21/03/2014

Le Crac des Chevaliers est libéré. Et bientôt le Golan

Ainsi, après Yabroud, l'armée nationale syrienne vient d'écraser les terroristes du Crac des Chevaliers.


 

cracdeschevaliers.jpg

Je devais publier la deuxième partie du billet consacré à l'Ukraine, mais les événements en Syrie m'obligent à la repousser à lundi.

Jeudi matin donc, le Crac des Chevaliers, seul témoignage croisé restant encore pratiquement intact de nos jours, a été libéré et les centaines des terroristes qui s'y trouvaient écrasés. Certains ont réussi à s'échapper et sont allés, pour certains, grossir les rangs des "camarades" qui mettront bientôt le Liban à feu et à sang.

C'est du Crac des Chevaliers que, il y a de cela plus de deux ans déjà, nous sont parvenues les images, postées par les terroristes islamistes montrant l’embrigadement d'enfants d'à peine une dizaine d'années. (comme vous pouvez le constater, le combattant "journaliste" de l'AFP ne remarque même pas qu'il se contredit à plusieurs reprises dans le même reportage. Ses gentils camarades de l'ASL commencent par nous dire qu'ils protègent ce monument "historique" (on ne sait pas de qui) pour finir en disant la vérité sur l'importance "stratégique" du lieu. Et bien tout cela est fini). C'est du haut de ce magnifique monument que les terroristes surveillaient et assuraient leur approvisionnement en hommes et matériel en provenance du Liban, voisin et, accessoirement, "ami". A l'instar des autres monuments historiques, vite occupés par les terroristes "pacifiques" si chers à Fabius, Obama et nos chers médias avec leurs cohortes de journalistes militants pro-islamistes, les terroristes savaient que l'armée ne les y attaquerait pas. Le Crac a ainsi, plus de huit cents ans après son édification par les croisés, de nouveau rempli son rôle. Au profit, hélas, des terroristes. Ils y ont aussi laissé leurs sinistres cadavres. Peut-être trouveront-ils bientôt les dizaines de houris qui hantent leurs rêves macabres et la fatwas de leurs misérables prédicateurs.

Comme à Yabroud donc, la semaine dernière, l'armée nationale syrienne a envoyé son corps d'élite, écraser individuellement les terroristes Saoudiens, Jordaniens, Tunisiens et quelques "européens" qui souillaient le monument depuis maintenant plus de deux ans. Comme à Yabroud (quartier général des terroristes et où plus de deux milliers d'entre eux sont allés retrouver chacun ses 72 vierges au paradis) le drapeau de la Syrie a été hissé.

Ce drapeau sera bientôt hissé sur les hauteurs du Golan.

En effet, il n'aura échappé à personne que la coïncidence de l'écrasement des terroristes à Yabroud et l'escalade provoquée par Tsahal est trop heureuse pour ne pas être suspicieuse. Jusqu'à maintenant, Israël se "contentait" d'armer, entrainer, encadrer et, surtout, accueillir les terroristes blessés pour les soigner et les renvoyer "au front". Maintenant que ces derniers sont en bon chemin vers l'écrasement total, l'état hébreux semble vouloir y aller directement.

Autant le dire et j'en prends le pari : tout comme pour les Européens dans le dossier de l'Ukraine, Israël regrettera l'aventure qu'il se prépare à effectuer en Syrie.

Ils croient en effet que le "régime" de Damas est à genoux après trois ans de lutte contre leurs terroristes. C'est l'exact contraire qui est vrai. Les derniers événements n'en laissent aucun doute : l'armée syrienne est plus aguerrie que jamais, elle a énormément gagné en expérience et , surtout, a le moral au zénith.

A bientôt donc, au Golan, occupé illégalement depuis 47 ans.

09:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Ce qui est hallucinant est que les mercenaires coupeurs de tête ou ASL, Amis de Hollande qui se trouvaient auparavant dans le Crack des Chevaliers lançaient chaque 4 à 5 jours des roquettes sur les villages chrétiens avoisinants surplombés par la hauteur stratégique de cett citadelle , ça va de soit. Les roquettes tombaient à l aveugle n i`mporte où.
Ils ont même fait exploser une camionnette conduite par kamikaze qui hurlait comme un malade Allaho Akbar devant une église le 1 er mai 2013, fête de la Vierge Marie et tuant 3 jeunes de 18 à 25 ans.
Est ce que celà correspondrait à ce que les mé(r)dias européens plus les français appellent ces mercenaires des "combattants de la Liberté"? Ou ce qu ils appellent les "installateurs agréées par Paris, installateurs de démocratie importée des dictatures absolues non fréquentables"(Saoudie et Qatar)? Il faut dire que ces derniers deux idiots utiles, la Diplomatie des contrats fonctionnerait à plein régime avec la France d où la Grande Amitié entre ces deux et la nouvelle Al Qaida(=France et USA) ....Une fois cette "nouvelle Al Qaida aurait fini de leur faire la poche, ils leur feront la peau ou les les laisser se faire la peau mutuellement...qui vivra verra

Écrit par : Charles | 21/03/2014

"Autant le dire et j'en prends le pari : tout comme pour les Européens dans le dossier de l'Ukraine, Israël regrettera l'aventure qu'il se prépare à effectuer en Syrie.

Ils croient en effet que le "régime" de Damas est à genoux après trois ans de lutte contre leurs terroristes. C'est l'exact contraire qui est vrai. Les derniers événements n'en laissent aucun doute : l'armée syrienne est plus aguerrie que jamais, elle a énormément gagné en expérience et , surtout, a le moral au zénith.

A bientôt donc, au Golan, occupé illégalement depuis 47 ans."

Mais dites moi, il y a trop longtemps que vous avez fait votre alya vers la Suisse ou quoi ? Voilà pas que vous causez, revanchard et déconnecté des réalités, comme le tenancier d’un vulgaire blog algérien ou bien comme une speakerine Egyptienne à la télé noir/blanc du Caire la veille du 6/6/67. Allons allons reprenez vous, vous nous avez habitué à beaucoup mieux. Evidement les tartarinades caractéristiques de temps à autre sont inévitables mais généralement votre ligne politique est réaliste quoi ! C'est quoi la prochaine étape ? Le tube arabe : avec notre âme ! avec notre sang ! y'a Bashar ! Qui, je vous le rappelle aimablement a toujours été, dans cette partie du monde, le prélude au chant du cygne CQFD.

Allez, le Crac des chevaliers, c'est super (sincère) en la circonstance et je vous en félicite (re-sincère) mais n'abusez pas de l'autre.

Pour ce qu’il en est des Israéliens, vous le savez mieux que quiconque, c'est de la politique, froide, glaciale comme toute politique. Ils bougent le curseur au gré de leurs intérêts stratégiques de l'instant voilà tout. Ils sont très réactifs, ils l'ont toujours été, mais ils ne sont pas plus attaché à une partie qu'à l'autre, quoique la légitimité, si elle avait eu de meilleures fréquentations, c'en serait resté au statu quo d'avant, avec le vieux, à défaut d'un traité de paix en bonne est due forme. Cela dit, la corde autour des cous de Bachar et de sa fiancée "libanaise" est aussi longue qu'Israël estime qu'elle peut l'être mais dans la seconde ou il sera d'avis contraire - oubliez deux minutes vos tarasconneries - les amoureux ne toucheront plus terre, si j'ose dire, elle se sera dérobée sous leurs pieds et vous le savez parfaitement.

"Coupez la tête au serpent" ! Cela ne vous rappelle rien ?

Écrit par : Giona | 22/03/2014

@ Giona

C'est très bien.

Nous verrons. Je ne puis rien dire d'autre.

Essayez juste de suivre les affaires ukrainiennes ces prochains jours. La ligne entre l'Ukraine et Israel est "pratiquement" directe. Et cela, Les Russes ne l'oublieront pas.

Écrit par : Jean Gowrié | 22/03/2014

" Le Crac des Chevaliers est libéré. Et bientôt le Golan "

Depuis quand une dictature libère quoi que se soit?

" Ainsi, après Yabroud, l'armée nationale syrienne vient d'écraser les terroristes du Crac des Chevaliers. "

Par d'autre terroristes qui sont ceux du Hezbollah qui du reste ont fait plus ou moins tout le boulot dans le ratissage des rues des villes. Etrange silence de l'auteur du billet qui ne cesse d'évoquer " les terroristes islamistes " pour évoquer les ennemis de régime mais qui n'évoque jamais que le régime syriens en utilise d'autres pour assoir son pouvoir.

Probablement que ce commentaire ne sera pas publié. Bref tant pis.

D.J

Écrit par : D.J | 22/03/2014

"C'est très bien.

Nous verrons. Je ne puis rien dire d'autre."

Je comprends votre désarroi et je vous assure de ma bienveillante compassion. Ne me dites surtout rien et faites le dos rond, c'est le mieux que je puisse vous conseiller, c'est dur et cruel mais il n'y a rien d'autre à faire tant que cet incapable d'oculiste est encore là. Si seulement il n'était que veule et sanguinaire, il y aurait encore moyen de s'entendre avec lui mais le problème est insurmontable, le mec est stupide. L'idéal serait qu'il tombe "officiellement" gravement malade et qu'une pointure de l'armée, laïque et patriote reprenne la main. Et si ce dernier alors congédiait la fiancée libanaise, j'ai l'intuition que les touristes du djihad exploseraient les uns après les autres, tous, comme du pop corn, jusqu'à épuisement du stock.

Et voilà que je me laisse aller au lyrisme !

"Essayez juste de suivre les affaires ukrainiennes ces prochains jours. La ligne entre l'Ukraine et Israel est "pratiquement" directe. Et cela, Les Russes ne l'oublieront pas.¨

Je fais, je fais. Vous seriez d'ailleurs surpris d'apprendre le nombre de pays avec lesquels Israël bénéficie d'une ligne pratiquement directe. Et puis non je ne pense pas que cela vous surprenne du tout, vous n'êtes pas du style de ces débiles de demi lettrés, rebels du samedi après midi, qui menacent de boycotter les carottes Israéliennes si leur gouvernement achète 3 milliards de dollars de technologie israélienne et signe, de surcroît, un contrat de maintenance de 1 milliard de dollars par année. Les benêts !

Revenons à nos moutons et donc Poutine-le-nostalgique n'en est pas moins un homme de son époque. Il sait jouer du rapport de force comme un virtuose et les rodomontades stériles du danseur de claquettes ou celles de l'homme au casque pris en flag comme un curé qui sort du bordel n'y pourront rien sauf si l'U.E. et les USA sont prêts à approvisionner gratuitement l'Ukraine en gaz, à lui filer une montagne de cash, à fonds perdus, en argent de poche et éventuellement à expédier quelques milliers de leurs enfants pour rejouer le match de Sébastopol. Bref je n'y crois pas une seconde et vous non plus donc money talks et business as usual n'en déplaise à Fabius et d'ici un an tout au plus La Russie et l'Ukraine s'embrasseront à nouveau sur la bouche.

D'aucun vous dirons que ce que Poutine aime en Bashar c'est sa femme mais je crois que ce qu'il préfère surtout c'est l'air vivifiant de Tartous, indépendamment du taulier en place. Il veillera donc lui aussi à positionner son curseur mais ne se laissera jamais entrainer à refaire la connerie qui avait été faite par l’URSS en misant tout sur Nasser.

Et Israël dans tout ça ? Vous savez, la ligne directe c’est bien mais 1 millions d’Israéliens russophones c’est mieux.

Écrit par : Giona | 22/03/2014

@ Giona

Je vous redis : nous verrons bien. Et...dommage que vous ayez compris cela comme étant une marque de désarroi. C'est, pour information, tout le contraire.

Vous avez aussi raison quant au lyrisme. Si les occidentaux pouvaient, ils n'auraient pas hésité une seule seconde. Mais les lâches (certains appellent cela pragmatisme) n'attaquent que ceux dont l'incapacité de réponse est garantie: Irak, Libye, etc. Et, pour ce qui est de l'argent à fond perdu et l'approvisionnement en gaz en provenance de la Russie réduite à zéro, ce serait effectivement possible, selon les spécialistes, dans 10 à vingt ans. L'affaire ukrainienne sera réglé bien avant, quelques semaines tout au plus. Suivez bien cela ces prochains jours. Observez surtout bien les réactions "occidentales" lorsque la Russie envahira l'Ukraine pour "défendre" les Russes de ce pays. La faute des Occidentaux est immense. On ne monte pas si haut et si rapidement une falaise si on n'est pas assuré du chemin de retour.

Donc, nous verrons

Écrit par : Jean Gowrié | 22/03/2014

"Suivez bien cela ces prochains jours. Observez surtout bien les réactions "occidentales" lorsque la Russie envahira l'Ukraine pour "défendre" les Russes de ce pays."

Ah ! ben là nous sommes partiellement en désaccord dans le sens où je pense qu'une invasion de l'Ukraine est hors de question sauf si bien sur l'Ukraine se mettait à pogromer les russophones du pays mais j'en doute. Pour ce qui est des réactions occidentales, de toutes les manières je n'ai jamais eu aucune attente d'intervention à caractère authentiquement morale et gratuite de la part d'aucun état en faveur d'un autre état donc je ne risque pas d'être déçu. A ma connaissance, il n'existe qu'une seule exception à cette passivité scélérate et c'est la Serbie qui décroche la timbale par sa lutte contre les nazis pendant la WW2. Inutile de vous rappeler de quelle manière l'occident l'en aura ultérieurement remerciée, la Suisse en tête, grâce à MCR.

"On ne monte pas si haut et si rapidement une falaise si on n'est pas assuré du chemin de retour."

Je comprends votre allusion mais rassurez moi d'une chose et dites moi, que vous ayez été d'accord ou pas avec l'invasion de l'Irak par les USA, que vous n'avez pas été dupe des motivations réelles du Nein de Dominique de Villepin lors de sa prestation artistique relative à l'Irak dans l'antre du conseil de sécurité de l'ONU. Oui / non ?

Evidement, à la seconde même où les cowboys étaient rentrés dans Bagdad et qu'ils avaient mis la main sur les archives du Ministère du pétrole Irakien et donc sur les preuves du pillage systémique du programme pétrole contre nourriture au profit de toute la classe politique Française, tous partis confondus, Chirac opéra instantanément un virage sur l'aile à 180° et depuis lors jamais une critique de Bush ou des USA ne franchi plus son gosier ni celui du bellâtre. Normal, G.W.Bush les tenait par les parties. Kofi Annan, sa progéniture émargeant de méga honoraires auprès de Cotectna- Suisse et un haut fonctionnaire Sud américain responsable du programme et dont je ne me souviens plus du nom s'en étaient tous sortis, sans dégâts, avec leur butin. Les politiques Français, maintenant grabataires, ont du patienter un peu mais ils ont tous été blanchi (SIC) en 2013. La raison d'état ....

http://www.lepoint.fr/politique/proces-petrole-contre-nourriture-l-heure-du-jugement-08-07-2013-1701617_20.php

Conclusions

1.Le crime paie
2.Comme je le précisais à une "grand-mère" des blogs, les états n'ont pas d'amis, parfois leurs intérêts convergent, rien de plus.

Écrit par : Giona | 23/03/2014

@Giona,

Ben voilà. On est de plus en plus d'accord. Merci spécial pour la Serbie. A ce propos, lisez si vous le souhaitez mon billet de demain, la Serbie, contrairement à ce que pensent beaucoup, constituera probablement le début de la défaite de l'Europe.

J'ai déjà résumé cela il y a de cela quelques jours en arrière. Même si l'on admet totalement que les pays n'ont pas d'ami, quoique, mais uniquement des intérêts, la courte-vue des Occidentaux leur a fait croire que cet intérêt se trouve du côté des monarchies wahhabites du Golfe, des islamistes de Bosnie ou des mafieux Albanais et Kosovars. C'est précisément cela qui causera leur perte. Les pays n'ont effectivement pas d'amis mais les "peuples" ont une Histoire. La langue que nous utilisons tous les deux est le fruit de 2000 ans d'Histoire, entre autres. L'Occident a décidé que son "histoire"(h minuscule) se compte désormais en 4 à 8 ans au maximum, temps d'une ou deux petites législatures. Il a décidé que la Grande Russie (non pas celle de Staline et Brejnieve mais de Pierre le Grand, Tolstoï, Dostoeivski, Tchaïkovsky, Tchekov et les autres ) n'en fera pas partie.

Quels imbéciles.

Écrit par : Jean Gowrié | 23/03/2014

Les commentaires sont fermés.