices, et je l'y encourage, qu'elle aie les "burnes" d'y aller seule, avec pour vraies forces d'être neutre, compétente et honnête et non pas compromise dans le camp "néo-nazi" de ceux qui soutiennent, que dis-je, qui installent les fascistes à Kiev.
C'est la HONTE pour notre pays, totalement décrédibilisé aux yeux des rares lucides qui restent encore sur notre planète.
La vraie Justice va bientôt frapper. Elle surprendra tout le Monde, mais ravira les justes.
Y aura-t'il beaucoup de politiques parmi eux ?
Amitiés
Fred
PS: Oui, de bons journalistes ça existe encore. Parmi eux/elles, Silvia Cattori. Voir :
www.silviacattori.net/article5609.html

Écrit par : von Buren Frederic | 11/05/2014

Les "observateurs de l’OSCE", n’étaient ni des observateurs, ni de l’OSCE.
Ca vous étonne ?
Pas moi.
Mais ça me donne la nausée.
De savoir que notre "nain" fédéral se hausse sur les "talonnettes" de la présidence de l'OSCE pour se faire valoir.
Mais nos partis sont-ils idiots ou aveuglés ?
La Suisse n'a rien à voir dans le bourbier Ukrainien, créé de toutes pièces par l'Axe atlantique EU-UE.
Si elle veut jouer les bons offices, et je l'y encourage, qu'elle aie les "burnes" d'y aller seule, avec pour vraies forces d'être neutre, compétente et honnête et non pas compromise dans le camp "néo-nazi" de ceux qui soutiennent, que dis-je, qui installent les fascistes à Kiev.
C'est la HONTE pour notre pays, totalement décrédibilisé aux yeux des rares lucides qui restent encore sur notre planète.
La vraie Justice va bientôt frapper. Elle surprendra tout le Monde, mais ravira les justes.
Y aura-t'il beaucoup de politiques parmi eux ?
Amitiés
Fred
PS: Oui, de bons journalistes ça existe encore. Parmi eux/elles, Silvia Cattori. Voir :
www.silviacattori.net/article5609.html

Écrit par : von Buren Frederic | 11/05/2014

Bonsoir,
Est-ce que cet article vaut la peine d'être pris en compte?

http://www.spiegel.de/politik/ausland/ukraine-krise-400-us-soeldner-von-academi-kaempfen-gegen-separatisten-a-968745.html

Écrit par : Keren Dispa | 11/05/2014

Mea culpa,

Navré d avoir repris le terme péjoratif, certes" d "Un voleur arabe" du moment où dans ce cas de figure toute forme de racisme entre autres, anti-arabe ou anti-sémitisme à l égard des juifs ou/et des arabes ne doit pas être faite ni directement ni par allusion ce que la citation Voleur/Berger Allemand pourrait faire penser.

Bien à Vous
Charles

Écrit par : charles | 12/05/2014

Oui Charles, un berger arabe a mordu un allemand !

Écrit par : Corto | 12/05/2014

Au début la phrase était: Un voleur arabe se fait mordre par un berger allemand.

Pour ceux qui squattent leurs délires, ils pensent qu ils excellent en se faisant belle patte de porter leurs défauts sur les autres, ce blog y témoigne entre autres. Mais la vérité est comme le ciel, elle n appartient qu à ceux qui ont des ailes...

Écrit par : charles | 12/05/2014

Charles@ "complexe militaro industriel CMI qui a un CA de 6 billions de dollars (ça fait combien de zéros après le 6 ?)"
Il s'agit vraisemblablement de 10 puissance 12, vu que "6 milliards" paraîtrait trop peu...
http://dictionnaire.reverso.net/anglais-francais/billion

Écrit par : Géo | 12/05/2014

merci @ Géo,

Écrit par : charles | 12/05/2014

Y en a qui fonctionnent encore avec Windows 3.1 !

Géo, CMI n'est que la partie visible de l'iceberg !

Écrit par : Corto | 12/05/2014

Corto@ Encore une fois à côté de la plaque. On parle de la différence entre billion et billion...

Écrit par : Géo | 12/05/2014

"de bons journalistes ça existe encore. Parmi eux/elles, Silvia Cattori."

On aura eu droit à tout sur ces blogs. De Allain Jules à voltairenet en passant par Cattori. C'est l'orgie, c'est la fiesta.


--
Plouf de père en fils.
https://www.youtube.com/watch?v=ZrbT9e42IHA

Écrit par : Plouf | 12/05/2014

billion et billion ! en effet en anglais 1 billion signifie 1 milliard alors que 1 billion en français signifie 1000 milliards .... de sabords comme dirait le capitaine.

Écrit par : uranus2011 | 12/05/2014

Ce qui semble certain, c'est que cette affaire va finir très mal !

Et ceux qui semblent s'en réjouir me font vomir !!

Écrit par : Corto | 12/05/2014

L'Europe n'est pas responsable de la montée des néo-nazis en Ukraine. Les responsables sont Ianoukovitch et "ses amis" ne perdont pas la mémoire et ne falsifions pas l'histoire. Alors on peut toujours inventer des complots ou je ne sais quels fantômes nazis venus d'eurabie et parvenus en Ukraine depuis la chute du mur de Berlin, ça ne prend plus.

Les chefs d'états européens et américains sont responsables d'avoir pris Poutine pour un âne.

Les diplomaties Occidentales, USA en tête, sont nulles depuis la chute de l'URSS.

Quant à Monsieur Burkhalter c'est un diplomate talentueux et doté d'une intelligence à faire pâlir ceux déjà cités. Poutine a cru au "laqué Ianoukovitch" c'est une erreur qui peut être fatale pour la paix en Europe mais aussi pour lui à moyen terme.

Écrit par : Pierre NOËL | 12/05/2014

Il faut vite arrêter de traiter les ukrainiens de nazis comme le font systématiquement certains, bizarres quant même, des milliers de juifs fuient l'Ukraine non pas à cause des ukrainiens, faut-il aussi les traiter de "nazis" ?

Retours en arrière de quelques décennies :

"Sous l'impulsion de Goebbels, les moyens modernes de communication sont considérablement développés : radio, informations cinématographiques et même télévision (dès 1935). Le 21 mars 1933, il organise la journée de Potsdam, peu avant le vote de la loi des pleins pouvoirs par le Reichstag, lors de laquelle Hitler obtient le ralliement du Zentrum contre d'éventuelles garanties constitutionnelles qui ne seront pas réalisées. Le Telegraphen Union du Trust Hugenberg est confisqué et fusionné avec l'Agence Continentale et l'Agence de presse Transocean pour créer une agence de presse aux ordres."

Tout cela avait déjà commencé par la diabolisation des juifs et des communistes, puis de tout ce qui pouvait emmètre ne serait-ce que la moindre critique envers le régime !

Vouloir disqualifier une nation entière sous prétexte de nazisme alors que cette même nation cherchait simplement à se libérer de la corruption, n'anoblit pas les auteurs de telles déclarations !

Donc selon le même raisonnement, les géorgiens sont des nazis et les tchétchènes aussi, attention que la Russie ne se sente pas entourée de nazis, cela finirait très mal, surtout qu'à la base, Poutine est soutenu par tous les nationalistes tous bords confondus et surtout par les plus extrémistes, ceux qui ont pour idole un certain prénommé adolf !

Écrit par : Corto | 13/05/2014

AL NAQBA ou l EXPULSION ou l exode de 750 000 palestiniens de leur terre en 1948, peuple devenu sans terre, réfugiés sans terre, sans passé, sans présent et sans futur...Mais ce n est pas pour autant que cela émoit la terre -monde...

Selon Benny Morris, « les réfugiés palestiniens constituent le plus inextricable et explosif des problèmes laissés par les événements de 1948 »
Exode palestinien de 1948.

Les réfugiés palestiniens lors de l'exode de 1948, sur ceux ,les 900 000 Palestiniens qui vivaient dans les territoires qui formeront Israël à l'issue de la Guerre de 1948, entre 700 000 et 750 000 fuient ou sont expulsés. Leurs descendants sont aujourd'hui plus de 5 000 0001 et constituent un des plus importants contentieux du conflit israélo-palestinien.

L'exode palestinien de 1948 fait référence à l'exode de la population arabe palestinienne qui se produisit pendant la période que les historiens nomment « Guerre de Palestine de 1948 » et qui couvre les six derniers mois du mandat britannique de Palestine et la Première Guerre israélo-arabe..

Durant ce conflit, entre 700 000 et 750 0002,3 Arabes palestiniens fuient ou sont expulsés de leurs villes et villages et se voient refuser tout droit au retour sur leurs terres tant pendant qu'après la guerre tandis que plus de 90 % de leurs villages sont détruits.

La proportion entre les Palestiniens ayant fui ou ayant été chassés, les causes et les responsabilités de l'exode, son caractère accidentel ou intentionnel, ainsi que la question de leur droit au retour après les combats et la parallélisme à faire avec l'exode juif des pays arabes sont des sujets hautement débattus tant entre les commentateurs du conflit israélo-palestinien qu'entre les historiens spécialistes des événements de cette époque.

L'événement est commémoré dans la mémoire collective palestinienne en tant que Nakba (arabe: النكبة, an-Nakbah, lit. « désastre » ou « catastrophe »). Selon Benny Morris, « les réfugiés palestiniens constituent le plus inextricable et explosif des problèmes laissés par les événements de 1948 »

Écrit par : charles | 16/05/2014

Les commentaires sont fermés.