20/01/2014

Les votations suisses sont "illégitimes"

Telle est la conclusion des "analystes hautement qualifiés" de notre RTS nationale, média publique financé majoritairement par les redevances. 

http://www.rtsentreprise.ch/redevances-et-recettes/redeva...

En effet, le deuxième sujet traité par la présentatrice du TJ, après celui de la victoire de Kùng dans la descente du Lauberhorn, édition du samedi 18 janvier à 19h30, fut celui des résultats des votations égyptiennes sur la nouvelle constitution. Après l'introduction habituelle, donc banale, la présentatrice appelle "sa correspondante" au Caire,afin que cette dernière nous renseigne mieux sur ces votations, et lui pose la question suivante : "en effet, Marion Touboul, avec 38.6% de participation, on peut se poser des questions sur la légitimité de ce résultat".

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/5539970-egypte-nouvelle-constitution-les-precisions-de-marion-touboul-au-caire.html

Eh ben !

Comme le montre le tableau joint, édité par l'office fédéral des statistiques, sur les 43 dernières années, depuis 1970, on a vu la moyenne de 50% dépassé à...4 reprises, seulement. Si l'on prend le nombre de sujets votés, cela fait 11 sur...127. Durant cette même période,19 années se sont distinguées par un taux de participation inférieur à...40%. Toujours dans cette même période, le taux de participation moyen de 13 années était inférieur au taux "égyptien" moqué par la présentatrice.

Votations en Suisse - statistiques fédérales.xls

J'ai même trouvé des votations où le taux de participation était inférieur à 30%, 28.7%, précisément : "l'arrêté fédéral relatif à la révision des droits populaires, du 9.02.2003 et "la loi fédérale sur l'adaptation des participations cantonales aux coûts des traitements hospitaliers", même date. Le 21.05.2006, la votation sur "l'Arrêté fédéral modifiant les articles de la Constitution sur la formation" n'a intéressé que 27.9% des votants.

Le 26 et 27 mai 1962, "l'Arrêté fédéral insérant dans la constitution fédérale un article sur la protection de la nature et du paysage" ainsi que "la loi fédérale modifiant la loi sur les indemnités de présence et de déplacement des membres du Conseil National et des Commissions de l'Assemblée Fédérale" n'ont fait déplacer que...17.4% des votants.

La liste est très longue.

Votations - statistiques fédérales détaillées.xls

Des sujets tels que :

Loi fédérale sur l'assurance-invalidité (17.06.2007)

Arrêté fédéral sur un nouveau régime financier (28.11.2004)

Arrêté fédéral concernant un frein à l'endettement (02.12.2001)

Initiative populaire «Accéder à la propriété grâce à l'épargne-logement» (17.06.2012)

Loi sur l’asile (09.06.2013)

N'auraient jamais pu voir le jour.

Décidément, ils sont indécrottables


09:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Après les juges du TF c'est la TSR qui dit la loi. Bientôt ce sera Miss suisse ou Alain Morisod qui diront la loi. C'est vrai qu'on a vu chanter Calmy-Rey alors tout est possible.
Les suisses sont vraiment "Super-Sympas" de se laisser voler leur pouvoir par tous ces autoproclamés.

Écrit par : norbertmaendly | 19/01/2014

Je vous l'accorde, c'est terrifiant.

Que faut-il faire pour que le citoyen se penche quelques minutes sur son avenir et celui de ses enfants, petits-enfants et suivants ?

Peut-être que tous les partis acceptent l'idée de travailler ensemble plutôt que de se tirer dans les pattes et montrer ainsi qu'ils sont devenus adultes au lieu de gamins à l'école maternelle ?

Quel citoyen aurait envie de voter pour un projet émanant d'intellectuels inintelligibles pour le commun des mortels ? Avec des questions tellement alambiquées qu'une mère chat n'y retrouverait pas ses petits ?

Quel citoyen aurait envie, voyant que le peu de fois où il vote, son vote n'est mis en application que 5 ans plus tard et totalement détourné de sa cible au profit de lobbys ?

La démocratie n'est pas pour demain. Le peuple est las, épuisé. Comment lui redonner goût à son futur ?

Ceux qui votent encore dans ce pays sont ceux qui mourront debout. J'en suis.

Écrit par : Jmemêledetout | 20/01/2014

Disons qu'il y a deux informations dans le cas égyptien, premièrement c'est peut être le taux de participation, certes, mais ne pas négliger le 98% des votes allant dans le même ballot !

Bien que le taux de participation semble rapprocher les égyptiens des suisses, par contre disons que les suisses sont plus nuancés quant choix des bulletins incérés dans les urnes !

Imaginons que l'on fasse voter les égyptiens sur la couleur des endives, comme c'est souvent le cas lors des scrutins proposés aux électeurs suisses et nous verrons si ils 38% des électeurs se déplacent !

Écrit par : Corto | 21/01/2014

Les commentaires sont fermés.