17/01/2014

Le Liban encore déstabilisé par son "puissant" voisin syrien

Le titre est repris, mot pour mot, à une présentatrice, qui se fait appelée, comme la majorité écrasante des participants à ce gigantesque télé crochet, ou télé réalité, si vous préférez, : JOURNALISTE.

Une de plus.

Il s'agit de la belle Patricia Loison, employée à France 3

De quoi s'agit-il exactement ? Le sujet est l'ouverture, une de plus, du procès de l'assassinat de l'ancien premier ministre du Liban, le Saoudien Rafik Harriri. La "journaliste" introduit le sujet, précisément, comme suit : "ouverture du procès des accusés de l'assassinat de Rafik Harriri à Lahye alors que le Liban est de nouveau déstabilisé par son puissant voisin". Le "puissant voisin" étant la Syrie.

On est rassuré. La Syrie est "redevenu" puissante.

En essayant de décortiquer le scoop de la belle journaliste, on découvre qu'il s'agit de l'attentant-suicide commis le jour même à Harmel, au Liban, par une jihadiste du Front Al Nosra (donc commandité par l'Arabie Saoudite avec laquelle François Hollande est en "total accord sur la Syrie"). Selon la belle "journaliste" donc (vous pouvez mettre les parenthèses où vous voulez), lorsqu'un jihadiste (de ceux qui égorgent en Syrie) se fait exploser au Liban, c'est le "puissant voisin" syrien qui en est la cause.

Les voies du Seigneurs sont impénétrables, on le sait. Celles de la beauté journalistique le sont infiniment plus.

09:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Concernant les conflits, excusez le terme, mais très souvent il faut être au minimum deux pour être "cons" !!

Écrit par : Corto | 18/01/2014

Les commentaires sont fermés.